Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

Articles avec #fruits tag

Ramène tes fraises…

19 Mai 2017 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Beaute, #Bien-être, #Dans le jardin, #Éte, #Fruits, #Plantes, #Printemps..., #Peau (Soins de la), #Visage, #Boissons sages, #En cuisine..., #Produits "maison" et naturels, #Gourmandises..., #Soins du corps, #Dans le verger, #Bains

Côté beauté ou gourmandise...

Ramène tes fraises !

Jolies à regarder, délicieuses à croquer, elles sont en plus amies de notre ligne et même de notre teint. Et si l'on imitait les beautés de la Rome antique, qui s'en faisaient déjà des emplâtres ? Qu’elles viennent du marché ou du jardin… ramenez vos fraises !

À condition bien sûr qu’elles soient bio, à vous d’abord le plus simple et le plus rigolo des masques :

- Ecrasez-les et étalez-les telles quelles, mais oui, sur votre visage !

- Laissez agir une dizaine de minutes, retirez, rincez l’eau froide.

Toutes les peaux apprécieront, y compris celles qui ont tendance à avoir de l’acné.

Vous passez la nuit seule avec Morphée ? Profitez-en pour vous offrir un soin aussi efficace que surprenant :

- Là encore, écrasez quelques fraises, et étalez cette « compote » sur votre visage.

- Laissez sécher pendant la nuit, et lavez le lendemain, en terminant par une lotion florale.

Non, votre miroir n’est pas devenu magique pendant la nuit : ce teint clair et ces traits bien reposés, ce sont bien les vôtres !

Si vous avez envie de franchement régaler votre peau, à n’importe quel moment de la journée :

- Écrasez 100 g de fraises bien mûres, ajoutez une cuillère à soupe de crème fraîche et quelques gouttes d’huile d’amande douce pour un effet hydratant, ou alors d'huile d'argan pour lutter contre les outrages du temps...

- Mélangez soigneusement le tout, appliquez sur le visage, laissez agir 20 minutes, puis retirez et rincez à l’eau tiède.

Et pour le corps ?

S'il vous reste quelques fraises, il ne tient qu'à vous d'en faire le plus parfumé et le plus doux des exfoliants :

- Mélangez-les avec un peu de yoghourt nature et de miel, ajoutez du sucre ou des amandes en poudre,

- Mouillez-vous de la tête aux pieds, appliquez, effectuez votre gommage, rincez sous la douche, et le tour est joué !

Ou alors laissez-vous inspirer par celle que l'on surnommait au 18ème s.la Reine de Paris, et à laquelle on prêtait de très nombreuses relations amoureuses : elle réduisait les fraises en purée et les ajoutait, accompagnées de framboises, à l'eau de son bain ! Il est vrai que les fraises, riches en vitamines et en anti-oxydants, ont des propriétés tonifiantes, et laissent la peau douce et veloutée.  Entre nous, ce serait tout de même dommage, d'autant que voici une manière autrement agréable d'en profiter...

 

N'en oublions pas d'être gourmand (e) !

Cette Neige de fraises à la serbe nous est offerte par Voyka Milovanovic. Une jolie recette avec peu d’ingrédients pour un résultat… soufflant !

  • 250 g de fraises lavées et écrasées

  • 250 g de sucre cristalisé

  • 1 blanc d’oeuf

- Mettez les fraises, le sucre et le blanc d’œuf dans un saladier, et laissez-les se reposer une dizaine de minutes, afin qu’ils aient tous la même température.

- Battez ensuite les ingrédients en neige, d’abord très lentement et puis de plus en plus vite.

- Servez avec des fraises fraîches, en accompagnement d’un cake « maison » ou d’un sorbet.

 

Avec les feuilles, préparez une décoction extra

pour la santé ou alors

une rafraîchissante boisson en tenue d'été...

Si vous avez des fraisiers dans votre jardin, récoltez aussi les feuilles et mettez-les à sécher. Vous ne pourrez ensuite que vous en féliciter en sirotant une rafraîchissante décoction de feuilles de fraisier au plus chaud de l’été…

- Laissez d’abord macérer au moins une heure l’équivalent d’une cuillère à café de feuilles séchées et émiettées par tasse d’eau froide.

- Portez ensuite le mélange à ébullition, et laissez cuire pendant 5 minutes.

- Filtrez, buvez jusqu’à 3 tasses par jour.

La décoction de feuilles et de racines de fraisier est très diurétique : nos grand-mères vantaient ses bienfaits contre la goutte ou les rhumatismes.

Un début d’angine ? Utilisez la même décoction en gargarisme !

Et cet été, à vous le plaisir d’une simple infusion de feuilles de fraisier, diurétique, mais en plus très agréable et facile à servir en tenue d’été, froide et avec quelques glaçons. Avec les fraises, c’est toujours à votre santé !

Fruits, mais aussi fleurs, plantes... la saison bat son plein ! Vous avez envie de recettes naturelles, efficaces et sympas à préparer avec ce que vous avez dans votre jardin, sous la main ? C'est maintenant, et c'est par ici :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Ramène tes fraises…Ramène tes fraises…Ramène tes fraises…
Lire la suite

Nigelle : connaissez-vous le "remède des pharaons" ?

24 Février 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #Fruits, #Garder la forme, #Huiles, #Phyto, #Plantes, #12 mois par an !, #Forme, #Fleurs, #Massages, #Tonus, #Printemps...

Huile de Nigelle

Fatigue, rhume des foins ? Comptez avec elle !

©Berthold Werner. Il s'agit là de la nigelle de Damas. L'huile vient, elle, de la nigelle sativa.

Cultivée depuis très longtemps dans tout le bassin méditerranéen, la nigelle est originaire d'Afrique du Nord et d'Asie occidentale. Ses fruits renferment de nombreuses petites graines noires, très aromatiques qui contiennent la fameuse huile de nigelle si prisée partout où elle passe. Ses nombreuses vertus ne font qu’élargir son cercle d’admirateurs. Vous bientôt ?

Nigelle cultivée (nigella sativa) ou cumin noir, quel que soit le nom sous lequel vous la connaissez, c’est la même !

Cette jolie petite plante semblait fort considérée dans l’Antiquité déjà, puisque l’on a retrouvé des graines de nigelle dans le tombeau de Toutankhamon ! Quelles vertus lui étaient alors attribuées ? Cela, nul ne peut plus le dire… Le surnom de « remède des pharaons », en revanche, lui, est resté.

Res-pi-rez !

Son point le plus fort : elle réussit là où tant d’autres remèdes naturels échouent ! L’huile de nigelle se révèle en effet efficace pour traiter et soulager le rhume des foins, la bronchite, l’asthme ainsi que d’autres allergies respiratoires. Une très bonne nouvelle pour tous ceux, de plus en plus nombreux, qui en souffrent et ne savent plus vers quelle solution naturelle se tourner !

Pour vous protéger des allergies dues aux pollens, prenez dès le début de l’année une cuillère à café d’huile de nigelle par jour, le matin. Poursuivez pendant plusieurs mois.

Il est conseillé de procéder de même si vous souffrez d’asthme. Dans ce cas complétez votre traitement naturel par l’inhalation, matin et soir et avant les repas, des vapeurs d’huile de nigelle diluée dans de l’eau préalablement bouillie (une cuillère à soupe pour un bol d’eau). Important : n'interrompez évidemment pas votre traitement médical sans l'avis de votre médecin !

Dans tous les cas de toux, asthme mais aussi bronchite, massez-vous la poitrine et le cou avec cette précieuse huile avant de dormir.

Renforcez vos barrières naturelles

Grâce à la richesse de sa composition, l’huile de nigelle stimule les défenses naturelles de l’organisme. Non seulement elle rend ce dernier plus résistant aux différentes agressions, mais, toujours en usage interne, elle vient à bout de la fatigue, ou plutôt…de toutes les fatigues : épuisement physique, surmenage intellectuel ou baisse de la libido ne résisteront pas à un petite cure de ce complément alimentaire puissant tout en restant naturel !

Une petite cure de 10 jours, excellente aussi bien pour renforcer les défenses de l’organisme que pour venir à bout de la fatigue, quelle qu’en soit la cause : prenez chaque matin, à jeun, une cuillère d’huile de nigelle mélangée à un jus de fruit ou à une tisane.

Le "remède des pharaons" ? Plus que jamais d'actualité...

Naturelle, pure et de première pression, l’huile de nigelle est un précieux complément pour la santé. Il suffit de jeter un œil sur sa composition pour mieux comprendre pourquoi :

L’huile de nigelle est riche :

  • en acides gras essentiels, indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

  • en huile essentielle de nigelle, aux propriétés antiseptiques, anti-inflammatoires et immunostimulantes.

  • en caroténoïdes, dont l’action anti-radicalaire protège les tissus.

  • en vitamines, et surtout en vitamine E, qui est un antioxydant naturel.

  • en minéraux (phosphore, fer…)

  • et bien sûr en nigelline, un principe amer qui stimule les systèmes digestif et intestinal.

  • et en nigellone, une substance naturellement broncho-dilatatrice et anti-histaminique, à laquelle l’huile de nigelle doit précisément ses remarquables propriétés anti-allergiques.

Tant de qualités en font une alliée de choix pour améliorer votre bien-être dans de nombreuses situations. Occupons-nous pour l'instant de la fatigue printanière et des allergies saisonnières, et prochainement nous ferons encore plus ample connaissance avec cette belle nigelle !

Lire la suite

ORANGES AMÈRES version douceur !

27 Janvier 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bonheurs, #Confitures, #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises..., #Hiver, #Coups de Coeur

 

Tout pour plaire,

les Oranges Amères !

Elles sont arrivées, c’est le moment ! La marmelade d'oranges amères, je m’y mets ce week-end, et vous ? Ce sera parfait à la fois pour les crêpes de la chandeleur et pour le petit déj' de la Saint-Valentin…

Comme toujours, il y a plusieurs recettes pour cette merveilleuse confiture. Et comme souvent, le plus simple se révèle le meilleur.

C’est bien connu, on ne change pas les formules gagnantes, alors je reprends la recette des hivers passés :

Pour 8 pots, à préparer sur 2 jours, prévoyez 2 kilos d’oranges amères.

  • Brossez- les bien, trouez-les en deux ou trois endroits (par exemple avec une aiguille à tricoter), mettez-les dans une grande casserole, couvrez d’eau et laissez cuire une heure. Laissez ensuite reposer toute la nuit.

Le lendemain :

  • Enlevez l’eau et occupez-vous des oranges : retirez tous les pépins, coupez les écorces en très fines lamelles, et remettez-les dans la casserole.

  • Ajoutez ensuite l’écorce, le jus d’un citron et du sucre (entre 1,5 et 1,8 kg), faites bouillir, et laissez cuire entre 20 et 40 minutes.

C’est tout ! Régalez vous, vous et ceux que vous aimez !

Un conseil d'amie ? Renouvelez sans tarder l'opération : 8 pots, c'est très peu, et il faudra attendre ensuite une année avant de pouvoir recommencer...

ORANGES AMÈRES version douceur !ORANGES AMÈRES version douceur !ORANGES AMÈRES version douceur !

Cette confiture anti-morosité vous plaît ? Elle est proposée en date du 30 janvier dans le  perpétuel "365 Jours de Bien-être au naturel": un gros bouquet d'idées pour la forme et le moral ! Plus par ici :

Lire la suite

LIQUEUR D'ORANGE… un autre petit plaisir à partager entre amis !

9 Décembre 2016 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #En cuisine..., #Bonheurs, #Elixirs & Vins, #Fruits, #Gourmandises..., #12 mois par an !, #Hiver, #Tonus, #Fêtes

 

Petits plaisirs

à partager entre amis…

 

 

Votre Liqueur d’Orange !

Les oranges, on aime les regarder, les manger, les sentir et parfois même, véritable symbole de l’hiver, les suspendre piquées de clous de girofle. Et si à l’approche des Fêtes on les mettait aussi en bouteilles, pour se faire de petits plaisirs entre amis ?

La liqueur d’orange « maison », c’est un jeu d’enfants ! Réservé aux grands, évidemment…

Il vous faut juste une demi-heure devant vous, mais aussi

1 kg de sucre brun ou de sucre candi, 6 belles oranges bios, un demi-litre d'eau-de-vie ou d'alcool,  et ensuite... un peu de patience !

-       Versez dans une casserole 7,5 dl d’eau sur 1 kg de sucre brun ou, encore mieux pour affirmer le caractère de votre future liqueur, de sucre candi, et laissez cuire 15 minutes à feu doux.

-       Brossez soigneusement 6 belles oranges bios, séchez-les bien, puis râpez-les pour en récupérer les zestes (sans peau blanche).

-       Pressez les oranges : cela m’a donné ½ litre de jus.

-       Filtrez le jus au-dessus de la casserole, par-dessus le sirop.

-       Versez ensuite le tout dans un gros bocal (de 3 litres par exemple).

-       Ajoutez le zeste, ainsi que ½ litre d’alcool à 60°.

-       Fermez hermétiquement, et laissez reposer à l’abri de la lumière au moins 3 semaines.

Il ne reste plus qu’à filtrer, à mettre en flacons et à offrir ou à déguster… pour accueillir la Nouvelle Année !

Comment obtenir de l'alcool à 60° ? Achetez une bouteille d'alcool à 96° (en grande surface) et rajoutez 6 dl d'eau distillée. Mélangez bien, c'est tout.

LIQUEUR D'ORANGE… un autre petit plaisir à partager entre amis !LIQUEUR D'ORANGE… un autre petit plaisir à partager entre amis !LIQUEUR D'ORANGE… un autre petit plaisir à partager entre amis !

 

Et puis n'oubliez pas, il y a les plaisirs et le bien-être... qui ne sont pas toujours incompatibles ! Vous en trouverez de nombreuses preuves entre les pages de ce petit dernier qui fera des heureux et heureuses 365 Jours par an. Un joli cadeau, non ?

Lire la suite

CONFI POMMES-GINGEMBRE : du bonheur en pots !

4 Novembre 2016 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Automne, #Bonheurs, #Confitures, #Dans le verger, #Epices, #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises..., #Libido, #Forme, #Bien-être, #Dans le jardin, #Tonus

 

Confiture Pommes - Gingembre ?

Du bonheur en pots !

Les pommes, c’est bon pour tout, et ma foi… le gingembre aussi ! Le mariage des deux ne pouvait donc qu’être un mariage heureux. Un vrai petit bonheur en pots, autant pour la forme que pour les papilles. On y va ?

Pour 6 pots de cette délicieuse marmelade, il vous faut :

1,5 kg de pommes

1,5 kg de sucre

70 g de gingembre en lamelles et petits morceaux

125 ml d’eau

+ un gros jus de citron pour les pommes

  • Epluchez et coupez d’abord les pommes en petits morceaux, et arrosez-les d’un généreux jus de citron.

  • Préparez ensuite un sirop épais, avec le sucre, l’eau et le gingembre, et laissez cuire à feu doux une vingtaine de minutes.

  • Ajoutez les pommes, montez la chaleur à feu moyen, écumez, et prolongez la cuisson 40 minutes environ.

Il n’y a plus qu’à mettre en pots … et à faire des tas de gourmands heureux !

De quoi profiter de manière très gourmande du pommier à pommes, même lorsque le  froid sera venu…
De quoi profiter de manière très gourmande du pommier à pommes, même lorsque le  froid sera venu…
De quoi profiter de manière très gourmande du pommier à pommes, même lorsque le  froid sera venu…

De quoi profiter de manière très gourmande du pommier à pommes, même lorsque le froid sera venu…

À propos du gingembre…

Qui ne connaît pas cette épice indispensable à la cuisine indienne ou asiatique ! Le gingembre est également l’un des remèdes naturels les plus appréciés dans le monde. Dans des temps reculés, on pensait même qu’il venait du jardin d’Eden…

Son gros rhizome charnu, à la saveur chaude et piquante, porte des tiges dressées, garnies de feuilles longues et étroites et de fleurs irrégulières qui marient le jaune vert et le rouge.

Originaire d’Asie, de l’Inde à la Malaisie, il a séduit doucement mais sûrement l’Europe à partir du 9e siècle. Couramment utilisé en cuisine dès le Moyen Âge, il fut ensuite délaissé au profit du poivre. Mais ce n’était que pour mieux revenir sur le devant de la scène, pardon de la table, ensuite…

Autrefois considéré comme capable de protéger contre la peste, il a de tout temps été auréolé de pouvoirs aphrodisiaques. Ses propriétés thérapeutiques sont nombreuses : antiseptique, anti-inflammatoire, il est aussi fort apprécié pour soigner les troubles digestifs, soulager les troubles respiratoires simples et stimuler la circulation. Il améliore particulièrement la circulation capillaire et élève la tension artérielle, d’où probablement sa fameuse réputation d’aphrodisiaque !

Bon, peut-être pas en innocente marmelade… mais vous voilà tout de même prévenu(e)s !

De saison : pensez à jeter un coup d'oeil au miel de gingembre ! C'est juste en-dessous ou par ici :

CONFI POMMES-GINGEMBRE : du bonheur en pots !CONFI POMMES-GINGEMBRE : du bonheur en pots !CONFI POMMES-GINGEMBRE : du bonheur en pots !
Lire la suite

CONFITS ou non... vive les CITRONS !

14 Octobre 2016 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Gourmandises..., #Citron, #Epices, #Beaute, #Bien-être, #Bonheurs, #Fruits, #Garder la forme, #Boissons sages, #En cuisine..., #12 mois par an !, #Coups de Coeur

 

Des CITRONS CONFITS...

ça vous dit ?

Rien de tel, vous le savez bien, qu’une petite cure de jus de citron pour se maintenir en forme et garder du peps, même quand il y a trop à faire, même quand le temps est gris ! Allié santé par excellence, le citron sait aussi devenir un allié plaisir sans pareil : la preuve avec les citrons confits…

Pas toujours faciles à trouver dans le commerce ? Qu’à cela ne tienne : préparez vos citrons confits vous-même ! C’est simple, c’est beau, et ça fait plaisir autant à l’œil sur le moment qu’au palais un peu plus tard.

Il vous faut pour cela un ou deux grands bocaux, 9 ou 10 citrons bio, du sel de mer fin et 3 cuillères à soupe de gros sel (marin toujours), plus quelques épices : l’équivalent d’une grosse cuillère à soupe de grains de coriandre, une dizaine de clou de girofle et un bâton de cannelle.

  • Rincez les citrons et incisez-les en croix.

  • Étalez du sel de mer fin sur une surface propre, et roulez les citrons dans le sel.

  • Glissez-les ensuite dans le bocal, sans avoir peur de bien les serrer, en alternant avec les différentes épices et le gros sel.

  • Une fois que le bocal est plein, couvrez d’eau, et fermez bien.

Laissez reposer pendant 6 à 8 semaines au moins, dans un endroit sombre et sec.

Vos citrons sont confits lorsque leur peau est bien tendre. Ne reste plus qu’à retirer du bocal au fur et à mesure de vos besoins et de les laisser tremper une dizaine de minutes, pour les « dessaler », avant de les ajouter à vos tadjines ou autres plats, à base de poulet, de poissons, de légumes….

Un délice, vous voilà prévenu(e) !

Question de goût… Si vous aimez le piment de Cayenne, il trouvera aussi très bien sa place dans le bocal. Grains de poivre bienvenus également.

Astuce bien-être : même si vous n’êtes pas fan du jus de citron en boisson, prenez l’habitude d’en verser sur vos crudités, ou de lui faire bonne place dans les sauces à salade.

Côté santé…

Il y aurait tant à dire sur le citron ! Nous y reviendrons, mais voilà déjà des petits trucs utiles…

Fort apprécié pour sa richesse en vitamine C et en minéraux, mais aussi pour ses propriétés antiseptiques, purifiantes, dépuratives, stimulantes et régénératrices, le citron est, sous toutes ses formes, un grand allié de la santé.

De la fameuse cure de citron, pour stimuler le système immunitaire, rester tonique et dynamique jusqu’à un âge avancé, à de nombreux coups de pouce ponctuels en cas de maladies infectieuses, il est aussi utile en cas de refroidissements, de bronchite ou de grippe que pour lutter contre les rhumatismes ou encore dans le cadre d’un régime amaigrissant.

Alors que son écorce, fraîche ou séchée, a des propriétés toniques, le fruit tout entier sert de base à la fameuse citronnade ou limonade, recommandée aussi bien en cas de fièvre que pour se désaltérer les jours de grande chaleur (bon d’accord, là on en est assez loin…).

Comment préparer la citronnade ? C’est très simple :

  • Versez deux citrons non pelés (bio, évidemment) et coupés en tranches dans une carafe. Recouvrez d’un litre d’eau, chaude ou froide, et laissez macérer quelques heures.

En usage externe, un gargarisme de jus de citron aide à soigner l’angine, les inflammations buccales et les aphtes.

… et beauté

Astringent, son jus est parfois recommandé en application directe sur la peau, pour traiter l’acné et pour resserrer les pores dilatés.

Côté beauté enfin, cette même qualité le rend précieux pour un masque purifiant à l’effet légèrement tenseur :

  • Montez un blanc d’oeuf en neige, mariez-le délicatement à un jus de citron, appliquez et laissez poser 10 minutes.

Quant aux cheveux et cuirs chevelus gras, ils profiteront eux aussi de ses propriétés antiseptiques et astringentes. Dernier conseil de beauté : un jus de citron ajouté à l’eau de rinçage assure souplesse et brillance à la chevelure.

En savoir plus ? Retrouvez les suggestions « Côté santé … et côté beauté », ainsi que beaucoup d'autres, sur ma page "Livres". C'est par là :

 CONFITS ou non... vive les CITRONS !  CONFITS ou non... vive les CITRONS !  CONFITS ou non... vive les CITRONS !
Lire la suite

Les abricots, vous les préférez toniques ou rafraîchissants ?

15 Juillet 2016 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bonheurs, #Confitures, #Éte, #Fruits, #Forme, #Gourmandises..., #Lavande, #Plantes Aromatiques, #Epices, #Dans le verger

 

Oh, les Abricots !

Version tonique ou rafraîchissante ?

Les abricots, vous les préférez toniques ou rafraîchissants ?
La première et inestimable vertu de la confiture à l’abricot… c’est bien sûr de ravir les palais des petits et des grands. Et si on la nuançait par des touches estivales et rafraîchissantes, avec la lavande, ou alors avec des notes plus chaudes, stimulantes et corsées, à déguster lorsque l’automne sera venu, grâce au gingembre ? J’ai testé - et adoré - les deux.

Même les néophytes le savent : la confi à l’abricot est l’une des plus faciles à réussir.

Choisissez de beaux fruits, bien mûrs, lavez-les, essuyez-les, et c’est parti…

Pour celle à la lavande, il vous faut :

1,25 kg d’abricots apprêtés,

1 kg de sucre,

le jus d’un citron,

1 grosse poignée de lavande, à glisser dans une mousseline.

Versez le tout dans une bassine, mélangez en douceur, et laissez reposer 24 heures.

Voilà exactement la quantité de lavande, pour 1,25 kg d'abricots.

Voilà exactement la quantité de lavande, pour 1,25 kg d'abricots.

 

Pour la version abricots et gingembre...

Les abricots, vous les préférez toniques ou rafraîchissants ?

Et pour la confiture abricots et gingembre ?

Toujours 1,25 kg d’abricots apprêtés,1 kg de sucre et le jus d’un citron,

Et cette fois un bon morceau de gingembre frais que vous aurez, à choix, râpé ou coupés en très petits morceaux, à mélanger directement avec les abricots. Là encore, repos pour 24 heures !

Ensuite, fidèle aux conseils de Régine Deforges qui, côté gourmandises, en connaissaient décidément un bout (cette belle épicurienne avait même écrit un livre de cuisine), j’ai cuit chaque confiture 15 minutes, à feu vif, sans cesser de remuer. Pour la version lavande, retirez la mousseline. Ecumez, mettez les fruits (ce qu’il en reste) en pots, laissez cuire le jus encore 5 minutes… il ne reste plus qu’à compléter les pots, à laisser refroidir et… à vous régaler !

Superbe, et trouvée à la brocante : vivement les  prochaines confitures !

Superbe, et trouvée à la brocante : vivement les prochaines confitures !

D'autres variantes autour de la confiture d'abricot, si simple à réussir et si bonne, ici :

Lire la suite

POTS DU DRUIDE : le retour !

27 Mai 2016 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Boissons sages, #Bonheurs, #Éte, #Fêtes, #Fleurs, #Fruits, #Printemps..., #Plantes Aromatiques, #Gastro sauvage, #Rose

Pots du Druide

Le retour !

POTS DU DRUIDE : le retour !

Chic, avec le mois de mai, c’est le grand retour des pots du druide ! Les herbes aromatiques et les plantes sauvages battent leur plein, profitez-en ! Pour autant qu’elles soient comestibles, bien sûr, et à votre goût, elles sont toutes susceptibles de parfumer et de dynamiser votre eau, tout en se transformant en autant de petits régals pour les yeux.

Pâquerettes, trèfle et lierre terrestre, ou encore morceaux de pommes, tranches de citron, mélisse, menthe et pétales de rose jaune, rose, orange, blanc... (et bio, il va sans dire !), bientôt raisinets, verveine, fleurs de lavande ou de bourrache, framboises, cassis… le principe est toujours le même : placez-les dans un pichet transparent, offrez-les au soleil quelques instants ou quelques heures et dégustez.

Festive et toujours différente, au gré de vos cueillettes, voilà une boisson sympa pour changer un peu de l’eau plate, avec au fond du verre autant de bénéfices pour la forme que pour le palais. Cerise sur la carafe ? Les petits en raffolent aussi : youpee !

À vos pots du druide, pour votre plaisir et celui de surprendre vos invités tout l'été !

À votre fantaisie et surtout... à votre santé !
À votre fantaisie et surtout... à votre santé !
À votre fantaisie et surtout... à votre santé !
À votre fantaisie et surtout... à votre santé !

À votre fantaisie et surtout... à votre santé !

Pour varier les plaisirs :

Pour compléter, si vous le souhaitez :

Lire la suite

MANDARINES EN CONFIS

18 Janvier 2016 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Bonheurs, #Confitures, #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises..., #Hiver, #Tonus, #Autres Plaisirs, #Coups de Coeur

Mandarines en confis

avec un brin, non... une giclée de fantaisie

MANDARINES EN CONFIS
En attendant le gourmand bonheur de la confiture d’oranges amères, si on s’occupait un peu des mandarines ? Certains en raffolent, d’autres les trouvent un peu fades. Difficile de les imaginer en marmelade ? Pas tant que cela : il suffit de rajouter le petit rien qui mettra le palais en joie !

Pour réaliser notre confiture du jour, prévoyez 18 jolies mandarines sans pépins, du sucre, un sachet d’agar-agar et… beaucoup de patience. Quant à l’ingrédient surprise, vous le découvrirez un peu plus bas !

  • Lavez soigneusement les mandarines, et épluchez-les.
  • Grattez bien l’intérieur des écorces, coupez-les en fines lanières, plongez ces dernières 5 minutes dans de l’eau en train de bouillir. Cette phase est particulièrement importante, ne serait-ce que pour débarrasser les écorces de toutes substances indésirables…
  • Egouttez-les, et mettez-les de côté.
  • Occupez-vous maintenant des quartiers de mandarine : retirez tous les petits fils blancs (c’est là qu’intervient la notion de patience…) puis coupez-les en deux. Pesez.
  • Pesez ensuite le même poids de sucre que de fruits
  • Versez le sucre et un petit verre d’eau dans une casserole, et faites chauffer, sans cesser de remuer.
  • Lorsque le sirop est à ébullition, ajoutez les fruits et les écorces. Laissez cuire entre 45 et 50 minutes, en gardant bien sûr toujours un œil sur la casserole et en remuant souvent.

À la fin, j’ai ajouté un sachet d’agar-agar et... une bonne giclée de whisky, mais oui !

C’était juste un essai, mais ma curiosité a été bien récompensée : cette délicieuse confiture aux airs de fêtes fait l’unanimité.

Vous avez vous aussi envie d’ajouter un caractère certain à d’un peu trop douces mandarines ? À votre cuisine !

MANDARINES EN CONFIS
MANDARINES EN CONFIS
MANDARINES EN CONFIS
Lire la suite

Comme un air de LEMONCELLO...

19 Décembre 2015 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Autres Plaisirs, #Citron, #Coups de Coeur, #Elixirs & Vins, #Epices, #Fêtes, #12 mois par an !, #En cuisine..., #Fruits, #Gourmandises...

Comme un petit air de

Lemoncello...

Comme un air de LEMONCELLO...

Formidable pour notre santé sous sa forme la plus simple, le citron sait aussi se transformer en petite boisson coquine et délicieuse qui n’a plus grand-chose de sain mais qui procure un plaisir immense ! À déguster avec modération, évidemment, mais surtout à préparer en y mettant tout son cœur…

En guise de mise en route :

- Lavez et brossez 5 citrons non traités (bio)
- Râpez les zestes
- Pressez les jus de 2 citrons

Versez dans un bocal :

- les zestes et le jus des citrons
- 2 bâtons de cannelle coupés en petits morceaux
- 1 g de safran, en filament

Laissez macérer de 5 à 7 jours au frais, et même au frigo.

Puis :

- Filtrez la macération.
- Versez dans une casserole 250 g de sucre et 4,5 dl d’eau.
- Laissez frémir pendant une dizaine de minutes, jusqu’à obtention d’un sirop.

Enfin...

- Laissez ce dernier refroidir, puis mélangez le sirop, un litre d’alcool à 60° (voir ci-dessous) et le jus de citron.
- Mettez en bouteille et conservez au frais et à l’abri de la lumière.

Le plus dur reste à faire… attendez encore 3 semaines avant de déguster.

Rien ne vous empêche, en revanche, de l’offrir avant : un joli cadeau de nouvelle année !

Accompagné de Cantuccini, ces fameux croquants aux amandes, ce n’est vraiment que du bonheur. Attention tout de même à ne pas en abuser…

Comme un air de LEMONCELLO...
Comme un air de LEMONCELLO...
Comme un air de LEMONCELLO...
Comment  obtenir de l’alcool à 60°?

Achetez une bouteille d’alcool à 96° (en grande surface) et rajoutez 6 dl d’eau distillée. Mélangez bien.
Quant à savoir quel est le calcul à faire pour réduire les degrés d'alcool , on vous disait tout sur ce billet :
Lire la suite
1 2 3 > >>