Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesjardinsdalice.ch

Tarte courgette basilic (et sans gluten) : c'est chic !

29 Juillet 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Basilic, #Dans le jardin, #En cuisine..., #Gourmandises..., #Légumes, #Été, #Diététique, #Sans lait ni gluten

Chic, une Tarte sans gluten,
 
à la Courgette et au Basilic !
Tarte courgette basilic (et sans gluten) : c'est chic !

En été, la courgette est partout : reine des jardins, elle se montre sur tous les marchés, s'invite à table sous de nombreuses formes, aussi bien crue que cuite. Avec un peu d'imagination, elle se prête à mille préparations : de la chips pour l'apéro au gâteau au chocolat, comment ne pas craquer pour elle ! Elle est si abondante que vous ne savez parfois plus comment l'apprêter ?

Voici une idée pour enchanter le palais de tous, y compris de celles et ceux qui n’ont pas droit au gluten ! Ou l'art de remplacer la farine de blé par d'autres farines, qui ne demandent qu'à vous faire découvrir d'autres saveurs sans vous priver de vos plats préférés... L'invitation est signée Valérie Cupillard : une véritable promesse pour les papilles !

 

Tarte à la courgette au chèvre chaud ou au tofu-basilic

Sans pâte à étaler ! Les rondelles de courgette sont disposées en rosace comme pour une tarte aux fruits mais le fond de pâte est proche de la texture d’un cake salé.
Comme la farine de souchet n’a pas le même pouvoir absorbant qu’une farine de céréale, vous remarquerez que la pâte est plus fluide que si elle était composée uniquement de farine de riz.
Après cuisson, l’effet « paillettes » de la farine de souchet sera moins perceptible si vous choisissez une mouture extra-fine.
Pour 4 personnes, pour un plat à tarte de 24 cm de diamètre, réunissez :
125 g de yaourt (au choix : végétal, chèvre, brebis)
3 œufs
3 cuil. à soupe d’huile d’olive
60 g de farine de riz complet
60 g de farine de souchet 
25 g de poudre d’amandes
1 cuil. à soupe rase de poudre à lever sans gluten
2 cuil. à soupe de gomasio
2 courgettes (d’environ 4 cm de diamètre)
2 petits fromages de chèvre ou 4 tranches de tofu lacto-fermenté au basilic
1 douzaine de grosses feuilles de basilic
☘ Mettez le yaourt dans un saladier, ajoutez les œufs et battez à la fourchette. Incorporez l’huile d’olive.
☘ Versez les deux farines et la poudre à lever, salez et remuez énergiquement.
☘ Lavez les courgettes et tranchez-les en fines rondelles.
☘ Chemisez le moule à tarte avec un papier cuisson écologique, versez la pâte et disposez les rondelles de courgette en formant une rosace.
☘ Enfournez 25 minutes à 180 °C (th.6).
☘ Puis, déposez les fromages de chèvre coupés en deux ou les tranches de tofu sur les courgettes et replacez au four 5 minutes pour déguster chaud. Parsemez de basilic ciselé.
Il ne reste, vous l'avez deviné, plus qu'à se régaler ! 

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Cette recette de Valérie Cupillard est tirée du livre « Farines alternatives » aux éditions La Plage. Une mine d'or pour les intolérants et allergiques au gluten, qui apprécieront de pouvoir se régaler sans renoncer pour autant à certains classiques, mais aussi pour tous les gourmands qui aiment varier les goûts et élargir la palette des plaisirs gustatifs !
Stylisme & Photographie de Joelle Kanaan
oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo
Et pour retrouver Valérie Cupillard et toutes ses belles et bonnes idées, c'est par là :

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Tarte courgette basilic (et sans gluten) : c'est chic !
Tarte courgette basilic (et sans gluten) : c'est chic !
Tarte courgette basilic (et sans gluten) : c'est chic !
Tarte courgette basilic (et sans gluten) : c'est chic !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Vin Verveine-citron... que c'est bon !

22 Juillet 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Coups de Coeur, #Été, #En cuisine..., #Gourmandises..., #Plantes Aromatiques, #Idées Cadeaux, #Elixirs & Vins, #Dans le jardin, #Plantes, #Verveine

Vin Verveine-citron... que c'est bon !

