Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

produits "maison" et naturels

Vinaigre de Romarin : un allié malin !

16 Octobre 2020 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Automne, #Bien-être, #Bobologie, #Dans le jardin, #En cuisine..., #Forme, #Garder la forme, #Hiver, #Phyto, #Plantes Aromatiques, #Produits "maison" et naturels, #Tonus, #Soins naturels

 

Vinaigre de Romarin

 

Un Allié Malin !

Vinaigre de Romarin : un allié malin !

Tous les vinaigres « maison » sont agréables à préparer et à utiliser, mais certains sont en plus très doués pour renforcer l’organisme et aider à lutter contre les soucis de saison. Il est grand temps d’anticiper, à plus forte raison si vous avez du romarin sous la main…

Depuis la nuit des temps, et apparemment sur tous les continents, le vinaigre a été utilisé comme le premier, le plus simple des remèdes, celui que l'on a de toute manière toujours sous la main. Il permet non seulement de traiter de très nombreux symptômes, mais il permet surtout de rééquilibrer le "terrain", c'est-à-dire de maintenir le corps humain en bonne santé. Et si ce dernier est en forme, il est bien plus résistant à toutes les agressions, virales notamment…
Du fameux vinaigre des quatre voleurs à ceux, agréablement parfumés, de framboise ou de sureau, il y a de très nombreuses recettes de vinaigre, aux qualités et aux goûts différents.
Préparez aujourd’hui votre vinaigre de romarin : cet excellent fortifiant se révèle aussi fort utile en cas de grosse fatigue et de coup de blues, mais aussi de troubles digestifs et même de rétention d’eau.  En plus, vraiment il n’y a rien de plus simple…

 

  • Remplissez un gros bocal de brins de romarin grossièrement coupés.
  • Recouvrez de 1 litre de vinaigre de cidre bio : on l’aime pour ses propriétés antivirales, antibactériennes et antifongiques, et il permet de bien extraire les propriétés des plantes aromatiques.
  • Laissez reposer au moins un mois et filtrez.
Comment en profiter ?
Prenez 2 c. à c. de vinaigre de romarin dans une tasse d’eau chaude, de préférence le matin à jeun, chaque fois que nécessaire. À boire par petites gorgées, une demi-heure avant de déjeuner. Il est bien sûr possible de sucrer avec un peu de miel… idéalement de romarin, lui aussi 🙂!
Cette manière de faire convient lorsqu'il n'y a pas de souci particulier, pour profiter des bienfaits de ce merveilleux boosteur naturel .
Si vous êtes affaibli ou que vous souffrez d'ulcère gastrique, ne dépassez pas la dose d'une demi-cuillère à café de vinaigre de cidre, prise dans un verre d'eau tiède.
Simplissime, n’est-ce pas ? Alors à vous de jouer, sans perdre une minute afin d’en faire un magnifique allié contre le froid et les indésirables du moment !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo 

Vinaigre de Romarin : un allié malin !Vinaigre de Romarin : un allié malin !Vinaigre de Romarin : un allié malin !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

L'ÉCHINACÉE : PLUS DE MOIS EN "R" SANS ELLE !

5 Octobre 2020 , Rédigé par Véronique Alice, Invité Jean Publié dans #Automne, #Garder la forme, #Bien-être, #Dans les Jardins Amis, #Fleurs, #Plantes, #Tonus, #Hiver, #Phyto, #Produits "maison" et naturels, #Forme, #Bobologie, #Remèdes naturels

 

Échinacée

 

 

La star de l’hiver, c’est elle !

L'ÉCHINACÉE : PLUS DE MOIS EN "R" SANS ELLE !
 
 
En principe, je vous propose depuis quelques années cette recette en début d'hiver, mais là, actualité oblige, tout ce qui peut aider à renforcer notre bouclier est bon à prendre !  Avec ou sans l'échinacée, prenez soin de vous blush
 
En guise de petit rappel, puisque c'est déjà le moment d'y penser...

 

La plante la plus douée pour lutter contre les maux qui viennent du froid, c’est elle : l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est à la base de différentes préparations fort bénéfiques pour petits et grands. Sa grande force ? En fortifiant l’organisme, elle aide à résister aux agressions de l'hiver et à se protéger des infections tout en accélérant la guérison des refroidissements lorsqu’ils sont déjà installés. Et bien plus encore…

 

Originaire d’Amérique du Nord, cette belle plante, souvent pourpre, était déjà appréciée dans la médecine amérindienne, tant pour soulager les maux de dents ou de gorge, que dans la préparation de différents remèdes destinés à soigner les blessures, les brûlures, les morsures de serpent et bien sûr les états infectieux.
Ses fleurs et ses racines contiennent des substances aux propriétés anti-inflammatoires, antibiotiques, antiseptiques, désintoxicantes, cicatrisantes  et rééquilibrantes. Et ce n'est pas tout : plusieurs de ses constituants stimulent les globules blancs, ce qui semble avoir pour effet de renforcer tout le système immunitaire.
 
Les résultats des différentes études concernant les vertus de l’échinacée sont, il faut bien le dire, parfois mitigés voire contradictoires.
Ce qui n’empêche nullement de plus en plus de personnes de profiter de ses effets  bénéfiques … Et oui, j’en fais partie ! C’est fou ce qu’une simple teinture d’échinacée, faite « at home »  m’a déjà fait du bien !
 
