Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

idees cadeaux

DIY : un soin extra contre les frimas

25 Novembre 2022 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Baume, #Beauté au naturel, #Bien-être, #Bobologie, #DIY, #Hiver, #Huiles Essentielles, #Idées Cadeaux, #Lotions & Co, #Peau (Soins de la), #Produits "maison" et naturels, #Soins du corps, #Visage, #12 mois par an !

 

Il fait froid…

 

Chouchoutez votre peau !

DIY : un soin extra contre les frimas
Avec le retour des frimas, offrez un max de douceur à votre peau ! Facile à glisser sous le sapin ou dans un petit panier cadeaux, voici un soin anti-frimas, express et très efficace, à préparer pour vous ou pour vos amies !
Les températures baissent, parfois le vent s’en mêle et les intempéries montrent le bout de leur nez ? C’est le moment de protéger non seulement le vôtre, mais votre visage tout entier !
Pour traverser l’hiver sans souci, la peau a besoin de protection et de confort. Plus proche du baume que du fluide et discrètement parfumée, cette riche crème à la belle consistance est une vraie gourmandise même et surtout pour les plus sensibles !  
Pour la réaliser, côté matériel prévoyez une balance précise, des récipients pour chauffer au bain-marie, un thermomètre, un petit fouet, un pot de 50 ml.
Faut-il le souligner… Travaillez évidemment toujours avec les mains parfaitement propres et commencez par stériliser votre matériel.
Réunissez ensuite :
🌺 26 g d’huile de sésame
🌺  7 g de cire d’abeille
🌺 17 g d’eau de rose
🌺  5 à 7 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat (Pelargonium graveolens)
Dans un petit récipient, amener au bain-marie l’huile de sésame et la cire d’abeille à 70 degrés.
Dans un autre récipient, faites chauffer l’hydrolat de rose, à 70 degrés également.
Il est très important que les deux phases, l’huileuse et l’aqueuse, atteignent la même température. Une fois que c’est le cas, retirez du feu.
Versez l’hydrolat dans l’huile, et mélangez bien, jusqu’à obtention de la bonne consistance. 
Laissez tiédir un peu, puis ajoutez 5 à 7 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat, toujours en mélangeant.
Il ne reste plus qu’à verser dans le pot et…  à apprécier, que ce soit pour la peau parfois très fragile du visage ou tout autre zone du corps - mains sèches, coudes, talons… -  qui demande à être nourrie et chouchoutée
Quelques gouttes d’huile essentielle suffisent à parfumer délicatement la crème, mais aussi à bien la conserver. 
Si vous renoncez à l’huile essentielle, en revanche, ajoutez de la vitamine E ou gardez votre préparation au frigo !
Pourquoi vous ne pourrez plus vous passer de ce soin maison, dont la consistance mi-crème mi-baume sauvera votre hiver ?
L’huile de sésame, riche en lécithine et en vitamine E, possède des propriétés protectrices et régénérantes.
Quant à l’huile essentielle de géranium rosat, avec elle éclat et vitalité ! Appréciée pour ses qualités raffermissantes et régénérantes, elle est anti-infectieuse, astringente, cicatrisante, tonique et surtout elle hydrate, apaise, assainit et équilibre tous les types de peau, même si les plus matures seront les premières à en bénéficier.
Plus sur l’eau de rose ? C’est par là…
DIY : un soin extra contre les frimasDIY : un soin extra contre les frimasDIY : un soin extra contre les frimas

OoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Idées Cadeaux "Maison" - Agrumes en habits de fête

18 Novembre 2022 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Elixirs & Vins, #En cuisine..., #Fruits, #Fêtes, #Hiver, #Gourmandises..., #12 mois par an !, #Tonus, #Bonheurs, #Coups de coeur, #Idées cadeaux, #Agrumes

 

Des Agrumes, oui mais...

 

en Habits de Fête !

Idées Cadeaux "Maison" - Agrumes en habits de fêteIdées Cadeaux "Maison" - Agrumes en habits de fête

On ne change pas une équipe qui gagne... Liqueur d'orange et "Lemoncello" maison, voilà des petits cadeaux et des anti-blues parfaits pour cette fin d'année pas comme les autres ! 

Le compte à rebours a commencé… il est grand temps de lancer la préparation de vos cadeaux « maison ». On commence par ceux qui demandent un peu de repos avant de pouvoir être dégustés :  préférez-vous la liqueur d'orange ou une autre au citron, sur un air de Lemoncello ? Oui, ils seront prêts pour Noël !
 
La  liqueur d'orange « maison », c’est un jeu d’enfants ! Réservé aux grands, évidemment…
Il vous faut :
1 kg de sucre brun ou de sucre candi,
6 belles oranges bios,
un demi-litre d'eau-de-vie ou d'alcool à 60°, 
et ensuite... un peu de patience !
 
La préparation maintenant :

 

  • Versez dans une casserole 7,5 dl d’eau sur 1 kg de sucre brun ou, encore mieux pour affirmer le caractère de votre future liqueur, de sucre candi, et laissez cuire 15 minutes à feu doux.
  • Brossez soigneusement 6 belles oranges bios, séchez-les bien, puis râpez-les pour en récupérer les zestes (sans peau blanche).
  • Pressez les oranges : cela m’a donné ½ litre de jus.
  • Filtrez le jus au-dessus de la casserole, par-dessus le sirop.
  • Versez ensuite le tout dans un gros bocal (de 3 litres par exemple).
  • Ajoutez le zeste, ainsi que ½ litre d’alcool à 60°.
  • Fermez hermétiquement, et laissez reposer à l’abri de la lumière au moins 3 semaines.
Il ne reste plus qu’à filtrer, à mettre en flacons et à offrir ou à déguster !
 
Comment obtenir de l'alcool à 60° ? Achetez une bouteille d'alcool à 96° (en grande surface) et rajoutez 6 dl d'eau distillée. Mélangez bien, c'est tout.
 
Si vous préférez un air de Lemoncello...
 
En guise de mise en route ...
  • Lavez et brossez 5 citrons non traités (bio évidemment...)
  • Râpez les zestes
  • Pressez les jus de 2 citrons
Versez dans un bocal :
 
- les zestes et le jus des citrons
- 2 bâtons de cannelle coupés en petits morceaux
- 1 g de safran, en filament
Laissez macérer de 5 à 7 jours au frais, et même au frigo.
 
Puis :

 

  • Filtrez la macération.
  • Versez dans une casserole 250 g de sucre et 4,5 dl d’eau.
  • Laissez frémir pendant une dizaine de minutes, jusqu’à obtention d’un sirop.

     

Enfin...

 

  • Laissez ce dernier refroidir, puis mélangez le sirop, un litre d’alcool à 60° (voir ci-dessus) et le jus de citron.
  • Mettez en bouteille et conservez au frais et à l’abri de la lumière.
Le plus dur reste à faire… attendez encore 3 semaines avant de l'offrir ou de le déguster, avec ou sans Cantuccini, ces fameux croquants aux amandes, en liqueur ou en long drink, avec une eau pétillante pour le rallonger, mais impérativement en bonne compagnie et... avec modération !

 

(Article republié)

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Idées Cadeaux "Maison" - Agrumes en habits de fêteIdées Cadeaux "Maison" - Agrumes en habits de fêteIdées Cadeaux "Maison" - Agrumes en habits de fête

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Plaisirs et bien-être ne sont pas toujours incompatibles ! Vous en trouverez de nombreuses preuves entre les pages de « 365 jours de bien-être au naturel » : un joli cadeau pour faire des heureux et heureuses toute l’année ! Par ici...http://www.lesjardinsdalice.ch/livres.html

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Vin Verveine-citron... que c'est bon !

22 Juillet 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Coups de Coeur, #Été, #En cuisine..., #Gourmandises..., #Plantes Aromatiques, #Idées Cadeaux, #Elixirs & Vins, #Dans le jardin, #Plantes, #Verveine

Vin Verveine-citron... que c'est bon !

 

Vin de Verveine et Citron 

 

Résisterez-vous à la tentation 😉?

Pour continuer à célébrer l’été, voici un petit apéro comme on les aime, préparé avec une belle du jardin. La verveine citronnelle a parfois la réputation d’être une plante magique et, entre nous, ne serait-ce déjà que pour sa beauté, son parfum et son goût, je ne suis pas loin de le croire...
De la sage infusion à l’irrésistible liqueur, en passant par le sirop, la gelée, les desserts et tant d’autres gourmandises, sans oublier une eau de toilette verte et pétillante, la belle et parfumée verveine citronnelle se prête aussi à la préparation d’un délicieux vin, parfait en apéritif.
On peut bien sûr déjà se faire plaisir en laissant macérer une ou deux poignées de feuilles pendant 3 ou 4 jours dans l’équivalent d’une bouteille de bon vin blanc.

Verveine, citron, vanille & gingembre

En voici une autre version, qui demande certes un peu plus de patience, mais franchement le résultat en vaut largement la peine.
🌱 Versez 2,5 dl d’alcool à 70° dans un petit bocal, puis ajoutez :
🌱 5 à 6 cm de gingembre préalablement pelés et coupés en rondelles
🌱 Les zestes de 3 ou 4 citrons bios (dont un citron vert pour moi)
🌱 ½ gousse de vanille
Fermez le bocal et laissez reposer dans un endroit sombre pour un mois environ.
Ensuite…
  • Transvasez le tout dans un grand récipient, et complétez avec 2,5 l. de vin blanc et 250 g de sucre.
  • Portez 2, 5 dl d’eau à ébullition, retirez du feu et mettez entre 25 et 30 feuilles de verveine citronnelle à infuser (beaucoup plus si vous le souhaitez : je vais facilement jusqu'à 50 !).
  • Laissez refroidir complètement, et versez à la préparation précédente.
  • Remuez chaque jour, pour bien dissoudre le sucre,
  • Après une semaine, filtrez et mettez en bouteilles.
🥂 Il ne reste plus qu’à déguster bien frais, en bonne compagnie et bien sûr toujours avec modération🥂!

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Comment obtenir de l’alcool à 70 ° ?

C’est très simple : procurez-vous un litre d’alcool à 96° dans une grande surface, et diluez-le avec de l’eau distillée.
Pour le réduire à 70°, le calcul est le suivant :
1 x 96 = 96
96 : 70 = 1,37
1,37 – 1 (litre) = 0,37
Il faut donc rajouter 0,37 l d’eau distillée pour obtenir de l’alcool à  70°.

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Et si vous êtes fan de verveine citronnelle, jetez aussi un œil par-là …
Vin Verveine-citron... que c'est bon !
Vin Verveine-citron... que c'est bon !
Vin Verveine-citron... que c'est bon !
Vin Verveine-citron... que c'est bon !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Rose et Nectar de...

8 Juillet 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Coups de coeur, #Dans le jardin, #Été, #Fleurs, #Rose, #Elixirs & Vins, #Idées Cadeaux, #Gourmandises..., #12 mois par an !, #En cuisine...

 

Connaissez-vous le

 

Nectar de Rose ?

Rose et Nectar de...
Tous les moyens, ou presque, sont bons pour prolonger le bonheur des roses ! Si vous avez la chance d’en avoir dans votre jardin et la bonne idée de ne pas les traiter, ou alors si vous en rencontrer à l’état sauvage, voici une surprenante manière d’en profiter un peu plus longtemps que prévu…
J’avoue avoir d’abord été surprise, avant d’être ensuite séduite par cette préparation (*). À condition, il va de soi, de ne pas en abuser, pourquoi pas ? Laissez-vous émerveiller, vous aussi, par les différentes étapes et couleurs de l'évolution de ce Nectar de Rose !

Commencez bien sûr par cueillir les plus belles, les plus odorantes roses de votre jardin.

Ensuite...
🌺 Dans un bocal impeccable et à fermeture hermétique, alternez une couche de pétales de roses que vous aurez brièvement pressés, une couche de sucre fin, une couche de pétales de roses, une de sucre, et ainsi de suite.
🌺 Exposez le bocal 3 jours au soleil.
🌺 Recouvrez ensuite d’alcool à 45 ° (alcool de fruits, gin, vodka…)
🌺 « Oubliez » pendant une semaine, puis filtrez.
J’ai recommencé l’opération à plusieurs reprises, en remplaçant ensuite tous les deux ou trois jours les pétales qui avaient perdu leur couleur par de nouveaux pétales frais et éclatants.
🌺 Après quelques semaines, filtrez et mettez en bouteille.
C'est tout ! Ce Nectar se bonifie, paraît-il, en vieillissant.  À tester (sans en abuser, il va de soi  ) !
J'ai bien sûr goûté et suivi l'évolution de la potion dans le bocal. Je ne mets pas encore en flacon, je continue à "alimenter" en pétales frais. Photo suivra en temps voulu  😉

🌺🌺🌺🌺🌺🌺🌺

(*) Idée adaptée d’une recette de « Élixirs et boissons retrouvés » de Gilbert Fabiani, éditions Equinoxe. Merci à lui !
L'évolution de la potion....L'évolution de la potion....L'évolution de la potion....

L'évolution de la potion....

Rose et Nectar de...
Rose et Nectar de...
Rose et Nectar de...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoO

Lire la suite

ROSE : le sirop !

20 Mai 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Boissons sages, #Dans le jardin, #Dessert & Douceur, #En cuisine..., #Été, #Fleurs, #Gourmandises..., #Idées Cadeaux, #Petits Bonheurs, #Recettes, #Rose, #Sirops

Rose bonbon mais surtout…

 

Rose Sirop !

ROSE :   le sirop !
Lilas, sureau, fleurs de toutes les saveurs…. les pétillants champagnes des fées sont à l’honneur en ce moment. Et si, histoire de varier les plaisirs, on mettait les plus belles roses de nos jardins en bouteilles en préparant maintenant un vrai sirop de conte de fées ?
Pour le réaliser cueillez, chez vous ou dans un jardin ami, des roses impérativement non traitées. La suite est simplissime…
Réunissez :  
Des pétales de roses - non traitées donc - dont vous aurez enlevé la base blanche. J’ai pris trois très grosses et très belles roses, et cela a suffi à préparer de quoi remplir deux petites bouteilles.
400 ml d’eau
-  300 g de sucre en poudre
-  ½ citron non traité.
Ensuite : 
🌺 Mettez l’eau à chauffer dans une casserole, et retirez du feu lorsqu’elle est à ébullition. Versez les pétales de roses et le jus du demi-citron.
🌺 Laissez reposer plus ou moins 24 heures.
🌺 Le lendemain, filtrez, en appuyant bien sur les pétales.
🌺 Ajoutez le sucre, mélangez et remettez le tout sur le feu pour une bonne quinzaine de minutes.
🌺 Filtrez, remplissez des petites bouteilles de verre, laissez refroidir et conservez au frais et à l’abri de la lumière.
Lorsque sera venu le moment de déguster, d’en ajouter un trait dans une boisson ou sur un dessert, ou tout simplement en sirop, une fois la bouteille ouverte gardez-la au réfrigérateur !
C’est la recette la plus simple que j’ai testée pour ce sirop de rose, et franchement elle est tip top.
Petit conseil : mieux vaut prévoir plusieurs mini bouteilles qu’une seule trop grande  !

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Les roses, dans les Jardins d’Alice, on adore… Rien d’étonnant donc si les reines des jardins y sont très présentes ! Vous y trouverez donc de nombreuses suggestions, en voici déjà une : 

ROSE :   le sirop !
ROSE :   le sirop !
ROSE :   le sirop !
ROSE :   le sirop !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Citrons - aimez-vous le Lemon curd ?

23 Février 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Confitures, #Coups de Coeur, #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises, #Hiver, #12 mois par an !, #Agrumes, #Sans lait ni gluten, #Idées cadeaux

 

C'est la saison du citron...

 

Irrésistible Lemon Curd !

Citrons - aimez-vous le Lemon curd ?
Comment s’y prendre quand on est gourmand(e), que la seule idée d’un lemon curd fait rêver, mais que l’on est interdit de produit laitier, donc de beurre ? C’est tout simple : on passe en cuisine et on le prépare soi-même !
Après quelques recherches, voici la recette facile, rapide et… 😋, qui a enchanté mes papilles. Bientôt les vôtres peut-être ? Franchement, l’essayer c’est l’adopter ! Pour la réaliser, prévoyez :
-  4 citrons non traités
-  100 ou 150 g de sucre (question de goût…)
-  1 c. à s. de maïzena
-  3 œufs
🍋 Prélevez les zestes de deux citrons, et mettez-les dans une casserole avec le jus des 4 citrons.
🍋 Ajoutez le sucre et la maïzena, remuez le tout et chauffez à feu doux.
🍋 Cassez et battez les 3 œufs dans un autre récipient, puis versez-les aussi dans la casserole, en mélangeant bien le tout.
🍋 Mettez sur feu fort, et partir de là remuez au fouet sans vous arrêter.
🍋 La préparation va épaissir et prendre cette allure de crème brillante qui rend les tartelettes et autres pâtisseries au citron tellement irrésistibles ! C'est le moment de la retirer du feu :  versez dans des bocaux, laissez refroidir et… dégustez, juste pour goûter et bien sûr pour le plaisir !
À conserver au réfrigérateur, et à décliner comme il vous plaira : sur des scones ou des tartines, pour garnir une tarte ou des crêpes, en verrine, en mousse ou en tiramisu ou encore en petites touches acidulées ajoutées à un dessert pour le plus grand bonheur des papilles !
🍋🍋🍋 La quantité proposée ci-dessus m’a permis de remplir deux pots à confitures (de 2,5 dl), et d’improviser une délicieuse gourmandise : petite meringue, soupçon de lemon curd, boule de sorbet citron, le tout recouvert d’un autre petit nuage de lemon curd, et le tour est joué !Je l’ai proposé dans un joli verre à pied, avec un biscuit "maison" au citron, mais ça ce sera pour une autre fois 😉
 

🍋🍋🍋🍋🍋🍋🍋

Plus avec le citron, parce que c'est tellement bon ? Par ici...
Citrons - aimez-vous le Lemon curd ?
Citrons - aimez-vous le Lemon curd ?
Citrons - aimez-vous le Lemon curd ?

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

CONFITS ou non... vive les CITRONS !

10 Janvier 2022 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Gourmandises..., #Citron, #Epices, #Beaute, #Bien-être, #Bonheurs, #Fruits, #Garder la forme, #Boissons sages, #En cuisine..., #12 mois par an !, #Coups de Coeur, #Idées Cadeaux, #Agrumes

 

Des CITRONS CONFITS

​​​​​... ça vous dit ?

 
 
Noël approche à grands pas, et nous sommes de plus en plus nombreux à penser que rien ne vaut les cadeaux "maison" !  Si en plus on peut les partager, c'est encore mieux ! Qu'allez-vous glisser dans vos paniers garnis ou directement sous le sapin ? Voici 3 suggestions, très sages cette foiswink, autour des agrumes, citron en tête 
Rien de tel, vous le savez bien, qu’une petite cure de jus de citron pour se maintenir en forme et garder du peps, même quand il y a trop à faire, même quand le temps est gris ! Allié santé par excellence, le citron sait aussi devenir un allié plaisir sans pareil : la preuve avec les citrons confits…
Pas toujours faciles à trouver dans le commerce ? Qu’à cela ne tienne : préparez vos citrons confits vous-même ! C’est simple, c’est beau, et ça fait plaisir autant à l’œil sur le moment qu’au palais un peu plus tard.
Il vous faut pour cela un ou deux grands bocaux, 9 ou 10 citrons bio, du sel de mer fin et 3 cuillères à soupe de gros sel (marin toujours), plus quelques épices : l’équivalent d’une grosse cuillère à soupe de grains de coriandre, une dizaine de clou de girofle et un bâton de cannelle.
  • Rincez les citrons et incisez-les en croix.
  • Étalez du sel de mer fin sur une surface propre, et roulez les citrons dans le sel.
  • Glissez-les ensuite dans le bocal, sans avoir peur de bien les serrer, en alternant avec les différentes épices et le gros sel.
  • Une fois que le bocal est plein, couvrez d’eau, et fermez bien.

     

Laissez reposer pendant 6 à 8 semaines au moins, dans un endroit sombre et sec.
Vos citrons sont confits lorsque leur peau est bien tendre. Ne reste plus qu’à retirer du bocal au fur et à mesure de vos besoins et de les laisser tremper une dizaine de minutes, pour les « dessaler », avant de les ajouter à vos tadjines ou autres plats, à base de poulet, de poissons, de légumes….
Un délice, vous voilà prévenu(e) !
Question de goût… Si vous aimez le piment de Cayenne, il trouvera aussi très bien sa place dans le bocal. Grains de poivre bienvenus également.

         OoOoOoOoOoOoOoOoOo

Astuce bien-être :  même si vous n’êtes pas fan du jus de citron en boisson, prenez l’habitude d’en verser sur vos crudités, ou de lui faire bonne place dans les sauces à salade.

Côté santé…

Il y aurait tant à dire sur le citron ! Nous y reviendrons, mais voilà déjà des petits trucs utiles…
Fort apprécié pour sa richesse en vitamine C et en minéraux, mais aussi pour ses propriétés antiseptiques, purifiantes, dépuratives, stimulantes et régénératrices, le citron est, sous toutes ses formes, un grand allié de la santé.
De la fameuse cure de citron, pour stimuler le système immunitaire, rester tonique et dynamique jusqu’à un âge avancé, à de nombreux coups de pouce ponctuels en cas de maladies infectieuses, il est aussi utile en cas de refroidissements, de bronchite ou de grippe que pour lutter contre les rhumatismes ou encore dans le cadre d’un régime amaigrissant.
Alors que son écorce, fraîche ou séchée, a des propriétés toniques, le fruit tout entier sert de base à la fameuse citronnade ou limonade, recommandée aussi bien en cas de fièvre que pour se désaltérer les jours de grande chaleur (bon d’accord, là on en est assez loin…).
Comment préparer la citronnade ? C’est très simple :
  • Versez deux citrons non pelés (bio, évidemment) et coupés en tranches dans une carafe. Recouvrez d’un litre d’eau, chaude ou froide, et laissez macérer quelques heures.
En usage externe, un gargarisme de jus de citron aide à soigner l’angine, les inflammations buccales et les aphtes.
… et beauté
Astringent, son jus est parfois recommandé en application directe sur la peau, pour traiter l’acné et pour resserrer les pores dilatés.
Côté beauté enfin, cette même qualité le rend précieux pour un masque purifiant à l’effet légèrement tenseur :
  • Montez un blanc d’oeuf en neige, mariez-le délicatement à un jus de citron, appliquez et laissez poser 10 minutes.
Quant aux cheveux et cuirs chevelus gras, ils profiteront eux aussi de ses propriétés antiseptiques et astringentes. Dernier conseil de beauté : un jus de citron ajouté à l’eau de rinçage assure souplesse et brillance à la chevelure.
Article republié

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Citrons toujours, mais cette fois pour une irrésistible confiture à glisser, par exemple, dans un panier garni :

Toujours dans l'idée de Noël qui approche, créez la surprise avec cette véritable gourmandise :

Vous aimez les plantes, les fruits et les fleurs ? Retrouvez plein de suggestions " Côté santé … et côté beauté " sur ma page " Livres ". C'est par là :

 CONFITS ou non... vive les CITRONS !  CONFITS ou non... vive les CITRONS !  CONFITS ou non... vive les CITRONS !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Cold cream : DIY !

7 Janvier 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Beaute, #Bien-être, #Bobologie, #Bonheurs, #Fleurs, #Automne, #Hiver, #Huiles Essentielles, #Peau (Soins de la), #Produits "maison" et naturels, #Soins du corps, #Visage, #Idées cadeaux

Une envie de Cold Cream ?

 

Faites-la vous-même !

 Cold cream : DIY !
Connaissez-vous la cold cream ? Un véritable régal pour la peau des mains et du visage ! Attribuée à Galien, médecin grec de l’Antiquité par ailleurs considéré comme le père de la pharmacie, cette pommade à base de cire et d’huile fait aujourd’hui encore le bonheur des peaux sèches. Voici une recette qui, en 2000 ans, n’a pas pris une ride !
Le cérat de Galien est probablement l’un des plus anciens remèdes pour la peau. Non seulement il a traversé les siècles, mais il ne cesse de faire de nouveaux et nouvelles adeptes. Dans sa version moderne, on parle aussi de cold cream, à cause de la sensation de fraîcheur que cette crème laisse sur la peau. Bonne nouvelle : vous allez pouvoir très facilement la préparer vous-même !

 

Du cérat de Galien à la cold cream

À l’origine, le cérat de Galien réunissait de la cire d’abeille, de l’huile d’amande douce, du borate de sodium et de l’eau de rose. Comme souvent pour d’aussi antiques recettes, la composition a évolué au fil du temps. À une certaine époque, elle comptait au moins 7 éléments, dont du blanc de baleine. Elle s’est cependant trouvée une nouvelle fois quelque peu modifiée, suite à l’interdiction de la pêche à la baleine adoptée dans une majorité de pays à partir de 1982.
Aujourd’hui, différentes préparations circulent, mais l’objectif et l’efficacité restent les mêmes : répondre aux exigences des peaux sèches et déshydratées, copieusement les nourrir pour les aider à rétablir le film protecteur censé les aider à se défendre contre les agressions extérieures. Dont le froid n’est évidemment pas le moindre !

 

La cold cream se prépare… à chaud !  
La formule a évolué vers une plus grande simplicité, et désormais rien n’est plus facile, même pour les débutantes, que de préparer sa propre crème personnalisée !
Pour cela, trois ingrédients suffisent :
  • De l’huile d’amande douce pour adoucir
  • De la cire d’abeille pour épaissir
  • De l’hydrolat de rose pour ses vertus hydratantes et rafraîchissantes.
Il existe de nombreuses recettes, avec beaucoup de variantes : je vous en mets une, assortie de différentes suggestions, à la fin de ce billet, histoire pour vous de varier les plaisirs 😊.  
En attendant, voici ma proposition du moment, avec une petite création très gourmande aux allures de baume plus que de crème :
Côté matériel, prévoyez une balance précise, des récipients pour chauffer au bain-marie, un thermomètre, un petit fouet, un pot de 50 ml.
  • Travaillez toujours avec les mains parfaitement propres… évidemment !
  • Commencez par stériliser votre matériel.
Pour la cold cream elle-même :
  • 26 g d’huile de sésame à la vanille (*)
  • 8 g de cire d’abeille (7 g seulement si vous préférez une consistance plus crémeuse)
  • 16,5 g d’hydrolat de géranium
  • 5 gouttes d’huile essentielle de géranium
Et maintenant… action ! 
  • Dans un petit récipient, amener au bain-marie l’huile et la cire à 70 degrés.
  • Dans un autre récipient, faites chauffer l’hydrolat, à 70 degrés également.
L’essentiel : que les deux phases huileuse et aqueuse soient à la même température. Pour info, la cire d’abeille fond à 62 °.
  • Une fois les deux phases à la même température, hors du feu versez l’hydrolat dans l’huile, et fouettez bien, jusqu’à obtention de la bonne consistance.  Laissez tiédir un peu : c’est ensuite le moment de verser l’huile essentielle ainsi que les éventuels autres ingrédients, toujours en mélangeant.
La plupart des huiles essentielles sont bactéricides ou fongicides, et quelques gouttes suffisent à bien conserver la crème.  Si vous n’ajoutez pas d’huile essentielle, en revanche, gardez alors votre préparation au frigo !
  • Il ne reste plus qu’à verser dans le pot, et à utiliser sur les mains, les pieds, partout où votre peau, sèche ou abîmée, le demande !
Un régal pour la peau, mais aussi pour les sens !
(Les deux premières photos sont signées Silviarita et Saponifier, via Pixabay. Merci à elles !)
oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo
 
Comme promis plus haut, voici encore quelques indications sous forme d'équivalences pour vous inviter à laisser libre cours à votre imagination. Procédez de même avec :
26 g d’huile d’amande douce (ou de noyau d’abricot bio, de rose musquée du Chili, d’argan… ou même d’olive mais cette dernière mettra plus de temps à pénétrer)
7,5 g de cire d’abeille (en granules)
16,5 g d’hydrolat de rose bio (ou de camomille, de lavande, de fleur d’oranger…)
Facultatif : 5 gouttes de vitamine E       ( anti-oxydant)               
Facultatif : 10 gouttes de teinture de benjoin, conservateur naturel (à éviter cependant si vous êtes allergique au Baume du Pérou)
Facultatif : 5 gouttes d’huile essentielle amie de la peau : camomille romaine, lavande vraie, géranium bourbon, néroli, ylang-ylang, arbre à thé, bois de hô, cèdre Atlas, encens, patchouli…
Vous avez tout en main... à vous de jouer😊
(Article republié)

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

(*) L’huile de sésame, riche en lécithine et en vitamine E, possède des propriétés protectrices et régénérantes, tandis que la vanille a des qualités purifiantes et adoucissantes. Alors une huile à la vanille, vous pensez… Elle aussi, préparez-la vous-même !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Lierre grimpant et 1000 autres remèdes naturels

10 Décembre 2021 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #Bobologie, #Dans la forêt, #Dans le jardin, #Livres, #12 mois par an !, #Plantes, #Peau (Soins de la), #Soins du corps, #DIY, #Produits "maison" et naturels, #Phyto, #Idées cadeaux

 

Lierre grimpant & Co

 

1000 remèdes… sinon rien ?

Lierre grimpant et 1000 autres remèdes naturels
Non, je plaisante, bien sûr 😉 ! L’heure est aux cadeaux, alors Amis de la nature et du naturel, en voici un vraiment de taille, à vous faire ou à offrir autour de vous ! Dans les Jardins d’Alice, vous le savez bien, on aime les plantes, mais aussi les livres. Alors comment ne pas craquer pour 1000 remèdes à faire soi-même, de Claudine Luu !
L’idée de l’auteur, docteur en pharmacie, herboriste et docteur es sciences naturelles bien connue ? Nous guider de A à Z, avec 175 plantes faciles à trouver, pour préparer soi-même et en toute sécurité teintures mères, macérats, baumes, lotions, sirops et autres tisanes.
Il faudra bien sûr attendre le printemps pour expérimenter tous azimuts, mais voici déjà de quoi se faire envie, avec un liniment à base de lierre grimpant :
🌿 Faites macérer une poignée de feuilles de lierre fraîches écrasées dans 500 ml de vinaigre de vin ou de cidre, pendant quelques jours.

🌿 Filtrez et ajoutez 100 ml de glycérine végétale.

🌿 Conservez dans un flacon bien bouché, hors réfrigérateur.

Et voilà, vous avez là une préparation cicatrisante et antidouleur, aussi appréciable en cas de « bleus », de brûlures ou de petits bobos, que de rhumatismes.
Le lierre grimpant se prête à différents autres usages, toujours pour notre plus grand bien. Découvrez-les dans cet indispensable guide pour apprendre à mieux connaître les plantes et à bien les utiliser !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Le livre
Avec cette mise à jour très enrichie de son fameux  "250 remèdes naturels à faire soi-même", l'auteur présente ici aussi bien les grands principes de la phytothérapie, que l’art de la cueillette et du séchage, sans oublier bien sûr les préparations et leurs utilisations. Complet, passionnant et... pratique !
1000 remèdes à faire soi-même, de Claudine Luu, éditions Terre Vivante

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Cynorhodons : c'est la saison !

22 Octobre 2021 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Gourmandises..., #En cuisine..., #Dans le jardin, #Dans la forêt, #Coups de Coeur, #Fruits, #Fêtes, #Automne, #Hiver, #Plantes, #Idées Cadeaux, #Livres

 

Cynorhodons confits...

 

Version bonbons !

Cynorhodons : c'est la saison !
Particulièrement riches en vitamine C, les baies de cynorhodons sont à l’origine d’un sirop dont la réputation n’est plus à faire pour bien traverser les mois en « r ». Aujourd’hui, partons les déguster dans une tout autre version, placée sous le signe de la gourmandise et du plaisir…
Infusion de cynorhodons avec ou sans tranche d’orange, limonade, confiture et gelée, purée ou même, dans certains pays, soupe… le petit fruit de l’églantier sauvage (Rosa canina) comme celui des jardins (Rosa rugosa) sait se faire apprécier sous différentes formes. Traditionnellement récolté après les premières gelées mais très souvent également avant, avec un peu de fantaisie, celui que l'on appelle aussi "gratte-cul" n’hésite pas à se mettre en habits de fête !
Que diriez-vous par exemple de vous lancer dans la préparation de cynorhodons confits ?
  • Pour commencer, récoltez des cynorhodons (*) et placez-les un moment au congélateur : cela facilitera la suite…
  • Coupez-les ensuite par la moitié, et à l’aide d’une petite cuillère retirez tous les poils (très important pour ne pas avoir de mauvaises surprises...) et les graines.
  • À partir de là, réunissez 250 g de cynorhodons ainsi préparés, 295 g de sucre et 150 ml d’eau.
Il faut aussi un peu de patience, car la recette s’étale sur 8 jours…🌺
La recette
🌺 Le premier jour, faites fondre 125 g de sucre dans l’eau, laissez frémir jusqu’à épaississement. Retirez du feu, ajoutez les fruits, couvrez et laissez macérer 24 heures.
🌺 Le lendemain, sortez les cynorhodons du sirop, réservez-les. Ajoutez 30 g de sucre au sirop, chauffez et laissez frémir une minute.  Retirez la casserole du feu, remettez les fruits dans le sirop, couvez et laissez à nouveau macérer 24 heures.
🌺 Les 3 jours qui suivent, répétez exactement les mêmes opérations.
🌺 Le sixième jour, tout pareil, mais en ajoutant cette fois 50 g de sucre (plutôt que 30) et en laissant macérer deux jours.
🌺 Le dernier jour, égouttez les baies et disposez-les sur une plaque préalablement recouverte de papier sulfurisé. Glissez la plaque dans le four à 50° C pour une période de 10 à 30 minutes (à surveiller), le temps que tout éventuel reste de liquide s’évapore.
🌺 Le moment est alors venu de récompenser votre patience… mais avec modération !
🌺 Conservez ensuite ces jolies petites baies confites au réfrigérateur.
🌺 (*) Le conseil de Michaël Berthoud, à qui l’on doit cette délicieuse idée : choisir au moment de la cueillette des cynorhodons de la variété Rosa rugosa, celle que l’on trouve dans les jardins, qui seront bien plus gros que ceux des églantiers sauvages.
 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Michaël Berthoud, cueilleur émerveillé et passionné, organise des sorties sur le terrain et des ateliers. En environnementaliste généreux, il anime également un beau site tout entier consacré à la nature et aux différents usages des belles indigènes.
Il est l’auteur de 54 plantes sauvages et comestibles de Suisse romande et de France voisine, paru aux éditions Attinger. Magnifique, tant dans sa présentation que dans son contenu, cet ouvrage très complet ravira les amateurs de cueillette : en plus des descriptions et informations botaniques, il explique comment conserver les plantes sauvages (dans l’huile, dans le sel, dans le sucre…) et bien sûr comment les cuisiner, avec un choix de recettes tout à fait appétissant ! À vous procurer dans toutes les bonnes librairies indépendantes, ou alors directement auprès de l’auteur, par exemple sur son site : 
Cynorhodons : c'est la saison !
Cynorhodons : c'est la saison !
Cynorhodons : c'est la saison !
Les photos sont de Michaël Berthoud

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite
1 2 > >>