 

Vin de Verveine et Citron 

 

Résisterez-vous à la tentation 😉?

Pour continuer à célébrer l’été, voici un petit apéro comme on les aime, préparé avec une belle du jardin. La verveine citronnelle a parfois la réputation d’être une plante magique et, entre nous, ne serait-ce déjà que pour sa beauté, son parfum et son goût, je ne suis pas loin de le croire...
De la sage infusion à l’irrésistible liqueur, en passant par le sirop, la gelée, les desserts et tant d’autres gourmandises, sans oublier une eau de toilette verte et pétillante, la belle et parfumée verveine citronnelle se prête aussi à la préparation d’un délicieux vin, parfait en apéritif.
On peut bien sûr déjà se faire plaisir en laissant macérer une ou deux poignées de feuilles pendant 3 ou 4 jours dans l’équivalent d’une bouteille de bon vin blanc.

Verveine, citron, vanille & gingembre

En voici une autre version, qui demande certes un peu plus de patience, mais franchement le résultat en vaut largement la peine.
🌱 Versez 2,5 dl d’alcool à 70° dans un petit bocal, puis ajoutez :
🌱 5 à 6 cm de gingembre préalablement pelés et coupés en rondelles
🌱 Les zestes de 3 ou 4 citrons bios (dont un citron vert pour moi)
🌱 ½ gousse de vanille
Fermez le bocal et laissez reposer dans un endroit sombre pour un mois environ.
Ensuite…
  • Transvasez le tout dans un grand récipient, et complétez avec 2,5 l. de vin blanc et 250 g de sucre.
  • Portez 2, 5 dl d’eau à ébullition, retirez du feu et mettez entre 25 et 30 feuilles de verveine citronnelle à infuser (beaucoup plus si vous le souhaitez : je vais facilement jusqu'à 50 !).
  • Laissez refroidir complètement, et versez à la préparation précédente.
  • Remuez chaque jour, pour bien dissoudre le sucre,
  • Après une semaine, filtrez et mettez en bouteilles.
🥂 Il ne reste plus qu’à déguster bien frais, en bonne compagnie et bien sûr toujours avec modération🥂!

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Comment obtenir de l’alcool à 70 ° ?

C’est très simple : procurez-vous un litre d’alcool à 96° dans une grande surface, et diluez-le avec de l’eau distillée.
Pour le réduire à 70°, le calcul est le suivant :
1 x 96 = 96
96 : 70 = 1,37
1,37 – 1 (litre) = 0,37
Il faut donc rajouter 0,37 l d’eau distillée pour obtenir de l’alcool à  70°.

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Et si vous êtes fan de verveine citronnelle, jetez aussi un œil par-là …
Vin Verveine-citron... que c'est bon !
Vin Verveine-citron... que c'est bon !
Vin Verveine-citron... que c'est bon !
Vin Verveine-citron... que c'est bon !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

FEUILLES DE NOISETIER : FAITES-EN TOUTE UNE "HUILE" !

12 Juillet 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Bien-être, #Bobologie, #Dans la forêt, #Dans le jardin, #Forme, #Garder la forme, #Printemps..., #Produits "maison" et naturels, #Soins du corps, #Phyto, #Été

 

 Le Noisetier

 

 Pour l'amour de vos gambettes... 

FEUILLES DE NOISETIER : FAITES-EN TOUTE UNE "HUILE" !
Avec le Noisetier, se faire du bien c'est pas sorcier !
Très courant dans les bois, les haies, et parfois même  envahissant dans les jardins, le noisetier nous offre bien plus encore que ses fruits ! Si elles ne sont ni odorantes ni savoureuses, ses feuilles à la base en forme de cœur ont sensiblement les mêmes qualités que celles de son cousin l’hamamélis, par ailleurs surnommé… noisetier des sorcières !
Fort apprécié comme remède traditionnel chez les Indiens d’Amérique du Nord. l’hamamélis est utilisé́ depuis des siècles contre les hémorragies, pour panser de légères lésions et soigner les inflammations cutanées. Les guérisseurs amérindiens lui prêtaient semble-t-il des vertus surnaturelles... Réputé aujourd’hui encore pour les soins de la peau, y compris en après-rasage l’eau d’hamamélis entre également dans la composition de bienfaisantes lotions oculaires.
Mais revenons à notre noisetier (Corylus avellana), aussi appelé communément coudrier. Si son pouvoir n’est pas miraculeux, c’est tout de même de ses branches que l’on fait la baguette des sourciers, baguette si précieuse pour détecter l’eau souterraine, mais aussi les métaux précieux et parfois même, si l’on en croit diverses légendes, les trésors enfouis. Ce qui lui vaut tout naturellement la réputation d’arbre magique !

 

 
Quant à ses feuilles, elles ont des propriétés fort intéressantes, dont il est de surcroît facile de profiter. Veinotoniques, astringentes, anti-inflammatoires, elles se prêtent très bien à la préparation d’un macérât qui procurera ensuite un véritable bien-être en cas de varices, de mauvaise circulation veineuse et bien sûr de jambes lourdes ou fatiguées.
Tentant n’est-ce pas ? Alors passez à l’action, afin que votre "huile" soit prête lorsque les jours très chauds arriveront 😉 !
  • Munissez-vous d’un bocal de verre, impeccablement propre et bien séché.
  • Remplissez-le de feuilles entières de noisetier que vous venez de cueillir.
  • Recouvrez d’une huile végétale bio : sésame ou tournesol conviennent très bien.
  • Offrez votre préparation au soleil entre 3 et 4 semaines. Ouvrez le bocal de temps à autre pour éviter l’accumulation d’humidité.
  • Filtrez… il ne reste qu’à appliquer et en massant doucement les zones douloureuses.
Et encore ?
Il est aussi possible d’ajouter quelques jeunes feuilles de noisetier à une salade de plantes sauvages. Attendez plutôt la saison des noisettes, à la fin de l’été, pour les déguster grillées, en poudre, en crème et même en huile !
Et d’ici là, si vous avez des noisetiers à portée de main, n’hésitez pas à faire et refaire cette jolie macération, à la distribuer et à la faire connaître autour de vous : gageons qu’elle fera plus d’un/e heureux/se. Il se dit que c’est avec les feuilles du mois d’août qu’elle serait le plus efficace… à tester ! 
(Article de mai 2021, republié)
FEUILLES DE NOISETIER : FAITES-EN TOUTE UNE "HUILE" !
FEUILLES DE NOISETIER : FAITES-EN TOUTE UNE "HUILE" !
FEUILLES DE NOISETIER : FAITES-EN TOUTE UNE "HUILE" !
FEUILLES DE NOISETIER : FAITES-EN TOUTE UNE "HUILE" !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite

Rose et Nectar de...

8 Juillet 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #Coups de coeur, #Dans le jardin, #Été, #Fleurs, #Rose, #Elixirs & Vins, #Idées Cadeaux, #Gourmandises..., #12 mois par an !, #En cuisine...

 

Connaissez-vous le

 

Nectar de Rose ?

Rose et Nectar de...
Tous les moyens, ou presque, sont bons pour prolonger le bonheur des roses ! Si vous avez la chance d’en avoir dans votre jardin et la bonne idée de ne pas les traiter, ou alors si vous en rencontrer à l’état sauvage, voici une surprenante manière d’en profiter un peu plus longtemps que prévu…
J’avoue avoir d’abord été surprise, avant d’être ensuite séduite par cette préparation (*). À condition, il va de soi, de ne pas en abuser, pourquoi pas ? Laissez-vous émerveiller, vous aussi, par les différentes étapes et couleurs de l'évolution de ce Nectar de Rose !

Commencez bien sûr par cueillir les plus belles, les plus odorantes roses de votre jardin.

Ensuite...
🌺 Dans un bocal impeccable et à fermeture hermétique, alternez une couche de pétales de roses que vous aurez brièvement pressés, une couche de sucre fin, une couche de pétales de roses, une de sucre, et ainsi de suite.
🌺 Exposez le bocal 3 jours au soleil.
🌺 Recouvrez ensuite d’alcool à 45 ° (alcool de fruits, gin, vodka…)
🌺 « Oubliez » pendant une semaine, puis filtrez.
J’ai recommencé l’opération à plusieurs reprises, en remplaçant ensuite tous les deux ou trois jours les pétales qui avaient perdu leur couleur par de nouveaux pétales frais et éclatants.
🌺 Après quelques semaines, filtrez et mettez en bouteille.
C'est tout ! Ce Nectar se bonifie, paraît-il, en vieillissant.  À tester (sans en abuser, il va de soi  ) !
J'ai bien sûr goûté et suivi l'évolution de la potion dans le bocal. Je ne mets pas encore en flacon, je continue à "alimenter" en pétales frais. Photo suivra en temps voulu  😉

🌺🌺🌺🌺🌺🌺🌺

(*) Idée adaptée d’une recette de « Élixirs et boissons retrouvés » de Gilbert Fabiani, éditions Equinoxe. Merci à lui !
L'évolution de la potion....L'évolution de la potion....L'évolution de la potion....

L'évolution de la potion....

Rose et Nectar de...
Rose et Nectar de...
Rose et Nectar de...

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoO

Lire la suite

LA MÉLISSE ET SES DÉLICES

2 Juillet 2022 , Rédigé par Le Blog de Véronique Alice Publié dans #En cuisine..., #Bien-être, #Boissons sages, #Gourmandises..., #Plantes Aromatiques, #Dans le jardin, #Confitures, #Sirops, #Épices, #Printemps..., #Menthe, #Été

 

Quelques délices autour de

 

 

 

Dame Mélisse

LA MÉLISSE ET SES DÉLICES
Ravissante, rafraîchissante, vivifiante… elle est partout en ce moment ! En bosquet au jardin, en gros pots en terrasse, et même sur le panier hebdomadaire du maraîcher qui en avait mis un énorme bouquet sur les légumes, comme un grand sourire aux portes de l’été. C’est super ! Mais pas question de la laisser perdre : un rapide passage à l’action s’imposait. Et pour cela, rien ne vaut l’improvisation !
 
Le lendemain, l’énorme bouquet de mélisse pesait encore 57 g : de quoi préparer une infusion bien soutenue, avec deux préparations en vue…
Toujours fort apprécié pour son petit goût désaltérant et citronné, le Sirop de Mélisse est aussi agréable avec une eau plate qu’une eau pétillante, ou encore dans un « Pot du Druide ». En voici l’une de mes recettes préférées :
 
Dans une grande casserole, versez :
  • la mélisse, coupée en petits morceaux
  • 2 citrons bios, en tranches ou en quartiers
  • 1 l. d’eau
  • et du sucre : roux ou blanc, entre 600 g et 1 kg, selon vos goûts.
- Portez à ébullition, laissez frémir 10 minutes environ, et retirez du feu.
- Ajoutez un bon morceau de gingembre (j’en ai mis de 5 à 6 cm, coupé en rondelles)
- Laissez le tout infuser jusqu’au lendemain. Le lendemain:
 
Le lendemain:
- Filtrez, et mettez la moitié du liquide obtenu en bouteilles. Le sirop est prêt !
 
Plutôt envie d'une gelée ?
 
Et l’autre moitié ? Rien de plus simple que de la transformer en une subtile et délicieuse Gelée Mélisse-Gingembre, dont la seule couleur est déjà une promesse de fraîcheur…
- Reprenez le reste de la préparation précédente.
- Une fois qu’il est bien refroidi, prélevez dans un petit bol un peu du liquide restant, ajoutez un sachet d’agar-agar et délayez bien à la fourchette.
- Chauffez rapidement le reste, ajoutez l’agar-agar bien dilué, portez à ébullition pour 2 minutes environ. Et hop, en petits pots !
Environ 8 dl de sirop et 3 petits pots de gelée, il n’y a pas de quoi se mettre une indigestion ! Si cela vous plaît, pas de problème : c’est aussi facile que rapide à refaire, et la jolie saison de la mélisse ne fait que commencer !
 
Sirop ou gelée, histoire de varier les plaisirs pensez aussi aux agréables mariages mélisse et menthe, par exemple !
 
Et si vous avez tant de mélisse que vous ne savez plus qu’en faire, séchez-la, émiettez-la et ajoutez-la à des petits Biscuits "maison". Une suggestion ? Par ici, en remplaçant simplement la lavande par de la mélisse :

(Article republié)

 

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

LA MÉLISSE ET SES DÉLICESLA MÉLISSE ET SES DÉLICESLA MÉLISSE ET SES DÉLICES

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Lire la suite