Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

dans le verger

Les abricots, vous les préférez toniques ou rafraîchissants ?

24 Juillet 2018 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bonheurs, #Confitures, #Éte, #Fruits, #Forme, #Gourmandises..., #Lavande, #Plantes Aromatiques, #Epices, #Dans le verger

 

Oh, les Abricots !

Version tonique ou rafraîchissante ?

La première et inestimable vertu de la confiture à l’abricot… c’est bien sûr de ravir les palais des petits et des grands. Et si on la nuançait par des touches estivales et rafraîchissantes, avec la lavande, ou alors avec des notes plus chaudes, stimulantes et corsées, à déguster lorsque l’automne sera venu, grâce au gingembre ? J’ai testé - et adoré - les deux.
Même les néophytes le savent : la confi à l’abricot est l’une des plus faciles à réussir. Petite reprise d'un billet d'il y a plusieurs années, délicieusement toujours d'actualité...
Choisissez de beaux fruits, bien mûrs, lavez-les, essuyez-les, et c’est parti…
Pour celle à la lavande, il vous faut :
1,25 kg d’abricots apprêtés,
1 kg de sucre,
le jus d’un citron,
1 grosse poignée de lavande, à glisser dans une mousseline.
Versez le tout dans une bassine, mélangez en douceur, et laissez reposer 24 heures.
Voilà exactement la quantité de lavande, pour 1,25 kg d'abricots.

Voilà exactement la quantité de lavande, pour 1,25 kg d'abricots.

 

Pour la version abricots et gingembre...

Et pour la confiture abricots et gingembre ?
Toujours 1,25 kg d’abricots apprêtés,1 kg de sucre et le jus d’un citron,
Et cette fois un bon morceau de gingembre frais que vous aurez, à choix, râpé ou coupés en très petits morceaux, à mélanger directement avec les abricots. Là encore, repos pour 24 heures !
Ensuite, fidèle aux conseils de Régine Deforges qui, côté gourmandises, en connaissaient décidément un bout (cette belle épicurienne avait même écrit un livre de cuisine), j’ai cuit chaque confiture 15 minutes, à feu vif, sans cesser de remuer. Pour la version lavande, retirez la mousseline. Ecumez, mettez les fruits (ce qu’il en reste) en pots, laissez cuire le jus encore 5 minutes… il ne reste plus qu’à compléter les pots, à laisser refroidir et… à vous régaler !
Superbe, et trouvée à la brocante : vivement les  prochaines confitures !

Superbe, et trouvée à la brocante : vivement les prochaines confitures !

D'autres variantes autour de la confiture d'abricot, si simple à réussir et si bonne, ici :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

VIN DE LILAS : ENCORE UN PETIT PLAISIR À DÉCOUVRIR

4 Mai 2018 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #En cuisine..., #Elixirs & Vins, #Fleurs, #Gourmandises..., #Gastro sauvage, #Dans le jardin, #Printemps..., #Dans le verger, #Éte, #Produits "maison" et naturels

 

Et pourquoi pas un

 

 

 

Vin de Lilas ?

 

En sirop pour les juniors ou en vin apéritif pour les plus grands, vive le lilas !

En sirop pour les juniors ou en vin apéritif pour les plus grands, vive le lilas !

Mauve, bordeaux ou blanc, le lilas, j’en suis dingue, carrément ! On aime sa beauté, à la fois robuste et si fragile, et son irrésistible senteur, mais connaissez-vous tous les plaisirs qu’il offre bien au-delà de sa floraison ?
 
Si vous avez la chance, car oui c’en est une, d’avoir un lilas à portée de mains, ne la et ne le laissez pas « passer »…
 
Côté bien-être, on en fait une huile merveilleuse pour soulager les articulations douloureuses. Côté saveurs, gelée, sucre parfumé au lilas ou sirop aussi surprenant que coloré sont, vous le savez si vous venez régulièrement dans les Jardins d’Alice, quelques-unes des gourmandes manières de l’apprécier.
Sans oublier un vin fleuri, mais oui encore un, pour varier les petits plaisirs entre amis.
 
Pour 2 bouteilles de Vin de Lilas, de quoi avez-vous besoin ?
 
-   2 bols de fleurs de lilas, blanches et mauves, ou blanches et bordeaux, ou mélangées, que vous aurez pris soin de détacher une à une de leurs grappes. Il ne doit rien rester de vert : c’est important pour la réussite de ce vin original.
-   240 g de sucre de canne
-   100 g de sucre pour le sirop
-    2 bouteilles de vin blanc léger.
 
L’idéal est de préparer le vin dans un très gros bocal (3 ou 5 litres), mais vous pouvez aussi diviser les quantités par deux et prévoir deux bocaux de 2 litres.
 
Ensuite ?
 
  • Dans un bocal, alternez couches de fleurs et couches de sucre, et laissez reposer au frais pendant 48 heures.

     

  • Ajoutez le vin blanc. Gardez le tout au frais et à l’abri de la lumière pendant 8 jours, en retournant quelquefois le bocal.
  • Filtrez.
  • Versez les 100 g de sucre avec 4 cuillères à soupe d’eau dans une casserole : portez à ébullition, remuez, retirez la casserole du feu, laissez refroidir puis ajoutez au vin. Mélangez bien.
Il ne vous reste plus qu’à mettre en bouteilles et à laisser reposer au frais quelques jours avant de vous réjouir de cet apéritif à servir très frais, lui aussi !
 
Cette séduisante préparation est tirée de Cuisiner les fleurs du jardin, de Edith Grandjean, paru au printemps passé aux éditions Ulmer. Si vous êtes fan de lilas, vous y trouverez aussi une recette d’un dessert à l’ancienne : la crème au lilas. Et de nombreuses autres idées, toutes plus tentantes les unes que les autres. Laissez-vous charmer !
 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Plus autour du lilas ? Pour le sirop c’est ici :

Et pour la gelée, mais aussi pour l’huile qui soulage les articulations, c’est par là :

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

VIN DE LILAS : ENCORE UN PETIT PLAISIR À DÉCOUVRIRVIN DE LILAS : ENCORE UN PETIT PLAISIR À DÉCOUVRIRVIN DE LILAS : ENCORE UN PETIT PLAISIR À DÉCOUVRIR
Lire la suite

CONFITURE EN ESPRIT DE FÊTE...

8 Décembre 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bonheurs, #Confitures, #Coups de Coeur, #Dans le verger, #Epices, #En cuisine..., #Fêtes, #Gourmandises..., #Hiver, #Fruits

 

Dans l'esprit de l'Avent...

 

 

Confiture aux parfums de Noël

 

CONFITURE EN ESPRIT DE FÊTE...

Et pourquoi pas une Confiture de Noël ?

Il vous manque peut-être encore un petit pot à glisser dans vos paniers garnis à offrir ? Ou alors, tout simplement, vous êtes gourmand/e, et rien ne vous fait parfois plus plaisir qu'une confiture dont le parfum n'a d'égal que la saveur ? À vous une jolie création, à décliner selon votre inspiration, autour du fruit défendu ! 
Ici, ma recette de confiture pommes-gingembre s’est habillée pour l'occasion de quelques touches d’épices et d'effluves de saison, et voilà une délicieuse et subtile confiture de Noël. Vite, il est encore temps...
Pour faire simple, reportez-vous d'abord à la recette de base de confiture pommes-gingembre, telle que proposée plus bas dans ce blog.

 

Les petites différences ?

En préparant le sirop sucre (roux) et eau, dans lequel on met ensuite le gingembre, j’ai remplacé une petite partie de l’eau par de la fleur d’oranger.
Ensuite, en ajoutant les pommes, j’ai aussi mis une étoile de badiane (anis étoilé) par pot, plus une pour l’ensemble. Soit 7 étoiles pour 1,5 kilo de pommes, qui donneront 6 pots.
En cours de cuisson, j’ai ajouté 3 prises de girofle moulue.
Et un peu (mais un peu seulement) de cardamome.
Je crois que c’est tout !
Pas de cannelle ? Non, justement, pas de cannelle : elle risquerait ici d’écraser les autres goûts, qui font justement tout le charme et la délicatesse de cette jolie confiture.
Avec ou sans elle… Belle fin d’année !

 

La base : la recette de confiture pommes-gingembre. Bio, les pommes, évidemment !  C'est par là...

Peut-être aurez-vous envie de varier les plaisirs, et d'essayer plutôt cette autre recette : des mandarines avec un brin de fantaisie ?

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

CONFITURE EN ESPRIT DE FÊTE... CONFITURE EN ESPRIT DE FÊTE... CONFITURE EN ESPRIT DE FÊTE...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

POIRES - Pour votre collection de petites confitures "maison"...

6 Octobre 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises..., #Dans le jardin, #Coups de Coeur, #Automne, #Confitures, #Dans le verger, #Epices

 

Petite symphonie entre

 

 

Poires et Vanille

POIRES - Pour votre collection de petites confitures "maison"...
L’un des immenses plaisirs de l’automne ? Il est gourmand, inévitablement : ses fruits, ses légumes, et toutes leurs saveurs. La poire a l’heureuse réputation d’être un fruit sain, et… c’est évidemment vrai. Peut-être un peu moins lorsqu’elle est déclinée en irrésistible confiture. Mais certains matins, les petits-déjeuners qui chantent ne font-ils pas aussi partie des petites joies de la saison ?
 
Même petites et peu juteuses, les plus modestes poires de jardin savent se faire délicieuses.
La preuve avec une petite symphonie poire, caramel et vanille.
 
Pour la réaliser, prévoyez :
- 2 kilos de poires pelées, épépinées et coupées en petits morceaux
- 1 à 1 kg 100  de sucre roux
- le jus de deux gros citrons
- 2 gousses de vanille, fendues dans le sens de la longueur et dont vous aurez gratté le contenu sur les poires.

 

 
La formule presque magique ?

 

  • Réunir tous ces ingrédients dans une grande casserole, et laisser macérer quelques heures.
Comme il y a relativement peu de sucre dans ma recette et que j’aime vraiment bien le goût de la vanille, j’ai encore ajouté, après macération, deux sachets de sucre vanillé.

 

  • Porter ensuite à ébullition, maintenez 10 minutes, écumer et laisser frémir une vingtaine de minutes (total : environ 30 minutes de cuisson).
  • Mettre tout de suite en petits pots (9 pour ces quantités), étiqueter, offrir et/ou se réjouir du prochain petit-déj’ enchanté…

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

 

POIRES - Pour votre collection de petites confitures "maison"...POIRES - Pour votre collection de petites confitures "maison"...POIRES - Pour votre collection de petites confitures "maison"...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

LE TEMPS DES MIRABELLES ET DES CHUTNEYS, suite et fin pour cet été…

25 Août 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Automne, #Dans le verger, #Éte, #Epices, #Fruits, #Gourmandises..., #Sans lait ni gluten, #En cuisine..., #Dans le jardin

Chic, c'est (encore)

Le temps des Mirabelles !

Après les confitures, clafoutis et autres tartes, le meilleur reste à préparer : délice et peps en perspective pour l’automne ! L’ail, l’oignon, le gingembre sont, nous le savons, les alliés de notre système immunitaire. Alors, un petit chutney de mirabelles, histoire d’accompagner blanc de poulet, raclette ou plat de sarrasin si vous êtes végétarien, ça vous dit ?

Recette tout à fait approximative, à modifier selon vos envies et vos préférences côté épices…

Pour 1 kilo de mirabelles dénoyautées et coupées en deux :

3 dl de vinaigre blanc

2 ou 3 gros oignons coupés en lamelles

2 ou 3 belles gousses d’ail en petits morceaux

Un joli morceau de gingembre frais, de 2 à 6 cm de longueur, selon votre humeur, coupé aussi en petits morceaux.

4 ou 5 clous de girofle

3 ou 4 cuillères à café de gros sel

1 petite cuillère à café de poivre blanc

1 autre de carvi

1 grosse poignée de raisins secs

Ensuite :

Placez le tout dans une casserole, portez à ébullition et laissez cuire 30 ou 40 minutes, en remuant à peu près sans arrêt.

À un certain moment, la masse change nettement de consistance, tout semble se fondre, on obtient une sorte de pâte : c’est prêt.

Il ne reste qu’à verser dans des petits bocaux, de préférence stérilisés.

Si vous y arrivez, attendez un mois avant de déguster…

Bon à savoir : gingembre, ail et oignon, c’est le trio gagnant pour tenir les refroidissements loin, très loin… Alors si vous les aimez, ne vous limitez pas aux quantités indiquées pour vous régaler et vous réchauffer lorsque le froid sera venu !

Le chutney aux mirabelles est parfait pour accompagner de nombreux mets, quel que soit votre régime alimentaire.

Le chutney aux mirabelles est parfait pour accompagner de nombreux mets, quel que soit votre régime alimentaire.

Version "fruits défendus"...

Une excellente idée trouvée sur http://cookingjulia.blogspot.ch : recouverte d'un sirop sucre et eau, puis d'alcool de fruits. Super ! Et maintenant, 3 mois d'attente avant de goûter à ces "fruits défendus"...

Une excellente idée trouvée sur http://cookingjulia.blogspot.ch : recouverte d'un sirop sucre et eau, puis d'alcool de fruits. Super ! Et maintenant, 3 mois d'attente avant de goûter à ces "fruits défendus"...

Et s'il vous en reste vraiment beaucoup, jetez un oeil par ici...
Lire la suite

Ramène tes fraises…

19 Mai 2017 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Beaute, #Bien-être, #Dans le jardin, #Éte, #Fruits, #Plantes, #Printemps..., #Peau (Soins de la), #Visage, #Boissons sages, #En cuisine..., #Produits "maison" et naturels, #Gourmandises..., #Soins du corps, #Dans le verger, #Bains

Côté beauté ou gourmandise...
Ramène tes fraises !

Jolies à regarder, délicieuses à croquer, elles sont en plus amies de notre ligne et même de notre teint. Et si l'on imitait les beautés de la Rome antique, qui s'en faisaient déjà des emplâtres ? Qu’elles viennent du marché ou du jardin… ramenez vos fraises !
À condition bien sûr qu’elles soient bio, à vous d’abord le plus simple et le plus rigolo des masques :
- Ecrasez-les et étalez-les telles quelles, mais oui, sur votre visage !
- Laissez agir une dizaine de minutes, retirez, rincez l’eau froide.
Toutes les peaux apprécieront, y compris celles qui ont tendance à avoir de l’acné.
Vous passez la nuit seule avec Morphée ? Profitez-en pour vous offrir un soin aussi efficace que surprenant :
- Là encore, écrasez quelques fraises, et étalez cette « compote » sur votre visage.
- Laissez sécher pendant la nuit, et lavez le lendemain, en terminant par une lotion florale.
Non, votre miroir n’est pas devenu magique pendant la nuit : ce teint clair et ces traits bien reposés, ce sont bien les vôtres !
Si vous avez envie de franchement régaler votre peau, à n’importe quel moment de la journée :
- Écrasez 100 g de fraises bien mûres, ajoutez une cuillère à soupe de crème fraîche et quelques gouttes d’huile d’amande douce pour un effet hydratant, ou alors d'huile d'argan pour lutter contre les outrages du temps...
- Mélangez soigneusement le tout, appliquez sur le visage, laissez agir 20 minutes, puis retirez et rincez à l’eau tiède.
Et pour le corps ?
S'il vous reste quelques fraises, il ne tient qu'à vous d'en faire le plus parfumé et le plus doux des exfoliants :
- Mélangez-les avec un peu de yoghourt nature et de miel, ajoutez du sucre ou des amandes en poudre,
- Mouillez-vous de la tête aux pieds, appliquez, effectuez votre gommage, rincez sous la douche, et le tour est joué !
Ou alors laissez-vous inspirer par celle que l'on surnommait au 18ème s.la Reine de Paris, et à laquelle on prêtait de très nombreuses relations amoureuses : elle réduisait les fraises en purée et les ajoutait, accompagnées de framboises, à l'eau de son bain ! Il est vrai que les fraises, riches en vitamines et en anti-oxydants, ont des propriétés tonifiantes, et laissent la peau douce et veloutée.  Entre nous, ce serait tout de même dommage, d'autant que voici une manière autrement agréable d'en profiter...

 

N'en oublions pas d'être gourmand (e) !

Cette Neige de fraises à la serbe nous est offerte par Voyka Milovanovic. Une jolie recette avec peu d’ingrédients pour un résultat… soufflant !
  • 250 g de fraises lavées et écrasées
  • 250 g de sucre cristalisé
  • 1 blanc d’oeuf
- Mettez les fraises, le sucre et le blanc d’œuf dans un saladier, et laissez-les se reposer une dizaine de minutes, afin qu’ils aient tous la même température.
- Battez ensuite les ingrédients en neige, d’abord très lentement et puis de plus en plus vite.
- Servez avec des fraises fraîches, en accompagnement d’un cake « maison » ou d’un sorbet.

 

Avec les feuilles, préparez une décoction extra

pour la santé ou alors

une rafraîchissante boisson en tenue d'été...

Si vous avez des fraisiers dans votre jardin, récoltez aussi les feuilles et mettez-les à sécher. Vous ne pourrez ensuite que vous en féliciter en sirotant une rafraîchissante décoction de feuilles de fraisier au plus chaud de l’été…
- Laissez d’abord macérer au moins une heure l’équivalent d’une cuillère à café de feuilles séchées et émiettées par tasse d’eau froide.
- Portez ensuite le mélange à ébullition, et laissez cuire pendant 5 minutes.
- Filtrez, buvez jusqu’à 3 tasses par jour.
La décoction de feuilles et de racines de fraisier est très diurétique : nos grand-mères vantaient ses bienfaits contre la goutte ou les rhumatismes.
Un début d’angine ? Utilisez la même décoction en gargarisme !
Et cet été, à vous le plaisir d’une simple infusion de feuilles de fraisier, diurétique, mais en plus très agréable et facile à servir en tenue d’été, froide et avec quelques glaçons. Avec les fraises, c’est toujours à votre santé !

Fruits, mais aussi fleurs, plantes... la saison bat son plein ! Vous avez envie de recettes naturelles, efficaces et sympas à préparer avec ce que vous avez dans votre jardin, sous la main ? C'est maintenant, et c'est par ici :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Ramène tes fraises…Ramène tes fraises…Ramène tes fraises…
Lire la suite

VIOLETTES : Prolongez le plaisir !

15 Avril 2016 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Beaute, #Dans le verger, #Fleurs, #Lotions & Co, #Peau (Soins de la), #Produits "maison" et naturels, #Printemps..., #Visage, #Bonheurs, #Forme, #Bobologie

Comment prolonger le plaisir des

 

Violettes ?

Photo de Françoise Marmy

 
  Si décoratives et vraiment craquantes lorsqu’elles sont cristallisées, les tendres violettes sont de belles alliées chaque fois que l’on a besoin de douceur.
Ses fleurs et ses feuilles ont des propriétés expectorantes, sédatives et sudorifiques.
Gorge irritée, toux ? Profitez de ses qualités, avec une simple infusion :
  • Laissez infuser 5 minutes une tasse d’eau bouillante sur 2 cuillères de fleurs et de feuilles de violette, filtrez et sucrez avec du miel. Un plaisir à s’offrir 3 fois par jour lorsque ça chatouille ou que ça gratouille !
Le sirop de violette (maison, de préférence !) est lui aussi tout indiqué si vous souffrez d’angine, de rhume ou même de bronchite. Comment le préparer ? Réponse au bas de ce billet !
L’histoire rapporte que Pline l’Ancien conseillait déjà de sentir l’odorante violette pour soulager les migraines… Si ses conseils vous inspirent, il peut être intéressant de mettre des feuilles à sécher :
  • Versez l’équivalent d’une tasse d’eau chaude sur une cuillère de feuilles séchées.
  • Laissez infuser 10 minutes, sucrez et buvez cette infusion chaude.
Saviez-vous que la violette est aussi une grande amie de la peau ? Il ne tient qu’à vous d’en profiter de différentes façons. Si vous souffrez d’inflammation des paupières par exemple…
  • Faites bouillir 10 minutes une cuillère de feuilles, dans un demi-litre d’eau. Laissez tiédir, et lavez vos yeux avec cette potion calmante.
Cuites ou pilées, et appliquées à même la peau, ses feuilles agissent comme le plus naturel des cataplasmes sur les mains abîmées ou gercées.
Les tendres violettes au subtil parfum ne durent guère. Si vous avez envie d’en profiter longtemps tout en vous faisant du bien, mettez-les en bocal. Mais… pas n’importe comment !
  • Déposez une belle poignée de violettes dans un gros bocal de verre.
  • Recouvrez d’une huile végétale de qualité, idéalement d’argan, mais celle d’amande douce, par exemple, conviennt très bien aussi.
  • Laissez reposer 15 jours au soleil (ou à l'abri de la lumière si huile d'amande), en remuant de temps en temps, puis filtrez.
Et voilà une onctueuse et excellente huile de soin, pour la peau délicate de la nuque ou du visage. Il est parfaitement permis de l’utiliser aussi pour le corps ! Les peaux très sèches, ou alors celles qui viennent d’être épilées, apprécieront particulièrement : extra pour faire disparaître d’éventuelles rugosités en même temps que la sensation de tiraillements, tout en les protégeant.
(Billet republié)

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Et toujours, pour faire le plein de "slow cosmétique" dont votre peau raffole, avec des recettes maison...

Plutôt envie d'un merveilleux sirop ? Alors c'est par là...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite
<< < 1 2 3