Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

elixirs & vins

Vin Verveine-citron... que c'est bon !

22 Juillet 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Coups de Coeur, #Été, #En cuisine..., #Gourmandises..., #Plantes Aromatiques, #Idées Cadeaux, #Elixirs & Vins, #Dans le jardin, #Plantes, #Verveine

Vin Verveine-citron... que c'est bon !

 

Vin de Verveine et Citron 

 

Résisterez-vous à la tentation 😉?

Pour continuer à célébrer l’été, voici un petit apéro comme on les aime, préparé avec une belle du jardin. La verveine citronnelle a parfois la réputation d’être une plante magique et, entre nous, ne serait-ce déjà que pour sa beauté, son parfum et son goût, je ne suis pas loin de le croire...
De la sage infusion à l’irrésistible liqueur, en passant par le sirop, la gelée, les desserts et tant d’autres gourmandises, sans oublier une eau de toilette verte et pétillante, la belle et parfumée verveine citronnelle se prête aussi à la préparation d’un délicieux vin, parfait en apéritif.
On peut bien sûr déjà se faire plaisir en laissant macérer une ou deux poignées de feuilles pendant 3 ou 4 jours dans l’équivalent d’une bouteille de bon vin blanc.

Verveine, citron, vanille & gingembre

En voici une autre version, qui demande certes un peu plus de patience, mais franchement le résultat en vaut largement la peine.
🌱 Versez 2,5 dl d’alcool à 70° dans un petit bocal, puis ajoutez :
🌱 5 à 6 cm de gingembre préalablement pelés et coupés en rondelles
🌱 Les zestes de 3 ou 4 citrons bios (dont un citron vert pour moi)
🌱 ½ gousse de vanille
Fermez le bocal et laissez reposer dans un endroit sombre pour un mois environ.
Ensuite…
  • Transvasez le tout dans un grand récipient, et complétez avec 2,5 l. de vin blanc et 250 g de sucre.
  • Portez 2, 5 dl d’eau à ébullition, retirez du feu et mettez entre 25 et 30 feuilles de verveine citronnelle à infuser (beaucoup plus si vous le souhaitez : je vais facilement jusqu'à 50 !).
  • Laissez refroidir complètement, et versez à la préparation précédente.
  • Remuez chaque jour, pour bien dissoudre le sucre,
  • Après une semaine, filtrez et mettez en bouteilles.
🥂 Il ne reste plus qu’à déguster bien frais, en bonne compagnie et bien sûr toujours avec modération🥂!

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Comment obtenir de l’alcool à 70 ° ?

C’est très simple : procurez-vous un litre d’alcool à 96° dans une grande surface, et diluez-le avec de l’eau distillée.
Pour le réduire à 70°, le calcul est le suivant :
1 x 96 = 96
96 : 70 = 1,37
1,37 – 1 (litre) = 0,37
Il faut donc rajouter 0,37 l d’eau distillée pour obtenir de l’alcool à  70°.

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Et si vous êtes fan de verveine citronnelle, jetez aussi un œil par-là …
Vin Verveine-citron... que c'est bon !
Vin Verveine-citron... que c'est bon !
Vin Verveine-citron... que c'est bon !
Vin Verveine-citron... que c'est bon !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Rose et Nectar de...

8 Juillet 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Coups de coeur, #Dans le jardin, #Été, #Fleurs, #Rose, #Elixirs & Vins, #Idées Cadeaux, #Gourmandises..., #12 mois par an !, #En cuisine...

 

Connaissez-vous le

 

Nectar de Rose ?

Rose et Nectar de...
Tous les moyens, ou presque, sont bons pour prolonger le bonheur des roses ! Si vous avez la chance d’en avoir dans votre jardin et la bonne idée de ne pas les traiter, ou alors si vous en rencontrer à l’état sauvage, voici une surprenante manière d’en profiter un peu plus longtemps que prévu…
J’avoue avoir d’abord été surprise, avant d’être ensuite séduite par cette préparation (*). À condition, il va de soi, de ne pas en abuser, pourquoi pas ? Laissez-vous émerveiller, vous aussi, par les différentes étapes et couleurs de l'évolution de ce Nectar de Rose !

Commencez bien sûr par cueillir les plus belles, les plus odorantes roses de votre jardin.

Ensuite...
🌺 Dans un bocal impeccable et à fermeture hermétique, alternez une couche de pétales de roses que vous aurez brièvement pressés, une couche de sucre fin, une couche de pétales de roses, une de sucre, et ainsi de suite.
🌺 Exposez le bocal 3 jours au soleil.
🌺 Recouvrez ensuite d’alcool à 45 ° (alcool de fruits, gin, vodka…)
🌺 « Oubliez » pendant une semaine, puis filtrez.
J’ai recommencé l’opération à plusieurs reprises, en remplaçant ensuite tous les deux ou trois jours les pétales qui avaient perdu leur couleur par de nouveaux pétales frais et éclatants.
🌺 Après quelques semaines, filtrez et mettez en bouteille.
C'est tout ! Ce Nectar se bonifie, paraît-il, en vieillissant.  À tester (sans en abuser, il va de soi  ) !
J'ai bien sûr goûté et suivi l'évolution de la potion dans le bocal. Je ne mets pas encore en flacon, je continue à "alimenter" en pétales frais. Photo suivra en temps voulu  😉

🌺🌺🌺🌺🌺🌺🌺

(*) Idée adaptée d’une recette de « Élixirs et boissons retrouvés » de Gilbert Fabiani, éditions Equinoxe. Merci à lui !
L'évolution de la potion....L'évolution de la potion....L'évolution de la potion....

L'évolution de la potion....

Rose et Nectar de...
Rose et Nectar de...
Rose et Nectar de...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoO

Lire la suite

MÉLISSE et BIEN-ÊTRE

25 Juin 2022 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #Cool... relax !, #Citron, #Epices, #Elixirs & Vins, #Plantes Aromatiques, #Phyto, #Zen, #Dans le jardin, #Bobologie, #Produits "maison" et naturels, #Été

 

Et si vous prépariez

 

votre Eau de Mélisse ?

MÉLISSE et BIEN-ÊTRE
Re, re, re... on ne s'en lasse pas smiley ! 
On raffole de ces eaux de bien-être qui ont leur origine dans les monastères, là où sont cultivés des jardins de simples tout à fait extraordinaires. Pendant vos vacances, profitez  de visiter ceux qui se trouvent proches de votre lieu de séjour : il y a toujours des petits trésors à y découvrir. Et si vous ne partez pas ? À vous alors le plaisir de préparer votre eau de mélisse vous-même !
C’est un médecin qui a eu, aux alentours de 1600, l’idée d’une boisson tonique à base de mélisse. Il en transmit la formule à un religieux, et c’est ainsi que la recette originale de cette eau fameuse, appelée aussi « eau de Carmes », fut ensuite élaborée et produite par les carmélites, dans leur couvent. Elle comprenait alors quatorze plantes et neuf épices.
Fort appréciée en bain, pour se débarrasser de l’odeur de la peste, l’eau de mélisse fut, dit-on, l’un des remèdes favoris contre la migraine du cardinal Richelieu, à tel point qu’il en avait toujours avec lui. À la cour du roi Louis XIV, elle était considérée comme une panacée.
Transformée au fil des siècles, l’eau de mélisse est tout de même parvenue jusqu’à nous en gardant ses formidables propriétés. Stimulante et tonique, elle se révèle très efficace face à de nombreux troubles, aussi bien digestifs que nerveux.
 
Vous avez de la mélisse au jardin ? À vous de jouer ! Re, re, re... on ne s'en lasse pas !
Dans un gros bocal, placez :
  • 150 g de mélisse fraîche (ou 80 g de mélisse séchée),
  • 6 à 8 g de racine d’angélique,
  • 15 clous de girofle,
  • 15 g de noix de muscade râpée,
  • 10 g de graines de coriandre,
  • 20 g d'écorce de cannelle et
  • 30 g de zeste de citron non traité (c’est impératif : à défaut, renoncez au citron !)
Recouvrez d’un litre d’eau-de-vie.
Laissez reposer 15 jours, en remuant souvent.
Après deux semaines, pressez, passez et conservez en petits flacons bouchés.
Voilà pour la recette « originale ». Un été passé, j’ai ajouté à la mienne un peu de sauge et du romarin, et j'ai laissé reposer plus longtemps … c’était très bien et très efficace aussi !
Quand et comment l’utiliser ?
Migraines, sensation de tête lourde ou tout simplement de ne pas être dans son assiette, digestion difficile, troubles liés à la nervosité ou au grand méchant stress, mais aussi vertiges ou mal des transports : 10 à 15 gouttes, ou même une petite cuillerée à café diluée dans de l’eau ou de la tisane, et hop, tout va déjà mieux !

 

La mélisse est bien sûr délicieuse aussi en simple sirop,
pour petits et grands...

Pour réaliser un délicieux sirop de mélisse juste pour le plaisir, c’est-à-dire pour les enfants aussi :
- Versez un litre d’eau bouillante sur une grosse poignée de feuilles de mélisse. - Laissez infuser 5 à 10 minutes, retirez les feuilles et ajoutez 1 kilo de sucre pendant que la préparation est encore tiède.
... et mettez rapidement en bouteilles !
(Article republié)

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

D'autres idées avec la mélisse ? Par là...
MÉLISSE et BIEN-ÊTRE MÉLISSE et BIEN-ÊTRE MÉLISSE et BIEN-ÊTRE

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

La menthe, pour se rafraîchir... dehors et dedans!

14 Juin 2022 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Elixirs & Vins, #Menthe, #Boissons sages, #Sirops, #Bien-être, #Dans le jardin, #Lotions & Co, #Plantes Aromatiques, #Produits "maison" et naturels, #Peau (Soins de la), #Soins du corps, #Visage, #Été, #Beauté

Vive la Menthe,

 

pour se rafraîchir ou se faire belle

à nouveau complètement d'actualité...😉
L'été est là, le thermomètre commence à grimper ! Que boire quand il fait chaud, très chaud ? Rien ne vaut un bon sirop de menthe, pas trop sucré mais bien froid pour se rafraîchir !
Un seul hic : si vous fuyez les "E" et autres additifs en tous genres, vous aurez remarqué qu'il n'est pas toujours facile de trouver un sirop à la menthe vraiment naturel ! Alors finalement... pourquoi ne pas le faire soi-même, vite fait, bien fait !
🌿 Placez une quinzaine de branches de menthes, coupées en gros morceaux, dans une casserole.
🌿 Ajoutez 600 g de sucre et 6 dl d'eau, portez le tout à ébullition, puis laissez cuire 10 minutes à tout petit bouillon.
Comme il était déjà très tard dans la soirée lorsque j'ai fait mon premier sirop de menthe, j'avais laissé le tout dans le casserole, et passé mon sirop le lendemain. Résultat plus que concluant : je ne procède dorénavant plus que comme ça !
5 dl ce n'est pas beaucoup, et ce bon sirop va vite disparaître ! Qu'à cela ne tienne : il est si rapide et facile à préparer que quand il n'y en a plus... il y en a de nouveau très vite!
L'astuce en plus ? Pour plus de saveurs, de parfums, de surprises, mélangez les variétés de menthe, c'est encore meilleur !

Rafraîchissante... pour la peau aussi !

Côté beauté, si vous avez de la menthe dans votre jardin, et dans ce cas c'est souvent à profusion, profitez-en.🌿La menthe offre en effet ses qualités antiseptiques, anti-inflammatoires, astringentes et cicatrisantes aux peaux normales et grasses, ainsi qu'à celles qui souffrent d'acné.
Si vous avez facilement les pores dilatés, vous apprécierez cette fumigation pour les resserrer :
🌿 Versez dans une casserole d’eau bouillante des feuilles de mélisse, de menthe, de persilet de thym, en proportions égales.
🌿 Maintenez le visage au-dessus des vapeurs 5 minutes, et profitez des bienfaits des plantes !
Pour une lotion parfumée à la menthe, toujours appréciée des peaux grasses, c'est archi-simple :
🌿 Préparez une infusion de menthe, laissez refroidir, filtrez... appliquez.
🌿 Conservez le reste au réfrigérateur si vous souhaitez en profiter quelques jours !
Et ce n'est qu'un avant-goût de tout ce que la menthe fraîche peut faire pour vous. À suivre...
(Billet republié)

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoO

Encore plus de suggestions autour de la menthe ? Par ici...

Envie de plus d'idées, de bien-être ou de beauté, faciles à préparer et à offrir, autour de la menthe ou des autres plantes de l'été ? C'est par ici...
La menthe, pour se rafraîchir... dehors et dedans!La menthe, pour se rafraîchir... dehors et dedans!La menthe, pour se rafraîchir... dehors et dedans!

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

ASPÉRULE - LA FÉE DES BOIS

6 Mai 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Boissons sages, #Dans la forêt, #En cuisine..., #Elixirs & Vins, #Fleurs, #Printemps..., #Plantes, #Sans lait ni gluten, #Gourmandises..., #Coups de Coeur, #Forme, #Zen, #Tisane, #Gastronomie sauvage, #Dessert & Douceur

À la rencontre de la Fée des bois,

 

l'Aspérule Odorante

L’aspérule odorante, cette jolie plante que l’on trouve dans les sous-bois et les endroits ombragés, surtout dans les forêts de hêtres, rend le mieux son parfum une fois séchée. Mais pour profiter de ses qualités, apaisantes et gourmandes, c’est maintenant qu’il faut la récolter !
Comment la reconnaître ? Ses feuilles étroites, en forme d’étoiles, sont réunies par six ou huit sur la tige, et forment plusieurs étages superposés. Mais c’est surtout à son bouquet de minuscules fleurs à quatre pétales, d’un blanc pur, et délicatement parfumées que vous l’identifierez.
N’hésitez pas à la cueillir, et à la laisser sécher : c’est ainsi qu’elle révélera tout son arôme, très caractéristique, qui rappelle à la fois le foin et la vanille. D’où son nom d’aspérule odorante…
Cette fleur délicate est au cœur d’une délicieuse spécialité de saison, le Vin de Mai :
  • Dans un récipient couvert ou un gros bocal, versez 1 litre de vin blanc sur un gros bouquet d’aspérule fraîche ou, si vous le faites plus tard, sur un petit bouquet de plante séchée.
  • Ajoutez 20 g de sucre et éventuellement quelques tranches d’orange bio.
  • Laissez reposer entre une et trois semaines si vous faites votre vin de mai avec de l’aspérule fraîche, et au moins une nuit si vous utilisez la plante séchée. Filtrez et remettez en bouteille.
Ensuite ? Un petit verre avant le repas favorise une bonne digestion et… fait plaisir !
En version très sage...
Ses qualités à la fois toniques et calmantes font de l’aspérule une bonne alliée en cas de stress, d’irritabilité, de surmenage, de fatigue, de palpitations et de troubles du sommeil. Elle a des propriétés diurétiques, anti-inflammatoires et semble aussi favoriser la digestion. Vous l’aimerez également en tisane, seule ou associée à de la mélisse, pour calmer, apaiser, et faciliter le sommeil.
Son grand plus ? À condition toutefois de ne pas en abuser, elle convient aussi bien aux enfants qu’aux personnes âgées. Seules les femmes enceintes n’y ont pas droit.
Côté cuisine...
Chic, un dessert sans lait ni gluten !

Et enfin, si vous aimez tout ce qui rappelle la saveur de la vanille, régalez-vous ! Facile à glisser dans une crème, un flan ou un entremet, l’aspérule se prête à la composition de nombreux desserts… y compris sans lait ni gluten. La preuve avec l'irrésisitible crème à l'aspérule :
  • Versez un demi-litre de lait végétal sur une grosse poignée d’aspérules séchées.
  • Portez à ébullition et laissez infuser 2 ou 3 heures.
  • Filtrez en pressant bien les fleurs, pour un arôme optimal…
Puis :
  • Mélangez 2 oeufs, 30 g de sucre et 1 cuillère à café de fécule, ajoutez au lait végétal et faites chauffer le tout en remuant sans arrêt.
  • Retirez du feu dès que le mélange commence à bouillir. Versez dans un saladier et laissez refroidir.
Il ne reste plus qu'à servir et à apprécier !

(Billet republié)

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Plus sur le Vin de Mai, ou Maitrank ? C'est par là :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Et puis, pendant que la forêt nous fait plein de cadeaux, les jardins et les champs aussi... Si vous aimez préparer des lotions de beauté mais aussi des soins de bien-être 100 % naturels 100 % maison, la belle saison est de retour ! Des idées et des suggestions ? C'est par ici :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

ASPÉRULE - LA FÉE DES BOISASPÉRULE - LA FÉE DES BOISASPÉRULE - LA FÉE DES BOIS
Lire la suite

PISSENLIT : LE VIN...

22 Avril 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #En cuisine..., #Dans les champs, #Elixirs & Vins, #Fleurs, #Gastro sauvage, #Gourmandises..., #Plantes, #Éte, #Bonheurs, #Printemps..., #Tonus, #Coups de Coeur, #Dans le jardin, #Dans le verger

 

Préparez les plaisirs de l'été...

 

Oui au Vin de Pissenlit !

Les printemps se suivent et sur certains points exquis se ressemblent... Cela vaut bien une nouvelle reprise : mettez ces petits soleils en bouteille !
Le bonheur est toujours dans le pré, cours-y vite... cette fois pour préparer un apéro estival aussi délicieux que rafraîchissant. Après le premier essai  du printemps passé,  j'attendais avec impatience de pouvoir en refaire, je ne vous dis que ça. Voilà qui vous tente, vous aussi ? Cueillez alors 1 à 2 belles poignées de fleurs de pissenlit, aux alentours de midi, lorsqu’elles sont bien ouvertes. Ensuite…
Laissez sécher les fleurs à l’air libre, sur un plateau ou dans un grand sac en papier bien ouvert, afin que leurs petits hôtes puissent s’en aller.
Le lendemain, il suffit de mettre dans un gros bocal :
· les fleurs de pissenlit
· 2,5 dl d’alcool
· 1 l. de vin blanc
· 1 citron bio coupé en  tranches
· 200 g de sucre.
Laissez macérer un mois, filtrez. C’est tout ? Oui c’est tout !
Il ne reste plus qu’à mettre en bouteilles et à déguster bien frais, et surtout... en bonne compagnie !
Petit conseil d'amie : là, cela vous fera seulement un ou deux petits apéros. N’hésitez donc pas à multiplier les quantités par 2, par 3, par autant que vous voulez !

(Billet republié)

OoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoO
Si les champs sont recouverts de pissenlit, à vous aussi ce délicieux classique :
PISSENLIT : LE VIN...
PISSENLIT : LE VIN...
PISSENLIT : LE VIN...

OoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Magnolia : splendide et... délicieux !

25 Mars 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #En cuisine..., #Produits "maison" et naturels, #Lotions & Co, #Elixirs & Vins, #Fleurs, #Peau (Soins de la), #Dans le jardin, #Printemps..., #Bonheurs, #Huiles Essentielles, #Beauté

Magnolia : splendide et... délicieux !Magnolia : splendide et... délicieux !

 

Magnolia

 

 

De la Splendeur et… du Goût !

Magnolia : splendide et... délicieux !
Remarquable symbole du printemps, le magnolia en fleurs fait l’admiration de tous les regards, embaume l’air et ravit parfois aussi quelques palais. Le vôtre, bientôt, peut-être ?
 
Pour la petite histoire cet arbre, ou plutôt ces arbres et arbustes magnifiques, puisqu’il en existe plus d’une centaine d’espèces, doivent leur nom à  Pierre Magnol (1638 – 1715), botaniste et médecin français. Alors directeur du jardin botanique de Montpellier, c’est lui qui aurait eu l’idée de classer les plantes par famille.
 
Alors que certaines espèces, dont Magnolia officinalis, sont également appréciés pour les vertus de leur écorce ou de leurs bourgeons sur notre bien-être, le Magnolia de Soulange, aux énormes fleurs roses se contente de nous offrir sa splendeur, d’attirer les insectes pollinisateurs et de nous donner quelques idées…
 
La première est simplissime, mais toujours fort agréable avec des fleurs si parfumées…

 

Vin au Magnolia

 
  • Versez  4 poignées de pétales dans un gros bocal
  • Recouvrez de  2 bouteilles de vin blanc (j’aime bien doux, mais c’est comme vous préférez)
  • Ajoutez  1 bâton de vanille Bourbon coupé en morceaux
Oubliez pendant 10 jours, goûtez, ajoutez du sucre à volonté et surtout… dégustez frais et en bonne compagnie !
 

              Apéro des îles

Comme je venais juste de recevoir Elixirs et boissons retrouvées de Gilbert Fabiani (*) - Merci Leila ! - , je n’ai pas résisté à son Apéro des îles. Petite variante, histoire d’apprécier des différences pas si légères qu’il n’y paraît…
 
  • Versez 2 poignées de pétales dans un gros bocal.
  • Recouvrez de  ½ litre d’alcool
  • et                       ½ litre de vin rouge
  • Ajoutez  1 bâton de vanille Bourbon coupé en morceau
  • Laissez   macérer 10 jours
  • Filtrez et ajoutez  300 g de sucre
Laissez reposer 2 à 3 mois avant de déguster.
 
C’est très bon, alors ne soyez pas trop timoré : si vous ne voulez pas devoir attendre jusqu’au printemps prochain, n’hésitez pas à multiplier les quantités !
 
(*) éditions Equinoxe

 

Et côté Beauté ? 

 

L’irrésistible odeur du magnolia en fleurs donne forcément envie, sinon de s’en parfumer, au moins de capturer un peu de sa douceur et de sa senteur dans une eau florale . Au plus simple, procédez comme pour l’eau de rose. On récapitule ?
 
  • Diluez 20 g de sel marin dans 5 dl d’eau distillée.
  • Ajoutez 2 grosses poignées de pétales, en veillant à ce que tout soit bien recouvert d’eau.
  • Laissez macérer 4 jours, filtrez, et en flacon !
Petit bonus : si vous la conservez au frigo, cette lotion maison offrira en plus à votre peau les bienfaits du froid !

 

(Billet republié)

Magnolia : splendide et... délicieux !

Quant à l'huile essentielle de magnolia, issue cette fois des feuilles, si vous voulez en savoir plus, c'est par là...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Magnolia : splendide et... délicieux !
Magnolia : splendide et... délicieux !
Magnolia : splendide et... délicieux !
Magnolia : splendide et... délicieux !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

 

Lire la suite

Boissons sages (ou pas) contre les virus

28 Janvier 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #Bobologie, #Boissons sages, #Dans le jardin, #En cuisine..., #Elixirs & Vins, #Garder la forme, #Hiver, #Legumes, #Plantes, #Epices, #Sirops

  Il y a du virus dans l’air ?​​

 

Vins ou Sirops...

Comptez avec quelques alliés ! 

Boissons sages (ou pas) contre les virus
Vins de santé et plus encore sirops ne demandent qu’à vous aider à passer entre les gouttes. Lorsque cela ne suffit pas, ils sont aussi là pour soulager, apaiser une toux, calmer un rhume…
Vous pouvez bien sûr profiter d’un bon sirop de sureau ou de violette, y compris rallongé avec de l’eau bouillante, sans oublier les toujours efficaces origan, thym ou marjolaine. Plus quelques autres…
Vive l’oignon ! 
Sa culture, tout comme sa réputation, remonte à la nuit des temps. En Mésopotamie déjà, on lui prêtait le pouvoir de tout guérir ! Si les centenaires sont particulièrement nombreux dans les régions où l’oignon a une place de choix dans l’assiette, ce n’est pas sans raison : diurétique, anti-infectieux, bénéfique pour le système cardio-vasculaire, capable de renforcer nos défenses naturelles, l’oignon est un véritable aliment médicament. Les études les plus récentes confirment que, à défaut de tout soigner, il présente de très nombreuses propriétés, aussi bien à titre préventif que curatif. 

Riche en vitamine C, l’oignon contient de nombreux minéraux et oligo-éléments, dont de toujours précieux antioxydants. 

 

Quant au vin d’oignon, vous l’apprécierez pour éliminer plus vite aussi bien la grippe que les raideurs musculaires, dues par exemple à des efforts physiques inhabituels,

  • Hachez finement 500 g d'oignons, et mélangez-les à 150 g de miel, de préférence de thym.
  • Ajoutez ensuite 1 litre de vin blanc doux, en remuant au fur et à mesure avec une cuillère en bois. Laissez reposer 2 semaines, en remuant tous les 2 jours, puis filtrez.
Grippecourbatures et articulations douloureuses : 2 petits verres par jour.

 

Macération d’oignon 

 

Le miel a des qualités expectorantes et antiseptiques. Une excellente manière d’en profiter ?
  • Émincez un gros oignon épluché en fines rondelles, placez-le dans un saladier, et recouvrez le tout de 3 cuillerées à soupe de miel biologique liquide. 
  • Couvrez, laissez reposer une nuit et filtrez le lendemain. 
Enrouementbronchitetoux : 1 cuillerée à café 3 ou 4 fois par jour.
 
Le saviez-vous ?
 
