Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

Articles avec #tonus tag

Avec le VIN de STE HILDEGARDE, placez l'Avent sous le signe du bien-être !

1 Décembre 2016 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #Garder la forme, #Boissons sages, #Elixirs & Vins, #Plantes Aromatiques, #Forme, #Dans le jardin, #Hiver, #Tonus, #Epices, #Phyto, #Automne

Deux potions anti-froid

 

L’une sage... et l’autre moins !

Pour bien commencer l’Avent, voici deux suggestions pour arriver à la fin de l’année en pleine forme, sans rien concéder aux refroidissements.

La première ? La recette du vin préconisé par Ste Hildegarde, cette grande mystique du 12e siècle, pour soulager les problèmes respiratoires :

  • Versez 4 pincées de noix de muscade râpée, 10 g de camomille allemande, 10 g de semences de fenouil, 4 rondelles de gingembre et 10 g de romarin dans un litre de vin rouge.

  • Ajoutez encore 2 cuillerées de miel, et laissez macérer le tout une semaine, si possible au soleil, en remuant chaque jour.

En cas de grippe ou de toux, prenez ensuite quelques cuillères à soupe de cette potion avant chaque repas.

Pensez aussi à ce drôle de vin à titre de fortifiant : une ou deux cuillères par jour devraient suffire.

Préparez-le dès maintenant pour en profiter tout l'hiver !

Plus et surtout… bien plus sage ?

L’origan, que l’on apprécie tant sur les pizzas et dans toute la cuisine italienne, a une action très bénéfique sur les maux d’estomac, mais aussi en cas de refroidissements, de rhume, d’angine, de toux et de bronchite. 

Essayez, sans attendre cette fois,  cette simple infusion :

  • Versez 5 dl d’eau bouillie, juste frémissante, sur une cuillerée à soupe d’origan.

  •  Laissez infuser 10 minutes, filtrez… buvez !

Ses vertus, conjuguées à celles de la chaleur, le rendent également bien utile en cas de rhumatismes ou de torticolis :

  • Placez de l’origan frais, préalablement écrasé, dans un linge, et posez le tout sur le couvercle d’une casserole dans laquelle vous aurez mis de l’eau à cuire.

  • Dès que le cataplasme est chaud, appliquez-le sans attendre sur la zone douloureuse.

 

Que la période de l’Avent vous soit douce et lumineuse !

Avec le VIN de STE HILDEGARDE, placez l'Avent sous le signe du bien-être ! Avec le VIN de STE HILDEGARDE, placez l'Avent sous le signe du bien-être ! Avec le VIN de STE HILDEGARDE, placez l'Avent sous le signe du bien-être !

Vin fortifiant de Ste Hildegarde et infusion d'origan, retrouvez ces deux suggestions sous la seule date du 1er décembre dans ce petit perpétuel autour des plantes. Et il y a encore 365 autres jours...

Lire la suite

JUS D'HERBE DE BLÉ, vous avez déjà essayé ?

21 Octobre 2016 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Garder la forme, #12 mois par an !, #Automne, #Phyto, #Tonus, #Détox, #En cuisine..., #Printemps..., #Bien-être, #Produits "maison" et naturels

 

 

 

Envie ou besoin de détox ? À vous

 

le Jus d'herbe de blé !

En ce moment, chez nous c’est cure de jus d’herbe de blé. Drôle d’idée ? Côté goût, pour démarrer la journée, je vous l’accorde,  il y a mieux… Comme cure détox, en revanche, pour drainer les toxines, nettoyer le foie et donner un coup de vitalité à tout l’organisme, difficile d’imaginer mieux. Tonifiant, basifiant… épatant !

L’idéal est bien sûr de faire sa propre culture. Pour cela, vous avez besoin :

-       De plusieurs bacs (au moins deux, plus si vous êtes plusieurs à faire la cure ) à superposer, ou alors d’un bac et d’une planche qui le recouvre complètement, complétée par un poids.

-       De terreau bio

-       De blé à germer bio.

Première étape ...

Placez le blé dans de l’eau tiède pendant quelques heures, ou toute une nuit, jusqu’à ce que le germe commence à sortir.

Remplissez vos caissettes de terreau : 5 à 6 cm suffisent.

Déposez alors le blé germé en surface. Faites en sorte que toute la terre soit recouverte, mais sans que les graines se superposent.

Arrosez bien.

Mettez par-dessus un deuxième bac rempli de terreau, ou alors une planche qui recoure bien toute la surface. Ceci pour deux raisons : d’une part pour bien plaquer les grains contre la terre humide, et d’autre part pour les maintenir dans l’obscurité au moins 12 heures.

Dès que les germes ont atteint 4 ou 5 mm, découvrez le ou les bacs.

Il ne reste plus qu’à vous émerveiller de la rapidité et de la vigueur avec laquelle l’herbe pousse et verdit !

Deuxième étape ?

Maintenez votre petite culture humide, mais sans trop arroser pour autant  sous risque de voir apparaître des moisissures.

    Pour avoir de l’herbe de blé en continu, prévoyez plusieurs bacs et semez en échelonnant sur plusieurs jours.

    Et enfin...  à votre santé !

    • Après 5 à 7 jours, récoltez, en coupant au ciseau et  en laissant la base, plus claire.  Laissez pousser, vous pourrez faire une deuxième, voire une troisième récolte.

    • Juste après l’avoir coupée, passez votre herbe de blé à l’extracteur de jus, de manière à obtenir un petit verre par personne, et buvez sans attendre, le matin, à jeun.

    Pour la première « dégustation », contentez-vous d’une gorgée (ou 2 à 3 cuillères à soupe), et dès le lendemain, encouragez-vous pour un petit verre entier !

    Pour un effet optimal, il est recommandé d’attendre ensuite 30 à 60 minutes avant de manger ou de boire (à l’exception de l’eau, que l’on peut prendre dès que l’on veut).

    Quant à la durée de la cure, en dehors de tout problème de santé, une semaine à  10 jour à chaque changement de saison, cela semble déjà bien !

    Certains n’hésitent pas à dire qu’une telle cure, détoxifiante et basifiante, aide à fabriquer du sang neuf et à nettoyer le foie.  Alors… à votre bonne santé !

    JUS D'HERBE DE BLÉ, vous avez déjà essayé ?JUS D'HERBE DE BLÉ, vous avez déjà essayé ?JUS D'HERBE DE BLÉ, vous avez déjà essayé ?

    Encore plus d'idées détox ? En voici :

    Lire la suite

    Cueillette sauvage : c’est (re)parti !

    17 Mars 2016 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bonheurs, #Dans les Jardins Amis, #En cuisine..., #Fleurs, #Gastro sauvage, #Plantes, #Printemps..., #Gourmandises..., #Tonus, #Detox

     

    En compagnie de Françoise Marmy

    Cueillette sauvage : c'est parti !

    Cueillette sauvage : c’est (re)parti !

    Vous avez toujours rêvé d’aller passer quelques jours dans les Grisons ou de mieux connaître la Gruyère, de confronter l’image bucolique des paysages suisses à la réalité ? Si vous aimez la nature, y être mais aussi la goûter, c’est peut-être pour cette année ! Pour un maximum de plaisir et de saveurs, suivez le ou plutôt la guide…

    Passionnée par le monde végétal et depuis longtemps par la gastronomie sauvage, Françoise Marmy approfondit d’abord ses connaissances aux côtés de François Couplan. Ensemble, ils ouvrent ensuite la voie, très fréquentée depuis, des journées et stages d’initiation à la cueillette. Cueillette suivie, comme il se doit, de la préparation de repas à base de plantes et de fleurs comestibles.

    Plus la nature est sauvage, plus Françoise Marmy s’y sent bien. Si la montagne est son endroit de prédilection, les douces campagnes recèlent aussi des trésors qu’elle aime partager. Ici ou ailleurs, elle concocte chaque année un programme des plus variés et... des plus appétissants (voir plus bas).

    Mais commençons d’abord par prendre l’apéritif, avec ses canapés à l’alliaire !

    Cueillette sauvage : c’est (re)parti !

    De quoi avons-nous besoin ?

    1 grosse poignée de feuilles d’alliaire, du beurre à température ambiante, du sel, 1 c. à café de moutarde et du pain.

    Ensuite...

    Hachez finement l’alliaire crue.

    Mélangez-la à l’aide d’une fourchette avec du beurre mou.

    Ajoutez du sel et une petite cuillerée à café de moutarde.

    Etalez cette pâte sur des toasts ou sur des tranches de pain.

    Décorez avec des fleurs comestibles de saison (primevère, violette, lamier tacheté, pâquerette, myosotis, etc.)

    L'alliaire dans presque tous ses étatsL'alliaire dans presque tous ses états

    L'alliaire dans presque tous ses états

    Mettez-vous l'eau à la bouche... demandez le programme !

    Cueillettes, apéros ou gastro sauvage, dans le Doubs, près de Bulle, en Valais ou dans les Grisons, survie en Haute-Provence… que ce soit pour une journée, un week-end ou une semaine, il y en a pour tous les âges et pour tous les goûts !

    Avec Françoise Marmy, partez aussi à la découverte des « simples » pour soigner votre famille ou alors soyez gourmand et apprenez l’art de préparer des confitures sauvages !

    Plus ? Retrouvez toutes ses activités sur :

    Cueillette sauvage : c’est (re)parti !
    Cueillette sauvage : c’est (re)parti !
    Cueillette sauvage : c’est (re)parti !
    Lire la suite

    LA JOIE D'ÊTRE AMOUREUX

    7 Février 2016 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Autres Plaisirs, #Bonheurs, #Bien-être, #Coups de Coeur, #Fêtes, #Infos sympas, #Libido, #Tonus, #12 mois par an !, #Dans les Jardins Amis

    Rencontre avec Arouna

    La Joie d'être Amoureux

    Pétillante, enthousiaste et infatigable, Arouna propose aujourd’hui un jeu de cartes pour célébrer la joie d’être amoureux : une quête qui nous concerne tous !

    Calligraphie de Luc Templier
    Calligraphie de Luc Templier

    Comme le trajet de tous les êtres merveilleusement vivants, vibrants, intègres et passionnés, celui d'Arouna Lipschitz est atypique.

    Élève de Lacan, licenciées en lettres, philosophe, professeur de yoga, elle fait 10 ans de psychanalyse, tout en passant de la mystique hindoue à la Kabbale, avant de porter, pendant 10 autres années, la robe orange de swami, assortie de vœux de chasteté.

    Elle qui ne parle que d'amour dans ses livres ? Oui, elle… Vient ensuite la question de savoir comment incarner la spiritualité. Elle pose la robe orange et c’est l’heure des retrouvailles physiques et corporelles… Aïe ! Elle se remet alors, comme elle dit elle-même, sur le marché de la vie amoureuse. Tout cela, elle le raconte dans 3 romans autobiographiques et, disons-le, initiatiques (voir plus bas).

    Vient ensuite « 52 Clés pour vivre l’amour », le livre, et maintenant le jeu…

    Arouna, que représente pour vous la Saint-Valentin ?

    Comme tous les rituels, la Saint-Valentin a d’abord une fonction symbolique. C’est le symbole de la fête des amoureux.

    N’est-ce pas une joie d’être amoureux ?

    Maintenant pour moi, être amoureux c’est un état qui va bien plus loin que juste avoir un amoureux dans sa vie. C’est presque un choix identitaire, philosophique en tous les cas. De la même manière que Simone de Beauvoir disait que l’on ne naît pas femme, mais qu’on le devient, je pense qu’un ne naît pas amoureux, mais qu’on le devient. Reste encore à faire ce choix pour notre vie. Faire ce choix c’est dire que l’on considère la qualité de nos relations comme primordiale, et que vivre un grand amour est hautement désirable pour nous. En attendant la grâce d’une telle rencontre, quelqu’un qui fait ce choix est un amoureux, au même titre qu’il est avocat, plombier, vendeuse, dentiste … Il porte en lui cette énergie amoureuse qui s’enracine dans le fait qu’il est d’abord un amoureux de la vie, il apprécie tous les jours d’être vivant ce qui lui donne, au sens étymologique du terme, de la joie de vivre. C’est cette joie qui caractérise un amoureux, et c’est cette joie qu’il partage avec ses proches, et son environnement de manière générale. Donc la Saint-Valentin est une fête pour plus de gens qu’on ne pense… C’est une manière pour chacun, en couple ou non, de dire qu’il croit à l’amour et que plus il y aura d’amoureux pour la fêter, mieux ce sera pour le monde !

    LA JOIE D'ÊTRE AMOUREUX

    Comment est né « 52 Clés pour vivre l’amour » ?

    C’est Luc Templier qui m’a approchée. Il avait fait 5 ou 6 très belles calligraphies sur l’amour et m’a demandé si je voulais bien en faire les textes… Je me suis prise au jeu… lui aussi… et de fil en aiguille, nous sommes arrivés à cette idée de manuel du parcours amoureux, une sorte de Carte du Tendre moderne, qui décrit les passages obligés, les difficultés à contempler, les obstacles à lever… pour mieux vivre l’amour sur terre. On est arrivé à 52 calligraphies et 52 textes, comme les 52 semaines dans l’année, un clin d’œil pour dire que chaque année, un amoureux peut refaire le tour de son monde amoureux pour voir ce qu’il lui reste à faire pour toujours aimer mieux et être mieux aimé… à l’infini.

    Avons-nous vraiment besoin de clés pour apprendre à aimer ?

    Peut-être que certains n’en ont pas besoin mais je pense vraiment qu’il y a des clés de sagesse et de bon sens qui peuvent nous aider à ouvrir les portes de nos prisons intérieures en nous indiquant comment mieux repousser nos limites, en nous montrant comment certaines de nos croyances blindent nos coeurs. J’ai eu beaucoup de témoignages, dont celui-ci dernièrement qui semble confirmer que mes clés peuvent être utiles sur le chemin amoureux : « J’ouvre ce livre au hasard quand je perds le fil de l’Amour et je me remets joyeusement à aimer l’homme que j’aime ».

    Qu’est-ce qui vous tient le plus à cœur de transmettre à travers ce livre et ce “jeu” ?

    D’abord que l’Amour incarné dans de belles relations amoureuses et ultimement dans un couple conscient et ouvert à un grand amour est la plus belle des aventures humaines. Une aventure qui participe à la paix et à plus de joie dans le monde, car quelqu’un qui aime est naturellement dans la pulsion vie, pas dans la pulsion de mort. Mais je tiens aussi à rappeler que l’amour le plus sublime ne garantit pas la compétence relationnelle et que pour conjuguer l’Amour en verbe aimer, il faut comprendre qu’aimer ça s’apprend et qu’il y a beaucoup de choses à savoir pour mettre la réussite de son côté. Pour être tout à fait honnête j’aimerais donner envie à plein de gens dans le monde de faire ce choix amoureux pour leur vie, de leur donner envie de cultiver cette façon d’être au monde. Comme je le dis dans mon introduction au livre : En ces temps de consommation rapide, le moment n’est-il pas venu d’accorder un véritable statut aux amoureux ? De prendre au sérieux l’éros, la pulsion amoureuse qui nous habite, de trouver sage finalement d’ajouter un parfum d’infini au plaisir ?

    Belle fête de Saint Valentin à tous les amoureux … et qu’il y en ait de plus en plus sur terre !

    LA JOIE D'ÊTRE AMOUREUX

    52 Cartes pour vivre l'Amour

    Pourquoi un tarot amoureux ?
    Chaque carte, illustrée par de très belles calligraphies de Luc Templier, est accompagnée d’un petit mantra et renvoie à une page du livret qui accompagne le jeu. Ensemble, elles couvrent 5 grandes étapes du parcours amoureux : avant la rencontre, de la rencontre à la relation, la relation choisie, vers plus de plaisir, et du bon usage des crises. Une vraie carte du tendre, mais aussi un parcours initiatique pour inviter chacun/e, qu’il soit en couple ou célibataire, à aller vers une plus grande ouverture du cœur.
    Après le livre, pourquoi 52 cartes pour vivre l'amour (éd. Dervy) ? « Je crois à la synchronicité, ces clins d’oeil que nous fait le « hasard ». Alors pourquoi pas une sorte de tarot pour les amoureux pour laisser la synchronicité jouer avec nous, inviter un message de l’univers à se manifester. Chaque carte a son mantra amoureux et cela suffit certainement comme bâton de pèlerin pour la journée, mais si on veut approfondir, il y a du texte à méditer sur le « travail » amoureux qu’on pourrait faire pour ouvrir plus son cœur, débloquer son éros ou régler plus facilement un sac de noeuds en cours. C’est ludique mais les cartes sont accompagnées d’un livret bien « sérieux » et ainsi chacun peut jouer sa partie entre ludique et sérieux ! »

    Ses autres Livres...

    • Dis-moi si je m'approche
    • L'un n'empêche pas l'autre
    • La voie de l'amoureux - savoir aimer plutôt que rêver d'amour

    Et encore...

    Vous pouvez aussi retrouver Arouna à travers son enseignement, dans lequel elle partage une philosophie de la relation.Plus sur https://lavoiedelamoureux.com/
    Lire la suite

    FRAÎCHEUR EXPRESS : LE MELON, C'EST SI BON !

    22 Juillet 2015 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #Éte, #En cuisine..., #Fruits, #Garder la forme, #La Ligne !, #Menthe, #Sans lait ni gluten, #Tonus

    FRAÎCHEUR EXPRESS : LE MELON, C'EST SI BON !

    Canicule oblige, on a moins envie de manger et surtout... frais, très frais ! La saison est aux soupes froides, aux fruits et légumes gorgés d'eau. Il suffit de varier les plaisirs.

    Une petite idée en vitesse pour un repas léger et surtout rafraîchissant ?

    - Prenez 2 ou 3 melons. J'ai mélangé un Charentais, un brodé et un Galia.

    - Prélevez leur chair, placez-la dans un saladier.

    - Ajoutez les feuilles d'une (très) grosse poignée de menthe fraîche, coupées en petits morceaux.

    - Mixez le tout. Laissez éventuellement quelques morceaux de melon, c'est sympa !

    Et hop, au réfrigérateur !

    Plat unique, agrémenté par exemple d'amandes effilées rapidement passées à la poêle, ou entrée de saison, il ne vous reste qu'à déguster dans quelques heures votre soupe glacée de melon !

    FRAÎCHEUR EXPRESS : LE MELON, C'EST SI BON ! FRAÎCHEUR EXPRESS : LE MELON, C'EST SI BON !
    Lire la suite

    FIT APRÈS LES FÊTES ?

    7 Avril 2015 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #Boissons sages, #Fruits, #Forme, #Fêtes, #Printemps..., #Phyto, #La Ligne !, #Detox, #Tonus

    FIT APRÈS LES FÊTES ?
    Le week-end pascal est souvent synonyme de tables bien garnies, et vous avez légèrement abusé ? Moi aussi… Heureusement, le grand engouement pour les jus de toutes sortes permet de se refaire à la fois une mini détox et une bonne conscience. À condition de bien les choisir…

    Ce vert n’est-il pas printanier à souhait ? Il est aussi rafraîchissant pour l’organisme que pour les yeux. Pour l’obtenir, rien de plus simple.

    Pour un verre, passez à la centrifugeuse :

    • 4 pommes vertes, style granny smith, un citron bio et un morceau de gingembre frais et pelé.
    • Faites tourner, dégustez…

    L’idéal est de préparer ce jus le matin et de le boire une demi-heure avant le petit déj’. Vous l’apprécierez autant pour booster votre tonus que pour larguer le superflu.

    J’aime beaucoup son côté très « vert » décidément, sa saveur presque piquante, tout à fait de saison.

    Comme en plus nous sommes en période de lune décroissante, qui facilite l’élimination de tout ce que l’on ne veut plus, profitons-en !

    À votre santé !

    Le saviez-vous ?

    Non seulement le dicton prétend que « une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours », mais il semble que les granny smith aident tout particulièrement à lutter contre les kilos indésirables. Que de bonnes raisons, décidément, de croquer la pomme !

    Lire la suite
    << < 1 2 3 4