Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

Histoire d’Ô merveilleuse : celle de la Reine de Hongrie

14 Octobre 2013 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Rose, #Parfums & Co, #Beaute, #Fleurs, #Plantes Aromatiques

Histoire d’Ô merveilleuse : celle de la Reine de Hongrie
Avez-vous récolté et mis à sécher les pétales des roses (bio) de votre jardin ? Bravo ! Pour en prolonger le bonheur et faire aussi celui de vos amies, à vous une préparation quasi mythique : l’eau de la reine de Hongrie.

Comme souvent, son origine varie selon les versions. L’une d’entre elles rapporte que la recette a été inventée par un ermite à l’intention de la reine, pour que cette dernière retrouve sa jeunesse et sa beauté.Une autre légende prétend que cette eau désormais fameuse aurait transformé une princesse très âgée en une ravissante jeune personne, demandée ensuite en mariage par un roi de Pologne…

Où est la vérité ? Dans le bocal ! À vous cette eau de princesse, à appliquer aussi en lotion …

Histoire d’Ô merveilleuse : celle de la Reine de Hongrie

J’ai bien sûr repris la recette transmise dans mon « Masques et Lotions aux plantes », en modifiant très légèrement les quantités (à la hausse !). Ce qui nous donne :

Mélangez d’abord :

  • 300 ml d’alcool à 60°
  • 300 ml d’eau de fleurs d’oranger

Ajoutez :

  • 4 c. à s. de romarin séché
  • 2 à 3 c. à s. de feuilles de menthe séchée
  • 4 c. à s. de pétales de rose
  • l’écorce râpée d’un citron.

Placez le tout dans un gros bocal, laissez macérer une quinzaine de jours, puis filtrez.

Laissez reposer cette Eau de la reine de Hongrie encore 10 jours avant de mettre en petits flacons, et d’apprécier ou d’offrir.

Pour profiter pleinement des vertus de cette eau, certaines belles ne se contentaient pas de l’apprécier en usage externe. Madame de Sévigné, dit-on, la buvait. Il semblerait même que cette eau ait été un remède fort à la mode autrefois, embellissant, certes, mais aussi euphorisant !

Prudence toutefois : si Madame de Sévigné vous inspire, assurez-vous de vous procurer de l’eau de fleur d’oranger comestible !

Que de mystère sur les origines de cette eau !

Que de mystère sur les origines de cette eau !

Bon à savoir…

On ne dira jamais assez à quel point certains parfums que l’on trouve dans le commerce sont ennemis de la santé. Certaines personnes n’ont d’ailleurs qu’à se promener dans les rayons parfumeries pour attraper aussi vite un mal de tête tenace… Cela vous rappelle quelque chose ? Voici un lien qui explique bien pourquoi : http://bistrobarblog.blogspot.ch/2013/10/les-poisons-parfumes.html

Alors, entre nous, autant les préparer soi-même, non ?

Lire la suite

Les soucis, pour cette année… c’est fini !

3 Octobre 2013 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Automne, #Fleurs, #Calendula, #Massages, #Soins du corps, #Beaute

Les soucis, pour cette année… c’est fini !
Si au moins cela pouvait être partout ! Mais au jardin pas de doute, c’est bientôt la fin des soucis.
Dire qu’ils sont si jolis et qu’on les appelle ainsi… alors que leur vrai nom est calendula !

Dépêchez-vous, s’il vous en reste, d’en ramasser délicatement les pétales et de les sécher pour réaliser un classique !

Très courant dans les jardins, le Calendula officinalis, de la famille des Astéracées, il vient du Moyen-Orient et il était supposé favoriser la bonne humeur et la gaieté. Au 12e siècle, Sainte Hildegarde vantait déjà les nombreux mérites de cet ami de la peau. Le souci est en effet fort réputé pour ses propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques. Son action cicatrisante sur les capillaires encourage la guérison des blessures : excellent pour les petites plaies, mais aussi apaiser les brûlures, les coups de soleil, les éruptions cutanées… Fort apprécié pour son action calmante et adoucissante, le souci agit comme un baume pour les peaux sèches ou irritées, celles qui ont de l’acné ou de l’eczéma.

Profitez des bienfaits de ce grand ami de la peau grâce à un macérat facile à réaliser !

Profitez des bienfaits de ce grand ami de la peau grâce à un macérat facile à réaliser !

Pour en avoir sous la main chaque fois que vous en aurez besoin, préparez vous-même votre huile au calendula. Il s’agit en réalité d’un macérat :

  • Remplissez un bocal, préalablement stérilisé, de fleurs séchées de souci.
  • Recouvrez d’une bonne huile végétale, amande douce, noyaux d’abricot, olive, sésame ou tournesol, et laissez macérer entre 3 et 4 semaines à l’abri de la lumière.
  • Filtrez, et versez dans un ou des flacons opaques. Cette huile au souci, ou « calendula » garde toutes ses qualités pendant 6 mois environ.

Profitez des propriétés de cette huile pour calmer les irritations cutanées, mais aussi pour cajoler votre peau après une exposition au soleil ou nourrir les mains déshydratées. Décidément, le souci ne demande... qu’à diminuer les vôtres !

( Extrait de mon livre, Soins naturels du corps, paru cette année dans la collection « Les Vertus des Plantes », aux éditions Sang de la Terre. Vous le trouverez, bien sûr, dans toutes les bonnes librairies ! Et si vous êtes en Suisse, je peux vous en fournir directement).

Les soucis, pour cette année… c’est fini !
Lire la suite