Les oignons entiers, ainsi mis à macérer, étaient très prisés de certains peuples orientaux qui leur prêtaient des qualités aphrodisiaques. À vous de voir… 
 
Vin de santé aux épices
 
Toujours pour soulager les problèmes respiratoires, Ste Hildegarde préconisait également un vin dont voici la recette : 
  • Versez 4 pincées de noix de muscade râpée, 10 g de camomille allemande, 10 g de semences de fenouil, 4 rondelles de gingembre et 10 g de romarin dans un litre de vin rouge. 
  • Ajoutez encore 2 cuillerées de miel, et laissez macérer le tout une semaine au soleil, en remuant chaque jour.
Prenez ensuite quelques cuillerées à soupe avant chaque repas.
Vin d’aunée 

 

Le médecin grec Dioscoride préconisait déjà la racine d’aunée pour calmer la toux tout en tonifiant l’organisme. Depuis, différentes recherches ont démontré son action anti-infectieuse. 
Tonique et antitussive, l’aunée entre donc très naturellement dans la composition de ce vin destiné à soulager les voies respiratoires en difficulté. Pour le préparer :
  • Versez 40 g de camomille allemande et 10 g de baies de genièvre dans un litre de vin rouge, ou blanc et dans ce cas liquoreux. Chauffez à feu doux, et retirez avant ébullition.
  • Ajoutez 100 g de racines d’aunée coupée en petits morceaux et laissez macérer une nuit avant de filtrer.
Pour soulager les voies respiratoires, prenez un petit verre le matin à jeun et avant les repas.
 
Pour la petite histoire, cette même racine était autrefois appréciée râpée, pour parfumer les plats, les gâteaux et les boissons.

 

Quelques autres bons plans contre la toux

 

Maux de gorge, rhume, toux… de nombreux sirops, à base de plantes, de fleurs ou même de légumes excellent à les soulager. En plus des recettes déjà proposées, voici en bref quelques classiques et quelques autres moins connus.
 
Tout simple et très efficace aussi, le sirop de poireau : cuisez pendant 30 minutes 150 g de poireau par litre d’eau, laissez tiédir, puis ajoutez le même poids de miel.
 
Un grand classique familial : le sirop de rave : coupez une rave en rondelles que vous déposerez dans un saladier, recouvrez-les de sucre candy (à défaut, le sucre brun convient aussi), et placez le tout une nuit au réfrigérateur. 
 
Bronchite, aigue ou chronique : recueillez le jus et prenez-en 1 cuillerée à café 3 fois par jour.

 

Photo d'ouverture : RitaE par Pixabay : Merci à elle smiley !

(Article républié)

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoO

Comptez bien sûr aussi avec certaines huiles essentielles...

Sans oublier ce tout grand classique :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

FESTIF HYPOCRAS !

24 Décembre 2021 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #En cuisine..., #Bonheurs, #Elixirs & Vins, #Gourmandises..., #Coups de Coeur, #12 mois par an !, #Hiver, #Epices, #Fêtes, #Forme, #Tonus

Festif et joyeux à souhait...

 

Préparez votre Hypocras !
FESTIF HYPOCRAS !
Réveillon ou autres bonnes soirées entre amis en vue, pour réchauffer l’hiver et mettre le cœur en joie, rien de tel qu’un délicieux hypocras ! Particulièrement prisé au Moyen Âge, ce vin fortement aromatisé se décline en de très nombreuses versions. Ici, nous en sommes fans ! Voici l’une de mes recettes préférées…
La légende attribue l'hypocras à Hippocrate, médecin grec du 4e siècle avant J.C., qui l'aurait précisément utilisé à des fins médicinales.
Au Moyen Âge, les ingrédients nécessaires à sa réalisation se trouvaient chez l'apothicaire, ce qui n’empêchait nullement l’hypocras d’être aussi apprécié comme boisson festive. Testez-le, et vous comprendrez vite pourquoi !
Préparé avec du vin blanc ou du vin rouge, il accompagne aussi bien l’apéritif que les desserts. La boisson étant pour le moins joyeuse, voici la recette pour de nombreux convives…
- Dans une grande carafe, versez 6 bouteilles (soit 4,5 l.) d’un vin blanc de votre choix.
- Ajoutez ensuite :                      
  • 200 g de miel
  • 50 g de cannelle
  • 25 clous de girofle
  • 30 gousses de cardamome
  • 40 g de coriandre
  • 30 grains de poivre + 10 grains de poivre écrasés
  • 3 étoiles de badiane
  • 40 g de gingembre
Le lendemain, après une première nuit d’infusion, goûtez et ajustez selon votre goût. Certains le préfèrent très épicé, bien soutenu ! Alors augmentez un peu les doses, et ajoutez encore :
3 bâtons de cannelle - 20 clous de girofle - 30 gousses de cardamome - 30 grains de coriandre - 30 grains de poivre -  2 étoiles de badiane -50 g de gingembre
- Laissez macérer le tout 3 à 4 jours.
- Filtrez et dégustez ce délicieux vin tonique bien frais.
Une petite merveille, festive à souhait, à servir en apéritif !
L’hypocras rouge, lui, se laisse mieux apprécier à température ambiante.
  • Blanc ou rouge, attention toutefois à ne pas en abuser, car ce vin, additionné de miel et parfois de sucre, enivre d’autant plus rapidement qu’il est particulièrement agréable à déguster !
Amandes, muscade, genièvre, macis ou encore sucre brun entrent aussi dans la composition de certains Hypocras. De même, la quantité de miel est très variable, d’un palais à l’autre. À vous de tester et de renouveler chaque fois le plaisir de créer puis de partager votre Hypocras !
À votre Santé et que vos Fêtes soient belles !

Article republié

FESTIF HYPOCRAS !FESTIF HYPOCRAS !FESTIF HYPOCRAS !

L'hypocras, autrefois, était aussi considéré comme un vin médicinal : normal alors qu'une place lui soit réservée dans "365 Jours de Bien-Être au Naturel" ! Vous y trouverez une autre recette de ce vin festif, ainsi que plein d'idées à décliner tout au long de la nouvelle année, que je vous souhaite heureuse et lumineuse. Pour en savoir plus, c'est par là...

Et pour que le plaisir des Fêtes soit complet, et réunisse symboles et gourmandises, il est encore temps de mettre la main... à la pâte ! Colombe de la Paix, biscuits aux amandes ou Biscuits de la Joie ? Vite, c'est par ici😋

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Mélisse encore : un petit vin sympa

30 Juillet 2021 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Autres Plaisirs, #Bienvenue !, #Bonheurs, #Cool... relax !, #Coups de Coeur, #Dans le jardin, #Été, #Plantes Aromatiques, #Elixirs & Vins

 

Fan de Mélisse ?

 

Encore un petit délice à déguster entre amis !

Mélisse encore : un petit vin sympa
Vite, pendant qu’il en reste dans les jardins, encore un petit délice avec la mélisse !  Dans la série mini-préparation et maxi-plaisir, voici de quoi rafraîchir et enchanter les palais :  un petit Vin de Mélisse on ne peut plus simple et rapide à obtenir, tellement délicieux à partager lors des moments conviviaux…
Vous la trouvez envahissante ? Profitez plutôt de son arôme délicat de toutes les manières possibles ! Comme elle perd beaucoup de son goût et de son charme une fois séchée, c’est maintenant qu’il faut en profiter !
Le mode d’emploi de ce petit vin sans prétention ? Simplissime :
Pour une bouteille de vin blanc, il vous faut un gros bouquet de mélisse fraîche et 1 c. à soupe de sucre brun. À multiplier évidemment par 3,4,5... 
  • Prenez un gros bocal, à la mesure de la quantité de boisson que vous voulez préparer.
  • Versez d’abord le vin blanc (je prends un Muscat de Corse, mais vin doux ou plutôt sec, c’est comme vous préférez)
  • Ajoutez le sucre, blanc ou brun, 1 c. à s. ou plus, selon vos goûts et vos envies. Si vous mettez du sucre, ce qui est facultatif, mélangez bien avec le vin.
  • Glissez ensuite un gros bouquet de mélisse fraîche, grossièrement ciselée.
Il ne reste plus qu’à attendre entre 7 et 10 jours, en secouant régulièrement le bocal.
Filtrez, laissez reposer quelques jours avant de déguster, servez très frais et… bonne soirée 😊!

 

J’aime bien cette préparation, facile à préparer tout au long de la saison puisqu’elle demande peu de temps de macération.

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Si vous aussi êtes fan de mélisse, retrouvez-là tout au long de ce blog : eau de mélisse, sirop, gelée, teinture relaxante ou liqueur… à vos cueillettes :
Mélisse encore : un petit vin sympa
Mélisse encore : un petit vin sympa
Mélisse encore : un petit vin sympa

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite
1 2 3 > >>