Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

Gingembre : en miel, confiture ou sirop ... c'est encore et toujours le moment !

25 Octobre 2020 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Automne, #Bien-être, #Forme, #Gourmandises..., #Epices, #Garder la forme, #En cuisine..., #Produits "maison" et naturels, #Boissons sages, #Plantes, #Hiver, #Tonus, #Sirops, #Bobologie, #Confitures, #Coups de Coeur, #Dans le jardin

 

Ma botte secrète contre le mal de gorge

 

 

Le Miel au Gingembre

 

Et oui, c'est déjà de nouveau le moment

pour ce très doux billet perpétuel 😉 ! 

Archi simple, délicieux tout l’hiver et remarquablement efficace, connaissez-vous le miel de gingembre ? Si oui, c'est le moment de le préparer. Et sinon ? Il est grand temps de le découvrir...

Parmi tous les trucs de grand-mère pour chasser le chat de sa gorge, et même mieux, éviter qu’il ne s’installe, j’en retiens trois : avoir les pieds au chaud, se couvrir la gorge au moindre froid et prendre de temps à autre une cuillère de ce sirop qui ressemble plutôt à une confiture.

En complément à mon billet "Comment passer entre les gouttes ?", voici la meilleure potion pour garder à la fois tonus et voix claire…

  • Pelez et râpez une grosse poignée de gingembre (même grossièrement, par exemple en lanières, avec l’éplucheur)

  • Couvrez avec un bon miel, et faites chauffer doucement (surtout sans cuire ni bouillir... pas plus de 37°, afin de ne pas perdre ses propriétés) pendant une grosse dizaine de minutes. C’est prêt lorsque le miel dégage une bonne odeur de gingembre…

  • Laissez refroidir et versez le tout dans un bocal en verre, le tour est joué !

Prenez une cuillère de cette préparation dès que vous sentez venir un mal de gorge , la toux ou un rhume.

Astuce gourmande : à condition d’aimer le gingembre, c’est juste fantastique en tartine ou en tisane… : versez de l'eau bouillie sur 2 cuillères de ce sirop, remuez, et appréciez le remontant !

(Billet re-republié )

Gingembre  : en miel, confiture ou sirop ... c'est encore et toujours le moment !Gingembre  : en miel, confiture ou sirop ... c'est encore et toujours le moment !Gingembre  : en miel, confiture ou sirop ... c'est encore et toujours le moment !

Et si vous cherchez une autre excellente alliée pour

 

passer entre les gouttes, c'est par là...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Vinaigre de Romarin : un allié malin !

16 Octobre 2020 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Automne, #Bien-être, #Bobologie, #Dans le jardin, #En cuisine..., #Forme, #Garder la forme, #Hiver, #Phyto, #Plantes Aromatiques, #Produits "maison" et naturels, #Tonus, #Soins naturels

 

Vinaigre de Romarin

 

Un Allié Malin !

Vinaigre de Romarin : un allié malin !

Tous les vinaigres « maison » sont agréables à préparer et à utiliser, mais certains sont en plus très doués pour renforcer l’organisme et aider à lutter contre les soucis de saison. Il est grand temps d’anticiper, à plus forte raison si vous avez du romarin sous la main…

Depuis la nuit des temps, et apparemment sur tous les continents, le vinaigre a été utilisé comme le premier, le plus simple des remèdes, celui que l'on a de toute manière toujours sous la main. Il permet non seulement de traiter de très nombreux symptômes, mais il permet surtout de rééquilibrer le "terrain", c'est-à-dire de maintenir le corps humain en bonne santé. Et si ce dernier est en forme, il est bien plus résistant à toutes les agressions, virales notamment…

Du fameux vinaigre des quatre voleurs à ceux, agréablement parfumés, de framboise ou de sureau, il y a de très nombreuses recettes de vinaigre, aux qualités et aux goûts différents.

Préparez aujourd’hui votre vinaigre de romarin : cet excellent fortifiant se révèle aussi fort utile en cas de grosse fatigue et de coup de blues, mais aussi de troubles digestifs et même de rétention d’eau.  En plus, vraiment il n’y a rien de plus simple…

 

  • Remplissez un gros bocal de brins de romarin grossièrement coupés.

  • Recouvrez de 1 litre de vinaigre de cidre bio : on l’aime pour ses propriétés antivirales, antibactériennes et antifongiques, et il permet de bien extraire les propriétés des plantes aromatiques.

  • Laissez reposer au moins un mois et filtrez.

Comment en profiter ?

Prenez 2 c. à c. de vinaigre de romarin dans une tasse d’eau chaude, de préférence le matin à jeun, chaque fois que nécessaire. À boire par petites gorgées, une demi-heure avant de déjeuner. Il est bien sûr possible de sucrer avec un peu de miel… idéalement de romarin, lui aussi 🙂!

Cette manière de faire convient lorsqu'il n'y a pas de souci particulier, pour profiter des bienfaits de ce merveilleux boosteur naturel .

Si vous êtes affaibli ou que vous souffrez d'ulcère gastrique, ne dépassez pas la dose d'une demi-cuillère à café de vinaigre de cidre, prise dans un verre d'eau tiède.

Simplissime, n’est-ce pas ? Alors à vous de jouer, sans perdre une minute afin d’en faire un magnifique allié contre le froid et les indésirables du moment !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo 

Vinaigre de Romarin : un allié malin !Vinaigre de Romarin : un allié malin !Vinaigre de Romarin : un allié malin !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Pommes : cédez à la tentation… pour votre beauté !

9 Octobre 2020 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Beaute, #Automne, #Dans le verger, #Dans le jardin, #Fruits, #Lotions & Co, #Peau (Soins de la), #Soins du corps, #Visage

 

La Pomme…fruit défendu ?

 

Pas pour votre peau !

Pommes : cédez à la tentation… pour votre beauté !

Histoire de se changer les idées et de profiter des magnifiques pommes que l’on trouve en ce moment, voici quelques astuces pour en profiter en régalant cette fois … votre peau ! Parfois présentée comme le fruit de tous les dangers, la pomme est surtout celui de nombreux plaisirs ! Et plutôt deux fois qu’une. Le premier, c’est bien sûr de croquer la pomme, mais pas seulement…  À condition d’être bio, elle est aussi une belle et saine alliée beauté, à déguster, certes, mais aussi à appliquer directement sur la peau !

 

Le dicton, « une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours » exagère à peine : riche en fibres, en vitamines, en minéraux et de surcroît peu calorique, la pomme représente bel et bien une tentation pour les personnes soucieuses à la fois de leur ligne et de leur forme. Laissez-vous tenter, vous avez tout à y gagner…

Croquante sous la dent, la pomme est rafraîchissante, apaisante, nourrissante, tonifiante et même raffermissante et anti-rides pour la peau. Soins du corps ou du visage, comment résister à tant de qualités ?

Les peaux grasses sont les premières à en profiter, mais elles ne sont pas les seules.La preuve par trois, avec enfin des masques un peu plus sympathiques que ceux de l’actualité… 

À vous d’abord ce petit masque aussi facile à préparer que voluptueux :

  • Râpez une pomme, et mélangez-la à une cuillère à soupe de crème liquide.

  • Étalez sur le visage et sur le cou, laissez 15 minutes et rincez à l’eau tiède.

En guise de variante, procédez de même, avec une pomme râpée puis mélangée à une grosse cuillère à soupe de yoghourt nature. Il ne vous reste plus qu’à apprécier l’effet  lifting…

Quant à ce « coup d’éclat », il convient lui aussi à tous les types de peau. Si vous l’appliquez régulièrement, vous apprécierez en prime son action raffermissante :

  • Faites cuire une pomme dans un peu de lait, puis écrasez-la, de manière à obtenir une purée.

  • Étalez ensuite cette purée encore tiède sur le visage, et gardez-la une vingtaine de minutes.

  • Retirez et rincez soigneusement à l'eau tiède.

L’automne montre le bout de son nez, et votre peau a elle aussi besoin d’un petit coup de pouce pour booster sa vitalité. À elle ce masque purifiant et adoucissant , préparé avec, le fruit du moment, de l’argile et quelques huiles essentielles :

  • Versez dans un gros bol un verre d’argile blanche et un demi-verre de jus de pomme frais.

  • Complétez avec 1 goutte d’essence de citron et 1 goutte d’huile essentielle de lavande vraie.

  • Si le mélange semble trop épais, allongez avec un peu de jus de pommes. Étalez ensuite cette préparation sur le visage en couche épaisse et gardez-la une vingtaine de minutes.

  • Rincez abondamment à l’eau froide, et terminez par une vaporisation d’eau florale.

Attention : pour bien préparer l’argile, versez-la dans un récipient ou un saladier en verre, en porcelaine, en bois ou en grès, mais jamais en métal ni en plastique. Idem pour mélanger : utilisez une cuillère ou une spatule en bois, mais là non plus, jamais de métal !

La pomme est aussi une excellente alliée sous sa forme la plus simple… 

Le jus d’une pomme qui vient juste de passer à la centrifugeuse constitue une excellente lotion naturelle, dont vous apprécierez l’effet raffermissant !

Côté bien-être…

Si, ailleurs sur le corps, votre peau gratte, démange, bref, vous fait des misères, pourquoi ne pas tenter d’abord un soin ultra-naturel avant de passer à des remèdes plus sophistiqués ?

  • Selon l’importance de la zone à traiter, pelez et coupez 1 ou 2 pommes en petits morceaux.

  • Cuisez-les à l’étuvée, puis laissez refroidir.

  • Appliquez directement sur la peau, posez une compresse par-dessus, et maintenez avec une gaze.

Bon à savoir également : utilisées en cataplasme, les pommes cuites calment l’inflammation et exercent une action désinfectante.

Un dernier truc, bien utile cette fois pour dissiper les troubles du sommeil. Une seule contrainte : il faut anticiper !

  • Les prochaines fois que vous préparerez de belles tartes, réservez les pelures de pommes, et faites-les sécher. Conservez-les ensuite dans des pots en verre, hermétiquement fermés.

  • Mettez une poignée de pelures de pommes pour 1 litre d'eau.

  • Buvez cette tisane une heure avant d'aller vous coucher.

Apaisante et très calmante, elle est aussi indiquée en cas de stress ou de nervosité.

Et puis bien sûr, à vous les desserts, entremets, et nombreux plaisirs gustatifs qu’offrent les pommes, sous toutes leurs formes !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

D'ailleurs, si vous avez manqué les suggestions de confiture pommes et gingembre, ou encore de délicieuse gelée aux pommes - facile à faire, si, si... -, c'est par là : ​​​​​​​

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

L'ÉCHINACÉE : PLUS DE MOIS EN "R" SANS ELLE !

5 Octobre 2020 , Rédigé par Véronique Alice, Invité Jean Publié dans #Automne, #Garder la forme, #Bien-être, #Dans les Jardins Amis, #Fleurs, #Plantes, #Tonus, #Hiver, #Phyto, #Produits "maison" et naturels, #Forme, #Bobologie, #Remèdes naturels

 

Échinacée

 

 

La star de l’hiver, c’est elle !

L'ÉCHINACÉE : PLUS DE MOIS EN "R" SANS ELLE !

 

 

En principe, je vous propose depuis quelques années cette recette en début d'hiver, mais là, actualité oblige, tout ce qui peut aider à renforcer notre bouclier est bon à prendre !  Avec ou sans l'échinacée, prenez soin de vous blush

 

En guise de petit rappel, puisque c'est déjà le moment d'y penser...

 

La plante la plus douée pour lutter contre les maux qui viennent du froid, c’est elle : l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est à la base de différentes préparations fort bénéfiques pour petits et grands. Sa grande force ? En fortifiant l’organisme, elle aide à résister aux agressions de l'hiver et à se protéger des infections tout en accélérant la guérison des refroidissements lorsqu’ils sont déjà installés. Et bien plus encore…

 

Originaire d’Amérique du Nord, cette belle plante, souvent pourpre, était déjà appréciée dans la médecine amérindienne, tant pour soulager les maux de dents ou de gorge, que dans la préparation de différents remèdes destinés à soigner les blessures, les brûlures, les morsures de serpent et bien sûr les états infectieux.

Ses fleurs et ses racines contiennent des substances aux propriétés anti-inflammatoires, antibiotiques, antiseptiques, désintoxicantes, cicatrisantes  et rééquilibrantes. Et ce n'est pas tout : plusieurs de ses constituants stimulent les globules blancs, ce qui semble avoir pour effet de renforcer tout le système immunitaire.

 

Les résultats des différentes études concernant les vertus de l’échinacée sont, il faut bien le dire, parfois mitigés voire contradictoires.

Ce qui n’empêche nullement de plus en plus de personnes de profiter de ses effets  bénéfiques … Et oui, j’en fais partie ! C’est fou ce qu’une simple teinture d’échinacée, faite « at home »  m’a déjà fait du bien !

 

Depuis peu, mon complice préféré, aux fourneaux mais aussi autour des bocaux, en a concocté une nouvelle, encore plus efficace.

Laissons-le la présenter et surtout détailler les différentes étapes de sa préparation !

Préparez de quoi booster votre bouclier !

 

Pour réaliser cette teinture, il vous faut :

 

- 100 g de racine d'échinacée séchée
- 5 dl d'alcool, au minimum à 70°

 

Première phase :

 

Laissez la racine macérer dans l'alcool pendant environ 3 semaines.
Filtrez ensuite la teinture, récupérez les racines imbibées d'alcool sans les presser (il restera environ 4 dl de teinture). Réservez la teinture dans un récipient à part.

 

Ensuite :

 

Placez les racines dans une casserole et ajoutez 5 dl d'eau (soit 5 x la quantité de plante).
Laissez chauffer à feu très doux (ne pas cuire !) : on doit pouvoir tremper un doigt dans la casserole sans se brûler, ce qui équivaut à une température aux alentours de 50°, pas plus.
Poursuivez pendant 2 heures en remuant de temps en temps.
Retirez ensuite du feu et pressez le marc pour en extraire le maximum de liquide.

Remettez la casserole sur le feu le plus bas possible et laissez évaporer jusqu'à ce qu'il ne reste plus que 2 dl de liquide (Nous sommes partis de 5 dl, il faut donc évaporer 3 dl de liquide).
 

Et enfin …
 

Mélangez ensuite les 2 liquides (eau + teinture) : la préparation est terminée.
 

Comment la prendre ? Agitez toujours bien le flacon avant l'emploi ! Ensuite, une  trentaine de gouttes dans un peu d’eau, ou de tisane, 2 à 3 fois par jour.
 

Encore quelques explications

 

La macération dans l'alcool a permis d'extraire les principes actifs uniquement solubles dans l'alcool, tandis que l’infusion dans l'eau, elle, a permis d'extraire les polysaccharides, principes actifs uniquement solubles dans l'eau.
Lorsque la teinture terminée aura reposé un moment dans sa bouteille, vous devez voir une couche blanche de plusieurs millimètres au fond de la bouteille. C’est le signe que l’opération a réussi !

Cette couche blanche correspond aux polysaccharides extraites lors de la macération dans l'eau. Si cette couche n'est pas présente au fond de la bouteille, cela veut dire que l'extraction à l'eau ne s'est pas passée de manière optimale. La teinture est tout de même consommable, mais moins efficace.
 

Cette méthode a été mise au point par Michael Moore et popularisée par Christophe Bernard (voir ci-contre : Dans les Jardins Amis).
Christophe Bernard préconise l'extraction par percolation. Je l'ai moi-même testée par extraction au soxhlet, qui est beaucoup plus rapide et encore plus efficace que la percolation, mais ces 2 méthodes exigent l'utilisation de matériel spécial. 
Donc, la méthode classique par macération évitera tout recours à un appareillage compliqué et conviendra très bien aussi.

 

Voilà, vous savez tout ! Merci à Jean pour toutes ces explications ! À vous maintenant... à vos bocaux et casseroles, pour que votre teinture soit prête dans quelques semaines, lorsque le besoin s’en fera sentir !

 

Attention : tout usage de l’échinacée est déconseillé aux enfants de moins de 6 ans ainsi qu’aux femmes enceintes ou qui allaitent. Elle est par ailleurs contre-indiquée pour les personnes souffrant de certains troubles. Si tel est votre cas, demandez d’abord l’avis de votre médecin. De même, certaines personnes y sont allergiques et devront bien entendu s'abstenir d'en consommer.

Pour tous : l’échinacée ne devrait pas être prise sur une période excédant quelques semaines. Et il est bien clair que tout trouble qui ne disparaît pas rapidement doit faire l’objet d’une consultation médicale !

 

(Article republié 😉

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite