Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

baume

Baume de millepertuis

2 Septembre 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Automne, #Baume, #Bien-être, #Bobos & Co, #Dans le jardin, #Dans les champs, #Été, #Fleurs, #Huiles Essentielles, #Macérats, #Massage, #Peau (Soins de la), #Plantes, #Produits "maison" et naturels, #Soins du corps, #Soins naturels

Baume de millepertuis
Baume de millepertuis

 

Après l’huile... voici le

 

Baume de Millepertuis !

Baume de millepertuis
Baume de millepertuis
Vous avez préparé votre huile de millepertuis cet été ? Vous ne pourrez que vous en féliciter, et plutôt deux fois qu’une. Si la fameuse huile rouge est formidable pour soulager brûlures, coups de soleil et autres soucis de la peau, il faut cependant reconnaître qu’elle n’est pas toujours très pratique à emporter ou à utiliser...
Qu’à cela ne tienne : déclinez-la en version baume ! Sa préparation est archi simple et le résultat, ma foi, très gratifiant ! Prévoyez :
  • 80 ml d’huile ou plus précisément de macérât de millepertuis
  • De 10 à 14 g de cire d’abeille, selon la consistance recherchée.
  • Facultatif : 5 à 7 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie
Et bien sûr une balance, des petits pots (ici de 30 ml), un récipient pouvant aller au bain-marie, une cuillère fine ou baguette en bois, le tout parfaitement propre, voire stérilisé.
Ensuite...
- Versez ’huile rouge et la cire d’abeille dans un petit récipient.
- Laissez chauffer au bain marie, en mélangeant avec une cuillère en bois, jusqu’à ce que la cire soit bien fondue.
- Sortez le mélange du bain -marie, laissez tiédir un peu et ajoutez, si vous le désirez, quelques gouttes d’huile essentielle de lavande vraie (j’en ai mis 7).
- Versez dans de petits pots, et attendre que le baume se fige avant de mettre les couvercles.
Variante : à la place ou en plus de la lavande vraie, vous pouvez aussi ajouter de l’huile essentielle de camomille romaine. Toutes deux cicatrisantes, apaisantes et régénératives, sont de grandes amies de la peau qui complètent à merveille l’action du millepertuis.
Envie d'un baume plus crémeux ? 
Réputée pour calmer brûlures, coups de soleil, piqûres de toutes sortes, égratignures, et autres bobos bobos du quotidien, l’huile de millepertuis contribue aussi à soulager certaines névralgies, douleurs musculaires et dorsales.
Dans ce cas, pour réaliser un baume plus crémeux donc plus facile à appliquer en douceur, par exemple en massant la zone douloureuse sans trop appuyer, la formule « magique » pour la base du baume se compose de :
  • 50 % de macérât huileux
  • 25% de cire d’abeille
  • 25 % de beurre de karité
La préparation est ensuite la même.
L’ajout de quelques gouttes d’huile essentielle de lavande vraie ou de camomille romaine reste bien sûr toujours possible. Pour un effet plutôt anti-douleur, remplacez-les dans les mêmes proportions par de l’huile essentielle d’hélichryse italienne ou de l’huile essentielle de laurier noble.
Attention : pas d’exposition au soleil après avoir une application de millepertuis, car ce dernier est photosensibilisant !

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo 

Si vous avez manqué le début ou pour en savoir plus sur le millepertuis, c’est par ici :
Baume de millepertuisBaume de millepertuisBaume de millepertuis

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo 

Lire la suite

Pissenlit : le baume soin et beauté

13 Mai 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice. Invitée : Catherine Lainé, dite de Billième Publié dans #Baume, #Beauté au naturel, #Bien-être, #Bobologie, #Lotions & Co, #Peau (Soins de la), #Pour Eux, #Printemps, #Produits "maison" et naturels, #Visage, #12 mois par an !

Pissenlit : le baume soin et beauté Pissenlit : le baume soin et beauté

 

Un grand oui au

 

Baume de Pissenlit !

Pissenlit : le baume soin et beauté
Minimaliste et efficace, voici une fort jolie recette que vos mains apprécieront aussi bien en période de jardinage que plus tard, pour lutter contre le froid et le vent. Parfait pour le soin des peaux sèches, le baume de pissenlit l'est tout autant pour les messieurs, en après-rasage : pour vous ou pour eux... action ! 
Cette proposition, en deux versions, est signée de notre amie Catherine, de Billième, qui a réalisé il y a quelques semaines une magnifique huile solarisée de pissenlit (voir plus bas).
Si vous ne l’avez pas préparée en temps voulu, mais que vous avez eu la bonne idée de sécher des fleurs de pissenlit, il n’est pas trop tard…Laissons Catherine nous guider !
Le macérât : un véritable atout en cosmétique 
Avoir des fleurs de pissenlit séchées et prêtes à l’emploi c’est pouvoir se faire rapidement une huile de base bien utile. Ne serait-ce que pour ses précieuses indications pour les soins de la peau :
Grâce à ses minéraux, oligo-éléments et provitamine A il est excellent pour lutter contre le vieillissement de la peau. Et son action contre les radicaux libres est idéale pour en faire des soins pour la peau.
Ce macérât, qui offre hydratation, apaisement et régénération, est tout indiqué pour les fesses de bébé, les peaux rêches, irritées ou qui « tiraillent » ainsi que pour la peau des personnes âgées, le traitement des dermatoses, le soin du corps, mais aussi du visage, des lèvres, des mains et des pieds… autant dire que vous ne pourrez que vous féliciter d’en avoir toujours sous la main ! Libre à vous ensuite de l'apprécier en huile de massage, pour lutter contre la cellulite, favoriser la détente musculaire après le sport, prévenir et/ou soulager crampes et autres soucis musculaires, de le transformer en pommade, en stick pour les lèvres ou, comme ici, en baume.
Baume aux fleurs de pissenlit : la recette !
On l’aime pour ses vertus cicatrisantes et adoucissantes. En plus, il est facile à réaliser en peu de temps. Alors... on s'y met ?
En version simple 2 ingrédients suffisent. Pour environ 2 pots de 20 à 25 g :
- 50 g macérât huileux de fleurs de pissenlit
- 4 à 6 g de cire d’abeille
🌿 Mettez la cire et l’huile dans le bol pyrex, placer ce dernier dans la casserole avec son fond d’eau au bain marie à température moyenne.
🌿 Mélangez délicatement avec une cuillère ou une baguette en verre jusqu’à ce que la cire soit fondue. La cire fond autour de 60-65 degrés.
🌿 Vérifiez si la consistance convient en mettant à refroidir quelques gouttes du mélange fondu sur une assiette. Si la consistance est trop molle, rajoutez un peu de cire ou, si au contraire si la consistance est trop ferme, rajoutez un peu d’huile, remettez en fonte et vérifiez à nouveau...
🌿 Fouettez délicatement le mélange pour bien homogénéiser.
🌿 Retirez du feu et versez doucement dans les bocaux stérilisés, puis laissez reposer et figer tranquillement.
🌿 Pendant ce temps préparez les étiquettes (nom du produit, ingrédients et/ou indications et date de fabrication).

 

Envie d’un baume plus crémeux ? 
Remplacez la moitié de la cire par 3 fois son poids en lanoline (graisse de mouton). Par exemple ici : plutôt que 4 à 6 g de cire, ne mettez que 2 à 3 g de cire et 6 à 9 g de lanoline.
Ou encore pour un baume crémeux avec un ajout de beurre végétal (karité, cacao, coco, mangue…)
Rajoutez à la phase huileuse du beurre végétal et diminuez une partie de la cire. Le beurre végétal en figeant donnera la consistance crémeuse.
À titre d’exemple :
30 g de macérât de pissenlit
20 g de beurre de karité
3 g de cire et, en option, quelques gouttes d’huile essentielle :  3 ou 4 gouttes de lavande fine par exemple (à ne rajouter en mélangeant que quand la température de la préparation sera descendue à 40-45 degrés).
Pissenlit : le baume soin et beauté Pissenlit : le baume soin et beauté Pissenlit : le baume soin et beauté
Les recettes et les photos sont de Catherine Lainé, dite de Billième, merci à elle 😀 !

 

OoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Thème de sa prochaine animation, avec Agnès Carron :  la sauge, le lundi 23 mai, à la Motte-Servolex (près de Chambéry), dans le cadre de "Ces plantes et ces arbres qui nous veulent du bien". Renseignements et informations : catherine.laine073@orange.fr.

 

OoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Et pour le macérât solarisé de pissenlit, c'est par là : 

OoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite