Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

sirops

Plantain : un sirop anti-toux malin

21 Octobre 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Automne, #Bien-être, #Bobologie, #Dans le jardin, #Dans les champs, #En cuisine..., #Garder la forme, #Hiver, #Phytothérapie, #Plantes, #Plantes sauvages, #Produits "maison" et naturels, #Remèdes naturels, #Sirops, #Tonus

Plantain : un sirop anti-toux malinPlantain : un sirop anti-toux malin

 

Encore du Plantain dans le jardin ?

 

Préparez un anti-toux malin !

Plantain : un sirop anti-toux malin
Dans mon jardin quelque peu sauvage, le plantain se plaît à réapparaître partout : herbe, bordures de chemin, jardinières ou pots, il ne fait pas le difficile. Et m’invite du même coup à me rappeler qu’il risque de bientôt se montrer fort utile…
Souvent considéré comme une mauvaise herbe, le plantain lancéolé regorge pourtant de qualités. À commencer par celle d’être très facile à identifier, sans aucun risque de se tromper. Ce n’est bien sûr pas tout : astringent, adoucissant, antibactérien, anti-inflammatoire, cet excellent dépuratif est encore antitussif, expectorant, et favorise également la digestion. Voilà qui explique sans doute pourquoi les druides lui attribuaient un caractère sacré !
Au printemps, vous connaissez sans doute la manière la plus simple d’en profiter : quelques poignées de jeunes feuilles ajoutées à une salade permettent d’en relever le goût tout en bénéficiant de ses nombreuses qualités.
Lorsque les beaux jours et les premiers pollens reviendront, il sera aussi fort apprécié en teinture mère, très simple à préparer (voir le lien ci-dessous) pour prévenir les allergies saisonnières.

 

À vous le Sirop Santé !

Et maintenant ? Eh bien puisqu’il montre encore le bout de son nez, c’est le moment parfait pour préparer un Sirop Santé qui saura sans doute se faire apprécier sous peu pour calmer toux et maux de gorge, mais aussi pour tenir la fatigue saisonnière à distance !
🌿 Cueillez, lavez et égouttez 4 grosses poignées de plantain lancéolé. Pour ma part, j’ai cueilli aussi quelques jolies feuilles de capucine : riches en vitamine C, elles ont parfaitement leur place dans ce sirop. Réservez.
🌿 Portez à ébullition 3 dl d’eau de source et 300 g de sucre brun.
🌿 Retirez la casserole du feu, et ajoutez le plantain (et les feuilles de capucine si vous en avez aussi mis) déchiré en petits morceaux. Laissez infuser quelques heures, ou même toute une nuit.
🌿 Ensuite - pour moi le lendemain - filtrez en pressant bien pour extraire le maximum de jus et de principes actifs des plantes.
🌿 Remettez le sirop sur le feu, portez à nouveau à ébullition puis laissez cuire doucement, jusqu’à épaississement.
🌿 Retirez du feu, laissez tiédir et ajoutez 3 grosses cuillères à soupe d’un excellent miel. Mélangez bien, afin de le dissoudre parfaitement puis mettez sans tarder en bouteilles, à garder au frais et à l’abri de la lumière.

🌿🌿🌿🌿🌿🌿

Une fois la bouteille ouverte, conservez-la au frigo. Vous apprécierez ce sirop autant en cas de refroidissement ou de toux (1 cuillerée plusieurs fois par jour) que pour chasser la fatigue saisonnière (1 cuillerée à soupe avant chaque repas).
😉 Ose-t-on le dire ? En plus d’être efficace, ce sirop est tout simplement délicieux !

 

Version Tisane… 
Pas de sirop sous la main ? En cas de refroidissement, de mal de gorge ou de toux, le plantain se transforme aussi en bienfaisante tisane.
  • Versez de l'eau bouillante sur une à deux cuillères à café de feuilles de plantain, préalablement hachées menu.
  • Laissez infuser 10 à 15 minutes, filtrez, sucrez avec un peu de miel et buvez deux à trois tasses de cette tisane dans la journée.

oOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Plus sur les incroyables qualités du plantain, notamment si vous souffrez d'allergie ?

Il est trop tard pour cette année, mais l’an prochain, conjuguez le plantain avec du lierre terrestre et de la mauve :
Plantain : un sirop anti-toux malin
Plantain : un sirop anti-toux malin
Plantain : un sirop anti-toux malin
Plantain : un sirop anti-toux malin

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

LA MÉLISSE ET SES DÉLICES

2 Juillet 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #En cuisine..., #Bien-être, #Boissons sages, #Gourmandises..., #Plantes Aromatiques, #Dans le jardin, #Confitures, #Sirops, #Épices, #Printemps..., #Menthe, #Été

 

Quelques délices autour de

 

 

 

Dame Mélisse

LA MÉLISSE ET SES DÉLICES
Ravissante, rafraîchissante, vivifiante… elle est partout en ce moment ! En bosquet au jardin, en gros pots en terrasse, et même sur le panier hebdomadaire du maraîcher qui en avait mis un énorme bouquet sur les légumes, comme un grand sourire aux portes de l’été. C’est super ! Mais pas question de la laisser perdre : un rapide passage à l’action s’imposait. Et pour cela, rien ne vaut l’improvisation !
 
Le lendemain, l’énorme bouquet de mélisse pesait encore 57 g : de quoi préparer une infusion bien soutenue, avec deux préparations en vue…
Toujours fort apprécié pour son petit goût désaltérant et citronné, le Sirop de Mélisse est aussi agréable avec une eau plate qu’une eau pétillante, ou encore dans un « Pot du Druide ». En voici l’une de mes recettes préférées :
 
Dans une grande casserole, versez :
  • la mélisse, coupée en petits morceaux
  • 2 citrons bios, en tranches ou en quartiers
  • 1 l. d’eau
  • et du sucre : roux ou blanc, entre 600 g et 1 kg, selon vos goûts.
- Portez à ébullition, laissez frémir 10 minutes environ, et retirez du feu.
- Ajoutez un bon morceau de gingembre (j’en ai mis de 5 à 6 cm, coupé en rondelles)
- Laissez le tout infuser jusqu’au lendemain. Le lendemain:
 
Le lendemain:
- Filtrez, et mettez la moitié du liquide obtenu en bouteilles. Le sirop est prêt !
 
Plutôt envie d'une gelée ?
 
Et l’autre moitié ? Rien de plus simple que de la transformer en une subtile et délicieuse Gelée Mélisse-Gingembre, dont la seule couleur est déjà une promesse de fraîcheur…
- Reprenez le reste de la préparation précédente.
- Une fois qu’il est bien refroidi, prélevez dans un petit bol un peu du liquide restant, ajoutez un sachet d’agar-agar et délayez bien à la fourchette.
- Chauffez rapidement le reste, ajoutez l’agar-agar bien dilué, portez à ébullition pour 2 minutes environ. Et hop, en petits pots !
Environ 8 dl de sirop et 3 petits pots de gelée, il n’y a pas de quoi se mettre une indigestion ! Si cela vous plaît, pas de problème : c’est aussi facile que rapide à refaire, et la jolie saison de la mélisse ne fait que commencer !
 
Sirop ou gelée, histoire de varier les plaisirs pensez aussi aux agréables mariages mélisse et menthe, par exemple !
 
Et si vous avez tant de mélisse que vous ne savez plus qu’en faire, séchez-la, émiettez-la et ajoutez-la à des petits Biscuits "maison". Une suggestion ? Par ici, en remplaçant simplement la lavande par de la mélisse :

(Article republié)

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

LA MÉLISSE ET SES DÉLICESLA MÉLISSE ET SES DÉLICESLA MÉLISSE ET SES DÉLICES

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

La menthe, pour se rafraîchir... dehors et dedans!

14 Juin 2022 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Elixirs & Vins, #Menthe, #Boissons sages, #Sirops, #Bien-être, #Dans le jardin, #Lotions & Co, #Plantes Aromatiques, #Produits "maison" et naturels, #Peau (Soins de la), #Soins du corps, #Visage, #Été, #Beauté

Vive la Menthe,

 

pour se rafraîchir ou se faire belle

à nouveau complètement d'actualité...😉
L'été est là, le thermomètre commence à grimper ! Que boire quand il fait chaud, très chaud ? Rien ne vaut un bon sirop de menthe, pas trop sucré mais bien froid pour se rafraîchir !
Un seul hic : si vous fuyez les "E" et autres additifs en tous genres, vous aurez remarqué qu'il n'est pas toujours facile de trouver un sirop à la menthe vraiment naturel ! Alors finalement... pourquoi ne pas le faire soi-même, vite fait, bien fait !
🌿 Placez une quinzaine de branches de menthes, coupées en gros morceaux, dans une casserole.
🌿 Ajoutez 600 g de sucre et 6 dl d'eau, portez le tout à ébullition, puis laissez cuire 10 minutes à tout petit bouillon.
Comme il était déjà très tard dans la soirée lorsque j'ai fait mon premier sirop de menthe, j'avais laissé le tout dans le casserole, et passé mon sirop le lendemain. Résultat plus que concluant : je ne procède dorénavant plus que comme ça !
5 dl ce n'est pas beaucoup, et ce bon sirop va vite disparaître ! Qu'à cela ne tienne : il est si rapide et facile à préparer que quand il n'y en a plus... il y en a de nouveau très vite!
L'astuce en plus ? Pour plus de saveurs, de parfums, de surprises, mélangez les variétés de menthe, c'est encore meilleur !

Rafraîchissante... pour la peau aussi !

Côté beauté, si vous avez de la menthe dans votre jardin, et dans ce cas c'est souvent à profusion, profitez-en.🌿La menthe offre en effet ses qualités antiseptiques, anti-inflammatoires, astringentes et cicatrisantes aux peaux normales et grasses, ainsi qu'à celles qui souffrent d'acné.
Si vous avez facilement les pores dilatés, vous apprécierez cette fumigation pour les resserrer :
🌿 Versez dans une casserole d’eau bouillante des feuilles de mélisse, de menthe, de persilet de thym, en proportions égales.
🌿 Maintenez le visage au-dessus des vapeurs 5 minutes, et profitez des bienfaits des plantes !
Pour une lotion parfumée à la menthe, toujours appréciée des peaux grasses, c'est archi-simple :
🌿 Préparez une infusion de menthe, laissez refroidir, filtrez... appliquez.
🌿 Conservez le reste au réfrigérateur si vous souhaitez en profiter quelques jours !
Et ce n'est qu'un avant-goût de tout ce que la menthe fraîche peut faire pour vous. À suivre...
(Billet republié)

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoO

Encore plus de suggestions autour de la menthe ? Par ici...

Envie de plus d'idées, de bien-être ou de beauté, faciles à préparer et à offrir, autour de la menthe ou des autres plantes de l'été ? C'est par ici...
La menthe, pour se rafraîchir... dehors et dedans!La menthe, pour se rafraîchir... dehors et dedans!La menthe, pour se rafraîchir... dehors et dedans!

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Sureau – Oxymel ou vinaigre des fées ?

3 Juin 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Desarzens Publié dans #Bien-être, #Bobologie, #Boissons sages, #Confitures, #Cueillette et cuisine sauvage, #Dans la forêt, #Dans le jardin, #En cuisine..., #Remèdes naturels, #Sirops, #Garder la forme, #Été, #12 mois par an !

Sureau – Oxymel ou vinaigre des fées  ?Sureau – Oxymel ou vinaigre des fées  ?Sureau – Oxymel ou vinaigre des fées  ?

 

À l’ombre du Sureau noir

 

Vinaigre et Oxymel des fées

Sureau – Oxymel ou vinaigre des fées  ?
Alors que j’en avais planté un qui ne s’est pas plu il y a quelques années, voilà qu’un magnifique sureau s’est invité spontanément dans notre jardin !  J’ai entendu récemment qu’ils ne se plaisaient que sur de l’eau, ce qui serait d’ailleurs à l’origine de leur nom :  sur… eau ! Cette délicieuse surprise n’a d’égale que son odeur. Et tous les moyens sont bons pour en prolonger le plaisir….
Champagne des fées, desserts variés et divers, vin apéritif ou liqueur, le sureau se prête à de nombreuses préparations. La première étape, primordiale, est de s’assurer qu’il s’agit bien d’un sureau noir (Sambucus nigra), qui nous offre au printemps ses milliers de petites fleurs en forme d’étoiles et plus tard dans l’été ses baies noires, et non pas d’une espèce voisine dont certaines, notamment le sureau hièble, sont toxiques.  Une fois que l’on est tombé sous le charme du sureau noir, au tronc ligneux et aux fleurs dont l’odeur est si caractéristique, on ne peut plus se tromper ! Mais si c’est votre première cueillette, renseignez-vous bien et au besoin faites-vous accompagner !
Pour commencer, j’ai choisi de m’en tenir modestement aux gelées et aux sirops. Mais comme je me suis littéralement laissée enivrer par l’incroyable fragrance de fleurs, je n’ai tout simplement plus pu m’arrêter…

 

Fleurs de sureau : le vinaigre !

Piquée par la curiosité, et il faut bien le dire le plaisir des saveurs variées, j’ai tenté un vinaigre de fleurs de sureau. Et puisque les miennes étaient magnifiques et justement écloses, j’ai ajouté une belle poignée de pétales de roses jaunes (et bien sûr non traitées).
La formule est on ne peut plus simple :
🍀  Les fleurs de 6 ombelles de sureau préalablement détachée de leurs tiges, des pétales de roses (facultatif), le tout recouvert d’un litre de vinaigre de cidre bio, puis exposé 2 à 3 semaines au soleil.
Sans oublier de convoquer les fées dès la cueillette, ainsi que pour tout le temps que dure la préparation …
Comme le sureau est un arbre très généreux, pas question de s’arrêter là…

 

À vous l'Oxymel des Fées !

Bien plus qu’un vinaigre, l’Oxymel relève d’une médecine très ancienne puisqu’il était déjà apprécié dans la Grèce Antique. Réputés avant tout pour leurs vertus expectorantes et diurétiques, les oxymels se préparent avec du vinaigre, du miel et des plantes pour fortifier l’organisme et peuvent, selon leur composition, soulager différents maux.
Pour mon Oxymel des Fées, j’ai mis dans un gros bocal :
🍀 Les fleurs - toujours soigneusement séparées de leur tige - d’une quinzaine d’ombelles de sureau.
🍀  Les zestes de deux beaux citrons bio. 
🍀  Un litre de vinaigre de cidre dans lequel j’ai préalablement délayé 500 g d’un bon miel bio.
🍀 Laissez ensuite reposer 21 jours, en secouant régulièrement le mélange. Il est aussi permis de le faire en y glissant des belles intentions...
🍀 Il suffit ensuite de filtrez, de mettre en bouteille, et votre Oxymel des Fées est prêt à vous faire du bien…
🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀
En plus de leurs qualités diurétiques, les fleurs de sureau apaisent les maux de gorge et stimulent le système immunitaire.  
Quant aux zestes de citron, on les aime pour leur saveur, leurs vitamines et oligo-éléments, leur effet purifiant…
Particulièrement apprécié pour ses propriétés antivirales, antibactériennes et antifongiques, le vinaigre de cidre est parfait pour extraire les propriétés des plantes aromatiques.
Le miel, lui, est à la fois fortifiant, adoucissant et antibactérien : un excellent allié donc chaque fois qu’il y a du refroidissement et/ou de baisse de forme dans l’air !
Comment bien profiter de votre oxymel ? 
- Mettez l’équivalent d’une cuillère à café pur ou dilué dans un peu d’eau tiède, 1 à 4 fois par jour, selon les besoins.
- Ou alors à titre préventif, 1 ou 2 cuillères à café dans un peu d’eau chaude, avant l’un des repas principaux.
Prudence tout de même : si vous prenez des médicaments, vérifiez avec un professionnel de la santé qu’il n’y a ni contre-indications ni interférences possibles.

 

Infusions féériques à l’horizon…

Un dernier tour au jardin, et je ne résiste pas au plaisir de laisser sécher fleurs de sureau et pétales de roses, en prévision d’infusions qui seront peut-être féériques, elles aussi, qui sait ?

 

Pendant votre cueillette, attention à laisser tout de même suffisamment de fleurs au sureau si vous voulez pouvoir cueillir des baies en fin d’été !

OoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Et puis, pour en savoir plus sur l'oxymel, c'est par là :

Sureau – Oxymel ou vinaigre des fées  ?
Sureau – Oxymel ou vinaigre des fées  ?
Sureau – Oxymel ou vinaigre des fées  ?
Sureau – Oxymel ou vinaigre des fées  ?
Sureau – Oxymel ou vinaigre des fées  ?
Sureau – Oxymel ou vinaigre des fées  ?

OoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

ROSE : le sirop !

20 Mai 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Boissons sages, #Dans le jardin, #Dessert & Douceur, #En cuisine..., #Été, #Fleurs, #Gourmandises..., #Idées Cadeaux, #Petits Bonheurs, #Recettes, #Rose, #Sirops

Rose bonbon mais surtout…

 

Rose Sirop !

ROSE :   le sirop !
Lilas, sureau, fleurs de toutes les saveurs…. les pétillants champagnes des fées sont à l’honneur en ce moment. Et si, histoire de varier les plaisirs, on mettait les plus belles roses de nos jardins en bouteilles en préparant maintenant un vrai sirop de conte de fées ?
Pour le réaliser cueillez, chez vous ou dans un jardin ami, des roses impérativement non traitées. La suite est simplissime…
Réunissez :  
Des pétales de roses - non traitées donc - dont vous aurez enlevé la base blanche. J’ai pris trois très grosses et très belles roses, et cela a suffi à préparer de quoi remplir deux petites bouteilles.
400 ml d’eau
-  300 g de sucre en poudre
-  ½ citron non traité.
Ensuite : 
🌺 Mettez l’eau à chauffer dans une casserole, et retirez du feu lorsqu’elle est à ébullition. Versez les pétales de roses et le jus du demi-citron.
🌺 Laissez reposer plus ou moins 24 heures.
🌺 Le lendemain, filtrez, en appuyant bien sur les pétales.
🌺 Ajoutez le sucre, mélangez et remettez le tout sur le feu pour une bonne quinzaine de minutes.
🌺 Filtrez, remplissez des petites bouteilles de verre, laissez refroidir et conservez au frais et à l’abri de la lumière.
Lorsque sera venu le moment de déguster, d’en ajouter un trait dans une boisson ou sur un dessert, ou tout simplement en sirop, une fois la bouteille ouverte gardez-la au réfrigérateur !
C’est la recette la plus simple que j’ai testée pour ce sirop de rose, et franchement elle est tip top.
Petit conseil : mieux vaut prévoir plusieurs mini bouteilles qu’une seule trop grande  !

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Les roses, dans les Jardins d’Alice, on adore… Rien d’étonnant donc si les reines des jardins y sont très présentes ! Vous y trouverez donc de nombreuses suggestions, en voici déjà une : 

ROSE :   le sirop !
ROSE :   le sirop !
ROSE :   le sirop !
ROSE :   le sirop !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

VIOLETTES : METTEZ-LES EN BOUTEILLE !

10 Mars 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #En cuisine..., #Boissons sages, #Bonheurs, #Dans la forêt, #Fleurs, #Gastro sauvage, #Gourmandises..., #Plantes, #Printemps..., #Dans le jardin, #Sirops, #Dans les Jardins Amis, #Bobologie

Aimez-vous le

 

Sirop de Violette ?

VIOLETTES : METTEZ-LES EN BOUTEILLE !
Une toujours délicieuse petite reprise pour lancer la belle saison...
Avec le retour de la jolie saison, ici et là elles montrent déjà le bout de leur nez. Pour le plus grand plaisir, il faut bien le dire, du nôtre… Pas seulement, car les délicates violettes enchantent aussi les yeux et le palais. La preuve avec ce véritable délice, qui ne l’est vraiment que dans sa version « maison ». À vos cueillettes !
Si l’on en croit la légende, Vulcain, désireux de séduire Vénus, se serait parfumé de violettes, ce qui lui aurait précisément permis d’arriver à ses fins…
Pour séduire qui vous voulez ou alors juste pour le plaisir, voici une recette qui devrait tous vous faire craquer !
À lui tout seul, le sirop de violette ressuscite le monde enchanté de l’enfance ! Que ce soit pour les apprécier en boisson au charme un rien désuet ou en potion tout indiquée pour calmer angine, rhume ou bronchite, il n’y a que de bonnes raisons de mettre les violettes en bouteilles.
Pour préparer ce sirop de violette odorante, selon la recette de Françoise Marmy, remplissez un récipient d’un litre de fleurs de violettes odorantes (Viola odorata).
Prévoyez également :
200 ml de vin blanc - 800 ml d’eau froide - 1 c.s. de vinaigre de pomme - 1 c.s. de sucre blanc et quelques grains de sel.
  • Mettez le tout dans un récipient avec couvercle, et laissez macérer pendant 3 à 4 jours, en remuant de temps à autre.
  • Filtrez et pressez les violettes.
  • Versez le jus obtenu dans une casserole.
Il vous faut encore :
1 kg de sucre blanc et 1 jus de citron.
  • Ajoutez le sucre et portez à ébullition, tout en remuant pour que le sucre fonde.
  • Versez ensuite le jus de citron, portez à nouveau à ébullition, et versez dans des bouteilles à chaud et à ras bord.
Dans l’assiette…
La cuisine sauvage fait bonne place à la violette, dont les feuilles et les fleurs sont comestibles. Ces dernières font merveille pour décorer des canapés, animer une salade, sans oublier leur irrésistible version cristallisée !
Ses feuilles peuvent se manger aussi bien crues, en salade, que cuites, en légumes. À cause de leur texture mucilagineuse, Il est cependant préférable de les mélanger à d’autres plantes. À moins bien sûr que vous n’en profitiez pour épaissir vos soupes et vos potages.
Essayer aussi l’omelette aux jeunes feuilles de violette : il suffit d’émincer les feuilles, et de les ajouter comme des fines herbes.
(Article republié)
La recette du sirop de violette, tout comme d'ailleurs les photos de ce billet, sont de Françoise Marmy. Merci à elle ! Vous aimez les saveurs de la cuisine sauvage, les préparations gourmandes, apéros, boissons ou confitures par exemple ? Vite, allez faire un tour sur son site : www.marmyplantes.com : de super stages vous y attendent !

 oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Envie d’autres idées, bien-être cette fois, avec les douces violettes ? Vous en trouverez dans mes livres (voir ci-contre) ou par ici :

photos ©Françoise Marmy

photos ©Françoise Marmy

Lire la suite

Boissons sages (ou pas) contre les virus

28 Janvier 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #Bobologie, #Boissons sages, #Dans le jardin, #En cuisine..., #Elixirs & Vins, #Garder la forme, #Hiver, #Legumes, #Plantes, #Epices, #Sirops

  Il y a du virus dans l’air ?​​

 

Vins ou Sirops...

Comptez avec quelques alliés ! 

Boissons sages (ou pas) contre les virus
Vins de santé et plus encore sirops ne demandent qu’à vous aider à passer entre les gouttes. Lorsque cela ne suffit pas, ils sont aussi là pour soulager, apaiser une toux, calmer un rhume…
Vous pouvez bien sûr profiter d’un bon sirop de sureau ou de violette, y compris rallongé avec de l’eau bouillante, sans oublier les toujours efficaces origan, thym ou marjolaine. Plus quelques autres…
Vive l’oignon ! 
Sa culture, tout comme sa réputation, remonte à la nuit des temps. En Mésopotamie déjà, on lui prêtait le pouvoir de tout guérir ! Si les centenaires sont particulièrement nombreux dans les régions où l’oignon a une place de choix dans l’assiette, ce n’est pas sans raison : diurétique, anti-infectieux, bénéfique pour le système cardio-vasculaire, capable de renforcer nos défenses naturelles, l’oignon est un véritable aliment médicament. Les études les plus récentes confirment que, à défaut de tout soigner, il présente de très nombreuses propriétés, aussi bien à titre préventif que curatif. 

Riche en vitamine C, l’oignon contient de nombreux minéraux et oligo-éléments, dont de toujours précieux antioxydants. 

 

Quant au vin d’oignon, vous l’apprécierez pour éliminer plus vite aussi bien la grippe que les raideurs musculaires, dues par exemple à des efforts physiques inhabituels,

  • Hachez finement 500 g d'oignons, et mélangez-les à 150 g de miel, de préférence de thym.
  • Ajoutez ensuite 1 litre de vin blanc doux, en remuant au fur et à mesure avec une cuillère en bois. Laissez reposer 2 semaines, en remuant tous les 2 jours, puis filtrez.
Grippecourbatures et articulations douloureuses : 2 petits verres par jour.

 

Macération d’oignon 

 

Le miel a des qualités expectorantes et antiseptiques. Une excellente manière d’en profiter ?
  • Émincez un gros oignon épluché en fines rondelles, placez-le dans un saladier, et recouvrez le tout de 3 cuillerées à soupe de miel biologique liquide. 
  • Couvrez, laissez reposer une nuit et filtrez le lendemain. 
Enrouementbronchitetoux : 1 cuillerée à café 3 ou 4 fois par jour.
 
Le saviez-vous ?
 
Les oignons entiers, ainsi mis à macérer, étaient très prisés de certains peuples orientaux qui leur prêtaient des qualités aphrodisiaques. À vous de voir… 
 
Vin de santé aux épices
 
Toujours pour soulager les problèmes respiratoires, Ste Hildegarde préconisait également un vin dont voici la recette : 
  • Versez 4 pincées de noix de muscade râpée, 10 g de camomille allemande, 10 g de semences de fenouil, 4 rondelles de gingembre et 10 g de romarin dans un litre de vin rouge. 
  • Ajoutez encore 2 cuillerées de miel, et laissez macérer le tout une semaine au soleil, en remuant chaque jour.
Prenez ensuite quelques cuillerées à soupe avant chaque repas.
Vin d’aunée 

 

Le médecin grec Dioscoride préconisait déjà la racine d’aunée pour calmer la toux tout en tonifiant l’organisme. Depuis, différentes recherches ont démontré son action anti-infectieuse. 
Tonique et antitussive, l’aunée entre donc très naturellement dans la composition de ce vin destiné à soulager les voies respiratoires en difficulté. Pour le préparer :
  • Versez 40 g de camomille allemande et 10 g de baies de genièvre dans un litre de vin rouge, ou blanc et dans ce cas liquoreux. Chauffez à feu doux, et retirez avant ébullition.
  • Ajoutez 100 g de racines d’aunée coupée en petits morceaux et laissez macérer une nuit avant de filtrer.
Pour soulager les voies respiratoires, prenez un petit verre le matin à jeun et avant les repas.
 
Pour la petite histoire, cette même racine était autrefois appréciée râpée, pour parfumer les plats, les gâteaux et les boissons.

 

Quelques autres bons plans contre la toux

 

Maux de gorge, rhume, toux… de nombreux sirops, à base de plantes, de fleurs ou même de légumes excellent à les soulager. En plus des recettes déjà proposées, voici en bref quelques classiques et quelques autres moins connus.
 
Tout simple et très efficace aussi, le sirop de poireau : cuisez pendant 30 minutes 150 g de poireau par litre d’eau, laissez tiédir, puis ajoutez le même poids de miel.
 
Un grand classique familial : le sirop de rave : coupez une rave en rondelles que vous déposerez dans un saladier, recouvrez-les de sucre candy (à défaut, le sucre brun convient aussi), et placez le tout une nuit au réfrigérateur. 
 
Bronchite, aigue ou chronique : recueillez le jus et prenez-en 1 cuillerée à café 3 fois par jour.

 

Photo d'ouverture : RitaE par Pixabay : Merci à elle smiley !

(Article républié)

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoO

Comptez bien sûr aussi avec certaines huiles essentielles...

Sans oublier ce tout grand classique :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Thym, romarin et gingembre : le trio choc pour un hiver en pleine forme !

26 Novembre 2021 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Automne, #Bobologie, #Boissons sages, #Confitures, #Dans le jardin, #En cuisine..., #Garder la forme, #Hiver, #Plantes Aromatiques, #Sirops, #Epices

 

THYM, ROMARIN & GINGEMBRE

 

 

 

Sirop ou Gelée pleine de peps ?

Thym, romarin et gingembre : le trio choc pour un hiver en pleine forme !
Certaines herbettes résistent heureusement fort bien aux frimas, même quand on n’habite pas dans le Sud ! Saviez-vous que le thym, par exemple, se plaît aussi au bord d’une fenêtre et peut même traverser tout l’hiver ? Tant mieux, car il est à la base de certaines préparations dont le but est précisément de nous faire traverser les mois gris en pleine forme !
 
À commencer sous forme de sirop, extra contre les maux de gorge mais aussi pour  fortifier l’organisme tout entier.
 
Tout commence par une petite cueillette...
  • Prélevez un petit bouquet de thym, une branche de romarin, et un morceau de gingembre de 5, 6 ou 7 cm, comme vous préférez.

     

  • Pelez ce dernier et coupez le en petits morceaux.
  • Mettez le tout à infuser dans un litre d’eau.
  • Ajoutez encore 1 kilo de sucre (vous pouvez bien sûr en mettre un peu moins, mais ce sera moins bonwink)
  • Couvrez et laissez macérer toute la nuit.
 
Le lendemain…

 

  • Retirez le couvercle, portez à ébullition et laissez cuire à feu moyen entre 15 et 20 minutes.
  • Filtrez, laissez refroidir.
  • Le sirop est prêt, il ne reste qu’à le mettre en petites bouteilles, et voilà une potion parfaite pour se booster un peu les matins où la forme n’est pas franchement au rendez-vous.
Faut-il le préciser : rien ne vous interdit de la rallonger d’eau chaude, avec ou sans tranche de citron, pour une boisson vraiment réconfortante !
 
Plutôt une gelée spécial tonus ?
 
Si vous aimez découvrir des saveurs inhabituelles tout en vous offrant un petit coup de peps, prélevez la moitié seulement de la préparation précédente le sirop, et avec l’autre moitié essayez cette gelée thym, romarin et gingembre pour le moins surprenante :

 

  • Ajoutez de l’agar-agar (proportions en général indiquées sur le sachet) préalablement dilué dans un peu d’eau froide.
  • Portez à ébullition, laissez cuire 2 minutes, et mettre en petits pots.
Et maintenant, à vous les petits déjeuners qui déménagent !
Avis aux amateurs : c'est délicieux aussi avec un petit chèvre, frais ou ... très sec !

(Article republié)

 oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

 

 

Que cela ne vous fasse pas oublier pour autant cet autre grand classique des mois en "r"...smiley

Thym, romarin et gingembre : le trio choc pour un hiver en pleine forme !Thym, romarin et gingembre : le trio choc pour un hiver en pleine forme !Thym, romarin et gingembre : le trio choc pour un hiver en pleine forme !
oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo
 
 
Lire la suite

L’ail : un champion à apprécier en plusieurs versions

19 Novembre 2021 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #En cuisine..., #Garder la forme, #Produits "maison" et naturels, #Legumes, #Plantes, #Dans le jardin, #Hiver, #Tonus, #Sirops, #Bobologie

 

L’ail ? Un vrai champion !

L’ail : un champion à apprécier en plusieurs versions
L’ail, on le sait tous, c’est bon pour la santé. À glisser sans modération dans les petits plats cuisinés ! Même si vous n’en êtes pas fan, il devrait bien trouver de quoi vous tenter. À part le croquer tel quel, y aurait-il une manière plus agréable de profiter de ses nombreux bienfaits ? La réponse est oui !

 

Connaissez-vous le miel à l'ail ? Lancez la préparation aujourd’hui pour la déguster dans quelques semaines…

 

Miel à l’ail

  • Epluchez des gousses d’ail (bio !), gardezles entières et placez-les dans un bocal.
  • Une fois le bocal plein, recouvrez de vinaigre de cidre.
  •  Placez le près d’une source à la fois de lumière et de chaleur, près d’une fenêtre par exemple, et « oubliez-le » au moins 3 semaines.
  • Une fois ce délai passé, filtrez en réservant la moitié du liquide.
  • Versez le reste du liquide dans une casserole avec le même poids en miel, et faites chauffer très doucement en tournant sans cesse, jusqu’à ce que le vinaigre et le miel soient parfaitement mélangés.
  • Versez le jus ainsi obtenu sur les gousses d’ail, fermez le bocal et conservezle cette fois au frais et à l’abri de la lumière.
  • Encore un peu de patience : d’ici 3 semaines vous pourrez déguster…

Vous toussez ? Aïe… non, ail !

 

L’ail a de nombreuses qualités. Grand allié de la circulation sanguine, il est fort apprécié tant pour prévenir l’hypertension que pour lutter contre certains troubles intestinaux ou simplement pour se fortifier.
Antiseptique, bactéricide et expectorant, il est précieux contre les maladies contagieuses, ainsi que pour soigner bronchites, grippes et autres troubles hivernaux. C’est encore le moment de le préparer en sirop !
  • Versez l’équivalent d’une grosse tasse d’eau bouillante sur 100 g de bulbes d’ail épluchés et écrasés. Laissez infuser 15 minutes, passez.
  • Ajoutez 250 g de sucre, et mélangez bien.
  • En cas de toux, prenez jusqu’à 2 cuillères à soupe par jour.
Cet élixir réunit, lui, les propriétés antiseptiques de l’ail et du miel :
  • Hachez ou pressez 10 gousses d’ail, mettez-les dans un récipient et recouvrez de 5 cuillerées à soupe de miel biologique liquide.
  • En cas de toux et de bronchite : une cuillerée à café toutes les deux heures.
 
Vous trouverez ces recettes parmi de nombreuses autres dans « 365 Jours de bien-être » (voir l’onglet « Livres ») 
(Article republié)

 

L’ail : un champion à apprécier en plusieurs versionsL’ail : un champion à apprécier en plusieurs versionsL’ail : un champion à apprécier en plusieurs versions

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Un autre classique, dont apparemment vous raffolez, pour tordre le nez aux derniers refroidissements ?  Par là...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Gingembre : en miel, confiture ou sirop ... c'est encore et toujours le moment !

15 Octobre 2021 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Automne, #Bien-être, #Forme, #Gourmandises..., #Epices, #Garder la forme, #En cuisine..., #Produits "maison" et naturels, #Boissons sages, #Plantes, #Hiver, #Tonus, #Sirops, #Bobologie, #Confitures, #Coups de Coeur, #Dans le jardin

 

Ma botte secrète contre le mal de gorge

 

 

Le Miel au Gingembre

 
Et oui, c'est déjà de nouveau le moment

pour ce très doux billet perpétuel 😉 ! 

Archi simple, délicieux tout l’hiver et remarquablement efficace, connaissez-vous le miel de gingembre ? Si oui, c'est le moment de le préparer. Et sinon ? Il est grand temps de le découvrir...
Parmi tous les trucs de grand-mère pour chasser le chat de sa gorge, et même mieux, éviter qu’il ne s’installe, j’en retiens trois : avoir les pieds au chaud, se couvrir la gorge au moindre froid et prendre de temps à autre une cuillère de ce sirop qui ressemble plutôt à une confiture.
En complément à mon billet "Comment passer entre les gouttes ?", voici la meilleure potion pour garder à la fois tonus et voix claire…
  • Pelez et râpez une grosse poignée de gingembre (même grossièrement, par exemple en lanières, avec l’éplucheur)
  • Couvrez avec un bon miel, et faites chauffer doucement (surtout sans cuire ni bouillir... pas plus de 37°, afin de ne pas perdre ses propriétés) pendant une grosse dizaine de minutes. C’est prêt lorsque le miel dégage une bonne odeur de gingembre…
  • Laissez refroidir et versez le tout dans un bocal en verre, le tour est joué !
Prenez une cuillère de cette préparation dès que vous sentez venir un mal de gorge , la toux ou un rhume.
Astuce gourmande : à condition d’aimer le gingembre, c’est juste fantastique en tartine ou en tisane… : versez de l'eau bouillie sur 2 cuillères de ce sirop, remuez, et appréciez le remontant !
(Billet re-republié )
Gingembre  : en miel, confiture ou sirop ... c'est encore et toujours le moment !Gingembre  : en miel, confiture ou sirop ... c'est encore et toujours le moment !Gingembre  : en miel, confiture ou sirop ... c'est encore et toujours le moment !

Et si vous cherchez une autre excellente alliée pour

 

passer entre les gouttes, c'est par là...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite
1 2 3 > >>