Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

BERCE ENCORE : cuisine sauvage , les fruits cette fois !

12 Juin 2020 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Dans les champs, #Printemps..., #Été, #Gastronomie sauvage, #Cueillette et cuisine sauvage, #En cuisine..., #Plantes, #Dans le jardin, #Dans le verger, #Légumes

 

 

Berce encore….

 

 

Les fruits, cette fois !

Elle était l’invitée à notre table - et sur ce blog - il y a quelques semaines déjà. Côté cuisine sauvage, la berce ou grande berce, répandue le long des chemins et dans les prés, est une petite merveille.
 
En salade lorsqu’elles sont encore tendres, ses feuilles donnent plus tard de bons légumes. Cuisinez ses pétioles comme des côtes de bette, et glissez sa verdure dans des quiches, soupes ou gratins Quant à sa tige, elle est croquante et sucrée. Ses inflorescences, elles se dégustent après un bref passage à la vapeur... Et ses fruits alors ?
 
Réponse avec une nouvelle proposition signée Françoise Marmy….
 
Salade de lentilles aux fruits de berce 
 
200 g de lentilles 
Feuilles de laurier
5 clous de girofle
  • Cuire les lentilles dans 3 fois leur volume d’eau.
  • Laisser refroidir.
Sauce :
Sel aux herbes
Tamari
Moutarde en grains
Huile d’olive
Vinaigre balsamique
Zeste de citron
Fruits de berce encore verts
  • Mélanger tous les ingrédients.
  • Ajouter les fruits de berce coupés finement dans les lentilles et bien mélanger avec la sauce.
 
Crus, les fruits de la berce peuvent aussi aromatiser des salades, des vins, des chutneys… N’en abusez toutefois pas, car ils ont un goût très puissant.
BERCE ENCORE : cuisine sauvage , les fruits cette fois !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOooOoOoOoOoOoOo

 

Comment reconnaître la grande berce ?

 

La grande berce, ou berce commune, se reconnaît facilement à sa tige robuste, striée et surtout recouverte de poils blanchâtres assez raides, ainsi qu’à ses feuilles, grossièrement découpées, qui, lorsqu’elles sont jeunes, ont la forme de pattes d’ours griffues. 
Vous avez peur de la confondre avec la berce du Caucase ?
Sa tige est entièrement recouverte de poils blancs et souples, tandis que celle de la berce du Caucase présente peu de poils. S’il y en a, ils sont raides et épars. Un indice encore : sa tige présente beaucoup de taches de couleur, allant du framboise au violet.
La face inférieure des feuilles de la grande berce est couverte de très nombreux poils blancs et souples, ce qui n'est pas le cas de la berce du Caucase
 
 
En guise de rappel : restez toujours très prudent avec les fleurs appartenant à la famille des ombellifères, car certaines, notamment la cigüe, sont très toxiques. Ne cueillez donc que les plantes dont vous êtes à 100 % sûrs !

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Envie de mieux connaître les plantes sauvages comestibles ? Suivez notre guide, Françoise Marmy, c'est par là :
BERCE ENCORE : cuisine sauvage , les fruits cette fois !
BERCE ENCORE : cuisine sauvage , les fruits cette fois !
BERCE ENCORE : cuisine sauvage , les fruits cette fois !
Lire la suite

LA MÉLISSE ET SES DÉLICES

8 Juin 2020 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #En cuisine..., #Bien-être, #Boissons sages, #Gourmandises..., #Plantes Aromatiques, #Dans le jardin, #Confitures, #Sirops, #Épices, #Printemps..., #Menthe, #Été

 

Quelques délices autour de

 

 

 

Dame Mélisse

LA MÉLISSE ET SES DÉLICES
Ravissante, rafraîchissante, vivifiante… elle est partout en ce moment ! En bosquet au jardin, en gros pots en terrasse, et même sur le panier hebdomadaire du maraîcher qui en avait mis un énorme bouquet sur les légumes, comme un grand sourire aux portes de l’été. C’est super ! Mais pas question de la laisser perdre : un rapide passage à l’action s’imposait. Et pour cela, rien ne vaut l’improvisation !
 
Le lendemain, l’énorme bouquet de mélisse pesait encore 57 g : de quoi préparer une infusion bien soutenue, avec deux préparations en vue…
Toujours fort apprécié pour son petit goût désaltérant et citronné, le Sirop de Mélisse est aussi agréable avec une eau plate qu’une eau pétillante, ou encore dans un « Pot du Druide ». En voici l’une de mes recettes préférées :
 
Dans une grande casserole, versez :
  • la mélisse, coupée en petits morceaux
  • 2 citrons bios, en tranches ou en quartiers
  • 1 l. d’eau
  • et du sucre : roux ou blanc, entre 600 g et 1 kg, selon vos goûts.

- Portez à ébullition, laissez frémir 10 minutes environ, et retirez du feu.

- Ajoutez un bon morceau de gingembre (j’en ai mis de 5 à 6 cm, coupé en rondelles)
- Laissez le tout infuser jusqu’au lendemain. Le lendemain:
 
Le lendemain:
- Filtrez, et mettez la moitié du liquide obtenu en bouteilles. Le sirop est prêt !
 
Plutôt envie d'une gelée ?
 
Et l’autre moitié ? Rien de plus simple que de la transformer en une subtile et délicieuse Gelée Mélisse-Gingembre, dont la seule couleur est déjà une promesse de fraîcheur…
- Reprenez le reste de la préparation précédente.
- Une fois qu’il est bien refroidi, prélevez dans un petit bol un peu du liquide restant, ajoutez un sachet d’agar-agar et délayez bien à la fourchette.
- Chauffez rapidement le reste, ajoutez l’agar-agar bien dilué, portez à ébullition pour 2 minutes environ. Et hop, en petits pots !
Environ 8 dl de sirop et 3 petits pots de gelée, il n’y a pas de quoi se mettre une indigestion ! Si cela vous plaît, pas de problème : c’est aussi facile que rapide à refaire, et la jolie saison de la mélisse ne fait que commencer !
 
Sirop ou gelée, histoire de varier les plaisirs pensez aussi aux agréables mariages mélisse et menthe, par exemple !
 
Et si vous avez tant de mélisse que vous ne savez plus qu’en faire, séchez-la, émiettez-la et ajoutez-la à des petits Biscuits "maison". Une suggestion ? Par ici, en remplaçant simplement la lavande par de la mélisse :

(Article republié)

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

LA MÉLISSE ET SES DÉLICESLA MÉLISSE ET SES DÉLICESLA MÉLISSE ET SES DÉLICES

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite