Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

Articles récents

DIETETIQUE CHINOISE : QUE MANGER EN CE MOMENT ?

24 Novembre 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Automne, #Dans les Jardins Amis, #En cuisine..., #Forme, #Garder la forme, #Hiver, #Infos sympas, #Legumes, #Sans lait ni gluten, #Bien-être, #Boissons sages, #Epices

 

Diététique chinoise

 

 

Que manger en ce moment ?

Selon la saison, son influence parfois sur notre humeur, mais assurément sur notre organisme, la médecine traditionnelle chinoise préconise de privilégier certains aliments et modes de préparation. Histoire de maintenir, toujours, ce fameux équilibre que l’on appelle la santé !

Démonstration par l’exemple, avec deux recettes et explications offertes par Antoine Wegmüller, praticien en médecine traditionnelle chinoise. Loin de se résumer exclusivement à l’acupuncture, la M.T.C donne une place important à la diététique, tandis que notre homme, lui, ne néglige pas les plaisirs de la table…

Dés de courge à la vapeur aux effluves de gingembre  

Ingrédients en accompagnement pour 2 à 3 personnes : 500 g de courge (verte, Butternut ou orange) pelée et coupée en cubes de 1,5 à 2 cm, 3 ou 4 grosses tranches de gingembre

Préparation :

  • Mettre les ingrédients dans un bol et disposer le tout dans un panier à la vapeur.

  • Dès que l’eau bout, cuire à feu vif entre 15 et 30 min, selon la variété de courge choisie.

  • Retirer le bol du panier vapeur et servir.

Propriétés :

La courge possède un Qi neutre ; sa saveur est douce et fade. Elle tonifie le foyer moyen, favorise le poumon et les intestins et active la circulation des liquides.

Côtes de chou chinois au tofu et champignons parfumés

Ingrédients pour 2 à 3 personnes 5 à 8 feuilles de choux chinois, 100 à 150 g de tofu souple, 5 champignons parfumés Shitaké, 5 dl de bouillon de poule, 100 g de jambon de campagne, 1 cuillère à soupe de crevettes séchées

Préparation et cuisson :

  • Tremper les champignons séchés durant 30 à 60 min dans un peu d’eau tiède.

  • Laver et couper les côtes de chou ; couper le jambon en lamelles et le tofu en cubes.

  • Disposer tous les ingrédients en couches dans une petite marmite en terre cuite (voir photo) ou un caquelon et mouiller avec le bouillon.

  • Porter à ébullition, réduire le feu, mijoter 15 à 20 minutes et servir.

Propriétés :

Le chou et le champignon parfumé sont de tempérament neutre et de saveur douce et favorisent l’estomac. Le tofu est de saveur douce, et il favorise aussi l’estomac. Le jambon de campagne et la crevette sont salés et vont au rein. Nous avons donc ici une préparation très digeste qui soutient et favorise le Qi de l’estomac et du rein en hiver. Un excellent accompagnement avec d’autres plats.


Et pour finir, un petit remède familial d’Antoine, toujours de saison...

 

Boisson au gingembre et sucre brun
 

Il vous faut :

15 gr de racine fraîche de gingembre
20 gr de sucre brun

Facultatif : 10 g (1 cuillère à soupe) de baies de goji


Préparation :

 

  • Peler le gingembre et couper en tranches.

  • Faire cuire le gingembre dans 1 bol d'eau pendant 2 min.

  • Ajouter le sucre et continuer à cuire pendant 1 minute.

Propriétés :


Ce remède familial pour traiter le rhume disperse le froid et le vent à l’intérieur de l’organisme, induit la transpiration, libère la surface.
Prenez éventuellement un peu de soupe chaude, puis couvrez-vous bien après la prise de la boisson afin de transpirer légèrement.
 
PS : avec ou sans refroidissement, pour un accent plus "tonique", ajoutez 1 gramme de poudre de ginseng ou une petite dose de concentré de ginseng (en pharmacie). Vous trouverez aussi des doses de thé de ginseng de 1 g sous forme de granules à dissoudre dans le liquide chaud.

 

Plein d'autres conseils pour une fin d'année en forme ?

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

CITRONS : sur un air de LEMONCELLO...

17 Novembre 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Autres Plaisirs, #Citron, #Coups de Coeur, #Elixirs & Vins, #Epices, #Fêtes, #12 mois par an !, #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises..., #Bonheurs, #Agrumes, #Idées Cadeaux

Comme un petit air de

 

Lemoncello...

Formidable pour notre santé sous sa forme la plus simple, le citron sait aussi se transformer en petite boisson coquine et délicieuse qui n’a plus grand-chose de sain mais qui procure un plaisir immense ! À déguster avec modération, évidemment, mais surtout à préparer en y mettant tout son cœur…

En guise de mise en route :

- Lavez et brossez 5 citrons non traités (bio)

- Râpez les zestes

- Pressez les jus de 2 citrons

Versez dans un bocal :

- les zestes et le jus des citrons

- 2 bâtons de cannelle coupés en petits morceaux

- 1 g de safran, en filament

Laissez macérer de 5 à 7 jours au frais, et même au frigo.

Puis :

- Filtrez la macération.

- Versez dans une casserole 250 g de sucre et 4,5 dl d’eau.

- Laissez frémir pendant une dizaine de minutes, jusqu’à obtention d’un sirop.

Enfin...

- Laissez ce dernier refroidir, puis mélangez le sirop, un litre d’alcool à 60° (voir ci-dessous) et le jus de citron.

- Mettez en bouteille et conservez au frais et à l’abri de la lumière.

Le plus dur reste à faire… attendez encore 3 semaines avant de déguster.

Rien ne vous empêche, en revanche, de l’offrir avant : un joli cadeau qui saura se faire apprécier !

Accompagné de Cantuccini, ces fameux croquants aux amandes, ce n’est vraiment que du bonheur. Délicieux aussi en guise de long drink, avec une eau tonique pétillante par dessus... Attention tout de même à ne pas en abuser !

CITRONS : sur un air de LEMONCELLO...CITRONS : sur un air de LEMONCELLO...CITRONS : sur un air de LEMONCELLO...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Comment obtenir de l’alcool à 60°?

Achetez une bouteille d'alcool à 96° (en grande surface) et rajoutez 6 dl d'eau distillée. Mélangez bien.

Quant à savoir quel est le calcul à faire pour réduire les degrés d'alcool , on vous disait tout dans ce billet :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

CONSOUDE ET ARTICULATIONS...

10 Novembre 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #Forme, #Soins du corps, #Bobos & Co, #Plantes, #Gastro sauvage, #Peau (Soins de la), #Phyto, #Produits "maison" et naturels, #12 mois par an !

 

Teinture de Consoude

 

 

Pour l'amour de vos articulations

Ses fleurs sont certes magnifiques, mais ce sont ses racines qui nous intéressent aujourd'hui. Les vertus cicatrisantes de la consoude lui ont valu à la fois sa réputation et son nom…. On lui a en effet prêté pendant longtemps la capacité de « consolider » les os brisés et on l’appliquait autrefois sur les fractures.

La consoude est utilisée essentiellement en usage externe, sous forme de pommade ou d’onguent, pour traiter les contusions et les problèmes cutanés. Mais pas seulement…

  • Appliquée en cataplasme, directement sur la peau, la racine fraîche et broyée de grande consoude active la cicatrisation des plaies, apaise les brûlures et soigne les gerçures.

Pour être sûr d’en avoir toujours sous la main, et c’est le cas de le dire puisqu’il s’agit ensuite de l’appliquer généreusement sur les articulations douloureuses, mon amoureux a préparé de la teinture de consoude.

Rien de plus simple, selon lui :

  • Dans un gros bocal, placez 100 g de racine de consoude séchée (le plus simple : procurez-vous en en droguerie ou herboristerie !)

     

  • Recouvrez de 5 à 6 dl d’alcool (alcool de grains, style vodka, ou eau-de-vie de pomme par exemple, qui ne titre pas à plus de 40°). Très important : veillez à ce que la consoude soit bien et complètement recouverte !

  • Laissez macérer 1 mois, puis filtrez.

Il ne reste ensuite plus qu’à badigeonner les articulations douloureuses ou enflées, les chevilles gonflées, et même les « oignons » de cette préparation un peu visqueuse : très bons résultats à la clé !

 

Petit portrait d’une grande douée

Facile à reconnaître, avec ses grandes feuilles pointues, couvertes de fines nervures et parsemées de courts poils raides qui les rendent franchement rugueuses au toucher, vous rencontrerez la grande consoude dans les prairies humides, les fossés et en bordure des cours d’eau.

De mai à juillet, sa robuste tige est ornée de petits bouquets de fleurs en forme de tubes, tantôt jaune pâle, tantôt rose ou violet.

En plus, elle se mange ! Les botanistes en herbe apprécient également la grande consoude dans l’assiette : ses jeunes feuilles se mêlent en effet bien aux salades et plus tard, lorsqu’elles sont moins tendres, il suffit de les passer dans une pâte à crêpe et de les cuire à la poêle pour avoir la sensation de se régaler de filets de sole. Mais la plante renferme des alcaloïdes et il ne faut donc pas en abuser.

 
Photo d’ouverture : Viaouest, par Créative Commons

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

NON AUX REFROIDISSEMENTS !

13 Octobre 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Infos sympas, #Automne, #Bien-être, #Forme, #Garder la forme, #Plantes, #Soins du corps, #Tonus, #Hiver, #Phyto, #Bobologie, #En cuisine..., #Diététique, #Epices

 

Voici venir la saison des refroidissements...

 

Comment passer

 

entre les gouttes ?

NON AUX REFROIDISSEMENTS !

Derniers cosmos, premières citrouilles, bientôt vent, pluie et plus froid… voilà qui annonce, si l’on n’y prend pas garde, quelques inconvénients typiquement de saison. Maux de gorge, nez qui coule et autres éternuements ne sont toutefois pas une fatalité.

Que préconise la MTC, Médecine Traditionnelle Chinoise pour garder son corps au chaud ?

Dès l’automne, de même que dans la nature la sève se retire progressivement, l’énergie retourne un peu à l’intérieur de nous pour se reposer, se régénérer. Conséquence: nous sommes moins bien protégés des éventuelles agressions extérieures. Comment prévenir les refroidissements qui, s’ils arrivent vite, peuvent se transformer tout aussi rapidement ?

Quelques réponses avec Antoine Wegmüller, acupuncteur et praticien de médecine traditionnelle chinoise.

« En ce moment il s’agit surtout de soutenir l’énergie originelle, zhen chi, et l’énergie défensive, wei chi, pour se protéger des énergies externes. Certains principes qui contribuent à entretenir l’énergie vitale, sont beaucoup plus importants que des traitements ciblés. Les coups de froid ont deux entrées possibles : l’une à l’arrière par la « Porte du vent », c’est-à-dire le haut du dos et la nuque, et l’autre à l’avant par le nez ou par la bouche.

La première mesure consiste donc à bien se vêtir, à couvrir les zones par lesquelles le « pervers », en l’occurrence le froid, pourrait pénétrer. Deuxième conseil tout aussi simple : « il est important de bien se reposer, afin de laisser l’énergie enfouie à l’intérieur de nous se régénérer. Les jours raccourcissent et les besoins de l’organisme ne sont pas les mêmes ».

Côté alimentation, une recommandation souvent dispensée avec raison par les aînés : veillez à manger quelque chose de chaud à chaque repas, en privilégiant les mets mijotés tels que ragoûts et plats au four. « La cuisson lente amène plus de chi à l’intérieur des couches profondes », explique Antoine Wegmüller. Sa suggestion ? « Un pot au feu une fois par semaine, avec une petite racine de ginseng, 2 cuillères à soupe de baies de goji, 3 ou 4 rondelles de gingembre, un anis étoilé et éventuellement un petit piment, constitue une délicieuse prévention ».

Dernière recommandation d’ordre général : évitez de vous faire transpirer en hiver ! « Pas trop de jogging, ni de massage, et encore moins de sauna : ces pratiques amènent l’énergie à la surface du corps, ce qui a pour effet de la disperser, alors qu’il s’agirait justement de la conserver ».

Les jardins nous le montrent bien : ce n'est plus la belle saison, pas encore tout à fait la mauvaise... Suffisamment de repos et petits plats épicés constituent une bonne prévention. !

Les jardins nous le montrent bien : ce n'est plus la belle saison, pas encore tout à fait la mauvaise... Suffisamment de repos et petits plats épicés constituent une bonne prévention. !

Moxas ou acupressure ?

Intéressants aussi : certains exercices du Qi Gong, ancestrale gymnastique de santé et de longévité, ont précisément pour objectif d’accroître les défenses en automne et en hiver. La M.T.C (médecine traditionnelle chinoise) propose également la pratique de la moxibustion, qui consiste à chauffer certaines parties du corps avec un bâtonnet d’armoise incandescent au-dessus de différents points d’acupuncture. Les moxas se pratiquent en principe chez l’acupuncteur, mais il arrive que ce dernier apprenne à ses patients à procéder eux-mêmes. Et pour cause : chaque point est à effectuer 10 minutes chaque jour, à partir du mois d’août et jusqu’en décembre, soit pendant la période de descente de l’énergie !

À défaut de pouvoir faire des moxas, l’acupressure peut aussi s’avérer utile. « Les deux points à traiter sont alors le 36 E, le long du méridien de l’estomac, sur le côté extérieur de la jambe, à quatre doigts au-dessous de la rotule, et le 4 VC, sur le méridien vaisseau conception, à mi-chemin entre le nombril et l’os du pubis : pressez le point et massez-le en tournant sur place, et effectuez ainsi 200 rotations ».

Encore un conseil du spécialiste que celles et ceux qui ont souvent les pieds et les mains froids apprécieront : « il suffit d’appliquer une bouillotte sur le bas-ventre, dans lequel se trouve justement le point 4 VC, pendant 10 à 20 minutes». À pratiquer sans tarder pour mettre toutes les chances de son côté de passer entre les gouttes ! Et s’il est trop tard ? « Quel que soit le choix thérapeutique, réagissez tout de suite, dès les premiers symptômes, pour éviter que le «pervers» n’entre plus en profondeur ! ».

oOoOoOoOoOoOoOoOoOooOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Et toujours pour renforcer votre bouclier naturel, pourquoi pas une petite mais très efficace préparation "maison" ?

NON AUX REFROIDISSEMENTS !NON AUX REFROIDISSEMENTS !NON AUX REFROIDISSEMENTS !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOooOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

POIRES - Pour votre collection de petites confitures "maison"...

6 Octobre 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises..., #Dans le jardin, #Coups de Coeur, #Automne, #Confitures, #Dans le verger, #Epices

 

Petite symphonie entre

 

 

Poires et Vanille

POIRES - Pour votre collection de petites confitures "maison"...

L’un des immenses plaisirs de l’automne ? Il est gourmand, inévitablement : ses fruits, ses légumes, et toutes leurs saveurs. La poire a l’heureuse réputation d’être un fruit sain, et… c’est évidemment vrai. Peut-être un peu moins lorsqu’elle est déclinée en irrésistible confiture. Mais certains matins, les petits-déjeuners qui chantent ne font-ils pas aussi partie des petites joies de la saison ?

 

Même petites et peu juteuses, les plus modestes poires de jardin savent se faire délicieuses.

La preuve avec une petite symphonie poire, caramel et vanille.

 

Pour la réaliser, prévoyez :

- 2 kilos de poires pelées, épépinées et coupées en petits morceaux

- 1 à 1 kg 100  de sucre roux

- le jus de deux gros citrons

- 2 gousses de vanille, fendues dans le sens de la longueur et dont vous aurez gratté le contenu sur les poires.

 

 

La formule presque magique ?

 

  • Réunir tous ces ingrédients dans une grande casserole, et laisser macérer quelques heures.

Comme il y a relativement peu de sucre dans ma recette et que j’aime vraiment bien le goût de la vanille, j’ai encore ajouté, après macération, deux sachets de sucre vanillé.

 

  • Porter ensuite à ébullition, maintenez 10 minutes, écumer et laisser frémir une vingtaine de minutes (total : environ 30 minutes de cuisson).

  • Mettre tout de suite en petits pots (9 pour ces quantités), étiqueter, offrir et/ou se réjouir du prochain petit-déj’ enchanté…

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

 

POIRES - Pour votre collection de petites confitures "maison"...POIRES - Pour votre collection de petites confitures "maison"...POIRES - Pour votre collection de petites confitures "maison"...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Verveine : en eau de toilette verte et pétillante, mais pas seulement...

8 Septembre 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bonheurs, #Bien-être, #Éte, #Huiles Essentielles, #Lotions & Co, #Pour Eux, #Plantes Aromatiques, #Peau (Soins de la), #Verveine, #Parfums & Co, #Produits "maison" et naturels, #Boissons sages, #Dans le jardin, #Visage, #Automne

Verveine...

Et pourquoi pas en Eau de toilette

verte et pétillante ?

Autrefois considérée comme une plante sacrée, la verveine officinale (Verbena officinalis) était utilisée par les druides pour des rituels, tandis que les Romains la dédiaient au culte de Jupiter.

Celle qui nous intéresse ici est tout autre.Très prisée en médecine populaire, la verveine odorante ou citronnée (Lippia citriodora), elle, a des propriétés très proches de celles de la mélisse. Relaxante, fortifiante et apéritive, est appréciée dans de nombreuses situations.

Et la préparation d’une eau de toilette fraîche et pétillante à souhait, pour lui mais pas exclusivement, n’est pas la moindre… À vos bocaux, et dans à peine plus de 3 semaines vous pourrez déjà en juger par vous-même !

Si vous avez de la verveine citronnée autour de chez vous plus une minute à perdre !

  • Versez un demi-litre d’alcool à 70° dans un bocal, que vous pourrez ensuite fermer hermétiquement.

  • Ajoutez entre 45 et 50 g de verveine citronnée  (soit ici l’équivalent de 3 grosses branches)

  • Laissez reposer au minimum 3 semaines, puis filtrez.

Pour soutenir et renforcer le charme piquant de cette eau de toilette délicieusement masculine, ajoutez, si vous le désirez, quelques gouttes d'huile essentielle de litsea, ou litsée citronnée, bien moins chère que  l'huile essentielle de verveine citronnée, mais dont les propriétés anti-inflammatoires  et calmantes sont très proches.  En plus on dit que la senteur de la litsea, qui n'a pas son pareil pour aider à garder ou retrouver le sourire,  fait venir les anges...

 

Comment obtenir de l’alcool à 70 ° ?

C’est très simple : procurez-vous un litre d’alcool à 96° dans une grande surface, et diluez-le avec de l’eau distillée.

Pour le réduire à 70°, le calcul est le suivant :

1 x 96 = 96

96 : 70 = 1,37

1,37 – 1 (litre) = 0,37

Il faut donc rajouter 0,37 l d’eau distillée pour obtenir de l’alcool à  70°.

Tisanes & Co

Profitez aussi de la verveine citronnée en tisane, pour ouvrir l’appétit, favoriser la digestion, apaiser des troubles digestifs légers, mais aussi en cas de toux, de bronchite, de convalescence, de fatigue, de surmenage…

Comme elle a un effet tonique et sédatif sur le système nerveux, la verveine est aussi indiquée pour calmer l’angoisse, la fatigue nerveuse, les maux de tête ou encore vaincre l’insomnie.

  • Versez une tasse d’eau bouillante sur une cuillère à café de verveine séchée. Laissez infuser 5 minutes,  filtrez... il n'y a plus qu'à déguster !

Avec la même préparation, infusée pendant 10 minutes, vous pouvez aussi faire des gargarismes et des bains de bouche pour calmer les maux de gorge, les aphtes, les gingivites.

Pensez aussi à elle en sirop, seule - et elle est alors une formidable alliée pour se détendre et chasser l'anxiété - ou mélangée à de la menthe : un délice !

 

Et côté beauté ?

La même infusion, utilisée en lotion, régalera les peaux sensibles et même ultra-sensibles. Une petite cuillère de miel liquide ajoutée pendant qu'elle est en train de refroidir, rendra votre lotion encore plus adoucissante. Secouez bien avant chaque emploi !

 

Si vous avez des petites envies plutôt gourmandes, c'est par ...

Verveine : en eau de toilette verte et pétillante, mais pas seulement...
Verveine : en eau de toilette verte et pétillante, mais pas seulement...
Verveine : en eau de toilette verte et pétillante, mais pas seulement...
Verveine : en eau de toilette verte et pétillante, mais pas seulement...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

LE TEMPS DES MIRABELLES ET DES CHUTNEYS, suite et fin pour cet été…

25 Août 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Automne, #Dans le verger, #Éte, #Epices, #Fruits, #Gourmandises..., #Sans lait ni gluten, #En cuisine..., #Dans le jardin

Chic, c'est (encore)

Le temps des Mirabelles !

Après les confitures, clafoutis et autres tartes, le meilleur reste à préparer : délice et peps en perspective pour l’automne ! L’ail, l’oignon, le gingembre sont, nous le savons, les alliés de notre système immunitaire. Alors, un petit chutney de mirabelles, histoire d’accompagner blanc de poulet, raclette ou plat de sarrasin si vous êtes végétarien, ça vous dit ?

Recette tout à fait approximative, à modifier selon vos envies et vos préférences côté épices…

Pour 1 kilo de mirabelles dénoyautées et coupées en deux :

3 dl de vinaigre blanc

2 ou 3 gros oignons coupés en lamelles

2 ou 3 belles gousses d’ail en petits morceaux

Un joli morceau de gingembre frais, de 2 à 6 cm de longueur, selon votre humeur, coupé aussi en petits morceaux.

4 ou 5 clous de girofle

3 ou 4 cuillères à café de gros sel

1 petite cuillère à café de poivre blanc

1 autre de carvi

1 grosse poignée de raisins secs

Ensuite :

Placez le tout dans une casserole, portez à ébullition et laissez cuire 30 ou 40 minutes, en remuant à peu près sans arrêt.

À un certain moment, la masse change nettement de consistance, tout semble se fondre, on obtient une sorte de pâte : c’est prêt.

Il ne reste qu’à verser dans des petits bocaux, de préférence stérilisés.

Si vous y arrivez, attendez un mois avant de déguster…

Bon à savoir : gingembre, ail et oignon, c’est le trio gagnant pour tenir les refroidissements loin, très loin… Alors si vous les aimez, ne vous limitez pas aux quantités indiquées pour vous régaler et vous réchauffer lorsque le froid sera venu !

Le chutney aux mirabelles est parfait pour accompagner de nombreux mets, quel que soit votre régime alimentaire.

Le chutney aux mirabelles est parfait pour accompagner de nombreux mets, quel que soit votre régime alimentaire.

Version "fruits défendus"...

Une excellente idée trouvée sur http://cookingjulia.blogspot.ch : recouverte d'un sirop sucre et eau, puis d'alcool de fruits. Super ! Et maintenant, 3 mois d'attente avant de goûter à ces "fruits défendus"...

Une excellente idée trouvée sur http://cookingjulia.blogspot.ch : recouverte d'un sirop sucre et eau, puis d'alcool de fruits. Super ! Et maintenant, 3 mois d'attente avant de goûter à ces "fruits défendus"...

Et s'il vous en reste vraiment beaucoup, jetez un oeil par ici...

Lire la suite

REMÈDE « MAISON » : un SIROP PECTORAL

18 Août 2017 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #En cuisine..., #Garder la forme, #Produits "maison" et naturels, #Dans les Jardins Amis, #Fleurs, #Dans les champs, #Plantes, #Éte, #Dans le jardin, #Forme, #Hiver, #Phyto, #Automne, #Bobologie, #Remèdes "maison", #Sirops

 

Petit (ou gros) mal de gorge ?

 

 

Un Sirop et ça repart !

REMÈDE « MAISON » : un SIROP PECTORAL

Les canicules s’éloignent, les soirées se font plus fraîches, et les mois en « r » qui montrent bientôt le bout de leur nez… cela ne va pas tarder à gratouiller et à chatouiller. Anticipez et préparez maintenant le sirop qui chassera les chats dans la gorge de toute votre petite tribu ! En vedette : le lierre terrestre, le plantain et la mauve

 

Les petits remèdes aux grands effets, on en raffole ici ! En voici un, à préparer avec votre cueillette du moment pour pouvoir en profiter lorsque le froid sera venu.

Lierre terrestre, plantain et mauve conjugent leurs nombreuses propriétés, adoucissantes, calmantes, émollientes, pectorales, antitussives et anti-inflammatoires notamment, pour nous aider à soulager plus rapidement refroidissements, toux et bronchite, et garder une voix claire tout l’hiver.

 

Pour réaliser  le Sirop pectoral de Françoise, il vous faut :

1 l. d’eau

800 g de sucre blond bio (ou brun)

1 grosse poignée de feuilles de plantain

1 grosse poignée de feuilles de lierre terrestre (il rampe partout en cette saison)

1 poignée de fleurs de mauve

1 jus de citron

 

 Ensuite...?

 

  • Faites bouillir l’eau et le sucre pendant environ 20 min.

  • Retirez du feu.

  • Coupez grossièrement les feuilles de plantain et de lierre terrestre.

  • Plongez-les dans le sirop bouillant, ajoutez les fleurs de mauve et couvrez.

  • Laissez infuser les plantes quelques heures ou une nuit dans le sirop encore chaud.

  • Filtrez, ajoutez un jus de citron et remettez sur le feu jusqu’à ébullition.

  • Aussitôt cette dernière atteinte, remplissez à ras du goulot des bouteilles propres et préalablement trempées dans de l’eau bouillante.

  • Il ne vous reste plus qu’à étiqueter…

 

L’idéal est de boire ce sirop dilué avec de l’eau chaude ou ajouté à une tisane.

Rien ne vous empêche cependant d’en prendre jusqu’à 4 cuillères à café par jour (3 pour les enfants).

 

La recette de ce sirop pectoral, tout comme d'ailleurs les photos de ce billet, sont de Françoise Marmy. Merci à elle !

Vous aimez les saveurs de la cuisine sauvage, les préparations gourmandes, boissons ou confitures par exemple ? Vite, allez faire un tour sur son site et découvrez ses stages de septembre :

 

Plus sur la mauve ? Pour ça, c’est par là…

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

REMÈDE « MAISON » : un SIROP PECTORAL
REMÈDE « MAISON » : un SIROP PECTORAL
REMÈDE « MAISON » : un SIROP PECTORAL

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

MELON - EN CONFITURE, C'EST SI BON !

13 Août 2017 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #En cuisine..., #Dans les champs, #Gourmandises..., #Fruits, #Éte, #Dans le jardin, #Garder la forme, #Confitures

 

La Confiture de Melon,

 

 

c’est tellement bon !

MELON -   EN CONFITURE, C'EST SI BON !

Le melon, c’est de saison. Il n’est jamais si bon que dégusté tel quel, bien mûr et parfumé, mais pourquoi ne pas faire en sorte de pouvoir s’en régaler même lorsque l’été sera passé ? Pour cela, à vous de jouer, sans trop tarder !

 

Il y a des années, j’avais profité du soleil et de la générosité de la Provence pour tenter de mettre ses irrésistibles melons en bocaux, en suivant une recette. Résultat : une confiture sympathique, certes, mais vraiment trop douceâtre à mon goût.

 

Cet été, place à l’improvisation ! Il s’agissait à la fois de s’occuper d’un melon qui n’aurait pas attendu un jour de plus et de trouver le moyen de souligner plutôt que d’adoucir encore son goût.  Défi relevé et… gagné !

Les quantités sont données ici pour un seul et beau melon. À multiplier bien sûr par autant que vous le souhaitez !

 

La veille :

 

  •        Préparez le melon, coupez-le en gros cubes. Pesez-le.

  •        Ajoutez la moitié de son poids en sucre et mélangez.

  •        Complétez encore avec 3 grosses tranches de citrons impérativement bios.

  •        Sans oublier la « magic touch », celle qui relève et donne du caractère à cette confiture : un brin de romarin frais !

  •        Laissez reposer à couvert toute la nuit.

 

Et le jour même :

 

  •        Réservez un tout petit peu du jus qui se sera formé pendant la nuit.

  •        Portez votre préparation à ébullition.

  •        Laissez cuire 15 à 20 minutes à feu frémissant, tout en écumant.

  •        Retirez les citrons et le brin de romarin.

  •        Diluez 1 sachet d’agar-agar dans le jus prélevé préalablement. Si vous aimez une consistance plutôt gelée, mettez 2 sachets.

  •        Ajoutez, et prolongez la cuisson encore 2 minutes.

  •        Mettez en pots immédiatement.

Cette proposition, avec ici à titre indicatif 620 g de chair de melon et 310 g de sucre, suffit pour 3 petits pots à confiture.

 

À propos du melon...

 

Très riche en eau (plus de 90 %), et peu calorique  (31 Kcal pour 100 g), le melon est vraiment un aliment de choix l’été, lorsqu’il fait très chaud. Ses autres atouts ? Il est riche en vitamine C  et en bêtacarotène, un précieux antioxydant qui est aussi un précurseur de la vitamine A : plus l’orange de sa chair est foncé, plus il en contient. Les melons sont également de bonnes sources de potassium.

Traité en confiture ou en gelée, il n’est évidemment pas très diététique…

Pourtant, consommé seul, c’est un bon allié de celles et ceux qui tiennent avoir la plutôt que les formes !

La preuve, avec une soupe froide comme on les aime en été…

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

MELON -   EN CONFITURE, C'EST SI BON !MELON -   EN CONFITURE, C'EST SI BON !MELON -   EN CONFITURE, C'EST SI BON !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Herbettes et improvisations gourmandes

2 Juin 2017 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #En cuisine..., #Boissons sages, #Gastro sauvage, #Gourmandises..., #Plantes, #Plantes Aromatiques, #Éte, #Printemps..., #Dans le jardin, #Confitures, #Sirops, #Menthe

 

Gelée et sirop aux

 

Trésors de mon Jardin

Herbettes et improvisations gourmandes

À essai loupé… créativité boostée ! Après avoir lamentablement raté une tentative gourmande avec une fleur sauvage (à refaire autrement, je vous tiendrai au courant…), pas question de rester sur un échec ! Place à l’improvisation , en un minimum de temps pour des résultats, ma foi, tout à fait concluants !

Après un petit tour au jardin, ce sont finalement les herbettes qui m’apportent une nouvelle inspiration. Ravie de mon petit bouquet ! Il est composé de

- un peu de menthe

- un peu de mélisse

- un tout petit brin de romarin (pour apporter un peu de punch)

- quelques tiges de marjolaine

- et encore une belle grappe de lilas blanc (la dernière)

Le reste est plus que facile :

  • Verser 1 litre d’eau dans une casserole, avec 1 kg de sucre, déposer sa cueillette et porter à ébullition.

Pour ma part, j’ai encore ajouté quelques pincées d’une tisane aux pétales de fleurs, et 2 clous de girofle.

  • Laisser cuire entre 10 et 15 minutes,

  • Retirer du feu, enlever les clous de girofle et laisser infuser toute la nuit.

  • Le lendemain, il n’y a plus qu’à filtrer.

  • La moitié se retrouve en petites bouteilles : et voilà un sirop sympa !

Version gelée ?

Quant à l’autre moitié...

  • Il suffit de délayer à froid un sachet d’agar-agar dans un peu de la préparation, de verser ce peu dans la casserole, avec le reste de ce qui a infusé toute la nuit, de porter à ébullition et de cuire 2 minutes. Et hop, en pots !

Résultat ? Une gelée rafraîchissante et vraiment délicieuse, à déguster avec un chèvre frais ou comme on la préfère !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Et puisque l'on va à grands pas vers l'été, que les jardins, mais aussi les champs et les forêts sont de merveilleux décors à nos loisirs, permettez-moi de vous rappeler quelques livres qui débordent d'idées simples (oui, oui, c'est promis), à réaliser avec des fleurs, des plantes et même des fruits pour la beauté, le bien-être et le plaisir de toute la famille.  C'est par ici :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Herbettes et improvisations gourmandesHerbettes et improvisations gourmandes
Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 > >>