Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

LE TEMPS DES MIRABELLES ET DES CHUTNEYS, suite et fin pour cet été…

25 Août 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Automne, #Dans le verger, #Éte, #Epices, #Fruits, #Gourmandises..., #Sans lait ni gluten, #En cuisine..., #Dans le jardin

Chic, c'est (encore)

Le temps des Mirabelles !

Après les confitures, clafoutis et autres tartes, le meilleur reste à préparer : délice et peps en perspective pour l’automne ! L’ail, l’oignon, le gingembre sont, nous le savons, les alliés de notre système immunitaire. Alors, un petit chutney de mirabelles, histoire d’accompagner blanc de poulet, raclette ou plat de sarrasin si vous êtes végétarien, ça vous dit ?

Recette tout à fait approximative, à modifier selon vos envies et vos préférences côté épices…

Pour 1 kilo de mirabelles dénoyautées et coupées en deux :

3 dl de vinaigre blanc

2 ou 3 gros oignons coupés en lamelles

2 ou 3 belles gousses d’ail en petits morceaux

Un joli morceau de gingembre frais, de 2 à 6 cm de longueur, selon votre humeur, coupé aussi en petits morceaux.

4 ou 5 clous de girofle

3 ou 4 cuillères à café de gros sel

1 petite cuillère à café de poivre blanc

1 autre de carvi

1 grosse poignée de raisins secs

Ensuite :

Placez le tout dans une casserole, portez à ébullition et laissez cuire 30 ou 40 minutes, en remuant à peu près sans arrêt.

À un certain moment, la masse change nettement de consistance, tout semble se fondre, on obtient une sorte de pâte : c’est prêt.

Il ne reste qu’à verser dans des petits bocaux, de préférence stérilisés.

Si vous y arrivez, attendez un mois avant de déguster…

Bon à savoir : gingembre, ail et oignon, c’est le trio gagnant pour tenir les refroidissements loin, très loin… Alors si vous les aimez, ne vous limitez pas aux quantités indiquées pour vous régaler et vous réchauffer lorsque le froid sera venu !

Le chutney aux mirabelles est parfait pour accompagner de nombreux mets, quel que soit votre régime alimentaire.

Le chutney aux mirabelles est parfait pour accompagner de nombreux mets, quel que soit votre régime alimentaire.

Version "fruits défendus"...

Une excellente idée trouvée sur http://cookingjulia.blogspot.ch : recouverte d'un sirop sucre et eau, puis d'alcool de fruits. Super ! Et maintenant, 3 mois d'attente avant de goûter à ces "fruits défendus"...

Une excellente idée trouvée sur http://cookingjulia.blogspot.ch : recouverte d'un sirop sucre et eau, puis d'alcool de fruits. Super ! Et maintenant, 3 mois d'attente avant de goûter à ces "fruits défendus"...

Et s'il vous en reste vraiment beaucoup, jetez un oeil par ici...

Lire la suite

REMÈDE « MAISON » : un SIROP PECTORAL

18 Août 2017 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #En cuisine..., #Garder la forme, #Produits "maison" et naturels, #Dans les Jardins Amis, #Fleurs, #Dans les champs, #Plantes, #Éte, #Dans le jardin, #Forme, #Hiver, #Phyto, #Automne, #Bobologie, #Remèdes "maison", #Sirops

 

Petit (ou gros) mal de gorge ?

 

 

Un Sirop et ça repart !

REMÈDE « MAISON » : un SIROP PECTORAL

Les canicules s’éloignent, les soirées se font plus fraîches, et les mois en « r » qui montrent bientôt le bout de leur nez… cela ne va pas tarder à gratouiller et à chatouiller. Anticipez et préparez maintenant le sirop qui chassera les chats dans la gorge de toute votre petite tribu ! En vedette : le lierre terrestre, le plantain et la mauve

 

Les petits remèdes aux grands effets, on en raffole ici ! En voici un, à préparer avec votre cueillette du moment pour pouvoir en profiter lorsque le froid sera venu.

Lierre terrestre, plantain et mauve conjugent leurs nombreuses propriétés, adoucissantes, calmantes, émollientes, pectorales, antitussives et anti-inflammatoires notamment, pour nous aider à soulager plus rapidement refroidissements, toux et bronchite, et garder une voix claire tout l’hiver.

 

Pour réaliser  le Sirop pectoral de Françoise, il vous faut :

1 l. d’eau

800 g de sucre blond bio (ou brun)

1 grosse poignée de feuilles de plantain

1 grosse poignée de feuilles de lierre terrestre (il rampe partout en cette saison)

1 poignée de fleurs de mauve

1 jus de citron

 

 Ensuite...?

 

  • Faites bouillir l’eau et le sucre pendant environ 20 min.

  • Retirez du feu.

  • Coupez grossièrement les feuilles de plantain et de lierre terrestre.

  • Plongez-les dans le sirop bouillant, ajoutez les fleurs de mauve et couvrez.

  • Laissez infuser les plantes quelques heures ou une nuit dans le sirop encore chaud.

  • Filtrez, ajoutez un jus de citron et remettez sur le feu jusqu’à ébullition.

  • Aussitôt cette dernière atteinte, remplissez à ras du goulot des bouteilles propres et préalablement trempées dans de l’eau bouillante.

  • Il ne vous reste plus qu’à étiqueter…

 

L’idéal est de boire ce sirop dilué avec de l’eau chaude ou ajouté à une tisane.

Rien ne vous empêche cependant d’en prendre jusqu’à 4 cuillères à café par jour (3 pour les enfants).

 

La recette de ce sirop pectoral, tout comme d'ailleurs les photos de ce billet, sont de Françoise Marmy. Merci à elle !

Vous aimez les saveurs de la cuisine sauvage, les préparations gourmandes, boissons ou confitures par exemple ? Vite, allez faire un tour sur son site et découvrez ses stages de septembre :

 

Plus sur la mauve ? Pour ça, c’est par là…

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

REMÈDE « MAISON » : un SIROP PECTORAL
REMÈDE « MAISON » : un SIROP PECTORAL
REMÈDE « MAISON » : un SIROP PECTORAL

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

MELON - EN CONFITURE, C'EST SI BON !

13 Août 2017 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #En cuisine..., #Dans les champs, #Gourmandises..., #Fruits, #Éte, #Dans le jardin, #Garder la forme, #Confitures

 

La Confiture de Melon,

 

 

c’est tellement bon !

MELON -   EN CONFITURE, C'EST SI BON !

Le melon, c’est de saison. Il n’est jamais si bon que dégusté tel quel, bien mûr et parfumé, mais pourquoi ne pas faire en sorte de pouvoir s’en régaler même lorsque l’été sera passé ? Pour cela, à vous de jouer, sans trop tarder !

 

Il y a des années, j’avais profité du soleil et de la générosité de la Provence pour tenter de mettre ses irrésistibles melons en bocaux, en suivant une recette. Résultat : une confiture sympathique, certes, mais vraiment trop douceâtre à mon goût.

 

Cet été, place à l’improvisation ! Il s’agissait à la fois de s’occuper d’un melon qui n’aurait pas attendu un jour de plus et de trouver le moyen de souligner plutôt que d’adoucir encore son goût.  Défi relevé et… gagné !

Les quantités sont données ici pour un seul et beau melon. À multiplier bien sûr par autant que vous le souhaitez !

 

La veille :

 

  •        Préparez le melon, coupez-le en gros cubes. Pesez-le.

  •        Ajoutez la moitié de son poids en sucre et mélangez.

  •        Complétez encore avec 3 grosses tranches de citrons impérativement bios.

  •        Sans oublier la « magic touch », celle qui relève et donne du caractère à cette confiture : un brin de romarin frais !

  •        Laissez reposer à couvert toute la nuit.

 

Et le jour même :

 

  •        Réservez un tout petit peu du jus qui se sera formé pendant la nuit.

  •        Portez votre préparation à ébullition.

  •        Laissez cuire 15 à 20 minutes à feu frémissant, tout en écumant.

  •        Retirez les citrons et le brin de romarin.

  •        Diluez 1 sachet d’agar-agar dans le jus prélevé préalablement. Si vous aimez une consistance plutôt gelée, mettez 2 sachets.

  •        Ajoutez, et prolongez la cuisson encore 2 minutes.

  •        Mettez en pots immédiatement.

Cette proposition, avec ici à titre indicatif 620 g de chair de melon et 310 g de sucre, suffit pour 3 petits pots à confiture.

 

À propos du melon...

 

Très riche en eau (plus de 90 %), et peu calorique  (31 Kcal pour 100 g), le melon est vraiment un aliment de choix l’été, lorsqu’il fait très chaud. Ses autres atouts ? Il est riche en vitamine C  et en bêtacarotène, un précieux antioxydant qui est aussi un précurseur de la vitamine A : plus l’orange de sa chair est foncé, plus il en contient. Les melons sont également de bonnes sources de potassium.

Traité en confiture ou en gelée, il n’est évidemment pas très diététique…

Pourtant, consommé seul, c’est un bon allié de celles et ceux qui tiennent avoir la plutôt que les formes !

La preuve, avec une soupe froide comme on les aime en été…

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

MELON -   EN CONFITURE, C'EST SI BON !MELON -   EN CONFITURE, C'EST SI BON !MELON -   EN CONFITURE, C'EST SI BON !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

CAPUCINES : TOUT BIEN, TOUT BON !

2 Août 2017 , Rédigé par Véronique Alice Publié dans #Beaute, #Bonheurs, #Cheveux (Soins des), #Dans le jardin, #Éte, #En cuisine..., #Fleurs, #Gastro sauvage, #Produits "maison" et naturels, #Tonus, #Lotions & Co, #Gourmandises..., #Plantes, #Pour Eux

Irrésistibles Capucines...

 

 Tonus et joie plein les jardins !

Vous avez eu la bonne idée de faire une place aux joyeuses capucines dans votre jardin ? Vous ne pourrez que vous en féliciter, et pas seulement pour le plaisir des yeux. Réputée pour augmenter les résistances de l’organisme, grâce à sa forte teneur en vitamine C lorsqu’elle est consommée en infusion ou en jus, cette ravissante petite fleur est, côté beauté, surtout l’amie de vos cheveux.

Si les vôtres sont abîmés, ternes ou cassants, à vous cette lotion tonifiante :

- Portez simplement à ébullition 2 petites poignées de feuilles, grossièrement coupées, dans un litre d’eau, laissez cuire une vingtaine de minutes.

- Filtrez, et appliquez, tiède ou froid, après votre shampoing : voilà déjà une très bonne lotion !

Pour venir encore mieux à votre secours, s’il le faut la capucine sait aussi se transformer en masque. Comment procéder ? Avec elle, tout est simple :

- Passez pour cela une ou deux grosses poignées de capucine, fleurs et feuilles, au mixer, appliquez la bouillie obtenue sur le cuir chevelu et massez délicatement.

- Laissez agir un instant, puis rincez et lavez-vous soigneusement les cheveux.

Vous perdez les vôtres ? Essayez plutôt :

- Versez l’équivalent d’une poignée de feuilles, de fleurs et de graines de capucine dans un demi-litre d’alcool à 60°, laissez reposer au moins une nuit et filtrez.

- Frictionnez chaque jour le cuir chevelu avec cette macération.

Plus rien à voir avec les cheveux...

Juste avec le plaisir !

La capucine, cette jolie fleur qui répand ses joyeux orangés et enchante le regard tout l’été, est vraiment à croquer… dans tous les sens du terme ! En plus de regorger de vitamine C, elle sait régaler les gourmands et les curieux de saveurs sauvages…

Si vous avez des capucines dans votre jardin ou sur votre balcon, essayez plutôt : les feuilles vont très bien en salades, par exemple avec de la rucola et des petits dés de fromage de chèvre, et réservez quelques fleurs pour les décorer. Très agréable à l’œil et au palais !

Sympa aussi, un gratin de feuilles et de champignons, avec la sauce de votre choix.

Son utilisation la plus simple ? Si vous passez la journée dans la nature, préparez des sandwiches avec du pain complet, du beurre et des feuilles de capucine. Apprécierez au passage leur odeur de poivre !

Tout se mange, dans cette jolie fleur orange : ses feuilles, ses pétales frais, et même ses graines : finement hachées, apprécierez-les en assaisonnement sur différents mets.

Quant aux pétales de fleurs fraîches, ils sont bien sûr du plus joli effet sur certains desserts.

Il ne vous reste qu'à goûter, à apprécier et à improviser !

CAPUCINES : TOUT BIEN, TOUT BON  !CAPUCINES : TOUT BIEN, TOUT BON  !CAPUCINES : TOUT BIEN, TOUT BON  !

Soins pour les cheveux et autres recettes de beauté au naturel, si le coeur vous en dit, retrouvez-les là www.lesjardinsdalice.ch/livres

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite