Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

MILLEPERTUIS : préparez votre « HUILE » !

19 Juin 2020 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #Lotions & Co, #Produits "maison" et naturels, #Dans les champs, #Fleurs, #Peau (Soins de la), #Plantes, #Soins du corps, #Huiles Essentielles, #Bobologie, #Dans le jardin, #Été, #Automne

 

Plante solaire par excellence…

 

Oui au Millepertuis !

MILLEPERTUIS : préparez votre « HUILE » !

Oui, je sais, je vous le remets chaque année, mais avouez qu’il y a de quoi ! Juste quelques jours pour la cueillette et ensuite pour que la magie opère smiley

Les Druides considéraient le millepertuis comme une plante bénie, dont la seule odeur aurait déjà des vertus protectrices. Ses fleurs, 5 grands pétales jaune or, sont caractéristiques de cette plante qui se plaît aussi bien dans les lieux secs que sur les bords de chemins ou dans les pentes de jardin. Très réputé aujourd’hui pour ses heureuses propriétés sur l’humeur, le millepertuis se transforme aussi en une magnifique huile... qu’il ne tient qu’à vous de préparer.

Aux alentours du solstice d’été, c’est le bon moment de récolter cette plante solaire que l'on appelle aussi herbe de la Saint-Jean !

L’huile de millepertuis, qui est en réalité un macérât, fait typiquement partie de ces vieilles recettes comme on les aime et que l’on se passe de génération en génération. Et on a bien raison ! Il en existe différentes versions, en voici deux.

Contrairement aux huiles obtenues par extraction de la plante, afin de pouvoir transmettre ses qualités le millepertuis (Hypericum perforatum ) est mis à macérer dans une autre huile végétale. Tout l’art consiste à faire votre cueillette juste au bon moment : lorsque les boutons sont sur le point d’éclore et que les premières fleurs viennent de s’ouvrir.

Première manière de procéder :

  • Versez 500 g de fleurs fraîches de millepertuis dans un gros bocal. Recouvrez d’un litre d’une belle huile d’olive (toujours de première qualité, évidemment) et d’un demi-litre de vin blanc.

  • Laissez macérer pendant 4 jours.

  • Mettez ensuite à chauffer au bainmarie, jusqu’à évaporation complète du vin.

  • Filtrez, et versez cette belle huile rouge dans de petits flacons.

Plus simple ? Une variante consiste à procéder de même, mais sans le vin blanc : laissez alors macérer l’huile et les fleurs au soleil pendant trois semaines avant de filtrer.

Cette belle huile rouge est un grand classique chaque fois que la peau a des ennuis. Vous l’apprécierez en compresses, pour soulager les coups de soleil, mais aussi les brûlures et les autres inflammations cutanées.

Elle semble même capable de faire la peau aux verrues, parfois seule, mais de manière bien plus efficace encore lorsqu’elle s’associe à une huile essentielle, elle-même réputée contre les verrues : badigeonnez la ou les verrues deux jours de suite, matin et soir, avec un peu d’huile de millepertuis additionnée de 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree.

En massage, l’huile de millepertuis permet aussi de calmer les douleurs musculaires ou dorsales, ainsi que certaines névralgies.

En cas de douleurs articulaires (arthrite, goutte…), effet optimal en massant l’endroit douloureux avec une vingtaine de gouttes d’huile essentielle de lavande préalablement diluées dans l’équivalent de 3 cuillères à café d’huile de millepertuis.

 

Ami de la peau… et même de la beauté !

Quant à l’infusion de millepertuis, elle offre de belles qualités pour l’humeur, pour chasser la déprime ou même éviter le surmenage. Comme elle présente aussi quelques contre-indications, la prudence recommande de prendre l’avis d’un pro et de tenir compte de la situation personnelle.

En usage externe en revanche, pas de souci : le millepertuis est adoucissant, anti-inflammatoire et même antirides…. Les peaux sensibles ne peuvent que dire « merci » !

La décoction de millepertuis était traditionnellement appréciée pour laver les plaies.

Pour le soin de la peau, la même décoction, utilisée en lotion tiède, apaise les peaux fines et hypersensibles.

Attention : n’employez surtout pas l’huile de millepertuis avant de vous exposer au soleil, car elle est photosensibilisante !

(Billet republié)

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

MILLEPERTUIS : préparez votre « HUILE » !MILLEPERTUIS : préparez votre « HUILE » !MILLEPERTUIS : préparez votre « HUILE » !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sigrid 24/06/2019 20:14

Grand merci pour ces recettes et toutes ces informations !

Le Blog de Véronique Desarzens 24/06/2019 20:24

Avec plaisir ! Merci à vous pour votre message !

Sigrid 24/06/2018 01:39

Merci pour cette belle recette !