Depuis peu, mon complice préféré, aux fourneaux mais aussi autour des bocaux, en a concocté une nouvelle, encore plus efficace.
Laissons-le la présenter et surtout détailler les différentes étapes de sa préparation !

Préparez de quoi booster votre bouclier !

 

Pour réaliser cette teinture, il vous faut :
 
- 100 g de racine d'échinacée séchée
- 5 dl d'alcool, au minimum à 70°
 
Première phase :
 
Laissez la racine macérer dans l'alcool pendant environ 3 semaines.
Filtrez ensuite la teinture, récupérez les racines imbibées d'alcool sans les presser (il restera environ 4 dl de teinture). Réservez la teinture dans un récipient à part.
 
Ensuite :
 
Placez les racines dans une casserole et ajoutez 5 dl d'eau (soit 5 x la quantité de plante).
Laissez chauffer à feu très doux (ne pas cuire !) : on doit pouvoir tremper un doigt dans la casserole sans se brûler, ce qui équivaut à une température aux alentours de 50°, pas plus.
Poursuivez pendant 2 heures en remuant de temps en temps.
Retirez ensuite du feu et pressez le marc pour en extraire le maximum de liquide.
Remettez la casserole sur le feu le plus bas possible et laissez évaporer jusqu'à ce qu'il ne reste plus que 2 dl de liquide (Nous sommes partis de 5 dl, il faut donc évaporer 3 dl de liquide).
 
Et enfin …
 
Mélangez ensuite les 2 liquides (eau + teinture) : la préparation est terminée.
 
Comment la prendre ? Agitez toujours bien le flacon avant l'emploi ! Ensuite, une  trentaine de gouttes dans un peu d’eau, ou de tisane, 2 à 3 fois par jour.
 
Encore quelques explications
 
La macération dans l'alcool a permis d'extraire les principes actifs uniquement solubles dans l'alcool, tandis que l’infusion dans l'eau, elle, a permis d'extraire les polysaccharides, principes actifs uniquement solubles dans l'eau.
Lorsque la teinture terminée aura reposé un moment dans sa bouteille, vous devez voir une couche blanche de plusieurs millimètres au fond de la bouteille. C’est le signe que l’opération a réussi !
Cette couche blanche correspond aux polysaccharides extraites lors de la macération dans l'eau. Si cette couche n'est pas présente au fond de la bouteille, cela veut dire que l'extraction à l'eau ne s'est pas passée de manière optimale. La teinture est tout de même consommable, mais moins efficace.
 
Cette méthode a été mise au point par Michael Moore et popularisée par Christophe Bernard (voir ci-contre : Dans les Jardins Amis).
Christophe Bernard préconise l'extraction par percolation. Je l'ai moi-même testée par extraction au soxhlet, qui est beaucoup plus rapide et encore plus efficace que la percolation, mais ces 2 méthodes exigent l'utilisation de matériel spécial. 
Donc, la méthode classique par macération évitera tout recours à un appareillage compliqué et conviendra très bien aussi.
 
Voilà, vous savez tout ! Merci à Jean pour toutes ces explications ! À vous maintenant... à vos bocaux et casseroles, pour que votre teinture soit prête dans quelques semaines, lorsque le besoin s’en fera sentir !
 
Attention : tout usage de l’échinacée est déconseillé aux enfants de moins de 6 ans ainsi qu’aux femmes enceintes ou qui allaitent. Elle est par ailleurs contre-indiquée pour les personnes souffrant de certains troubles. Si tel est votre cas, demandez d’abord l’avis de votre médecin. De même, certaines personnes y sont allergiques et devront bien entendu s'abstenir d'en consommer.
Pour tous : l’échinacée ne devrait pas être prise sur une période excédant quelques semaines. Et il est bien clair que tout trouble qui ne disparaît pas rapidement doit faire l’objet d’une consultation médicale !

 

(Article republié 😉

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Cheveux fins, secs, difficiles : comment les réconforter au naturel ?

10 Janvier 2020 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #12 mois par an !, #Beaute, #Cheveux (Soins des), #Dans le jardin, #Huiles Essentielles, #Lotions & Co, #Produits "maison" et naturels, #Phyto

Cheveux trop fins ?

 

Voici comment leur faire du bien !
Cheveux fins, secs, difficiles : comment les réconforter au naturel ?
Après le vent, les intempéries, mais aussi toutes les fantaisies qu’ils ont peut-être supporté pour briller et être en beauté en fin d’année … les cheveux fins, secs, cassants ne sont plus et même pas du tout à la fête en janvier ! Il est grand temps de les bichonner et de leur offrir quelques soins naturels rien que pour eux.

Mieux vaut regarder la réalité en face et faire avec, alors soyons clairs : si vos cheveux sont fins, ils ne deviendront jamais épais. Mais même fins, même fragiles, mous ou impossibles à dompter, pour autant que vous soyez en bonne santé, tous les cheveux peuvent devenir beaux. 

 
Pour le renforcer et agir sur leur qualité, il s'agit d’abord de tonifier le cuir chevelu. 
Une excellente manière de le faire ? 
  • Massez votre cuir chevelu avec de l'huile d'olive, enveloppez-vous la tête avec une serviette éponge, et laissez agir au moins une demi-heure avant de procéder à votre shampooing.

Intéressant aussi, le romarin qui stimule la racine des cheveux  :

 

  • Jetez une grosse poignée de romarin dans un litre d'eau bouillante et laissez infuser 15 minutes.
  • Utilisez régulièrement en lotion.
Vive les masques !
 
Les masques nourrissent, protègent, renforcent, et parfois, s’ils sont appliqués régulièrement, peuvent même les épaissir … bref, ils constituent un soin très efficace pour les cheveux fins et fragiles. 
 
L’argile est cette fois au programme, avec les huiles essentielles les mieux adaptées à la situation :
  • Mélangez de l’argile verte en poudre avec un peu d’eau, de manière à obtenir une pâte épaisse.
  • Ajoutez 5 gouttes d’huile essentielle de thym à thymol, et 5 gouttes d’huile essentielle de citron.
  • Faites un shampooing, et appliquez ensuite ce masque sur vos cheveux mouillés et essorés.
  • Gardez-le une vingtaine de minutes, puis rincez abondamment.
Attention : utilisez des ustensiles en verre et en bois, mais jamais de métal pour préparer l’argile !
 
Très nourrissant, cet autre masque laisse en plus les cheveux brillants :
  • Passez au mixer un avocat bien mûr et un yoghourt nature.
  • Appliquez sur les cheveux humidifiés.
  • Laissez poser une vingtaine de minutes avant de rincer et de bien laver vos cheveux 
 
Un mélange d'huiles, enfin, très intéressant pour les cheveux secs :
  • Versez 1 cuillère à soupe d’huile de jojoba dans l’équivalent de 2 cuillères à soupe de beurre de karité.
  • Ajoutez, au choix, 3 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang ou 3 gouttes d’huile essentielle de géranium (rosat ou Bourbon).
  • Mélangez bien, appliquez sur les cheveux humides, et laissez poser entre 20 et 30 minutes
  • Rincez abondamment et lavez vos cheveux.
Le meilleur pour la fin : une fantastique lotion qui redonnerait vie même aux cheveux les plus tristes !
  • Versez d’abord 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre dans un flacon de 2,5 dl d’eau de fleur d’oranger.
  • Ajoutez ensuite 4 gouttes d’huile essentielle de romarin à cinéole, 4 gouttes de géranium rosat et 4 gouttes de genévrier.
  • Transvasez le tout dans un vaporisateur, et secouez pour bien mélanger avant chaque utilisation, c’est-à-dire 2 à 3 fois par semaine.
Cette lotion tonifiante et vivifiante laisse les cheveux délicatement parfumés !
D'autres suggestions sympas pour eux ? Un peu de patience jusqu'à ce qu'elles poussent, et ensuite... à vous bien sûr les salades et les bonnes soupes, mais aussi les magnifiques petites lotions "maison" pour vos cheveux wink !
Cheveux fins, secs, difficiles : comment les réconforter au naturel ?Cheveux fins, secs, difficiles : comment les réconforter au naturel ?Cheveux fins, secs, difficiles : comment les réconforter au naturel ?

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

ALLONS VOIR SI LA ROSE...

26 Juillet 2019 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Beaute, #En cuisine..., #Lotions & Co, #Produits "maison" et naturels, #Fleurs, #Gourmandises..., #Peau (Soins de la), #Bonheurs, #Dans le jardin, #Coups de Coeur, #Visage, #Confitures, #Rose, #Été

 

Tout (ou presque) pour vivre
la vie en  Roses !
On dit que les roses cultivées dans les jardins attirent les fées. Quant à l’infusion de boutons de rose, bue le soir elle favoriserait les rêves prophétiques. Traditionnellement, la rose est associée à Vénus, à Cupidon, et c’est tout naturellement qu’elle entre dans de nombreux rituels amoureux… ne serait-ce que celui d’offrir la reine des fleurs à l’élu(e) de son cœur !
 
Si vous avez la chance d’avoir des rosiers et la bonne idée de ne pas les traiter, voici quelques idées pour en prolonger le plaisir.
La rose, adoucissante, astringente, raffermissante, offre ses magnifiques qualités à toutes les femmes ! Essayez plutôt cette  crème de nuit hydratante...
Pour la préparer, il vous faut : 1 tasse de pétales de rose, 4 à 6 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe de cire d’abeille et 1 petite cuillère d’eau distillée.
  • Versez l’huile d’olive dans un petit saladier, placez ce dernier dans une casserole d’eau, et faites chauffer doucement.
  • Ajoutez autant de pétales de rose que l’huile peut en absorber.
  • Retirez du feu, couvrez et laissez macérer une semaine.
  • Filtrez, en pressant bien les pétales pour recueillir le plus d’huile
    possible.
Ensuite…
  • Faites fondre la cire d’abeille au bain-marie.
  • Ajoutez progressivement l’huile parfumée.
  • Retirez du feu et complétez en versant l’eau distillée presque goutte à goutte,  jusqu’à ce que vous obteniez la consistance désirée.
  • Conservez dans un petit pot.
Et maintenant… soyons gourmands !
Et puis, il n’y en a pas que pour vous : avec cette gelée à la rose, vous allez aussi pouvoir faire le bonheur des enfants (et pas seulement…)
Pour cela, récoltez délicatement les pétales tout beaux, tout frais d’une vingtaine de roses et coupez leur base blanche.
La plupart des recettes proposent de réaliser cette confiture avec des roses rouges. Dans mon jardin, les plus odorantes sont orangées et un peu sauvages, alors j’ai tenté, en parts plus ou moins égales, un trio de pétales rouges, jaunes, et oranges.
Ô surprise, je n’en croyais presque pas mes yeux : le résultat est d’un magnifique rose bonbon… sans l'ombre d'un colorant évidemment !
Reprenons ...
  • Rincez rapidement les pétales à l’eau courante, et déposez-les dans un litre d’eau, avec le jus d’un citron.
  • Portez le tout à ébullition, et laissez cuire doucement une vingtaine de  minutes.
L’eau va se colorer : c’est bon signe !
Un peu de patience maintenant, car il faut laisser refroidir.
  • Retirez alors les pétales, en les pressant bien pour ne rien perdre de ce précieux nectar.
Je me contente ensuite d’ajouter 400 g de sucre et 2 sachets d’agar-agar. Cette algue aide bien la gelée à « prendre », tout en permettant de sucrer nettement moins. Du coup, elle se conservera aussi moins longtemps, mais ça, ce n’est pas un problème !
  • Portez une nouvelle fois à ébullition, pour 5 à 7 minutes seulement.
  • Mettez en pots sans attendre. Et voilà la phase la plus délicate, puisqu’il s’agit maintenant de laisser cette si jolie gelée de rose refroidir…
Les enfants en raffolent en tartines, dans les crêpes ou bien sûr directement dans le pot ! Pour les plus grands, c’est très sympa aussi dans un blanc battu, un yoghourt nature ou pour mettre un petit chèvre frais en habit de fête. À vos fantaisies !
(Article republié)

 oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoO

Plus avec les roses de votre jardin ? Eau de rose ou magnifique huile de beauté… profitez de les préparer maintenant:

ALLONS VOIR SI LA ROSE...ALLONS VOIR SI LA ROSE...ALLONS VOIR SI LA ROSE...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

COQUELICOT : Beauté, bien-être et gourmandise

6 Juin 2019 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Beaute, #Bien-être, #En cuisine..., #Lotions & Co, #Produits "maison" et naturels, #Boissons sages, #Dans les champs, #Fleurs, #Gastro sauvage, #Gourmandises..., #Peau (Soins de la), #Plantes, #Dans le jardin, #Visage, #Soins du corps, #Été, #Bobologie

 

Gentil et sublime

 

Coquelicot

COQUELICOT : Beauté, bien-être et gourmandise
Parfait mélange d’éclat et de fragilité, et tellement beau à l’orée des champs de céréales ou dans le jardin, le coquelicot ou « pavot rouge », ne se contente pas d’y apporter ses touches écarlates et d’enchanter le regard : il offre aussi à celles qui veulent bien le cueillir de jolies et parfois délicieuses qualités…
Si vous trouvez un endroit bien sûr éloigné des bords de route, dans un champ non traité, c’est parfait ! Profitez de faire une belle cueillette, car vous apprécierez le coquelicot (Papaver rhoeas) aussi bien séché que frais.
Quant à ses graines, elles sont exfoliantes : n’hésitez donc pas à les garder pour un gommage !
Côté beauté, adoucissant et antirides, le coquelicot est très respectueux des peaux sèches. Il est aussi un bel allié dans la prévention et même le traitement des premières rides.
Avec cette simple lotion, celles qui aiment déjà les coquelicots vont franchement les adorer…       

 

  • Versez une petite poignée de pétales séchés de coquelicot dans une grosse tasse d'eau bouillante.
  •  Laissez infuser 10 minutes, puis filtrez.
  • Conservez-la au frigo, vous pourrez ainsi en profiter plus longtemps.
Plutôt envie d’une huile de beauté magnifique ?  
  • Déposez dans un récipient en verre une poignée de pétales de coquelicot séchés (ou une très grosse de pétales frais) et recouvrez de 500 ml d’huile d’amande douce.
  • Laissez reposer au moins 15 jours, filtrez, et mettez en flacons.
Gourmandise et bien-être…
Adoucissant et calmant, le coquelicot est fort apprécié en infusion, seul ou mélangé par exemple à de la mauve ( 1 à 2 cuillères à café de pétales séchés par tasse, 10 minutes d'infusion)  et en sirop pour apaiser la toux, mais aussi pour  lutter contre la nervosité et l’insomnie, à plus forte raison si cette dernière provient de quintes de toux… ainsi bien sûr que pour le plaisir.
  • Portez un demi-litre d’eau à ébullition, et déposez entre 300 et 400 g de pétales de coquelicot fraîchement cueillis. Tournez avec une cuillère en bois, jusqu’à ce que tous les pétales soient en contact avec l’eau.
  • Laissez infuser quelques heures, dans un récipient couvert.
  • Filtrez en pressant bien, pesez, et ajoutez le même poids en sucre.
  • Remettez chauffer à feu doux, retirez dès les premiers bouillons et versez dans une bouteille.
2 à 4 cuillerées de ce sirop par jour soulagent en cas de toux.
Il est évidemment aussi permis de rallonger avec de l’eau, juste pour en faire un délicieux sirop !
  • Si vous vous contentez de les infuser, les fleurs de coquelicot, appliquées en cataplasme chaud, soulagent les paupières enflammées.
  • La même utilisation est recommandée, sur la joue, en cas d’abcès dentaire.
Côté cuisine sauvage, les jeunes feuilles de coquelicot, croquantes, fines et juteuses, peuvent, entre autres, être dégustées en salade.

Merci à Leila Moullet et à Dom pour les photos !

(Billet repris du 9 juin 2017)

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Fleurs, mais aussi fruits, plantes... la saison bat son plein ! Vous avez envie de recettes naturelles, efficaces et sympas à préparer avec ce que vous avez dans votre jardin, sous la main ? C'est maintenant, et c'est par ici :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

COQUELICOT : Beauté, bien-être et gourmandise COQUELICOT : Beauté, bien-être et gourmandise COQUELICOT : Beauté, bien-être et gourmandise
Lire la suite

Cadeaux maison - La Vanille dans tous ses états

7 Décembre 2018 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #12 mois par an !, #Beaute, #Bien-être, #Boissons sages, #Coups de Coeur, #En cuisine..., #Epices, #Fêtes, #Gourmandises..., #Hiver, #Parfums & Co, #Peau (Soins de la), #Plantes, #Produits "maison" et naturels, #Soins du corps, #Idées Cadeaux

 

Vanille en folie

 

 

Cadeaux maison - La Vanille dans tous ses états
La préférez-vous en soin voluptueux, en astuce gourmande, en boisson coquine ou dans un punch revisité pour petits et grands ?
La vanille se déguste, se savoure, s’apprécie autant en bouche qu’olfactivement, et inversement. Elle se partage, s’offre, et se prête à mille fantaisies. En voici 4 pour parfumer et embellir la fin de l’année et préparer de petits cadeaux tantôt gourmands, tantôt coquins : à vous de choisir !
 
Lorsque l’on parle d’elle, c’est souvent en cuisine, mais là, commençons par un petit détour…
La vanille sait aussi se faire très sensuelle. Si elle entre souvent dans la création de parfums, elle sait également se transformer en véritable huile de beauté, aussi douée pour protéger que pour parfumer la peau.
Comment la préparer ?
  • Ouvrez deux gousses de vanille bourbon de Madagascar dans le sens de la longueur, coupez-les en petits morceaux que vous placerez dans un bocal.
  • Recouvrez de 200 ml d’huile de sésame et laissez reposer 3 semaines.
  • Retirez ou non les morceaux de vanille, comme vous voulez, mais c’est prêt, il ne reste plus qu’à transvaser dans un joli flacon et à offrir (ou à garder !).
Pourquoi cette huile de beauté est « top » ?
La vanille a des qualités purifiantes et adoucissantes, certains disent même stimulantes et aphrodisiaques…
Quant à l’huile de sésame, riche en lécithine et en vitamine E, elle possède des propriétés protectrices et régénérantes.  Elle pénètre si bien dans l’épiderme qu’elle est parfaite en huile de massage.
Ensemble, elles se transforment en une huile de beauté à la fois réconfortante et voluptueuse. Un petit cadeau vraiment sympa si votre sœur ou votre meilleure amie aime cette fragrance !
 
Côté cuisine maintenant…
 
Pour toutes celles et ceux qui aiment son goût et son odeur, voici une astuce simplissime pour rendre les plaisirs épicuriens tout simplement irrésistibles …
  • Remplissez une jolie bouteille d’huile d’olive vierge, glissez-y une, deux ou trois gousses de vanille bourbon de Madagascar, que vous aurez préalablement fendues et grattées.
  • Laissez macérer 3 semaines dans l’obscurité, avant d’apprécier…
Une petite huile aromatisée toute simple mais aux grands effets, facile à offrir telle quelle ou à glisser dans un petit panier garni !
Comment  l’apprécier ? Dans la pâtisserie, cakes et autres desserts, évidemment, mais n’hésitez pas à en ajouter un trait dans une sauce à salade, une purée de pommes de terre ou alors une écrasée de courge.
L’astuce : lorsque vous gratterez de prochaines gousses de vanille, ne les jetez plus : ajoutez-les au fur et à mesure à votre petit flacon d’huile aromatisé, sans oublier bien sûr de le rallonger aussi d’huile.
 
En coquine version « philtre d’amour »…
 
La vanille, cette merveille odorante est originaire du Mexique, et les Aztèques déjà en raffolaient. Comble de la gourmandise, ils en parfumaient même leur cacao !
Un  philtre d’amour  circulerait d'ailleurs toujours. Le voici dans sa version la plus simple :
  • Placez deux gousses de vanille fendues sur la longueur, un ou deux bâtons de cannelle, 1 ou 2 clous de girofle et 2 gousses de cardamome dans un litre de lait ou de lait d'amande si vous préférez, laissez chauffer 10 minutes, puis retirez les épices.
  • Ajoutez ensuite 2 cuillères à soupe de cacao pur, 2 de miel liquide, et 2 de sucre roux, remuez bien.
  • Facultatif, pour un chocolat plus corsé à déguster à deux : une pincée de poivre de Cayenne, une pincée de sel et un petit verre de rhum.
  • À moins que vous ne préfériez un peu de gingembre en poudre et une grosse cuillère de crème fraîche…

     

Pour faire un petit plaisir à une/e ami/e : pensez à la présentation en mini bocal, toujours très appréciée. Glissez cacao et épices à l’intérieur, assortissez d’un billet personnalisé sur lequel vous aurez noté ce qu’il faut rajouter ainsi que bien sûr la recette, et le tour est joué !
 
... ou punch très sage !
 
Entre amis, pour petits et grands, pourquoi pas un punch revisité, sans alcool mais très parfumé, qui apportera lui aussi sa petite touche festive et rafraîchissante aux soirées de fin d’année ?
Choisissez votre base :
  • Jus d’ananas et jus d’orange, ou jus de canneberge et jus d’orange, ou encore jus d’ananas et de pamplemousse rose par exemple (quantité selon le nombre d’invités).
  • Pour un punch un peu pétillant, ajoutez un peu d’eau minérale ou de limonade : goûtez pour ajuster les quantités.
  • Et pour la couleur, pourquoi pas un petit verre de sirop de grenadine ?
  • À cette base, ajoutez du sucre brun, et des fruits frais coupés en petits morceaux : pommes, poires, citrons jaunes et verts, oranges, ananas…
  • Sans oublier bien sûr quelques morceaux de bâton de vanille !
  • Versez le tout dans un grand saladier, mélangez bien et laissez reposer au frais au moins une heure.
  • N’oubliez pas les glaçons, sagement blancs ou à la grenadine, avant de servir !

 La photo d'ouverture est de bineshap, pour Pixabay : Merci smiley

 

 oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Cadeaux maison - La Vanille dans tous ses étatsCadeaux maison - La Vanille dans tous ses étatsCadeaux maison - La Vanille dans tous ses états

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Promenez-vous à travers les Jardins d'Alice : vous y trouverez plein d'autres idées de petits cadeaux "maison" à se faire entre amis ! Par exemple...

Les livres aussi font de bien jolis cadeaux, à plus forte raison lorsqu'ils vous proposent 365 jours de bien-être... ça, c'est par là wink:

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Magique (pour votre peau), le basilic ?

28 Septembre 2018 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Beaute, #Basilic, #Hiver, #Lotions & Co, #Plantes Aromatiques, #Peau (Soins de la), #Produits "maison" et naturels, #Soins du corps, #Visage, #12 mois par an !, #Boissons sages, #Plantes, #Dans le jardin, #Phyto

 

Magique, le Basilic ?

Si vous avez eu la bonne idée de garder du basilic à l'intérieur...

Si vous avez eu la bonne idée de garder quelques pots de basilic au chaud, devant une fenêtre, alors vous savez qu'avec un peu de chance vos plants passeront très bien l'hiver. C'est aussi le moment d'une petite récolte pour aider votre peau, elle aussi, à traverser les mois en "r" avec un confort maximal...
Dans l'Antiquité, le basilic, celui-là même qui apporte une touche si estivale à vos salades, était considéré comme une plante aux pouvoirs magiques. Il était notamment utilisé pour préparer un élixir d'amour… Vous l’apprécierez surtout pour ses propriétés à la fois toniques et anti-rides.
Votre peau, à plus forte raison si elle est sèche ou sensible, ne demande elle aussi qu’à s’en régaler.
Comment ?
Le basilic permet en effet de préparer en deux temps trois mouvements une huile adoucissante et joliment tonifiante.
- Recouvrez 2 cuillères à soupe de feuilles fraîches de basilic d’huile de macadamia ou d’huile d’amande douce.
- Laissez macérer 5 jours, filtrez, et appliquez sur le visage et sur le cou chaque fois que votre peau a besoin d’être régalée.
Si ce soin est destiné de votre visage, préférez l’huile de jojoba, tellement plus fine. Un seul inconvénient : elle est beaucoup plus chère aussi…
Pour le corps, l’huile d’amande douce convient très bien.
Et encore ?
Pensez aussi à l’infusion de feuilles fraîches de basilic : elle soulage certains maux de tête ainsi que les tensions nerveuses et le stress. Prise après un repas, elle favorise la digestion.
Cette idée vous plaît ? Retrouvez-en plein d'autres, pour votre visage, mais aussi votre corps, vos cheveux et, mais oui... même votre homme ! C'est par là : 
Magique (pour votre peau), le basilic ?Magique (pour votre peau), le basilic ?Magique (pour votre peau), le basilic ?

 OoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

CAPUCINES : PLAISIR DU PALAIS... ET DES CHEVEUX !

21 Août 2018 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Beaute, #Bonheurs, #Cheveux (Soins des), #Dans le jardin, #Éte, #En cuisine..., #Fleurs, #Gastro sauvage, #Produits "maison" et naturels, #Tonus, #Lotions & Co, #Gourmandises..., #Plantes, #Pour Eux

Irrésistibles Capucines...

 

 Tonus et joie plein les jardins !

Vous avez eu la bonne idée de faire une place aux joyeuses capucines dans votre jardin ? Vous ne pourrez que vous en féliciter, et pas seulement pour le plaisir des yeux. Réputée pour augmenter les résistances de l’organisme, grâce à sa forte teneur en vitamine C lorsqu’elle est consommée en infusion ou en jus, cette ravissante petite fleur est, côté beauté, surtout l’amie de vos cheveux.
Si les vôtres sont abîmés, ternes ou cassants, à vous cette lotion tonifiante :
- Portez simplement à ébullition 2 petites poignées de feuilles, grossièrement coupées, dans un litre d’eau, laissez cuire une vingtaine de minutes.
- Filtrez, et appliquez, tiède ou froid, après votre shampoing : voilà déjà une très bonne lotion !
Pour venir encore mieux à votre secours, s’il le faut la capucine sait aussi se transformer en masque. Comment procéder ? Avec elle, tout est simple :
- Passez pour cela une ou deux grosses poignées de capucine, fleurs et feuilles, au mixer, appliquez la bouillie obtenue sur le cuir chevelu et massez délicatement.
- Laissez agir un instant, puis rincez et lavez-vous soigneusement les cheveux.
Vous perdez les vôtres ? Essayez plutôt :
- Versez l’équivalent d’une poignée de feuilles, de fleurs et de graines de capucine dans un demi-litre d’alcool à 60°, laissez reposer au moins une nuit et filtrez.
- Frictionnez chaque jour le cuir chevelu avec cette macération.

Plus rien à voir avec les cheveux...

Juste avec le plaisir !

La capucine, cette jolie fleur qui répand ses joyeux orangés et enchante le regard tout l’été, est vraiment à croquer… dans tous les sens du terme ! En plus de regorger de vitamine C, elle sait régaler les gourmands et les curieux de saveurs sauvages…
Si vous avez des capucines dans votre jardin ou sur votre balcon, essayez plutôt : les feuilles vont très bien en salades, par exemple avec de la rucola et des petits dés de fromage de chèvre, et réservez quelques fleurs pour les décorer. Très agréable à l’œil et au palais !
Sympa aussi, un gratin de feuilles et de champignons, avec la sauce de votre choix.
Son utilisation la plus simple ? Si vous passez la journée dans la nature, préparez des sandwiches avec du pain complet, du beurre et des feuilles de capucine. Apprécierez au passage leur odeur de poivre !
Tout se mange, dans cette jolie fleur orange : ses feuilles, ses pétales frais, et même ses graines : finement hachées, apprécierez-les en assaisonnement sur différents mets.
Quant aux pétales de fleurs fraîches, ils sont bien sûr du plus joli effet sur certains desserts.
Il ne vous reste qu'à goûter, à apprécier et à improviser !
CAPUCINES : PLAISIR DU PALAIS... ET DES CHEVEUX !CAPUCINES : PLAISIR DU PALAIS... ET DES CHEVEUX !CAPUCINES : PLAISIR DU PALAIS... ET DES CHEVEUX !

Soins pour les cheveux et autres recettes de beauté au naturel, si le coeur vous en dit, retrouvez-les là www.lesjardinsdalice.ch/livres

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

BAUME DE CONSOUDE

16 Février 2018 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice - Invitée : Françoise Marmy Publié dans #Bien-être, #Produits "maison" et naturels, #Dans la forêt, #Dans les champs, #Peau (Soins de la), #Plantes, #Soins du corps, #Dans le jardin, #Forme, #Printemps..., #Huiles Essentielles, #Phyto, #Bobologie, #12 mois par an !

 

La Consoude ?

 

Faites-en tout un Baume !

BAUME DE CONSOUDE
Toutes celles et ceux qui l’ont déjà utilisée le savent : rien de tel que la pommade à la consoude  pour soulager les articulations ! Un seul ennui : on ne la trouve pas toujours si facilement ?  Qu’à cela ne tienne ! Préparez-la vous-même !

 

Il y a quelques temps, on vous invitait à réaliser votre teinture de consoude (voir lien ci-dessous). Encore plus facile à appliquer, voici aujourd’hui comment réaliser un baume. Suivez le guide, qui est ici Françoise Marmy, herboriste et experte en cuisine sauvage.
Le baume offre une façon particulièrement pratique de profiter des bienfaits de la consoude, puisqu’il est facile de toujours en avoir un pot dans sa  poche ou dans son sac.
 
Ce qu’il vous faut…
(pour environ 12 pots de 30 ml)
250 g de racines fraîches de consoude +  quelques feuilles  
250 ml d’huile d’olive ou d’huile de  millepertuis
90 g de beurre  de karité  (ou graisse de  Coco)
35 g de cire d’abeille
HE  de lavande
1,5 dl  d’eau de source ou  hydrolat

 
Et maintenant…
  • Lavez les racines de consoude et épluchez-les.
  • Hachez les racines et les feuilles de consoude.
  • Mettez au bain-marie l’huile et le beurre de  karité.
  • Faites cuire la consoude au bain-marie pendant 45 mn dans l’huile et le beurre de karité.
  • Filtrez à travers une passoire  fine.
  • Remettez au bain-marie et faites fondre la cire dans l’huile à la consoude.
  • Faites chauffer l’eau dans une casserole  jusqu’à ébullition, puis ajoutez-la au mélange.
  • Utilisez un mixeur- plongeur pour obtenir une émulsion homogène.
  • Continuez de mixer jusqu’à obtention d’une crème lisse. Pendant ce temps, ajoutez entre 10 et 50 gouttes d’huile essentielle de lavande ou de votre  choix (géranium, eucalyptus citriodora….)
  • Mettez en pots.

 

Il ne reste plus qu’à apprécier l’effet de la consoude en appliquant votre baume sur les entorses, déchirures, contusions et autres meurtrissures, sur les articulations douloureuses, ainsi que sur les gerçures ou les mains abîmées. Bref, une petite préparation « maison » dont vous ne pourrez plus vous passer !

 

Différentes manières de procéder…
 
Il est possible de simplifier la fabrication en partant de la macération huileuse de racines fraîches déjà  prête, que vous avez peut-être sous la main ou que aurez préparée préalablement.
Si tel n’est pas le cas, utilisez les racines séchées (en herboristerie ou droguerie, si vous n'en avez pas récolté l'an passé).
Autre option : attendez le printemps pour prélever les racines fraîches. Il suffit pour cela de trouver de la consoude ou… d’en planter dans votre jardin !
 
Françoise Marmy, qui signe cette recette ainsi que les photos, est herboriste et spécialiste en cuisine sauvage. Si la cueillette mais aussi la préparation d’apéritifs, de repas ou de remèdes familiaux vous tente, consultez son programme ! Juste pour vous mettre l’eau à la bouche, les réjouissances reprennent en avril avec la Découverte de la cuisine sauvage, soit une balade avec au menu cueillette et préparation d’un menu savoureux et coloré ! Pour aller à sa rencontre :
BAUME DE CONSOUDEBAUME DE CONSOUDEBAUME DE CONSOUDE

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Et pour retrouver un petit portrait de cette grande douée qu'est la consoude, c'est par là :

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Huile essentielle de géranium : savez-vous tout ce qu'elle peut faire pour vous ?

19 Janvier 2018 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Beaute, #Bonheurs, #Huiles Essentielles, #Soins du corps, #Hiver, #Visage, #Rose, #Bien-être, #Lotions & Co, #Produits "maison" et naturels, #Peau (Soins de la), #Fleurs, #Coups de Coeur

 

L'Huile Essentielle de Géranium ?

 

Un "must" pour votre peau !

Envie de voir la vie en rose et surtout… de douceur pour votre peau, qui n’aime pas du tout, mais alors pas du tout les frimas ? Comptez avec l’huile essentielle de géranium rosat !
L’huile essentielle de géranium odorant ou géranium rosat (Pelargonium graveolens) est tout simplement indispensable à votre beauté. Elle est anti-infectieuse, astringente, cicatrisante, tonique et surtout elle hydrate, apaise, assainit et équilibre toutes les peaux, sèches ou grasses. Grâce à sa fragrance tendre et fleurie, très proche de celle de la rose, elle peut souvent remplacer l’huile essentielle de rose qui n’a qu’un seul défaut : son prix très élevé. Un « must » !
Idéale contre le froid : les vulnérables apprécieront !
Peaux délicates, irritées… les ultra-sensibles apprécieront en soins réguliers :
  • Quelques gouttes d’huile essentielle de géranium rosat et d’essence d’orange diluées dans de l’huile d’amande douce ou de macadamia assouplissent la peau tout en la protégeant de la déshydratation.
Les peaux à tendance sèche, tout comme les peaux fatiguées, sont encore plus vulnérables au froid que les autres. Toutes, cependant se régaleront de petits festins sous forme de soins concoctés rien que pour elles, pour leur redonner douceur et souplesse. Par exemple ?
  • Ajoutez 20 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat et 10 gouttes d’essence de citron à 50 ml d’huile végétale, huile d’amande douce par exemple.
  • Appliquez matin et soir sur le visage et les mains, pour les protéger du froid.
Attention : pas d’exposition au soleil, ni de passage au solarium d’ailleurs, après l’application de ce soin ! Les essences d’agrumes sont photosensibilisantes et vous risqueriez de voir apparaître de vilaines taches sur votre visage.
On adore ou on fuit son odeur, mais l’huile essentielle de géranium fait l’unanimité : elle prend un soin particulier des peaux grasses, tout en sachant aussi redonner du tonus à toutes les autres.
En masque ou en coup d’éclat ?
Si vous avez plutôt envie ou besoin d'un masque pour peau normale, le voici…
  • Mélangez 3 cuillères à soupe d’argile à un peu d’eau, puis ajoutez 3 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat.
  • Appliquez sur le visage et le cou, et laissez sécher un petit quart d’heure.
Pour une beauté express, voici un coup d’éclat aussi agréable que spectaculaire :
  • Dans un bol d’eau chaude, ajoutez 4 ou 5 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat (ou Bourbon) préalablement diluées dans du Fludol.
  • Plongez-y un gant de toilette, essorez-le légèrement et appliquez-le délicatement sur votre visage. Renouvelez plusieurs fois si vous le désirez.
Sans oublier votre corps…
L’huile essentielle de géranium est amie de la peau, du visage mais aussi du corps : profitez-en !
  • Ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle de géranium et d’essence de pamplemousse et à un flacon d’huile d’amande douce.
  • Séchez-vous bien en sortant de la douche et appliquez cette huile sur tout le corps, en mouvements de massage réguliers, des pieds jusqu’à la tête.
Bon à savoir : cette huile raffermissante stimule la circulation et améliore ainsi l’irrigation de la peau. Quant à l’essence de pamplemousse, bien adaptée au soin des peaux grasses, elle a un effet tenseur et redonne un bel aspect à l’épiderme.
Géranium toujours pour cet autre tonique corporel, dont vous apprécierez la touche de sensualité :
  • Mélangez 10 gouttes d’huile essentielle de géranium, 10 gouttes d’huile essentielle de romarin et 5 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang à 50 ml d’huile végétale.
Votre beauté, c’est bien sûr aussi l’affaire de la reine des jardins. Lorsqu’elle s’associe au géranium rosat… c’est tout simplement divin !
  • Préparez d’abord un vinaigre de rose : recouvrez pour cela 200 g de pétales de roses rouges séchés d’un litre de vinaigre, et laissez macérer pendant 24 heures.
  • Filtrez et, pour parfaire votre soin de beauté, ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle de géranium.
Huile essentielle de géranium :  savez-vous tout ce qu'elle peut faire pour vous ?Huile essentielle de géranium :  savez-vous tout ce qu'elle peut faire pour vous ?Huile essentielle de géranium :  savez-vous tout ce qu'elle peut faire pour vous ?

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOooOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>