Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

Calendula… pour en finir avec certains soucis !

24 Septembre 2021 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Automne, #Beauté, #Bien-être, #Bobologie, #Dans le jardin, #Fleurs, #Été, #Peau (Soins de la), #Produits "maison" et naturels, #Plantes, #Macérât, #Soins du corps, #Visage, #Pour eux aussi...

 

Calendula

 

Avec lui, oubliez certains soucis !

Calendula… pour en finir avec certains soucis !

Ici ils sont encore magnifiques, et ces lumineux petits soleils font merveille dans différentes recettes de bien-être et de beauté. Quelle ingratitude d’ailleurs de les appeler des soucis, alors que le nom de calendula est tellement plus joli !

Au 12e siècle déjà, Sainte Hildegarde vantait les nombreux mérites du souci, ou Calendula officinalis, qui est aujourd’hui l’une des plantes les plus employées en cosmétique. En usage externe, ses propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques en font en effet une grande alliée de la peau. Voyons plutôt…
Comment nettoyer en profondeur les peaux très fragiles, sans pour autant les exposer à des réactions inflammatoires ? Essayez le masque-peeling au calendula :
  • Mélangez une cuillère à soupe de fleurs de souci séchées à une cuillère à soupe de lait démaquillant doux.
  • Étalez ce lait au calendula sur votre visage encore un peu humide, laissez agir 5 minutes, puis massez délicatement du bout des doigts, en effectuant de petits cercles.
  • Retirez le reste du masque à l’eau tiède, terminez par une lotion puis une crème de soins.
Histoire de varier les plaisirs, voici une lotion adoucissante archi-simple à préparer, aussi longtemps que votre jardin vous le permet :
  • Versez une grosse tasse d’eau bouillante sur deux cuillères à soupe de fleurs fraîches de souci, ou calendula, laissez infuser 10 minutes et filtrez.
Vous pourrez ensuite la conserver jusqu’à 5 jours au réfrigérateur.
oOoOoOoOoOoOoOo
Quant au fameux macérât de calendula, tellement utile, le voici dans toute sa simplicité :

 

  • Remplissez un bocal, préalablement stérilisé, de fleurs séchées de souci.
  • Recouvrez d’une bonne huile végétale, amande douce, noyaux d’abricot, olive ou sésame, et laissez macérer entre 3 et 4 semaines à l’abri de la lumière.
  • Filtrez, et versez dans un ou des flacons opaques.
Ce macérât huileux garde toutes ses qualités pendant 6 mois environ.
Vous l’apprécierez aussi bien pour favoriser la cicatrisation des blessures que pour apaiser les brûlures, les coups de soleil, les éruptions cutanées. Calmant et adoucissant, il agit comme un baume pour les peaux irritées.
Profitez de ses propriétés pour soigner les petites plaies, cajoler votre peau après une exposition au soleil ou nourrir les mains déshydratées.
En guise de petit bonus… 
Pour apaiser tous les... soucis de peau,  y compris l’érythème ou « fesses rouges » des nourrissons :
  • Versez de l’eau bouillante sur une cuillerée à café de pétales de fleurs de souci, laissez infuser entre 5 et 10 minutes, filtrez.
Trempez une compresse dans l’infusion, et appliquez-la sur la zone à soigner.
On vous l’avait dit : le souci ne demande vraiment qu’à diminuer les vôtres 😉 !
Et si vous avez envie de préparer un véritable onguent, dans les règles de l’art, Jean vous expliquait tout par là :

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo​​​​​​​OoOoOoOoOoo​​​​​​​OoOoOoOoO

Lire la suite

Cornouilles : la délicieuse saison des confitures sauvages....

17 Septembre 2021 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice. Invitée : Françoise Marmy Publié dans #Été, #Automne, #Cueillette Sauvage, #En cuisine..., #Confitures, #Gastronomie sauvage, #Fruits, #Dans le jardin, #Gourmandises...

 

Confiture de Cornouilles

 

C’est de saison et tellement bon… !

Cornouilles : la délicieuse saison des confitures sauvages....
Aujourd’hui, je vous laisse avec notre invitée : l’idée, la recette et les photos, tout est signé Françoise Marmy. Et je ne vous dis qu’une chose : vous allez vous régaler…
 
Les cornouillers (Cornus mas) se trouvent à l’état sauvage dans des endroits plutôt ensoleillées, dans le bas Valais ou au pied du Jura par exemple. On en voit souvent plantés en bord d’autoroutes, dans des haies, en ville, dans des parcs et des jardins. L’idéal, si on en a la possibilité, c’est d’en planter chez soi ! Il est le premier à fleurir à la sortie de l’hiver, et en plus d’être décoratif il est très mellifère. Que des bons points !
 
Si vous avez la chance d'avoir du terrain et que vous souhaitez l'arboriser, je ne peux donc que  vous recommander le cornouiller mâle (à ne pas confondre avec le cornouiller sanguin) à la place du forsythia qui, lui, n’est pas de chez nous.
Le cornouiller lorsqu'il est en fleurs, juste au sortir de l'hiver...Le cornouiller lorsqu'il est en fleurs, juste au sortir de l'hiver...

Le cornouiller lorsqu'il est en fleurs, juste au sortir de l'hiver...

Et maintenant en fruits, à l'origine d'une bien délicieuse confiture !

Et maintenant en fruits, à l'origine d'une bien délicieuse confiture !

​​​​​​Place maintenant à la cueillette, puis à la préparation de cette délicieuse confiture ! 
 
Cueillez les cornouilles bien mûres, soit en les ramassant par terre après avoir légèrement secoué les branches, soit en passant la main dans les branches pour laisser tomber celles qui se détachent facilement.
Une fois de retour... en cuisine !
  • Mettez les cornouilles dans une casserole et recouvrez d’eau.
  • Faites-les cuire jusqu’à ce qu’elles deviennent molles : c’est très rapide, si elles sont bien mûres 2 à 3 minutes suffisent.
  • Retirez la casserole du feu et écrasez les cornouilles avec un presse-purée.
  • Passez-les au passe-vite pour extraire la pulpe et séparer les noyaux. Pour cette opération il faut utiliser un passe-vite en inox assez costaud avec la grille à gros trous.
  • Pesez la purée de cornouilles et ajoutez la moitié du poids en sucre.
  • Pour assurer la consistance, vous pouvez ajouter une cuillère à soupe de pectine de pommes (j’utilise l’Unigel, que j’achète en magasin bio).
  • Laissez cuire 5 à 10 minutes puis remplissez des bocaux stérilisés jusqu’en haut.
  • Une fois bien fermés, retournez les pots pendant 2 minutes.
Et pour la suite, à quel moment, sur quel pain, avec qui partager...  libre à vous d'improviser !

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo
Miam... de quoi se régaler, je vous l’avais dit laugh! Je reprends la plume, ou plutôt le clavier, le temps de signaler, toujours avec Françoise Marmy, quelques journées incontournables si vous aimez les plantes sauvages :
22 septembre : une journée Confiture, à Massonnens
25 septembre : une journée découverte Cuisine sauvage, à Derborence
29 septembre : une journée théorique sur  Les familles de plantes, à Massonens
Tous les détails et d’autres dates encore par ici :

(Article modifié et republié)

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Cornouilles : la délicieuse saison des confitures sauvages....
Cornouilles : la délicieuse saison des confitures sauvages....
Cornouilles : la délicieuse saison des confitures sauvages....
Cornouilles : la délicieuse saison des confitures sauvages....

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

ROSE TRÉMIÈRE, le charme absolu

10 Septembre 2021 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Beaute, #Bien-être, #En cuisine..., #Produits "maison" et naturels, #Fleurs, #Gourmandises..., #Peau (Soins de la), #Plantes, #Soins du corps, #Visage, #Automne, #Bobologie, #Bains, #Dans le jardin, #Été, #Dessert & Douceur

 

Rose Trémière

 

 

Le charme absolu !

ROSE TRÉMIÈRE, le charme absolu
Belle et grande dame des jardins un peu sauvages et autres endroits parfois improbables, la rose trémière a déployé ses charmes tout l’été. Si vous avez la  chance d’en avoir à portée du regard, il ne tient qu’à vous de vous laisser enchanter encore plus longtemps…
 
La substance qui leur donne leurs magnifiques teintes servait autrefois à colorer le vin et parfois aussi les tissus. Fuchsias, mauves ou blanches, les roses trémières se plaisent en bordures des jardins mais aussi le long du chemin. 
Leurs fleurs, simples ou doubles, en plus d’être splendides, sont riches en mucilage, et recèlent des qualités proches de celles de la guimauve. Comme les mauves ou encore les hibiscus, elles font d’ailleurs toutes partie de la très grande famille des Malvacées.
 
Côté bien-être, on apprécie leurs propriétés adoucissantes et anti-inflammatoires autant pour soulager les muqueuses que pour calmer les peaux irritées.
Pour bénéficier au mieux des qualités de la rose trémière (Alcea rosea) même lorsqu’elle ne sera plus du tout de saison, s'il vous en reste, plus une minute à perdre... récoltez les fleurs entières et faites-les sécher, à plat, dans un endroit sombre et chaud.
Elles vous aideront ensuite à soulager toux, rhume et bronchite :
  • Versez une grosse tasse d’eau bouillante sur 2 cuillerées à café de fleurs séchées et hachées. Laissez infuser 10 minutes, puis filtrez. Sucrez avec un peu de miel, et buvez 3 tasses par jour.
 Si vous avez mal à la gorge, utilisez la même infusion en gargarisme ou en bain de bouche.
 
Associée à d’autres plantes, camomille et racine de tormentille notamment, la rose trémière aide également à calmer certaines douleurs intestinales.
 

Côté Beauté

 

La rose trémière est aussi l'alliée de votre peau et de votre beauté. Votre peau vous démange, vous avez des irritations cutanées ?
  • Versez une grosse tasse d’eau bouillante sur 2 cuillerées à café de fleurs séchées et hachées de rose trémière, laissez infuser 10 minutes, puis filtrez.
  • Laissez tiédir, trempez une compresse et appliquez sur l’endroit douloureux.
Pensez aussi à cette belle dame pour un bain de beauté, aux vertus à la fois apaisantes et hydratantes :
  • Ajoutez simplement une poignée de fleurs à l’eau de votre bain !
 

Gourmand et amusant

 

Ravissantes au naturel, les roses trémières savent aussi se faire coquettes dans l’assiette : une fois leur pédoncule retiré, vous pouvez en garnir vos salades et vos tartes ou encore les cristalliser. Comment ? Rien de plus simple :
  • Remplissez d’abord une assiette de sucre fin, puis battez un blanc d’œuf en neige. Avec un pinceau, enduisez ensuite les roses trémières (préalablement débarrassées de leur pédoncule) du blanc d’œuf battu, puis recouvrez-les de sucre.
  •  Recouvrez une plaque à gâteau de papier sulfurisé, déposez-y les fleurs, et glissez au four, à 80° : laissez la porte ouverte, et retirez dès que la confiserie semble prête.

(Article republié)

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

 
Et si vous aimez les recettes bien-être et/ou beauté au naturel, ou les plantes tout simplement... jetez aussi un coup d'oeil par là : http://www.lesjardinsdalice.ch/livres.html
Althéa, rose trémière et mauve... trois superbes représentantes de la famille des Malvacées !
Althéa, rose trémière et mauve... trois superbes représentantes de la famille des Malvacées !
Althéa, rose trémière et mauve... trois superbes représentantes de la famille des Malvacées !

Althéa, rose trémière et mauve... trois superbes représentantes de la famille des Malvacées !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Huile aux fleurs : au bonheur du visage et /ou du corps

3 Septembre 2021 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Automne, #Beaute, #Bien-être, #Coups de Coeur, #Dans le jardin, #Fleurs, #Huiles Essentielles, #Lavande, #Lotions & Co, #Peau (Soins de la), #Rose, #Visage, #Été, #Macérât, #Produits maison et naturels

Il est l'heure de préparer votre 
 
Huile aux Fleurs
Ici pétales de roses de différentes couleurs, hibiscus et capucines...

Ici pétales de roses de différentes couleurs, hibiscus et capucines...

Il reste plein de merveilles dans votre jardin mais plus pour très longtemps ? Qu’à cela ne tienne : prolongez le plaisir des fleurs et profitez de leurs bienfaits bien au-delà de la belle saison. Comment ? En préparant une irrésistible huile de beauté personnalisée, qui aura le don d’enchanter votre âme tout en régalant votre peau…
 
  • Équipez-vous d’un petit panier et choisissez le début d’une belle matinée pour faire votre cueillette : pétales de rose ou de coquelicot, bourrache, calendula, capucine, rose trémière, bleuet ou mauve … adoucissantes, apaisantes, embellissantes, toutes sont de vrais petits bonheurs pour la peau.
  • Ajoutez quelques têtes de lavande que vous aurez pris soin de sécher cet l’été. S’il vous reste des pâquerettes, des fleurs de camomille ou de trèfle rouge, elles ont leur place aussi, évidemment !
  • Et si vous l’aimez, pourquoi pas un petit bout de vanille ouvert dans le sens de la longueur ?
  • Laissez les fleurs fraîches se friper un peu, quelques heures, avant de les mettre dans un bocal.
  • Recouvrez d'une belle huile végétale, amande, tournesol, noyau d'abricot, sésame ou même olive, selon les besoins de votre peau et... votre budget et couvrez avec un papier ménage, maintenu par un élastique. 
  • Laissez le tout reposer entre 3 et 4 semaines, de préférence en glissant le bocal dans un papier kraft, filtrez et mettez dans un joli flacon.
Suivant la composition de votre huile aux fleurs, appliquez-la en soin pour le visage ou pour le corps, ou les deux si vous le souhaitez.

 

 
Facultatif : quelques gouttes d’une huile essentielle que vous aimez finira de personnaliser votre huile.
 
En guise de rappel... 
 
- N’utilisez bien sûr que des fleurs qui ont poussé naturellement et/ou des roses non traitées.
- Quant à l’huile essentielle, si vous en rajouter une, ne choisissez qu’une huile que vous connaissez et que vous êtes certaine d’utiliser sans risque !

 

(Article modifié et republié)

Huile aux fleurs : au bonheur du visage et /ou du corps
Huile aux fleurs : au bonheur du visage et /ou du corps
Huile aux fleurs : au bonheur du visage et /ou du corps
Huile aux fleurs : au bonheur du visage et /ou du corps
Huile aux fleurs : au bonheur du visage et /ou du corps
Huile aux fleurs : au bonheur du visage et /ou du corps

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite