Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

Articles avec #autres plaisirs tag

Epiphanie - Vive les Rois !

3 Janvier 2020 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Autres Plaisirs, #Bonheurs, #En cuisine..., #Fêtes, #Gourmandises..., #Hiver, #Infos sympas, #Sans lait ni gluten, #Traditions

 

Allez-vous fêter les Rois ?

 

 

Une galette, une fève et… plusieurs histoires

Epiphanie - Vive les Rois !

Si l’Epiphanie, le 6 janvier, est, tout comme Noël, propice à l’échange de cadeaux, c’est pour rappeler les présents que les Rois mages, venus depuis l’Orient et guidés par une étoile, ont apporté cette nuit-là jusque dans la crèche de Bethléem. Gaspard, Melchior et Balthazar font partie de la version chrétienne de l’histoire de cette fête, mais il y en a d’autres….

Il semble que le 6 janvier, les Romains de l’Antiquité dégustaient eux aussi une galette dans laquelle était glissée une fève. Dans le cadre des Saturnales, grandes réjouissances dédiées au dieu Saturne et à la liberté, qui se déroulaient chaque année entre la mi-décembre et début janvier, une tradition voulait que les rôles soient inversés entre les maîtres et les esclaves, et que ce soit l’un d’eux qui deviennent « roi d’un jour ». Le partage de la galette entre eux permettait précisément de désigner lequel !

 

La galette des Rois : pour fêter le retour de la Lumière

 

Pourquoi le 6 janvier et pourquoi une galette ?

L’explication est à chercher du côté du cycle des jours et des nuits. Le solstice d’hiver, qui marque la nuit la plus longue, a lieu le 22 décembre. À partir de ce moment-là, les jours rallongent peu à peu, mais si lentement que c’est presque imperceptible. Le 6 janvier, en revanche, ils commencent à s’allonger de manière plus sensible. C’est la fin d’un cycle - l’hiver - et le début d’un autre : celui du retour à la lumière.

Quant à la galette, quelle qu’en soit la recette, purée d’amandes, pommes ou raisins secs…, elle présente toujours deux mêmes caractéristiques : sa forme ronde et sa couleur dorée, qui symbolisent, précisément, le soleil.

Depuis, eh bien on « tire les rois », en partageant la galette en autant de portions qu’il y a de gourmands autour de la table. Plus une dans certaines régions : cette tranche supplémentaire, appelée parfois "part du Bon Dieu", à l’époque destinée au premier pauvre qui se présenterait, est aujourd’hui réservée pour un éventuel visiteur imprévu.

Et voilà comment, une fois encore, origines païennes et chrétiennes se sont étroitement mêlées pour perpétuer à travers les siècles certains rituels !

 

Les Rois mages et la fée Befana

 

Connaissez-vous la fée Befana ? Elle serait elle aussi une  lointaine descendante d’une figure traditionnelle des fêtes romaines.

Souvent représentée comme une vieille dame aux allures de sorcière, sa bienveillance à l’égard des enfants qui ont été sages est cependant totale.

Une légende raconte que les Rois mages, alors en route pour Bethléem, ont  croisé la vieille dame et lui ont demandé leur chemin. Mieux : ils lui ont proposé de les accompagner. À peine avait-elle refusé que Befana le regretta. Elle prépara aussitôt un panier rempli de fruits secs, de gâteaux et autres friandises, et partit rapidement à leur recherche. Mais trop tard : impossible de retrouver, et donc de rejoindre leur caravane. Elle offrit alors tous les petits gâteaux de son panier aux fillettes et aux jeunes garçons qu’elle croisa en rentrant chez elle. Et c’est depuis ce jour-là, dit-on, qu’elle distribue chaque année, dans la nuit du 5 au 6 janvier, des biscuits aux enfants sages.

 

Les gourmands aimeront savoir  - ou savent déjà  - qu’en souvenir de toute cette histoire, les Italiennes préparent pour le 6 janvier de jolis biscuits en son honneur :  les « Befaninis ».

Avec une tasse de bon thé ou un excellent café, « Befaninis » ou galette des Rois, voilà, pour bien commencer l’année, autant d’autres petits moments de fête en perspective. À partager, en bonne compagnie, dans la joie et la bonne humeur, il va de soi !

Plus une minute à perdre pour que la Galette des Rois soit prête le 6.... Voici deux belles recettes très gourmandes trouvées dans la blogsphère, la deuxième sans gluten et sans lait, pour que tout le monde puisse se régaler !

Une variante encore, pour celles et ceux qui décidément raffolent du chocolat en toutes circonstances...laugh

Image d'ouverture : Geralt, pour Pixabay

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Et puis, pour bien commencer l'année et garder le sourire quoi qu'il arrive, jetez aussi un oeil ici ...wink

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Mandarines en confiture surprise

13 Décembre 2019 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bonheurs, #Confitures, #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises..., #Hiver, #Tonus, #Autres Plaisirs, #Coups de Coeur, #Agrumes

Mandarines 

avec un brin, non... une giclée de fantaisie

En attendant le gourmand bonheur de la confiture d’oranges amères, si on s’occupait un peu des mandarines ? Certains en raffolent, d’autres les trouvent un peu fades. Difficile de les imaginer en marmelade ? Pas tant que cela : il suffit de rajouter le petit rien qui mettra le palais en joie !

Ce qui en fera du même coup une parfaite petite intention à glisser sous le sapin  de Noël smiley...

Pour réaliser notre confiture du jour, prévoyez 18 jolies mandarines sans pépins, du sucre, un sachet d’agar-agar et… beaucoup de patience. Quant à l’ingrédient surprise, vous le découvrirez un peu plus bas !

  • Lavez soigneusement les mandarines, et épluchez-les.

  • Grattez bien l’intérieur des écorces, coupez-les en fines lanières, plongez ces dernières 5 minutes dans de l’eau en train de bouillir. Cette phase est particulièrement importante, ne serait-ce que pour débarrasser les écorces de toutes substances indésirables…

  • Egouttez-les, et mettez-les de côté.

  • Occupez-vous maintenant des quartiers de mandarine : retirez tous les petits fils blancs (c’est là qu’intervient la notion de patience…) puis coupez-les en deux. Pesez.

  • Pesez ensuite le même poids de sucre que de fruits

  • Versez le sucre et un petit verre d’eau dans une casserole, et faites chauffer, sans cesser de remuer.

  • Lorsque le sirop est à ébullition, ajoutez les fruits et les écorces. Laissez cuire entre 45 et 50 minutes, en gardant bien sûr toujours un œil sur la casserole et en remuant souvent.

À la fin, j’ai ajouté un sachet d’agar-agar et... une bonne giclée de whisky, mais oui !

C’était juste un essai, mais ma curiosité a été bien récompensée : cette délicieuse confiture aux airs de fêtes fait l’unanimité.

Vous avez vous aussi envie d’ajouter un caractère certain à d’un peu trop douces mandarines ? À votre cuisine !

Article republié

Et si vous voulez la vraie Confiture de Noël, c'est par là : 

Mandarines en confiture surpriseMandarines en confiture surpriseMandarines en confiture surprise

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Saint Valentin, entre histoire et légendes

8 Février 2019 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Fêtes, #Infos sympas, #Hiver, #Autres Plaisirs, #Boissons sages, #En cuisine..., #Epices, #Traditions

 

Saint Valentin,

patron des Amoureux mais pas que…

Saint Valentin, entre histoire et légendes

Bientôt la Saint-Valentin... Toujours possible mais, reconnaissons-le, difficile de faire sans fleurs, sans chocolats et sans petit repas romantique aux chandelles, le 14 février ! Cela, on le sait tous (et toutes). Ce que l’on connaît moins, en revanche, c’est l’origine de cette fête. Qui était donc ce fameux Saint Valentin, patron des amoureux, célébré chaque 14 février ? 

 

Il existe plusieurs légendes qui tournent autour de trois Valentin, tous prêtres au troisième siècle de notre ère. La plus célèbre d’entre elles réunit sans doute un peu des trois histoires…

 

Tout commence dans la Rome Antique, sous le règne de l’empereur Claude II. Les campagnes militaires font d’énormes ravages, et il devient de plus en plus difficile de recruter des soldats pour rejoindre les légions. Les hommes préfèrent largement rester dans leurs foyers que partir pour les champs de bataille. L’empereur Claude II en déduit que si les Romains refusent d’aller combattre, c’est pour rester auprès de leur femme et de leur famille. Fort de cette conviction, il décide donc purement et simplement d’interdire le mariage ! Fin du premier acte.

Pendant ce temps, et malgré l’interdiction de l’empereur, un prêtre, un certain Valentinus n’en fait, si l’on n’ose dire, que selon son cœur : il encourage les amoureux qui le désirent à venir le trouver discrètement et n’hésite pas à leur donner la bénédiction nuptiale. La suite est hélas facile à deviner… Dès que l’empereur eut connaissance de ces mariages secrets, le généreux prêtre fut arrêté et emprisonné.

Cela pourrait être la fin du deuxième acte, mais selon certaines versions il y a un petit appendice : alors qu’il est en prison et attend son exécution, Valentinus se lie d’amitié avec la fille de son geôlier. Cette dernière était aveugle, et Valentinus, qui avait aussi des dons de guérisseur, lui aurait redonné la vue. Juste avant d’être décapité, le 14 février 270, il lui aurait encore offert une lettre ou des feuilles en forme de cœur avec la seule mention « Ton Valentin ». Tout cela est bien romantique !

Mais ne vous y trompez pas : les véritables raisons qui ont poussé l’Eglise catholique à canoniser Valentin en l’honneur de son sacrifice pour l’amour le sont nettement moins…

 

L’objectif : détrôner un rite païen !

 

Notre Valentin est exécuté en 270, et ce n’est que plusieurs siècles plus tard qu’il devient Saint Valentin. Que s’est-il passé entre-temps ? La fin de l’empire romain ! Et avec lui la célébration d’un certain nombre de fêtes païennes, habilement transformées par l’église catholique en fêtes chrétiennes.

Ainsi, le 15 février était autrefois la date des Lupercales romaines : cette fête, en l’honneur de Lupercus, dieu des bergers, et de Junon, déesse et protectrice des femmes, célébrait la fertilité, la fécondité et était marquée par différents rites dont la moralité laissait passablement à désirer. Un exemple ? En plus du vin qui, évidemment, coulait à flots, on plaçait le nom de toutes les jeunes filles dans une urne, et chaque jeune homme tirait le nom de la jeune personne qui lui était assignée pour l’année : une sorte de tombola de l’amour en quelque sorte !

De telles pratiques ne plaisaient, on s’en doute bien, que fort peu à l’église catholique. Pour y remettre bon ordre, le pape Gélase 1er décida en 496 que Valentin, devenu pour la circonstance Saint Valentin, serait le patron des amoureux, et que sa fête serait célébrée le 14 février, ce qui permettait de « remplacer » les Lupercales en tout bien tout honneur.

 

Pour les amoureux, mais pas que pour eux !

 

À partir de là, avant de prendre l’envergure bien plus commerciale que romanesque qu’on lui connaît actuellement, la Fête des amoureux se répandit peu à peu, sous différentes formes, avec des pointes de popularité par époques et par régions.

À la fin du Moyen Âge, par exemple, l’aristocratie anglaise a adopté la coutume du Valentinage, dérivée sans doute des Lupercales, mais ô combien plus délicate : pour le temps d’une journée seulement, le jeune couple choisi par le hasard avait carte blanche pour s’adonner à l’art des galanteries tout en se faisant de petits cadeaux. Avec le temps, cette coutume s’est enrichie d’envoi de poèmes, et de mots doux. Ces derniers sont précisément appelés des « valentins », en souvenir du prêtre italien.

L’envoi de ces billets doux est devenu à partir du 18e s. une véritable tradition, en Grande-Bretagne d’abord, puis en Amérique du Nord et peu à peu en Europe aussi.

Vous avez été surpris de recevoir un jour un tendre message d’un(e) ami(e) qui vous souhaitait une bonne Saint Valentin ? Ne vous étonnez plus : il ou elle est sans doute d’origine anglo-saxonne ou américaine ! Qui a dit que la Saint Valentin était seulement la fête des amoureux ? Là-bas, c’est aussi celle de l’amitié, et même les enfants s’envoient des petits billets sympas.

Selon une autre légende, la Saint Valentin trouverait ses origines en Angleterre et en France, et daterait « seulement » du Moyen Âge. Fondée sur la simple observation des oiseaux, dont les amours commencent le 14 février, elle a poétiquement inspiré les hommes, qui trouvèrent la date excellente pour se déclarer…

C’est probablement à cette version-là que l’on doit la coutume, plus répandue aux États-Unis que chez nous, de s’envoyer par courrier des graines à planter !

 

Choisissez la légende que vous préférez, et dans tous les cas, en Amour ou en Amitié… bonne Saint Valentin !

 

À déguster entre amoureux ou entre amis, le 14 février ou quand il vous plaira :

oOoOoOoOoOoOOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

CITRONS : sur un air de LEMONCELLO...

17 Novembre 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Autres Plaisirs, #Citron, #Coups de Coeur, #Elixirs & Vins, #Epices, #Fêtes, #12 mois par an !, #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises..., #Bonheurs, #Agrumes, #Idées Cadeaux

Comme un petit air de

 

Lemoncello...

Formidable pour notre santé sous sa forme la plus simple, le citron sait aussi se transformer en petite boisson coquine et délicieuse qui n’a plus grand-chose de sain mais qui procure un plaisir immense ! À déguster avec modération, évidemment, mais surtout à préparer en y mettant tout son cœur…

En guise de mise en route :

- Lavez et brossez 5 citrons non traités (bio)

- Râpez les zestes

- Pressez les jus de 2 citrons

Versez dans un bocal :

- les zestes et le jus des citrons

- 2 bâtons de cannelle coupés en petits morceaux

- 1 g de safran, en filament

Laissez macérer de 5 à 7 jours au frais, et même au frigo.

Puis :

- Filtrez la macération.

- Versez dans une casserole 250 g de sucre et 4,5 dl d’eau.

- Laissez frémir pendant une dizaine de minutes, jusqu’à obtention d’un sirop.

Enfin...

- Laissez ce dernier refroidir, puis mélangez le sirop, un litre d’alcool à 60° (voir ci-dessous) et le jus de citron.

- Mettez en bouteille et conservez au frais et à l’abri de la lumière.

Le plus dur reste à faire… attendez encore 3 semaines avant de déguster.

Rien ne vous empêche, en revanche, de l’offrir avant : un joli cadeau qui saura se faire apprécier !

Accompagné de Cantuccini, ces fameux croquants aux amandes, ce n’est vraiment que du bonheur. Délicieux aussi en guise de long drink, avec une eau tonique pétillante par dessus... Attention tout de même à ne pas en abuser !

CITRONS : sur un air de LEMONCELLO...CITRONS : sur un air de LEMONCELLO...CITRONS : sur un air de LEMONCELLO...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Comment obtenir de l’alcool à 60°?

Achetez une bouteille d'alcool à 96° (en grande surface) et rajoutez 6 dl d'eau distillée. Mélangez bien.

Quant à savoir quel est le calcul à faire pour réduire les degrés d'alcool , on vous disait tout dans ce billet :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Pour la Saint Valentin, offrez-lui les saveurs de l’amour !

3 Février 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Fêtes, #Epices, #Autres Plaisirs, #Bonheurs, #Gourmandises..., #Plantes Aromatiques, #Libido, #Hiver, #En cuisine..., #Tonus

Pour la Saint-Valentin...

Les Saveurs de l’Amour !

Pour la Saint Valentin, offrez-lui les saveurs de l’amour !

Jouer des herbettes et des épices en cuisine, c’est un peu comme mettre du piment dans sa vie : avec elles, plus de saveurs et de parfums, plus de couleurs, un zeste de fantaisie et des plats franchement ensoleillés. En plus, certaines épices seraient aphrodisiaques… Invitez-les - toute l’année - plus souvent à dîner !

Certains aliments, plantes et épices ont la réputation de favoriser les ardeurs et de rendre les amoureux plus fougueux. Et cela depuis fort longtemps : à l’époque des Romains déjà, Julie, fille d’Octave-Auguste faisait non seulement servir un ragoût d’huîtres (qui est à lui seul un « must » en cuisine de l’amour ! ), mais en plus elle l’assaisonnait de poivre, céleri, pignons, girofle, cumin et coriandre… autant d’épices particulièrement douées pour mettre les sens en fête !

Aphrodite et Eros à table

Les huîtres, qui étaient aussi en bonne place dans les banquets de Cléopâtre, avaient également les faveurs d’un certain Casanova : il en avalait, dit-on, plusieurs douzaines avant d’aller honorer ses rendez-vous.

C’est sans doute grâce à leur étonnante richesse en sels minéraux que les huîtres, tout comme d’ailleurs d’autres crustacés, doivent leur excellente réputation.

Quant aux épices, en plus de celles préconisées par Julie-la-Romaine, comptez aussi avec quelques autres…

Leur force ?

Le poivre de Cayenne, riche en vitamine C, stimule la circulation.

Le céleri, lui, contient des vitamines A, C, P, ainsi que différentes vitamines du groupe B, des minéraux et des oligo-éléments. Excellent pour les muscles, il a, comme beaucoup d’aliments stimulants, des propriétés vasodilatatrices et aide à combattre le vieillissement. Un aliment longue vie et grande forme donc !

Les clous de girofle, eux, ont la réputation d’être parmi les plus puissants aphrodisiaques naturels. Efficaces contre la fatigue, physique ou intellectuelle … de tout grands alliés !

La coriandre, qui contient elle aussi beaucoup de vitamine C, semble avoir un effet légèrement euphorisant.

Quant au gingembre, ses propriétés stimulantes sont si remarquables que l’on raconte que pendant longtemps cette racine était réservée à l’usage exclusif de l’empereur. Aujourd’hui, ouf, chacun peut en profiter ! Frais, le gingembre a bien plus de goût que sec et en poudre. Utilisez-le pelé puis coupé en petits morceaux, avec de l’ail et de l’oignon, avant d’y faire revenir des légumes, ou alors parsemez vos préparations de gingembre frais râpé. Excellent au goût, pour la digestion et… pour tout le reste !

Originaire d’Asie, le ginseng est un puissant tonique pour tout l’organisme. Anti-inflammatoire et antioxydant, il aurait aussi des propriétés stimulantes sur l’activité sexuelle.

Pensez encore au raifort, si agréable pour relever salades, sauces et pâtés, à la noix de muscade, particulièrement recommandée aux messieurs (à doser raisonnablement), et au safran qui stimulerait, lui aussi, la libido. Attention à ne pas abuser de ce dernier, car en excès, il provoquerait... des fous rires incontrôlables !

Si l’efficacité des épices sur l’augmentation ou l’intensité du désir est plus souvent supposée que vraiment prouvée, une chose est certaine : les épices contribuent à augmenter la résistance physique, et donc à lutter contre la fatigue, elle-même grande ennemie de la libido. En plus, délicieuses et souvent colorées, elles rehaussent l’aspect et les saveurs des plats… aucune raison vraiment de s’en priver !

Menthe, sauge, mais aussi roquette ou sarriette sont toutes de délicieuses complices

Menthe, sauge, mais aussi roquette ou sarriette sont toutes de délicieuses complices

Salades revigorantes et desserts parfumés

Côté herbettes, faites bonne place à la sauge, la menthe, à la roquette et à la sarriette d’été. Si dans le Sud, on surnomme aussi cette dernière « gingembre provençal », ce n’est pas pour rien. Sans oublier, en cuisine ou en tisane également, le thym, qui purifie le corps tout en tonifiant l’organisme.

Casanova, toujours lui, confectionnait son vinaigre personnel, apparemment une autre source secrète de son étonnante vigueur. À défaut d’en connaître tous les secrets, voici une suggestion qui s’en rapproche :

  • Dans un litre de vinaigre de vieux vin, laissez infuser une pointe d’ail, de la sauge, de l’estragon et de la sarriette.

  • Au dernier moment, parsemez encore votre salade d’origan…

Et pour le dessert ?

Misez sur les préparations à base de chocolat, bien sûr, ainsi que sur celles qui mettent miel, noisettes, amandes, pignons et pistaches à l’honneur. Pensez aussi aux petits morceaux de gingembre confits et à la merveilleuse vanille : en plus de son arôme et de ses effets légèrement euphorisants, son odeur stimule les sens… exactement ce qu’il faut pour un dessert en tendre tête-à-tête !

Et puis, puisque vous avez encore un peu de temps devant vous, si vous lui prépariez, pour vous en réjouir à deux, la  boisson festive et euphorisante par excellence ? J'ai nommé bien sûr l'Hypocras...

Râpé ou confit, de la salade de carotte à la mignardise... vive le gingembre !Râpé ou confit, de la salade de carotte à la mignardise... vive le gingembre !Râpé ou confit, de la salade de carotte à la mignardise... vive le gingembre !

Râpé ou confit, de la salade de carotte à la mignardise... vive le gingembre !

Lire la suite

SOURIRE, SOURIRES...

2 Janvier 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Autres Plaisirs, #Bien-être, #Bonheurs, #Coups de Coeur, #Cool... relax !, #Forme, #Garder la forme, #Tonus, #Zen, #12 mois par an !, #Infos sympas

 Au rayon des très bonnes résolutions...

Cette Année, c'est décidé,

je (me) souris !

Certains mettent des smileys partout et… ils ont bien raison ! Savez-vous que le seul fait de voir, mieux encore de regarder un sourire augmente notre énergie ?

Par conséquent, pour vivre plus heureux, souriez plus souvent ! C’est bon pour le moral, pour la santé et même pour la beauté du visage ! En plus, le sourire est contagieux : même si on s’est levé du mauvais pied, il suffit qu’un inconnu nous sourie dans la rue, et hop, l’envie d’être heureux revient au galop.

Quel plaisir d’en donner, d’en partager, mais aussi d’en recevoir ! Le vrai sourire a des pouvoirs fabuleux : faites circuler sans compter… sans vous oublier pour autant.

Le sourire du cœur

Dans l’Antiquité, les maîtres taoïstes enseignaient que le sourire intérieur, le sourire envers soi-même, procure l’harmonie intérieure, qu’il est source à la fois de santé et de bonheur. Vous en doutez ? Essayez ! Voici cette ancienne et très belle pratique telle que Mantak Chia (voir à la fin) nous l’a transmise :

Installez-vous confortablement, en position assise, les yeux fermés, et détendez-vous. Sentez vos yeux émettre un sourire radieux, magnifique.

Cette simple détente contribue déjà calmer tout le système nerveux.

Invitez ce sourire intérieurement, laissez-le venir et rayonner. Lorsque vous sentez qu’il est là, imaginez qu’il se déverse en pluie depuis vos yeux, et faites-le descendre dans vos organes vitaux.

Répandez ce sourire dans le visage, et laissez-le entrer dans vos mâchoires.

Beaucoup de tensions s’accumulent dans les mâchoires, et une fois que le sourire s’y sera répandu, vous sentirez ces tensions se relâcher.

Déversez-le dans le palais, partout à l’intérieur de la bouche, sans oublier la langue, puis sur la nuque et dans la gorge.

La nuque, qui est traversée de nombreux nerfs et de vaisseaux sanguins vitaux, assure la liaison entre le cerveau et le corps. Elle est aussi un grand réservoir de tensions. Détendez donc ses muscles, et laissez le sourire circuler.

 

On se détend, on se détend...

Dirigez maintenant votre sourire vers le cœur. Sentez son énergie se déverser dans tout votre système circulatoire.

Répandre ce sourire dans votre cœur et remplir ce dernier d’amour favorise une bonne circulation sanguine.

Du cœur, laissez maintenant ce sourire gagner vos poumons : sentez-les se décontracter et respirer avec la plus grande aisance.

Dirigez-le ensuite vers l’abdomen, d’abord dans le côté droit du corps, puis jusqu’aux reins, de part et d’autre de la colonne vertébrale. Laissez-le se répandre dans tout l’abdomen, en passant par la rate et le pancréas, et amenez-le finalement au nombril.

Appréciez au passage la sensation de détente !

Revenez à vos yeux et, comme au début, sentez-les rayonner un superbe sourire.

"Envoyez » maintenant ce sourire dans le milieu du corps... Comment ? C’est tout simple : accumulez de la salive dans la bouche, et avalez-la, en sentant que votre sourire l’accompagne : œsophage, estomac, intestin grêle, gros intestin, rectum.

Avec un peu de pratique, votre digestion en sera facilitée.

Revenez une fois encore à vos yeux, ressentez votre sourire intérieur.

Guidez-le cette fois à l’arrière du corps : colonne vertébrale, chaque vertèbre, les cervicales, les dorsales puis les lombaires l’une après l’autre, le sacrum et le coccyx.

Il est fort possible que vous ressentiez alors chaleur et bien-être.

Pour terminer, ramenez ce sourire au nombril, dans le centre du corps.

Cette puissante pratique ne demande que quelques minutes, soit bien moins de temps qu’il n’en faut pour la lire, et ses bienfaits sont immenses. Indiquée pour améliorer la circulation sanguine, elle agit aussi sur les fonctions digestives, contre les tensions, la nervosité, les peurs et l’anxiété.

Vous avez envie de maintenir et de renforcer votre état de santé, de développer votre aptitude à rester calme et joyeux-joyeuse, et même votre rayonnement ? Vous savez ce qu’il vous reste à faire : 365 jours par an... souriez !

Envie d'en savoir plus ?

Un livre formidable, parmi d'autres de Mantak Chia : Énergie vitale et Autoguérison, éditions Dangles.

 

Bonne Année et plein de sourires à tous !

Lire la suite

Pour l’amour de nos hommes (et de leur peau…)

26 Août 2016 Publié dans #Éte, #Plantes Aromatiques, #Autres Plaisirs, #Parfums & Co, #Beaute, #Lavande, #Menthe, #Verveine, #Pour Eux

 

Pour l'Amour de nos Hommes

 

(et de leur peau...)

Pour l’amour de nos hommes (et de leur peau…)

Chez certains, rien n’est plus sexy qu’une barbe de trois jours. Mais chez tous… quelle douceur quand ils viennent juste de se raser !

Pour eux, voici une lotion after-shave « maison », à préparer pendant que, côté aromatiques, votre jardin est encore généreux :

- Dans un demi-litre d’alcool à 70°, mettez deux grosses poignées de feuilles de menthe.

- Le lendemain, ajoutez sarriette, verveine, et feuilles de cassis, à raison de 2 grosses poignées chacune.

- Laissez macérer, selon votre envie, 24 heures et 3 semaines, puis filtrez.

- Humez, évaluez… et ajoutez, si vous le désirez, quelques gouttes d’huile essentielle de lavande.

Une variante très agréable aussi : sarriette et feuilles de cassis toujours, mais aussi romarin et fleurs de lavande.

Mon chéri, mon frère, mon père lorsqu'il était encore là… ils y ont tous eu droit, à chacun sa lotion ! À vous de jouer et de créer les vôtres pour les hommes de votre vie !

Des idées, des recettes, des suggestions, y compris d'eaux parfumées, pour eux et pour vous ? Jetez un coup d'oeil à la page "Livres"...

Et encore…

Et à propos de senteurs, récoltez les pétales de roses de votre jardin : je vous propose bientôt une merveilleuse eau, à porter cette fois au féminin.

À suivre...

Lire la suite

Verveine en folie !

19 Août 2016 Publié dans #Éte, #Plantes Aromatiques, #Gourmandises..., #Verveine, #Sans lait ni gluten, #Dans le jardin, #En cuisine..., #La Ligne !, #Parfums & Co, #Autres Plaisirs

 

Verveine en folie

 

Un coeur à prendre ou à offrir ?

Verveine en folie !

Vous avez l'impression d'avoir épuisé vos idées de dessert pour un soir d'été ? Parions que non ! À multiplier par deux, par quatre, par six… par autant que vous voulez, le cœur à la verveine se décline aussi bien en flan qu’en crème. Un délice à partager avec ceux que vous aimez… même s’ils sont allergiques au lait ou au gluten !

Comment le réaliser vite fait bien fait ? C’est archi-simple :

- Faites chauffer un demi-litre de lait de riz.

- Mettez dans la casserole une grosse poignée de feuilles de verveine citronnée (à doser selon l’intensité recherchée), laissez infuser une vingtaine de minutes.

- Retirez la verveine, puis portez la préparation à ébullition en ajoutant de l’agar-agar, et en remuant constamment.

- Retirez du feu, ajoutez - ou non - du sucre, laissez refroidir et hop, au réfrigérateur !

Que vous la préfériez en crème ou en flan

 

... laissez-vous tenter !

Verveine en folie !

À vous d’adapter cette « recette » au feeling…

Quelques indications pour vous y aider ?

- Les quantités sont prévues ici pour 4 personnes.

- Je mets un sachet de agar-agar pour un flan très ferme, et un demi sachet pour une crème.

- À la place du lait de riz, vous pouvez aussi prendre du lait d’amande : la sensation finale est moins fraîche, moins légère, mais certain(e)s trouveront peut-être plus onctueux. Faut-il le préciser... la même recette peut aussi être réalisée avec du lait de vache !

Enfin, entre délicieux sirop verveine-menthe "maison" et infusion diurétique, rafraîchissante et calmante, à déguster chaude ou glacée, profitez de la verveine citronnée pendant que vous en avez encore sous la main. Et surtout, n’oubliez pas lorsque le moment sera venu de la récolter et de la faire sécher.

Et côté beauté ?

Recouvrez une poignée de verveine citronnelle fraîche d'eau bouillante, laissez infuser entre 20 et 30 minutes, filtrez  :  voilà une lotion toute douce pour les peaux grasses et pour celles qui souffrent d'acné !

Si vous êtes franchement dingue de la verveine, de son côté

à la fois rafraîchissant et pétillant, jetez un oeil par là...

Verveine en folie !Verveine en folie !Verveine en folie !
Lire la suite

LA JOIE D'ÊTRE AMOUREUX

7 Février 2016 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Autres Plaisirs, #Bonheurs, #Bien-être, #Coups de Coeur, #Fêtes, #Infos sympas, #Libido, #Tonus, #12 mois par an !, #Dans les Jardins Amis

Rencontre avec Arouna

La Joie d'être Amoureux

Pétillante, enthousiaste et infatigable, Arouna propose aujourd’hui un jeu de cartes pour célébrer la joie d’être amoureux : une quête qui nous concerne tous !

Calligraphie de Luc Templier
Calligraphie de Luc Templier

Comme le trajet de tous les êtres merveilleusement vivants, vibrants, intègres et passionnés, celui d'Arouna Lipschitz est atypique.

Élève de Lacan, licenciées en lettres, philosophe, professeur de yoga, elle fait 10 ans de psychanalyse, tout en passant de la mystique hindoue à la Kabbale, avant de porter, pendant 10 autres années, la robe orange de swami, assortie de vœux de chasteté.

Elle qui ne parle que d'amour dans ses livres ? Oui, elle… Vient ensuite la question de savoir comment incarner la spiritualité. Elle pose la robe orange et c’est l’heure des retrouvailles physiques et corporelles… Aïe ! Elle se remet alors, comme elle dit elle-même, sur le marché de la vie amoureuse. Tout cela, elle le raconte dans 3 romans autobiographiques et, disons-le, initiatiques (voir plus bas).

Vient ensuite « 52 Clés pour vivre l’amour », le livre, et maintenant le jeu…

Arouna, que représente pour vous la Saint-Valentin ?

Comme tous les rituels, la Saint-Valentin a d’abord une fonction symbolique. C’est le symbole de la fête des amoureux.

N’est-ce pas une joie d’être amoureux ?

Maintenant pour moi, être amoureux c’est un état qui va bien plus loin que juste avoir un amoureux dans sa vie. C’est presque un choix identitaire, philosophique en tous les cas. De la même manière que Simone de Beauvoir disait que l’on ne naît pas femme, mais qu’on le devient, je pense qu’un ne naît pas amoureux, mais qu’on le devient. Reste encore à faire ce choix pour notre vie. Faire ce choix c’est dire que l’on considère la qualité de nos relations comme primordiale, et que vivre un grand amour est hautement désirable pour nous. En attendant la grâce d’une telle rencontre, quelqu’un qui fait ce choix est un amoureux, au même titre qu’il est avocat, plombier, vendeuse, dentiste … Il porte en lui cette énergie amoureuse qui s’enracine dans le fait qu’il est d’abord un amoureux de la vie, il apprécie tous les jours d’être vivant ce qui lui donne, au sens étymologique du terme, de la joie de vivre. C’est cette joie qui caractérise un amoureux, et c’est cette joie qu’il partage avec ses proches, et son environnement de manière générale. Donc la Saint-Valentin est une fête pour plus de gens qu’on ne pense… C’est une manière pour chacun, en couple ou non, de dire qu’il croit à l’amour et que plus il y aura d’amoureux pour la fêter, mieux ce sera pour le monde !

LA JOIE D'ÊTRE AMOUREUX

Comment est né « 52 Clés pour vivre l’amour » ?

C’est Luc Templier qui m’a approchée. Il avait fait 5 ou 6 très belles calligraphies sur l’amour et m’a demandé si je voulais bien en faire les textes… Je me suis prise au jeu… lui aussi… et de fil en aiguille, nous sommes arrivés à cette idée de manuel du parcours amoureux, une sorte de Carte du Tendre moderne, qui décrit les passages obligés, les difficultés à contempler, les obstacles à lever… pour mieux vivre l’amour sur terre. On est arrivé à 52 calligraphies et 52 textes, comme les 52 semaines dans l’année, un clin d’œil pour dire que chaque année, un amoureux peut refaire le tour de son monde amoureux pour voir ce qu’il lui reste à faire pour toujours aimer mieux et être mieux aimé… à l’infini.

Avons-nous vraiment besoin de clés pour apprendre à aimer ?

Peut-être que certains n’en ont pas besoin mais je pense vraiment qu’il y a des clés de sagesse et de bon sens qui peuvent nous aider à ouvrir les portes de nos prisons intérieures en nous indiquant comment mieux repousser nos limites, en nous montrant comment certaines de nos croyances blindent nos coeurs. J’ai eu beaucoup de témoignages, dont celui-ci dernièrement qui semble confirmer que mes clés peuvent être utiles sur le chemin amoureux : « J’ouvre ce livre au hasard quand je perds le fil de l’Amour et je me remets joyeusement à aimer l’homme que j’aime ».

Qu’est-ce qui vous tient le plus à cœur de transmettre à travers ce livre et ce “jeu” ?

D’abord que l’Amour incarné dans de belles relations amoureuses et ultimement dans un couple conscient et ouvert à un grand amour est la plus belle des aventures humaines. Une aventure qui participe à la paix et à plus de joie dans le monde, car quelqu’un qui aime est naturellement dans la pulsion vie, pas dans la pulsion de mort. Mais je tiens aussi à rappeler que l’amour le plus sublime ne garantit pas la compétence relationnelle et que pour conjuguer l’Amour en verbe aimer, il faut comprendre qu’aimer ça s’apprend et qu’il y a beaucoup de choses à savoir pour mettre la réussite de son côté. Pour être tout à fait honnête j’aimerais donner envie à plein de gens dans le monde de faire ce choix amoureux pour leur vie, de leur donner envie de cultiver cette façon d’être au monde. Comme je le dis dans mon introduction au livre : En ces temps de consommation rapide, le moment n’est-il pas venu d’accorder un véritable statut aux amoureux ? De prendre au sérieux l’éros, la pulsion amoureuse qui nous habite, de trouver sage finalement d’ajouter un parfum d’infini au plaisir ?

Belle fête de Saint Valentin à tous les amoureux … et qu’il y en ait de plus en plus sur terre !

LA JOIE D'ÊTRE AMOUREUX

52 Cartes pour vivre l'Amour

Pourquoi un tarot amoureux ?
Chaque carte, illustrée par de très belles calligraphies de Luc Templier, est accompagnée d’un petit mantra et renvoie à une page du livret qui accompagne le jeu. Ensemble, elles couvrent 5 grandes étapes du parcours amoureux : avant la rencontre, de la rencontre à la relation, la relation choisie, vers plus de plaisir, et du bon usage des crises. Une vraie carte du tendre, mais aussi un parcours initiatique pour inviter chacun/e, qu’il soit en couple ou célibataire, à aller vers une plus grande ouverture du cœur.
Après le livre, pourquoi 52 cartes pour vivre l'amour (éd. Dervy) ? « Je crois à la synchronicité, ces clins d’oeil que nous fait le « hasard ». Alors pourquoi pas une sorte de tarot pour les amoureux pour laisser la synchronicité jouer avec nous, inviter un message de l’univers à se manifester. Chaque carte a son mantra amoureux et cela suffit certainement comme bâton de pèlerin pour la journée, mais si on veut approfondir, il y a du texte à méditer sur le « travail » amoureux qu’on pourrait faire pour ouvrir plus son cœur, débloquer son éros ou régler plus facilement un sac de noeuds en cours. C’est ludique mais les cartes sont accompagnées d’un livret bien « sérieux » et ainsi chacun peut jouer sa partie entre ludique et sérieux ! »

Ses autres Livres...

  • Dis-moi si je m'approche
  • L'un n'empêche pas l'autre
  • La voie de l'amoureux - savoir aimer plutôt que rêver d'amour

Et encore...

Vous pouvez aussi retrouver Arouna à travers son enseignement, dans lequel elle partage une philosophie de la relation.Plus sur https://lavoiedelamoureux.com/
Lire la suite

3 LIVRES PLEINS DE CADEAUX !

11 Décembre 2015 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Autres Plaisirs, #Bonheurs, #Coups de Coeur, #Dans les Jardins Amis, #En cuisine..., #Fêtes, #Gourmandises..., #Produits "maison" et naturels, #Sans lait ni gluten, #Zen

Ravir les papilles, nourrir la peau et l'esprit...

Offrez plein de petits bonheurs !

3 LIVRES PLEINS DE CADEAUX !

En panne d'idées cadeaux ?

En voici 891 + une !

J'adore offrir des livres. Et vous ? Si vous êtes en panne d'idées de cadeaux à glisser sous le sapin, en voici 3 qui ont tout pour enchanter les gourmands, les méditatifs et les fans de recettes de beauté naturelle. Au choix...

 

Avant cela, faites-vous plaisir avec cette petite mise en bouche offerte par Marc Ivo Böhning, aromathérapeute bien connu, mais aussi fin bec à ses heures...

Cake noisette-amandes à l'huile essentielle de Poivre noir

Sans gluten ni lactose

Oui, c'est celui de la photo ! Pour le réaliser, il vous faut :

150 g de farine de riz

150 g de sucre complet

125 g de purée d'amandes (ou beurre, mais sans lactose...)

 40 g de poudre de noisettes

 20 g de poudre d'amandes

  4 oeufs

  1/2 sachet de poudre à lever

  4 à 6 gouttes d'huile essentielle de Poivre noir.

Ensuite :

1 - Mélangez le sucre et la purée d'amandes

2 - Ajoutez les 4 jaunes d'oeufs

3 - Ajoutez les poudres de noisettes et d'amandes, ainsi que la farine de riz et la levure.

4 - Versez les gouttes d'huile essentielle et mélangez bien le tout.

5 - Battez les blancs d'oeuf séparément, puis incorporez-les délicatement.

6  - Enfournez dans le four préchauffé à 170°, et laissez cuire entre 30 et 35 minutes.

Et le chef - Marc Ivo donc - vous dit "Bon aaaap !"

Un entremet pour réjouir petits et grand tout en réchauffant un après-midi d'hiver, avec un bon thé ou alors un vin chaud, pour les plus grands seulement... ça, c'est par là :

Des livres plaisirs plein la hotte !

3 LIVRES PLEINS DE CADEAUX !

Votre ami(e) est gourmand ?

Il ou elle, bref, ils craqueront pour la « Cuisine végétarienne aux huiles essentielles » du même Marc Ivo Böhning (éditions Recto Verseau). Il le dit « quelques gouttes et c’est la fête des papilles » ! L’utilisation des huiles essentielles, en cuisine ou ailleurs, exige bien sûr certaines précautions. Sous la conduite du « chef », par ailleurs professionnel de l’aromathérapie, apprenez à composer votre propre aromathèque, faites une place à certaines petites huiles essentielles dans votre armoire à épices et, de l’apéro (mmmh… le guacamole inattendu) aux desserts, laissez vous surprendre ! Et soudain, la plus simple des tartes prend des allures de fête…

L'idée en plus ? Sélectionnez l’une des recettes dont vous savez qu’elle plaira à votre ami(e) et assortissez votre cadeau d’un petit flacon de l’huile essentielle en question.
3 LIVRES PLEINS DE CADEAUX !

Plutôt philosophe ou méditatif ?

Alors gageons que votre ami(e) s’est déjà posé la question : comment vivre heureux, en gardant les pieds par terre ? Il aimera cultiver jour après jour les 365 graines de sagesse proposées par Jacques de Coulon, dans son magnifique « Philosophies » (éditions Jouvence) : apprendre à penser par soi-même, tout en se laissant inspirer par les superbes photos de Michel Roggo… voilà un cadeau inépuisable ! Jetez aussi un œil chez votre libraire aux autres livres de Jacques de Coulon : vous méritez bien aussi une petite intention, non ?

L'idée en plus ? Accompagnez votre présent d’une belle bougie : rien de tel que sa flamme pour inciter à la méditation (ou, selon les cas, déclarer la vôtre, mais ça c’est un autre sujet…) !
3 LIVRES PLEINS DE CADEAUX !

Fans de lotions magiques et maison !

Inévitablement, le petit dernier… c’est le mien (éditions Favre)! Comment préparer facilement lotions magiques et florales pour le visage, soins pour les cheveux, crèmes et autres huiles pour le corps, mais aussi prendre sérieusement sa silhouette en main, se relaxer dans un bain ou ailleurs et sourire à la vie ? Tout cela et bien plus, avec des plantes, des fruits, des légumes et des huiles essentielles ! Il y en a pour elle, mais aussi pour lui, qu’on se le dise !

L'idée en plus ? À offrir par exemple avec une préparation maison trouvée sur ce blog : une eau de rose, un vinaigre de beauté, une confiture de Noël ou alors simplement pommes-gingembre, un bocal de citrons confits à déguster dans quelques semaines, un pot de miel au gingembre pour lequel on vous sera reconnaissant tout l’hiver…

Et puis, suivez bien ce Blog ces prochains temps parce que là, si tout va bien, je vais vous offrir bientôt deux recettes absolument irrésistibles ! Réservées aux adultes, je ne vous dis que ça...

Lire la suite
1 2 > >>