Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

plantes sauvages

Plantain : un sirop anti-toux malin

21 Octobre 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Automne, #Bien-être, #Bobologie, #Dans le jardin, #Dans les champs, #En cuisine..., #Garder la forme, #Hiver, #Phytothérapie, #Plantes, #Plantes sauvages, #Produits "maison" et naturels, #Remèdes naturels, #Sirops, #Tonus

Plantain : un sirop anti-toux malinPlantain : un sirop anti-toux malin

 

Encore du Plantain dans le jardin ?

 

Préparez un anti-toux malin !

Plantain : un sirop anti-toux malin
Dans mon jardin quelque peu sauvage, le plantain se plaît à réapparaître partout : herbe, bordures de chemin, jardinières ou pots, il ne fait pas le difficile. Et m’invite du même coup à me rappeler qu’il risque de bientôt se montrer fort utile…
Souvent considéré comme une mauvaise herbe, le plantain lancéolé regorge pourtant de qualités. À commencer par celle d’être très facile à identifier, sans aucun risque de se tromper. Ce n’est bien sûr pas tout : astringent, adoucissant, antibactérien, anti-inflammatoire, cet excellent dépuratif est encore antitussif, expectorant, et favorise également la digestion. Voilà qui explique sans doute pourquoi les druides lui attribuaient un caractère sacré !
Au printemps, vous connaissez sans doute la manière la plus simple d’en profiter : quelques poignées de jeunes feuilles ajoutées à une salade permettent d’en relever le goût tout en bénéficiant de ses nombreuses qualités.
Lorsque les beaux jours et les premiers pollens reviendront, il sera aussi fort apprécié en teinture mère, très simple à préparer (voir le lien ci-dessous) pour prévenir les allergies saisonnières.

 

À vous le Sirop Santé !

Et maintenant ? Eh bien puisqu’il montre encore le bout de son nez, c’est le moment parfait pour préparer un Sirop Santé qui saura sans doute se faire apprécier sous peu pour calmer toux et maux de gorge, mais aussi pour tenir la fatigue saisonnière à distance !
🌿 Cueillez, lavez et égouttez 4 grosses poignées de plantain lancéolé. Pour ma part, j’ai cueilli aussi quelques jolies feuilles de capucine : riches en vitamine C, elles ont parfaitement leur place dans ce sirop. Réservez.
🌿 Portez à ébullition 3 dl d’eau de source et 300 g de sucre brun.
🌿 Retirez la casserole du feu, et ajoutez le plantain (et les feuilles de capucine si vous en avez aussi mis) déchiré en petits morceaux. Laissez infuser quelques heures, ou même toute une nuit.
🌿 Ensuite - pour moi le lendemain - filtrez en pressant bien pour extraire le maximum de jus et de principes actifs des plantes.
🌿 Remettez le sirop sur le feu, portez à nouveau à ébullition puis laissez cuire doucement, jusqu’à épaississement.
🌿 Retirez du feu, laissez tiédir et ajoutez 3 grosses cuillères à soupe d’un excellent miel. Mélangez bien, afin de le dissoudre parfaitement puis mettez sans tarder en bouteilles, à garder au frais et à l’abri de la lumière.

🌿🌿🌿🌿🌿🌿

Une fois la bouteille ouverte, conservez-la au frigo. Vous apprécierez ce sirop autant en cas de refroidissement ou de toux (1 cuillerée plusieurs fois par jour) que pour chasser la fatigue saisonnière (1 cuillerée à soupe avant chaque repas).
😉 Ose-t-on le dire ? En plus d’être efficace, ce sirop est tout simplement délicieux !

 

Version Tisane… 
Pas de sirop sous la main ? En cas de refroidissement, de mal de gorge ou de toux, le plantain se transforme aussi en bienfaisante tisane.
  • Versez de l'eau bouillante sur une à deux cuillères à café de feuilles de plantain, préalablement hachées menu.
  • Laissez infuser 10 à 15 minutes, filtrez, sucrez avec un peu de miel et buvez deux à trois tasses de cette tisane dans la journée.

oOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Plus sur les incroyables qualités du plantain, notamment si vous souffrez d'allergie ?

Il est trop tard pour cette année, mais l’an prochain, conjuguez le plantain avec du lierre terrestre et de la mauve :
Plantain : un sirop anti-toux malin
Plantain : un sirop anti-toux malin
Plantain : un sirop anti-toux malin
Plantain : un sirop anti-toux malin

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Lierre terrestre - Pour soulager ET régaler

3 Mai 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #Bobologie, #Dans la forêt, #Dans le jardin, #Dans le verger, #Dans les Jardins Amis, #Dans les champs, #En cuisine..., #Fleurs, #Gourmandises..., #Phyto, #Printemps..., #Été, #Gastronomie Sauvage, #Plantes sauvages, #Remèdes naturels, #Produits "maison" et naturels

Lierre terrestre - Pour soulager ET régaler

 

Lierre Terrestre

 

 

Une plante tout à fait délicieuse !

Lierre terrestre - Pour soulager ET régaler
Jardin, champs, haies, bords de route ou forêt… pour autant qu’il puisse profiter d’un peu d’ombre et d’humidité, le lierre terrestre se plait et revient partout ! À dire vrai, il serait même vite envahissant. Mais loin de nous l’idée de s’en plaindre lorsque l’on connaît ses qualités !
Autrefois considéré comme plante magique et parfois utilisé pour la divination, le lierre terrestre avait la réputation, s’il était placé sous le lit, de redonner des forces à la jeune mère après l’accouchement.
Il était également apprécié pour aromatiser la bière et lui apporter une certaine amertume. Depuis, le houblon a pris le relais, mais si vous faites votre bière vous-même et que du lierre terrestre pousse près de chez vous, pourquoi ne pas essayer ?
 
Au Moyen Age, il était recommandé pour faire baisser la fièvre.
Traditionnellement apprécié depuis la même époque pour soigner, entre autres troubles, le rhume, la toux et les différentes formes de bronchites, il permet aussi, en usage externe, d’améliorer les abcès et les furoncles.
Comment ?
Dans ce dernier cas, il suffit d’appliquer les feuilles fraîches, à peine écrasées, en cataplasmes.
Infusion : une cuillère à soupe de lierre terrestre infusée une dizaine de minutes dans l’équivalent d’une tasse d’eau bouillante aide à soulager aussi bien un début de refroidissement que des maux de gorge déclarés ou encore des troubles respiratoires. À plus forte raison si vous sucrez cette dernière avec du miel !
Il est possible enfin de réaliser une huile : une préparation toute simple, qui peut rendre de grands services :
  • Versez pour cela 10 poignées de lierre terrestre dans un gros bocal
  • Recouvrez d’un litre d’huile d’olive
  • Laissez macérer pendant un mois au soleil, puis filtrez.
Et voilà une excellente huile à utiliser en compresses, sur les plaies ou pour soulager des troubles inflammatoires.
 

En cuisine…

 
En cuisine, son parfum à la fois boisé et parfumé relève agréablement les salades, les soupes et bien d’autres préparations. La preuve avec Françoise Marmy, qui a l’art de nous mettre l’eau à la bouche…
Lierre terrestre - Pour soulager ET régaler

Boulettes de chèvre frais au lierre terrestre

1 fromage de chèvre frais
1 bouquet de  feuilles de lierre terrestre
fleurs pour la déco
 
  • Écraser le chèvre frais à la fourchette.
  • Ajouter les feuilles de lierre terrestre ciselées finement
  • Former de petites boulettes
  • Les déposer sur un petit cracker ou sur une feuille de lierre terrestre et décorer avec les fleurs.
Et il ne reste  plus qu’à vous régaler, les yeux d’abord, le palais ensuite…
 

Cette jolie recette tout comme d'ailleurs les photos de ce billet, sont de Françoise Marmy. Merci à elle !

 

(Article republié)

 

Vous aimez les saveurs de la cuisine sauvage et les préparations gourmandes ? Vite, allez faire un tour sur son site et découvrez ses prochains stages ici ou ailleurs ! Plein d'autres tentations ici :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Et pour finir la voix claire, je vous rappelle cette préparation qui contient, elle aussi, du lierre terrestre :

Lierre terrestre - Pour soulager ET régaler
Lierre terrestre - Pour soulager ET régaler
Lierre terrestre - Pour soulager ET régaler

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Égopode version cuisine sauvage

25 Février 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Dans le jardin, #Dans la forêt, #Dans les Jardins Amis, #En cuisine..., #Gastronomie sauvage, #Gourmandises..., #Plantes sauvages, #Printemps, #Tonus, #Légumes, #Cueillette sauvage

 

Savourez le Printemps

 

… et l’Égopode !

Égopode  version cuisine sauvage
Égopode  version cuisine sauvage
Par endroits il pointe déjà le bout de son nez et il ne va pas tarder à apparaître un peu partout. Appelé aussi herbe-aux-goutteux, en raison de ses propriétés diurétiques, mais aussi pied-de-chèvre ou parfois encore petite angélique, l’égopode est considéré par certains comme l’un des meilleurs légumes sauvages. Et si on testait ?
L’égopode se plaît dans les lieux frais et ombragé, sous-bois et bords de rivière. Grâce à ses feuilles divisées en trois folioles, elles-mêmes redivisées en trois, il est facile à reconnaître.  Avec ses longs rhizomes nombreux et profonds, l’égopode peut même se montrer extrêmement envahissant : de nombreux jardiniers en savent quelque chose !
Il y a mieux à faire que de s’épuiser à l’arracher : mangez-le ! Le meilleur moment ? Maintenant !
Si vous les froissez, les jeunes feuilles, vert clair et tendres, sentent un peu le céleri ou la carotte.  Leur saveur elle aussi délicatement aromatique se prête à différentes préparations dont bien sûr de belles et grandes salades sauvages. Mais pas seulement…
Une fois qu’elles sont plus développées, on peut encore consommer les feuilles de l’égopode jusqu’en automne mais on les préfèrera alors cuites, en légumes, dans des soupes, des quiches ou encore des plats de pâtes ou de riz.
Feuilletés à l’égopode
Une recette de Françoise Marmy

 

Pour la réaliser, il vous faut...
1 rouleau de pâte feuilletée
1 grosse poignée de jeunes feuilles d’égopode
100 g de feta ou de sérac
1 gousse d’ail hachée, ou de l’ail des ours
1 oignon
sel ou tamari

 

Ensuite : 

  • Faites revenir l’oignon et l’ail dans de l’huile d’olive.
  • Ajoutez l’égopode en la faisant tomber, salez et poivrez.
  • Écrasez la feta ou le sérac à la fourchette.
  • Mélangez avec l’égopode.
  • Étalez la pâte et farcissez-la du mélange en formant de petits chaussons.
  • Faites cuire 20 mn à four chaud.
La suite ? On vous laisse deviner… Bon appétit !

 

Cette recette, tout comme les photos de ce billet, sont de Françoise Marmy. Merci à elle ! 
Vous aimez la cueillette ? Allez faire un tour sur son site et, plaisirs de la cuisine sauvage, préparations de remèdes familiaux ou encore apéros colorés et raffinés, découvrez ses prochains stages ici ou ailleurs ! 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Et encore, toujours histoire de vous mettre l’eau à la bouche…

Égopode  version cuisine sauvage
Égopode  version cuisine sauvage
Égopode  version cuisine sauvage

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite