Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

Articles avec #fruits tag

Idées Cadeaux "Maison" - Agrumes en habits de fête

18 Novembre 2020 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Elixirs & Vins, #En cuisine..., #Fruits, #Fêtes, #Hiver, #Gourmandises..., #12 mois par an !, #Tonus, #Bonheurs, #Coups de coeur, #Idées cadeaux, #Agrumes

 

Des Agrumes, oui mais...

 

en Habits de Fête !

Idées Cadeaux "Maison" - Agrumes en habits de fêteIdées Cadeaux "Maison" - Agrumes en habits de fête

On ne change pas une équipe qui gagne... Liqueur d'orange et "Lemoncello" maison, voilà des petits cadeaux et des anti-blues parfaits pour cette fin d'année pas comme les autres ! 

Le compte à rebours a commencé… il est grand temps de lancer la préparation de vos cadeaux « maison ». On commence par ceux qui demandent un peu de repos avant de pouvoir être dégustés :  préférez-vous la liqueur d'orange ou une autre au citron, sur un air de Lemoncello ? Oui, ils seront prêts pour Noël !

 

La  liqueur d'orange « maison », c’est un jeu d’enfants ! Réservé aux grands, évidemment…

Il vous faut :

1 kg de sucre brun ou de sucre candi,

6 belles oranges bios,

un demi-litre d'eau-de-vie ou d'alcool à 60°, 

et ensuite... un peu de patience !

 

La préparation maintenant :

 

  • Versez dans une casserole 7,5 dl d’eau sur 1 kg de sucre brun ou, encore mieux pour affirmer le caractère de votre future liqueur, de sucre candi, et laissez cuire 15 minutes à feu doux.

  • Brossez soigneusement 6 belles oranges bios, séchez-les bien, puis râpez-les pour en récupérer les zestes (sans peau blanche).

  • Pressez les oranges : cela m’a donné ½ litre de jus.

  • Filtrez le jus au-dessus de la casserole, par-dessus le sirop.

  • Versez ensuite le tout dans un gros bocal (de 3 litres par exemple).

  • Ajoutez le zeste, ainsi que ½ litre d’alcool à 60°.

  • Fermez hermétiquement, et laissez reposer à l’abri de la lumière au moins 3 semaines.

Il ne reste plus qu’à filtrer, à mettre en flacons et à offrir ou à déguster !

 

Comment obtenir de l'alcool à 60° ? Achetez une bouteille d'alcool à 96° (en grande surface) et rajoutez 6 dl d'eau distillée. Mélangez bien, c'est tout.

 

Si vous préférez un air de Lemoncello...

 

En guise de mise en route ...

  • Lavez et brossez 5 citrons non traités (bio évidemment...)

  • Râpez les zestes

  • Pressez les jus de 2 citrons

Versez dans un bocal :

 

- les zestes et le jus des citrons

- 2 bâtons de cannelle coupés en petits morceaux

- 1 g de safran, en filament

Laissez macérer de 5 à 7 jours au frais, et même au frigo.

 

Puis :

 

  • Filtrez la macération.

  • Versez dans une casserole 250 g de sucre et 4,5 dl d’eau.

  • Laissez frémir pendant une dizaine de minutes, jusqu’à obtention d’un sirop.

     

Enfin...

 

  • Laissez ce dernier refroidir, puis mélangez le sirop, un litre d’alcool à 60° (voir ci-dessus) et le jus de citron.

  • Mettez en bouteille et conservez au frais et à l’abri de la lumière.

Le plus dur reste à faire… attendez encore 3 semaines avant de l'offrir ou de le déguster, avec ou sans Cantuccini, ces fameux croquants aux amandes, en liqueur ou en long drink, avec une eau pétillante pour le rallonger, mais impérativement en bonne compagnie et... avec modération !

 

(Article republié)

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Idées Cadeaux "Maison" - Agrumes en habits de fêteIdées Cadeaux "Maison" - Agrumes en habits de fêteIdées Cadeaux "Maison" - Agrumes en habits de fête

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Plaisirs et bien-être ne sont pas toujours incompatibles ! Vous en trouverez de nombreuses preuves entre les pages de « 365 jours de bien-être au naturel » : un joli cadeau pour faire des heureux et heureuses toute l’année ! Par ici...http://www.lesjardinsdalice.ch/livres.html

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Pommes : cédez à la tentation… pour votre beauté !

9 Octobre 2020 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Beaute, #Automne, #Dans le verger, #Dans le jardin, #Fruits, #Lotions & Co, #Peau (Soins de la), #Soins du corps, #Visage

 

La Pomme…fruit défendu ?

 

Pas pour votre peau !

Pommes : cédez à la tentation… pour votre beauté !

Histoire de se changer les idées et de profiter des magnifiques pommes que l’on trouve en ce moment, voici quelques astuces pour en profiter en régalant cette fois … votre peau ! Parfois présentée comme le fruit de tous les dangers, la pomme est surtout celui de nombreux plaisirs ! Et plutôt deux fois qu’une. Le premier, c’est bien sûr de croquer la pomme, mais pas seulement…  À condition d’être bio, elle est aussi une belle et saine alliée beauté, à déguster, certes, mais aussi à appliquer directement sur la peau !

 

Le dicton, « une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours » exagère à peine : riche en fibres, en vitamines, en minéraux et de surcroît peu calorique, la pomme représente bel et bien une tentation pour les personnes soucieuses à la fois de leur ligne et de leur forme. Laissez-vous tenter, vous avez tout à y gagner…

Croquante sous la dent, la pomme est rafraîchissante, apaisante, nourrissante, tonifiante et même raffermissante et anti-rides pour la peau. Soins du corps ou du visage, comment résister à tant de qualités ?

Les peaux grasses sont les premières à en profiter, mais elles ne sont pas les seules.La preuve par trois, avec enfin des masques un peu plus sympathiques que ceux de l’actualité… 

À vous d’abord ce petit masque aussi facile à préparer que voluptueux :

  • Râpez une pomme, et mélangez-la à une cuillère à soupe de crème liquide.

  • Étalez sur le visage et sur le cou, laissez 15 minutes et rincez à l’eau tiède.

En guise de variante, procédez de même, avec une pomme râpée puis mélangée à une grosse cuillère à soupe de yoghourt nature. Il ne vous reste plus qu’à apprécier l’effet  lifting…

Quant à ce « coup d’éclat », il convient lui aussi à tous les types de peau. Si vous l’appliquez régulièrement, vous apprécierez en prime son action raffermissante :

  • Faites cuire une pomme dans un peu de lait, puis écrasez-la, de manière à obtenir une purée.

  • Étalez ensuite cette purée encore tiède sur le visage, et gardez-la une vingtaine de minutes.

  • Retirez et rincez soigneusement à l'eau tiède.

L’automne montre le bout de son nez, et votre peau a elle aussi besoin d’un petit coup de pouce pour booster sa vitalité. À elle ce masque purifiant et adoucissant , préparé avec, le fruit du moment, de l’argile et quelques huiles essentielles :

  • Versez dans un gros bol un verre d’argile blanche et un demi-verre de jus de pomme frais.

  • Complétez avec 1 goutte d’essence de citron et 1 goutte d’huile essentielle de lavande vraie.

  • Si le mélange semble trop épais, allongez avec un peu de jus de pommes. Étalez ensuite cette préparation sur le visage en couche épaisse et gardez-la une vingtaine de minutes.

  • Rincez abondamment à l’eau froide, et terminez par une vaporisation d’eau florale.

Attention : pour bien préparer l’argile, versez-la dans un récipient ou un saladier en verre, en porcelaine, en bois ou en grès, mais jamais en métal ni en plastique. Idem pour mélanger : utilisez une cuillère ou une spatule en bois, mais là non plus, jamais de métal !

La pomme est aussi une excellente alliée sous sa forme la plus simple… 

Le jus d’une pomme qui vient juste de passer à la centrifugeuse constitue une excellente lotion naturelle, dont vous apprécierez l’effet raffermissant !

Côté bien-être…

Si, ailleurs sur le corps, votre peau gratte, démange, bref, vous fait des misères, pourquoi ne pas tenter d’abord un soin ultra-naturel avant de passer à des remèdes plus sophistiqués ?

  • Selon l’importance de la zone à traiter, pelez et coupez 1 ou 2 pommes en petits morceaux.

  • Cuisez-les à l’étuvée, puis laissez refroidir.

  • Appliquez directement sur la peau, posez une compresse par-dessus, et maintenez avec une gaze.

Bon à savoir également : utilisées en cataplasme, les pommes cuites calment l’inflammation et exercent une action désinfectante.

Un dernier truc, bien utile cette fois pour dissiper les troubles du sommeil. Une seule contrainte : il faut anticiper !

  • Les prochaines fois que vous préparerez de belles tartes, réservez les pelures de pommes, et faites-les sécher. Conservez-les ensuite dans des pots en verre, hermétiquement fermés.

  • Mettez une poignée de pelures de pommes pour 1 litre d'eau.

  • Buvez cette tisane une heure avant d'aller vous coucher.

Apaisante et très calmante, elle est aussi indiquée en cas de stress ou de nervosité.

Et puis bien sûr, à vous les desserts, entremets, et nombreux plaisirs gustatifs qu’offrent les pommes, sous toutes leurs formes !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

D'ailleurs, si vous avez manqué les suggestions de confiture pommes et gingembre, ou encore de délicieuse gelée aux pommes - facile à faire, si, si... -, c'est par là : ​​​​​​​

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Pommes : marmelade au gingembre et gelée plaisir

18 Septembre 2020 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Automne, #Confitures, #Coups de Coeur, #Dans le verger, #Été, #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises..., #Dans le jardin, #Épices, #Tonus

Pommes et Gingembre

 

L’irrésistible duo

Pommes : marmelade au gingembre et gelée plaisir

Le pommier est généreux, de ces merveilleuses pommes d’un rouge comme dans les contes… Pas de souci avec elles : ces pommes-là, on peut les croquer sans risque ! Les croquer, ou alors les préparer pour s’en régaler même lorsque les beaux jours s’en seront allés. Et comme avec du gingembre, si doué pour booster un petit peu notre bouclier naturel, tout est encore mieux, n’hésitez pas à marier les deux !

Voici ce que j'ai utilisé pour la première tournée de marmelade pommes-gingembre de la saison :

1,2 kg de pommes

le jus de 2 citrons 

58 g de gingembre préalablement pelé puis coupé en tout petits morceaux (je vous conseille   entre 50 et 60, c’est bien sûr à adapter selon vos goûts)

1 kg de sucre

1 dl d’eau

  • Parez, épluchez et coupez d’abord les pommes en petits morceaux, et arrosez-les d’un généreux jus de citron.

  • Préparez ensuite un sirop épais, avec le sucre, l’eau et le gingembre, et laissez cuire à feu doux une vingtaine de minutes.

  • Ajoutez les pommes, montez la chaleur à feu moyen, écumez, et prolongez la cuisson 40 minutes environ.

Tout cela pour 5 pots seulement, Mais je retourne bientôt à ma bassine de confiture, ça c’est sûr !

PS -  pour ce qui est du gingembre, la quantité proposée dans ma recette correspond à une marmelade plutôt piquante. Si vous n’êtes pas fan de cette épice, commencez doucement, avec une plus petite quantité, quitte à augmenter la prochaine fois 😉 !

 

L’une ou l’autre ? Non, l’une ET l’autre ! 

Pommes : marmelade au gingembre et gelée plaisir
Pommes : marmelade au gingembre et gelée plaisir
Pommes : marmelade au gingembre et gelée plaisir

J’ai déjà improvisé de nombreuses gelées d’herbes aromatiques ou de fleurs, mais je l’avoue, je ne m’étais encore jamais lancée dans une « simple » gelée de fruit. Je dois bien le reconnaître : ce n’est finalement pas si compliqué que cela ! Compte tenu du résultat y compris sur le plan esthétique je ne peux que vous y encourager…

Pour cette petite aventure, je me suis inspirée de la recette publiée sur https://www.ricardocuisine.com/recettes/84-gelee-de-pommes.

Dans un premier temps :

Prévoyez 8 à 10 pommes (10 pour moi)

Le jus d'un gros citron

1 litre d’eau

700 à 1 kg de sucre cristallisé (une fois n’est pas coutume…)

  • Portez l’eau à ébullition, ajoutez le jus de citron et les pommes, préalablement lavées, équeutées et coupées en 4.

  • Réduisez le feu, et laissez cuire une demi-heure, à découvert.

  • Versez ensuite le liquide et les pommes dans une grande passoire, de manière à récupérer le jus et à laisser les pommes s’égoutter pendant une heure. Important : ne les pressez-pas, laissez faire…

    Ensuite…

  • Pesez le jus ainsi obtenu, et versez-le dans une casserole avec le même poids en sucre (700 g pour moi).

  • Portez à ébullition puis, tout en écumant, laissez à nouveau mijoter une petite heure, jusqu’à ce que ce magnifique mélange se gélifie.

  • Versez sans attendre dans des bocaux impeccables.

 😋 À déguster comme il vous plaira,  peut-être avec une belle tranche de cuchaule - en Suisse,  septembre c'est la période de la Bénichon - ou de brioche si vous vivez ailleurs.

Marmelade ou gelée, une fois ouverts, conservez vos pots au frigo !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Pommes : marmelade au gingembre et gelée plaisirPommes : marmelade au gingembre et gelée plaisir

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Cornouilles : la délicieuse saison des confitures sauvages....

28 Août 2020 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice. Invitée : Françoise Marmy Publié dans #Été, #Automne, #Cueillette Sauvage, #En cuisine..., #Confitures, #Gastronomie sauvage, #Fruits, #Dans le jardin, #Gourmandises...

 

Confiture de Cornouilles

 

C’est de saison et tellement bon… !

Cornouilles : la délicieuse saison des confitures sauvages....

Aujourd’hui, je vous laisse avec notre invitée : l’idée, la recette et les photos, tout est signé Françoise Marmy. Et je ne vous dis qu’une chose : vous allez vous régaler…

 

Les cornouillers (Cornus mas) se trouvent à l’état sauvage dans des endroits plutôt ensoleillées, dans le bas Valais ou au pied du Jura par exemple. On en voit souvent plantés en bord d’autoroutes, dans des haies, en ville, dans des parcs et des jardins. L’idéal, si on en a la possibilité, c’est d’en planter chez soi ! Il est le premier à fleurir à la sortie de l’hiver, et en plus d’être décoratif il est très mellifère. Que des bons points !

 

Si vous avez la chance d'avoir du terrain et que vous souhaitez l'arboriser, je ne peux donc que  vous recommander le cornouiller mâle (à ne pas confondre avec le cornouiller sanguin) à la place du forsythia qui, lui, n’est pas de chez nous.

Le cornouiller lorsqu'il est en fleurs, juste au sortir de l'hiver...Le cornouiller lorsqu'il est en fleurs, juste au sortir de l'hiver...

Le cornouiller lorsqu'il est en fleurs, juste au sortir de l'hiver...

Et maintenant en fruits, à l'origine d'une bien délicieuse confiture !

Et maintenant en fruits, à l'origine d'une bien délicieuse confiture !

​​​​​​Place maintenant à la cueillette, puis à la préparation de cette délicieuse confiture ! 

 

Cueillez les cornouilles bien mûres, soit en les ramassant par terre après avoir légèrement secoué les branches, soit en passant la main dans les branches pour laisser tomber celles qui se détachent facilement.

Une fois de retour... en cuisine !

  • Mettez les cornouilles dans une casserole et recouvrez d’eau.

  • Faites-les cuire jusqu’à ce qu’elles deviennent molles : c’est très rapide, si elles sont bien mûres 2 à 3 minutes suffisent.

  • Retirez la casserole du feu et écrasez les cornouilles avec un presse-purée.

  • Passez-les au passe-vite pour extraire la pulpe et séparer les noyaux. Pour cette opération il faut utiliser un passe-vite en inox assez costaud avec la grille à gros trous.

  • Pesez la purée de cornouilles et ajoutez la moitié du poids en sucre.

  • Pour assurer la consistance, vous pouvez ajouter une cuillère à soupe de pectine de pommes (j’utilise l’Unigel, que j’achète en magasin bio).

  • Laissez cuire 5 à 10 minutes puis remplissez des bocaux stérilisés jusqu’en haut.

  • Une fois bien fermés, retournez les pots pendant 2 minutes.

Et pour la suite, à quel moment, sur quel pain, avec qui partager...  libre à vous d'improviser !

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Miam... de quoi se régaler, je vous l’avais dit laugh! Je reprends la plume, ou plutôt le clavier, le temps de signaler, toujours avec Françoise Marmy, quelques journées incontournables si vous aimez les plantes sauvages :

8 septembre : une journée découverte des Plantes médicinales pour soigner la famille

10 septembre : une journée découverte Cuisine sauvage, à Massonnens

16 septembre : un mercredi dans le Cycle des 4 saisons

23 septembre : une journée Confiture, à Massonnens

26 et 27 : week-end de gastronomie sauvageà la Chartreuse de la Part-Dieu, près de Bulle.

Tous les détails et d’autres dates encore par ici :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Cornouilles : la délicieuse saison des confitures sauvages....
Cornouilles : la délicieuse saison des confitures sauvages....
Cornouilles : la délicieuse saison des confitures sauvages....
Cornouilles : la délicieuse saison des confitures sauvages....

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Le cédrat - un agrume très zestueux...

31 Janvier 2020 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Bonheurs, #Confitures, #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises..., #Hiver, #Agrumes, #Dans les Jardins Amis, #12 mois par an !, #Idées Cadeaux

 

Le Cédrat

 

 

Un agrume très « zestueux » !

Le cédrat - un agrume très zestueux...
Le cédrat - un agrume très zestueux...

Je l’avoue, mise à part leur huile essentielle, je ne connaissais rien, mais alors absolument rien des cédrats...

 

Jusqu’à ce que je les voie, côtoyant les oranges amères de la petite épicerie italienne dans laquelle je me rends chaque année, pour ces irrésistibles préparations que sont la marmelade et le vin d’oranges amères. Quels sont donc ces gros fruits jaunes ? Ciel, des cédrats ! Aussitôt dit, aussitôt pris… et essayés, bien entendu !

 

Vous aimez les saveurs acidulées, fraîches et subtiles ? Alors craquez, vous aussi, pour cet ancêtre du citron - du moins c’est ce que l’on dit -, en version marmelade…

 

Après quelques réflexions et relectures de mes diverses expérimentations « zestueuses » voici comment j’ai préparé cet étonnant et délicieux agrume...

 

Prévoyez :

1, 25 kg de cédrat (soit 3 beaux fruits)

le jus d’un citron

entre 800 g et 1 kg de sucre, selon vos goûts personnels

 

  • Lavez et brossez bien les cédrats, enlevez chaque bout (je les ai mis dans un bocal avec de l’huile d’olive pour parfumer cette dernière).

  • Coupez ensuite les cédrats en très fines tranches : à la mandoline c’est parfait !

 

  • Laissez tremper dans un grand saladier d’eau pendant une douzaine d’heures. Changez l’eau, et laissez encore tremper toute la nuit.
  • Le lendemain matin, passez, puis faites blanchir les tranches de cédrat dans de l’eau bouillante.​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​
  • ​​​​​​​​​​​​​​Égouttez, puis coupez grossièrement les tranches en morceaux.​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​
  •  
  • ​​​​Mettez enfin les fruits, le sucre et le jus de citron dans une casserole, portez à ébullition puis cuire à feu moyen pendant 20 à 30 minutes sans cesser de remuer.

La suite, vous la connaissez, en crêpes, en petit déjeuner de St-Valentin ou chaque fois que vous avez envie d'une saveur délicieusement  "zestueuse", il ne reste plus qu’à se régaler…

 

Le cédrat - un agrume très zestueux...Le cédrat - un agrume très zestueux...Le cédrat - un agrume très zestueux...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Mandarines en confiture surprise

13 Décembre 2019 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bonheurs, #Confitures, #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises..., #Hiver, #Tonus, #Autres Plaisirs, #Coups de Coeur, #Agrumes

Mandarines 

avec un brin, non... une giclée de fantaisie

En attendant le gourmand bonheur de la confiture d’oranges amères, si on s’occupait un peu des mandarines ? Certains en raffolent, d’autres les trouvent un peu fades. Difficile de les imaginer en marmelade ? Pas tant que cela : il suffit de rajouter le petit rien qui mettra le palais en joie !

Ce qui en fera du même coup une parfaite petite intention à glisser sous le sapin  de Noël smiley...

Pour réaliser notre confiture du jour, prévoyez 18 jolies mandarines sans pépins, du sucre, un sachet d’agar-agar et… beaucoup de patience. Quant à l’ingrédient surprise, vous le découvrirez un peu plus bas !

  • Lavez soigneusement les mandarines, et épluchez-les.

  • Grattez bien l’intérieur des écorces, coupez-les en fines lanières, plongez ces dernières 5 minutes dans de l’eau en train de bouillir. Cette phase est particulièrement importante, ne serait-ce que pour débarrasser les écorces de toutes substances indésirables…

  • Egouttez-les, et mettez-les de côté.

  • Occupez-vous maintenant des quartiers de mandarine : retirez tous les petits fils blancs (c’est là qu’intervient la notion de patience…) puis coupez-les en deux. Pesez.

  • Pesez ensuite le même poids de sucre que de fruits

  • Versez le sucre et un petit verre d’eau dans une casserole, et faites chauffer, sans cesser de remuer.

  • Lorsque le sirop est à ébullition, ajoutez les fruits et les écorces. Laissez cuire entre 45 et 50 minutes, en gardant bien sûr toujours un œil sur la casserole et en remuant souvent.

À la fin, j’ai ajouté un sachet d’agar-agar et... une bonne giclée de whisky, mais oui !

C’était juste un essai, mais ma curiosité a été bien récompensée : cette délicieuse confiture aux airs de fêtes fait l’unanimité.

Vous avez vous aussi envie d’ajouter un caractère certain à d’un peu trop douces mandarines ? À votre cuisine !

Article republié

Et si vous voulez la vraie Confiture de Noël, c'est par là : 

Mandarines en confiture surpriseMandarines en confiture surpriseMandarines en confiture surprise

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

CONFITS ou non... vive les CITRONS !

6 Décembre 2019 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Gourmandises..., #Citron, #Epices, #Beaute, #Bien-être, #Bonheurs, #Fruits, #Garder la forme, #Boissons sages, #En cuisine..., #12 mois par an !, #Coups de Coeur, #Idées Cadeaux, #Agrumes

 

Des CITRONS CONFITS

​​​​​... ça vous dit ?

 

 

Noël approche à grands pas, et nous sommes de plus en plus nombreux à penser que rien ne vaut les cadeaux "maison" !  Si en plus on peut les partager, c'est encore mieux ! Qu'allez-vous glisser dans vos paniers garnis ou directement sous le sapin ? Voici 3 suggestions, très sages cette foiswink, autour des agrumes, citron en tête 

Rien de tel, vous le savez bien, qu’une petite cure de jus de citron pour se maintenir en forme et garder du peps, même quand il y a trop à faire, même quand le temps est gris ! Allié santé par excellence, le citron sait aussi devenir un allié plaisir sans pareil : la preuve avec les citrons confits…

Pas toujours faciles à trouver dans le commerce ? Qu’à cela ne tienne : préparez vos citrons confits vous-même ! C’est simple, c’est beau, et ça fait plaisir autant à l’œil sur le moment qu’au palais un peu plus tard.

Il vous faut pour cela un ou deux grands bocaux, 9 ou 10 citrons bio, du sel de mer fin et 3 cuillères à soupe de gros sel (marin toujours), plus quelques épices : l’équivalent d’une grosse cuillère à soupe de grains de coriandre, une dizaine de clou de girofle et un bâton de cannelle.

  • Rincez les citrons et incisez-les en croix.

  • Étalez du sel de mer fin sur une surface propre, et roulez les citrons dans le sel.

  • Glissez-les ensuite dans le bocal, sans avoir peur de bien les serrer, en alternant avec les différentes épices et le gros sel.

  • Une fois que le bocal est plein, couvrez d’eau, et fermez bien.

     

Laissez reposer pendant 6 à 8 semaines au moins, dans un endroit sombre et sec.

Vos citrons sont confits lorsque leur peau est bien tendre. Ne reste plus qu’à retirer du bocal au fur et à mesure de vos besoins et de les laisser tremper une dizaine de minutes, pour les « dessaler », avant de les ajouter à vos tadjines ou autres plats, à base de poulet, de poissons, de légumes….

Un délice, vous voilà prévenu(e) !

Question de goût… Si vous aimez le piment de Cayenne, il trouvera aussi très bien sa place dans le bocal. Grains de poivre bienvenus également.

         OoOoOoOoOoOoOoOoOo

Astuce bien-être : même si vous n’êtes pas fan du jus de citron en boisson, prenez l’habitude d’en verser sur vos crudités, ou de lui faire bonne place dans les sauces à salade.

Côté santé…

Il y aurait tant à dire sur le citron ! Nous y reviendrons, mais voilà déjà des petits trucs utiles…

Fort apprécié pour sa richesse en vitamine C et en minéraux, mais aussi pour ses propriétés antiseptiques, purifiantes, dépuratives, stimulantes et régénératrices, le citron est, sous toutes ses formes, un grand allié de la santé.

De la fameuse cure de citron, pour stimuler le système immunitaire, rester tonique et dynamique jusqu’à un âge avancé, à de nombreux coups de pouce ponctuels en cas de maladies infectieuses, il est aussi utile en cas de refroidissements, de bronchite ou de grippe que pour lutter contre les rhumatismes ou encore dans le cadre d’un régime amaigrissant.

Alors que son écorce, fraîche ou séchée, a des propriétés toniques, le fruit tout entier sert de base à la fameuse citronnade ou limonade, recommandée aussi bien en cas de fièvre que pour se désaltérer les jours de grande chaleur (bon d’accord, là on en est assez loin…).

Comment préparer la citronnade ? C’est très simple :

  • Versez deux citrons non pelés (bio, évidemment) et coupés en tranches dans une carafe. Recouvrez d’un litre d’eau, chaude ou froide, et laissez macérer quelques heures.

En usage externe, un gargarisme de jus de citron aide à soigner l’angine, les inflammations buccales et les aphtes.

… et beauté

Astringent, son jus est parfois recommandé en application directe sur la peau, pour traiter l’acné et pour resserrer les pores dilatés.

Côté beauté enfin, cette même qualité le rend précieux pour un masque purifiant à l’effet légèrement tenseur :

  • Montez un blanc d’oeuf en neige, mariez-le délicatement à un jus de citron, appliquez et laissez poser 10 minutes.

Quant aux cheveux et cuirs chevelus gras, ils profiteront eux aussi de ses propriétés antiseptiques et astringentes. Dernier conseil de beauté : un jus de citron ajouté à l’eau de rinçage assure souplesse et brillance à la chevelure.

Article republié

Citrons toujours, mais cette fois pour une irrésistible confiture à glisser, par exemple, dans un panier garni :

Toujours dans l'idée de Noël qui approche, créez la surprise avec cette véritable gourmandise :

Vous aimez les plantes, les fruits et les fleurs ? Retrouvez plein de suggestions " Côté santé … et côté beauté " sur ma page " Livres ". C'est par là :

 CONFITS ou non... vive les CITRONS !  CONFITS ou non... vive les CITRONS !  CONFITS ou non... vive les CITRONS !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Mirabelles : tout l'or de l'été

23 Août 2019 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Fruits, #Confitures, #Dans le jardin, #Dans le verger, #En cuisine..., #Gourmandises..., #Été, #Automne, #Forme

Mira(si)belles...

 

Tout l'or de l'été !

Mirabelles : tout l'or de l'été

L’arbre a été très, très généreux, alors voici deux confitures plutôt qu’une : la première, toute classique et la seconde avec un zeste d’exotisme, juste pour rehausser encore leur merveilleux goût .

 

Sans autre transition, passons directement à la préparation smiley. . .

 

Confiture, première version :

 

  • Pour 1 kg de mirabelles (dénoyautées) : 600 g de sucre, le jus d’un citron.

  • Mélangez et laissez reposer quelques heures ou toute la nuit.

  • Portez à ébullition, maintenez une trentaine de minutes.

  • Juste avant la fin, j’ai mis un peu de agar-agar (un demi-sachet, soit 4 g par kilo de mirabelles). Pensez à bien diluer l'agar-agar dans un petit bol, avec un peu du jus de cuisson, avant de l'ajouter dans la casserole, ou alors gare aux grumeaux !

  • PS - l'agar-agar est facultatif : tout dépend si vous aimez une confiture ferme ou plutôt style marmelade wink

Versez dans des jolis pots (elles le méritent bien !) préalablement stérilisés et… réjouissez-vous de vos prochains petits déjeuners !

Pour la deuxième version, même recette de base, c’est tout pareil, à la différence que le jus vient cette fois d’un citron vert. Et c’est super !

 

Belle et... bonne pour la forme !

 

Vous préférez les manger en tarte ou directement de l’arbre ?

Ne vous privez surtout pas ! Car en plus d’être belle et fort réjouissante au palais, la mirabelle est…

 

Très riche en fibres, donc bonne pour le transit intestinal

Riche en béta-carotène ainsi qu’en vitamine E, un précieux antioxydant, excellent pour la vue et pour la peau.

Elle contient plein d’oligo-éléments, tous essentiels à notre bonne santé.

Et… mirabelle sur le gâteau, elle est en plus peu calorique !

 

Bref, la mirabelle est aussi bonne pour notre gourmandise que pour notre forme !

 

 oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

 

L’idée du jour : un pain aux mirabelles. Sympa !

Mirabelles : tout l'or de l'été
Mirabelles : tout l'or de l'été

Un pain sur levain dont on  parlait ici :

Et s'il vous en reste vraiment beaucoup, chutneys ou mirabelles version "fruits défendus", jetez un oeil par ici...

Mirabelles : tout l'or de l'été Mirabelles : tout l'or de l'été Mirabelles : tout l'or de l'été

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Autour de l'arbousier -

25 Janvier 2019 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Bonheurs, #Confitures, #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises..., #Hiver, #Plantes, #Des idées et des Hommes, #Gastronomie Sauvage

 

Les secrets d’un cueilleur de plantes…

 

 

L’Arbousier

 

Autour de l'arbousier -

Amateurs de cueillette sauvage, vous et moi allons nous régaler ! Au propre comme au figuré d’ailleurs. Et même si nous sommes encore dans les mois en « r », pas question de se priver… il y a toujours de quoi faire !

 

Ethnobotaniste bien connu, véritable « pape de la cueillette sauvage » puisque c’est lui qui en a ouvert le chemin, François Couplan ne s’arrête jamais.

Insatiable, curieux, intarissable et contagieux, il nous offre maintenant un fruit qu’il a fait mûrir pendant plusieurs années : Plantes sauvages comestibles, un pavé qui va vite se révéler incontournable pour les apprentis cueilleurs.  

 

Sous-titré Cueillir la nature parmi les prés et les bois, ce magnifique ouvrage fait la synthèse de toutes les découvertes de son auteur. Et comme ce dernier a depuis près de 50 ans (c’est lui qui le dit, pas moi !) à cœur de mieux faire connaître les plantes sauvages du monde, autant dire qu’elles sont nombreuses ! Plus de 400 pages à déguster, dans toutes les régions, au fil des saisons !

 

Chaque plante a droit à sa photo, son portrait, ses qualités dans l’assiette  et bien sûr… sa recette, elle aussi illustrée ! Un exemple ?

 

Marmelade d’arbouses

 

Dans tous les pays du pourtour méditerranéen, la confiture d’arbouses est – à part la distillation… – le meilleur moyen que l’on ait trouvé de mettre à profit les « fraises du maquis » que l’arbuste produit en abondance vers la fin de l’automne.

 

Ingrédients

• 1 kg d’arbouses bien mûres

• 10 cl d’eau

• 850 g de sucre

 

1. Faites éclater les fruits en les faisant cuire environ 20 min dans un fond d'eau, puis passez- les au moulin à légumes pour retirer les innombrables grains que contient la pulpe.

 

2. Ajoutez le sucre et mettez à recuire en remuant énergiquement car la marmelade est épaisse : attention à ne pas la faire brûler !

 

3. Dès qu’elle a atteint la consistance voulue, mettez-la en pots.

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

L’arbousier dans l’assiette

Les fruits, nommés « arbouses », sont aromatiques et sucrés, mais leur pulpe contient de nombreuses petites concrétions, comme certaines poires. Ils sont bons crus, meilleurs avant maturité totale quand ils sont encore orange. Il ne faut toutefois pas en abuser car ils deviennent assez vite écœurants : l’épithète provient du latin unum edo, « je n’en mange qu’une »… S’ils sont cuits, le problème ne se pose plus. On en fait des compotes et des confitures.

En Espagne, ils servent à préparer des sorbets et on en distille une eau- de- vie après fermentation. Les arbouses étaient déjà consommées dans l’Antiquité.

 

Précautions d'emploi 

Aucune précaution d’emploi particulière n’est requise avec les arbouses, si ce n’est de ne pas en abuser à l’état cru.

 

Composition

Les arbouses renferment une importante proportion de sucres simples et de l’acide malique. Les graines contiennent une huile grasse. Les feuilles sont riches en tanin et en un glucoside, l’arbutoside.

 

Vertus médicinales

Les feuilles sont astringentes, diurétiques et antiseptiques des voies urinaires comme celles de la busserole (Arctostaphylos uva- ursi).

 

Le livre : François Couplan, Plantes sauvages comestibles, Larousse.

 

Merci à François pour ce superbe ouvrage, à Larousse pour l'autorisation de reproduire, et à Pixabay pour la photo d’ouverture !

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

 

Plus sur l'auteur ? Par ici :

Ou encore ici, sous "Alimentation" :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

ORANGES AMÈRES : délices et bienfaits

18 Janvier 2019 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bonheurs, #Confitures, #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises..., #Hiver, #Coups de Coeur, #Huiles Essentielles, #Phyto, #Bien-être, #Agrumes

 

Tout pour plaire,

 

les Oranges Amères !

Elles sont arrivées, c’est le moment ! La marmelade d'oranges amères, je m’y mets ce week-end, et vous ? Ce sera parfait à la fois pour les crêpes de la chandeleur et pour le petit déj' de la Saint-Valentin…

Comme toujours, il y a plusieurs recettes pour cette merveilleuse confiture. Et comme souvent, le plus simple se révèle le meilleur.

C’est bien connu, on ne change pas les formules gagnantes, alors je reprends la recette des hivers passés :

Pour 8 pots, à préparer sur 2 jours, prévoyez 2 kilos d’oranges amères.

  • Brossez- les bien, trouez-les en deux ou trois endroits (par exemple avec une aiguille à tricoter), mettez-les dans une grande casserole, couvrez d’eau et laissez cuire une heure. Laissez ensuite reposer toute la nuit.

Le lendemain :

  • Enlevez l’eau et occupez-vous des oranges : retirez tous les pépins, coupez les écorces en très fines lamelles, et remettez-les dans la casserole.

  • Ajoutez ensuite l’écorce, le jus d’un citron et du sucre (entre 1,5 et 1,8 kg), faites bouillir, et laissez cuire entre 20 et 40 minutes.

C’est tout ! Régalez vous, vous et ceux que vous aimez !

Un conseil d'amie ? Renouvelez sans tarder l'opération : 8 pots, c'est très peu, et il faudra attendre ensuite une année avant de pouvoir recommencer...

ORANGES AMÈRES : délices et bienfaitsORANGES AMÈRES : délices et bienfaitsORANGES AMÈRES : délices et bienfaits

Cette confiture anti-morosité vous plaît ? Elle est proposée en date du 30 janvier dans le  perpétuel "365 Jours de Bien-être au naturel": un gros bouquet d'idées pour la forme et le moral ! Plus par ici :

(Article publié la première fois en janvier 2014, augmenté depuis)

 

Et si vous voulez en savoir plus sur les bienfaits de l'orange amère selon la médecine chinoise, c'est par là :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite
1 2 3 4 > >>